Règle #20

2 minutes de lecture

Règle #20 : exercez-vous : prenez la structure d’un film que vous n’aimez pas. Comment la réarrangeriez-vous pour en faire quelque chose que vous aimeriez ?

C’est un conseil orienté scénario de cinéma, mais qui peut fonctionner dans plein de domaines de la création. Remplacez « film » par roman ou « nouvelle » et ça marche aussi (un peu plus compliqué malgré tout, mais faisable). L’idée c’est de regarder un travail de loin et de réfléchir à la façon de l’améliorer. C’est plus facile avec le travail des autres mais le but c’est finalement de réussir à le faire avec le sien (sur un premier jet, par exemple).

« Choisir une partie d’un film qui ne vous plaît pas et essayer de corriger ce qui vous dérange vous permet de comprendre ce que vous aimez ou n’aimez pas dans l’histoire. Ce qui, de votre point de vue, fonctionne ou pas, et comment prévenir ce genre de problèmes. »

Bugaj précise que ce type d’exercice permet de se rendre compte de la difficulté que représente la recherche de solutions narratives, et enseigne la patience en vue de corriger ses propres travaux. Il donne ensuite une liste d’autres exercices intéressants (remplacez le mot « film » par ce que vous voudrez) :

– Ouvrez le journal et écrivez une histoire sur le premier article qui vous tombe sous les yeux. Quels sont les éléments de l’article original qui ont attiré votre attention et qu’avez-vous dû modifier pour que le récit dramatique fonctionne ?

– Prenez un film que vous aimez, étudiez une scène entre deux de vos protagonistes favoris. Écrivez alors une toute nouvelle scène à partir de celle-ci. Afin de parvenir à restituer la voix de chaque personnage, sur quoi vous êtes vous le plus centré : le choix des mots, la cadence, le ton ? Ou bien le point de vue et la personnalité ?

– Écrivez tout ce que vous pensez connaître de votre personnage préféré dans un film que vous adorez, puis regardez-le une nouvelle fois pour comprendre d’où vous avez tiré ces informations : est-ce dans le postulat, à travers un dialogue, dans ce que vous avez deviné en observant ses actes, ou en lisant entre les lignes des dialogues ?

– Prenez un film que vous aimez et essayez de l’améliorer. Qu’est-ce que vous n’aimez pas, que vous pourriez changer ou améliorer si on vous en donnait l’occasion ? Question plus importante : y-a-t-il quelque chose que vous aimez qui aurait pu être coupé ou retravaillé afin d’améliorer l’histoire ?

– Arrêtez un film au bout d’un quart d’heure et notez toutes les choses que vous percevez comme négatives à propos du personnage principal. La plupart d’entre elles sont-elles résolues à la fin du film ? Si ce n’est pas le cas, était-ce difficile d’apprécier le film, et si non, pourquoi ?

– Prenez un film que vous aimez et réécrivez-le selon le point de vue d’un autre personnage. Qu’est-ce qui est resté inchangé ? Cette perspective existait-elle dans la version originale ? Jusqu’à quel point avez-vous dû inventer ? Qu’avez-vous fait du protagoniste original ?

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
emi.lye

Je n'aurais jamais du fondre pour elle.
Je la vis qui se tenait devant moi. Sa couleur pâle appelait à tout les vices. Sa rondeur m'appelait, je rêvais de l'entourer de mon corps. J'ai dit rondeur ? j'aurai du dire des courbes délicieuses. Charnue comme il faut, aux endroits appropriés. Son odeur sucrée invitait elle aussi aux plaisirs licencieux. D'avance, je me délectais. Je la rêvais pour moi. Je me voyais partager ce temps interdit tous les deux. Dans une atmosphère feutrée, je l'aurai fait fondre de plaisir. Dans la pénombre, nous serions juste elle et moi. Elle serait à croquer.
L'objet de ma convoitise attirait le regard des autres, elle était tellement belle. Je bouillonnais, elle était à moi ! Je refusais de la partager. J'allais faire le premier pas. Moi qui avais l'habitude d'être adulé, je me retrouvais à supplier la belle. 
Elle n'avait pas pu résister à la tentation. Mes tablettes et ma couleur chocolat les faisaient toutes fondre d'envie. Ce qu'elle ignorait c'était que, là, je fondais pour elle.
je l'ai rejointe. L'endroit était moins intime que dans mon imagination. Lorsque je me suis coulé contre elle, j'ai tout oublié, la cuisine, les autres, le bruit. Elle se tenait contre moi. Elle était froide, j'étais brûlant. Pour moi, elle s'était déshabillée. A mon contact, elle s'est réchauffée. Notre osmose frisait la perfection. J'en étais soulevé, près du septième ciel.
Nos températures ont fini par s'accorder. La magie de l'instant s'est estompée. Depuis ce matin, nous attendons, langoureusement collés sur un lit de paillettes, résidus de notre fusion intense. Le froid nous saisit. Des gens nous regardent, me regarde. Je protège ma belle des regards gourmands. Je détourne leur attention par mon corps lisse mais cela ne suffit pas. Au contraire, ce que je cache attise les regards. Des doigts nous montrent. 
- le dôme poire chocolat, s'il vous plait.
le verdict est tombé, nous allons être dégustés. Notre pénombre sera la bouche d'un gourmand où, cette fois, nous nous mélangerons.
5
7
2
1
Défi
Mary
Nous voici sur une encyclopédie des races que nous pouvons trouver sur Arcadia, royaume incontesté et puissant. Nous, pauvres humains, sommes faibles face à eux. La fréquentation même de ce royaume nous est interdit. Cependant une humaine a réussi à avoir leur confiance et a rédigé cet encyclopédie afin que nous puissions les connaître sans pour autant les approcher.
1
3
3
3
Steve Hoard
L'absurdité d'un entretien d'embauche.
11
11
17
6

Vous aimez lire Joe Cornellas ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0