Rejoint

2 minutes de lecture

Je suis rejoint dans la nuit. Sans même qu’elle le veuille, elle m’a réveillé en se glissant sous les draps.

- Moi chuchotant : Ça va ?

- Sabrina chuchotant, surprise : Tu dors pas ?

On continue notre discussion à voix basse.

- Moi ne voulant pas la vexer : Non je t’attendais.

- Sabrina : Ah bon fallait pas !

- Moi : Tu te couches tard.

- Sabrina : Ouais c’est Gwen : elle n'était pas très à l’aise face aux révélations devant Anaëlle.

- Moi : Me suis douté. Tu le savais toi qu’elle était attirée par moi ?

- Sabrina : Oui elle me l’avait dit !

- Moi : D’accord et tu le prends pas mal ?

- Sabrina : Bah non pourquoi? Mon mec plaît c’est que j’ai bien choisi !

- Moi amusé : D’accord !

- Sabrina : Tu le prendrais mal si quelqu’un d’autre me trouvait belle ?

- Moi : Non et à vrai dire pour être honnête avec toi, tu plais aussi à Erwan.

- Sabrina amusée : Ah bon, je pensais pas...

- Moi : Bah je te le dis.

- Sabrina : Il est un peu plus jeune et pour avoir vu sa "chose" elle me donne moins envie que la tienne mon chéri.

Je suis soufflé par sa réponse : je ne sais quoi dire en dehors d’un merci lâché comme une réponse presque automatique à un compliment. On s’embrasse alors quelques instants et j’ose croire à cet instant que c’est le signe qu’on peut profiter l’un de l’autre.

Mon sexe se dresse lentement mais sûrement dans sa prison de tissu : il ne demande qu'à être libéré. Notre baiser s’intensifie les langues sont de sortie désormais et je me mets à lui appliquer quelques douces caresses sur les parties de son corps qui ne sont pas censées être érogènes.

Malgré le côté platonique de nos caresses, mon excitation ne fait que s’intensifier et je me retiens de ne pas être plus entreprenant. J’ai envie d’elle oui mais je ne veux pas précipiter les choses et pour le moment je ne sais pas trop si elle voudrait faire quoi que ce soit.

Je mets fin quelques instants à notre long baiser pour lui faire part de la joie que j’éprouve d’être avec elle et ce même si cela peut sembler prématuré, elle comprend ce que j’essaye de lui dire : il s’agit bien ici pour moi d’enfin avancer et de passer à autre chose.

Elle me rappelle qu’elle est dans une situation similaire à la mienne et que son ex-copain ne lui a pas laissé que de bons et agréables souvenirs. Même si, pour moi, le seul souvenir négatif qui me vient en tête d’Amandine est notre séparation, je comprends bien son sentiment.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Lange128
Avertissement : récit érotique gay, ne le lisez pas si ce genre vous dérange.

Tous les personnages ont 18 ans ou plus même si je ne le mentionne pas explicitement pour chacun d'entre eux, afin de respecter les règles de publication de Scribay. Ils sont libres de ne pas accepter les relations sexuelles, mais ils acceptent toujours sinon je n'aurais rien à raconter.

La première partie de ce récit a été publiée sur Doctissimo. Je ne vais pas en faire un résumé complet, le premier chapitre permettra de (re)faire connaissance avec les personnages et de (re)découvrir certains thèmes abordés. Un chapitre de mon récit correspondra en général à plusieurs chapitres sur Scribay. Je publierai environ 1’000 mots à la fois.
275
62
0
362
Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
987
241
553
495
valdomar
Une histoire de famille est le récit de la vie de Diego, adolescent élevé dans une famille homoparentale. Il met en scène la découverte de sa sexualité en prenant appui sur l'année scolaire 2012/2013 qui voit l'adoption de la loi sur le Mariage pour tous. C'est une romance à destination d'un public LGBT.
3806
1056
2096
1287

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0