Chapitre 18

6 minutes de lecture

"Be enough, for yourself first. The rest of the world can wait."

- fw

Lukas:

La sonnerie retentit. Nous ramassons nos affaires. J'arpente la classe à grands pas, la main de Lindsay enfouie dans la mienne, nous traversons les couloirs sous les regards dérangeants des autres. Je sens vite que Lindsay est mal-à-l'aise.

— Jayden et Brenda nous attendent à la cantine je crois... Je les ais vu nous dépasser. Dis-je pour casser un peu le silence pesant.

Lindsay hoche la tête, toujours aussi muette, elle n'avait prononcé qu'une phrase depuis tout à l'heure.

Nous arrivons à la cantine. Lindsay et moi prenons un plateau, le garnissons d'un peu de nourriture avant de rejoindre nos deux amis qui nous faisaient signe de loin.

Brenda serre Lindsay dans ses bras et lui demande de tout lui raconter. Lindsay décide de parler un peu à son amie.

Jayden les regarde et dit :

— Ah, les femmes...

Je pouffe de rire en regardant Lindsay raconter, je ne touche presque pas à mon plateau, je l'admire juste raconter ces événements qui ont sûrement dû la marquer.

Jayden me fait redescendre sur terre :

— Tiens, le lâche vient manger on dirait.

Il désigne Bradyn du visage et je l'aperçois, nos yeux se croisent, puis je le fusille du regard quand je le vois s'approcher de notre table, Kendra derrière lui, décoiffée et le mascaras coulant. Elle a pleuré...

Il pose sa main sur l'épaule de Lindsay une AUTRE fois ce qui me fait virer au rouge, je perd carrément le contôle et hurle en tapant sur la table ce qui fait trembler les couverts :

— Ne t'avises plus de la toucher Bradyn ! Elle est à moi tu comprends ça ?! C'est ma blonde !

Les mots sont sortis seuls, sans que j'aie à penser, ni à réfléchir. C'était bizarre puisque Lindsay est juste ma petite protégée enfin.... Comment ai-je pu dire une connerie pareille ?!

Les regards de tout les gens de la cantine sont désormais braqués sur moi. Lindsay me regarde avec une certaine incompréhension, mais un petit sourire illumine son beau visage, un sourire rassuré. Bradyn me sort une phrase qui a eu le plaisir de me mettre hors de moi une seconde fois :

— Comment ça ta blonde ? Lindsay me dit pas que t'as tourné la page en une heure ?!

Mes poings commencent sérieusement à me démanger. Je me lève, prends Bradyn par son col et le plaque contre le mur :

— Crois moi man, Je ne plaisante pas.

Bradyn tient mon bras, les yeux noyés dans la terreur. Il me supplie du regarde de le lâcher, car j'ai vraiment la rage et j'ai vraiment l'air d'un monstre, Jayden se précipite m'attrape l'épaule :

— Calme-toi Lukas et lâche-le maintenant.
Je le relâche et lui crache :

— Pff, poule mouillée.

Il me regarde une dernière fois, prend son blason qu'il a fait tombé auparavant et disparaît. Kendra reste plantée là, je la regarde et lui jette à la gueule :

— Moi, je n'ai pas de respect envers les lâches comme toi et ce tas de graisse. Je ne me gênerai pas de frapper une fille j'te jure et tu ne me connais pas Miss Pouffe. Maintenant dégage.

Elle me regarde l'air terrorisée avant de disparaître dans les pas de Bradyn. Je me retourne essouflé, tous les élèves me regardent, je grimace et reprend ma place. Lindsay est toujours bouche-bée. Elle n'arrive pas à réaliser ce qui vient de se produire sous ses yeux. Je croise les bras et lui sourit comme si de rien n'était :

— Maintenant, ils viendront plus jamais te déranger, poupée.

Lindsay ne me lâche toujours pas du regard, elle se lève, s'avance vers moi sans prononcer mot, puis enroule ses bras autour de mon cou et appuie sa tête contre la mienne et laisse quelques larmes couler en murmurant :

— Merci Lukas... Merci...

Je la serre à mon tour et lui sourit :

— C'est le moins que je puisse faire, Lindsay.

Elle s'asseoit et reste ainsi pendant toute la cantine. Nous en ressortons une demi-heure plus tard puis allons en classe d'Espagnol. Je n'en ai vraiment pas envie mais je suis obligé et puis je n'ai pas envie de mettre Lindsay mal-à-l'aise.

Après le choc qu'elle vient de recevoir, je pense qu'elle est de plus en plus fragile. Donc il ne faut pas la brusquer.

La prof nous invite à rentrer tandis que je prends place à côté de ma Lindsay. Elle commence son cours et je la regarde :

— Bien, hoy vamos a comenzar un nuevo capítulo en lecciones de gramática ... (Bon, aujourd'hui, nous allons entamer une nouveau chapitre des leçons de grammaire....)

Dès qu'elle ouvre la bouche, mes yeux commencent à se fermer tout seuls et je baille. Elle le remarque :

— Mon cours n'a donc pas l'air de vous intéresse monsieur Stallone ?

Je redescends sur terre :

— Euh... Si ?

— Alors, comment se fait-il que vous baillez ?

— Juste un peu fatigué c'est tout madame....

Une élève se lève :

— C'esr vrai madame ! Il a été génial à la cantine tout à l'heure ! Quelqu'un embêtait Lindsay Parker et il a prit sa défense ! Dit-il en dévisageant Bradyn, puis en me regardant avec admiration.

— Oh, eh bien je pense que votre camarade n'a aucun problème à venir nous raconter son exploit, ici sur l'estrade, en espagnol évidemment. Dit la prof en baissant ses lunettes sur son nez et en me fixant de ses petits yeux verts.

Elle me cherche et va me trouver. Elle a clairement envie de m'humilier devant tout le monde, mais j'ai l'intention de lui faire regretter.

Je me lève, Lindsay est perplexe mais je lui souris en lui faisant comprendre que je gère la situation.

Je me présente sur l'estrade, prends une grande inspiration avant de commencer :

— Bien ... Todos... Todos seguramente asistieron a mi hazaña, en la cantina. Pero para mí, no es una hazaña como lo llamas tan bien. Defender a una amiga, una hermana, una niña simplemente no es un logro. Es simplemente un acto humano. Además de eso, Lindsay es ... Un poco de todo para mí, esta pequeña cosa que ilumina mi vida diaria todos los días. Entonces nadie tiene derecho a tocarlo. Nadie tiene derecho a dañarlo. Ni a ella ni a otra. Espero que la gente tenga ahora, aunque solo sea un poco de huanismo en su corazón de piedra. (Trad : Bah... Tout le monde a sûrement assisté à mon exploit, à la cantine. Mais pour moi, ce n'est pas un exploit comme vous l'appelez si bien. Moi, défendre une amie, une soeur, une fille tout simplement, n'a rien d'un exploit. C'est un acte humain, tout simplement. En plus de ça, Lindsay est... Un peu tout pour moi, cette petite chose qui chaque jour illumine mon quotidien. Donc personne n'a le droit de la toucher. Personne n'a le droit de lui faire du mal. Ni à elle, ni à une autre. J'espère que les gens auront désormais, ne serai-ce qu'un tout petit peu d'huanisme dans leur coeur de pierre.)

Je ferme les yeux, et, en une fraction de seconde les gens commencent à applaudir, la prof reste pantoise, et applaudit aussi.

Mon regard croise celui de Lindsay, cette dernière a la main plaquée sur sa bouche, et les yeux innondés de larmes.

J'accoure vers elle et sèche ses beaux yeux :

— Oh non, je n'ai pas dit ça pour te faire pleurer ! Lindsay je t'en supplie arrête !

Les élèves applaudissent de plus belle tandis que je dépose un baiser sur le front de Lindsay avant de la serrer dans mes bras, plus fort que tout.

Les sifflements se propagent, la prof a les larmes aux yeux, les élèves applaudissent et me tapent sur le dos.
La leçon se transforme vite en une sorte de célébration, on rassure Lindsay, on me félicite, la prof me serre dans ses bras me disant qu'elle ne croyait pas que j'aie un talent fou comme celui que je viens de montrer et aussi toute cette bravoure.

Tout le monde m'admire, je regarde Lindsay que je n'ai toujours pas lâché, elle se blottit contre moi et me dit :

— Je ne sais pas ce que je ferais sans toi, Lukas. Merci...

Je l'embrasse sur la tête et souris tandis que les autres acclament mon nom, et celui de Lindsay.

Pas si mal l'Espagnol, tout compte fait, si ça peut réchauffer les coeurs, comme ce que je viens de faire...

à suivre...


Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Lina_Dreamer ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0