Prologue

2 minutes de lecture

Sur sa peau il y a du noir, sur sa peau est marquée toute son histoire.

Peu de gens le comprennent, mais, du haut de ses 18 ans, Lukas Stallone n'est pas le genre de fils "Exemplaire" que l'on rêve d'avoir. Il est en colère contre la terre entière, il garde en lui de vieux démons qui ne cessent de le hanter et refuse catégoriquement de s'ouvrir.

Entre drogues, vols, alcool, il se fait toujours arrêter, toujours à se trimballer dans les commissariats de Detroit, ici, par là...

Mais ce soir- là, c'est l'arrestation de trop, Lukas se retrouve arrêté pour vol de voiture.

Vivant seul avec son père depuis ses huit ans, qui est divorcé de sa mère. Il ne l'a jamais acceptée, il la hait, il n'arrive pas à s'avouer qu'il est le fils de cette femme qui l'a abandonné si jeune... Il se dit qu'elle est morte à ses yeux.

Son père décide alors de l'envoyer vivre chez sa mère, à Los-Angeles, pour le plus grand désespoir de Lukas. Se fera-t-il à la vie là-bas ? Où tout est octroyé ?

"Parfois, il arrive que des chiffres bien précis nous collent à la peau, il flottent autour de nous et ne nous lâchent pas..."

C'est ce que se dit Lindsay Parker, une jolie petite blonde qui avait des rêves et des projets... Ce soir-là, sa vie a décidé de basculer. Dans le mauvais sens. Il lui a tout pris. Cet étranger qui s'est incrusté dans sa vie, dans sa maison pour tout lui voler. Absolument tout.

Plus aucun rêve, plus aucun projets.

Entendre le bruit des balles et des cris dans la villa lui a été fatal... Elle ne fête plus son anniversaire depuis...

Cinq minutes avant qu'elle ne saute, il l'a retenue par la main. Que s'est-il vraiment passé cinq minutes avant qu'elle ne le fasse ? Peut-être que si les choses s'étaient passées autrement cinq minutes avant que sa vie ne bascule, elle ne serait pas complexée, traumatisée, elle serait sûrement heureuse, elle serait... Elle ? La vraie Lindsay ?

Deux coeurs brisés savent se compléter, allez savoir comment, si ce n'était pas vrai ? Si ce n'étaient que les dires des écrivains et des philosophes, si ce n'étaient que les rumeurs ?

Cinq secrets aussi durs les uns que les autres, saura-t-elle trouver les clés ?

Tout n'est qu'illusion, une vie peut-être changée en 5 secondes, elle peut soit nous redonner éclat, soit nous détruire, et nous faire disparaître à jamais...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 8 versions.

Recommandations

Défi
Chamaloulou42

Ce garçon que j'aime, depuis toujours, je vais à son mariage. Ça fait mal. Très mal. Surtout que je sais qu'il m'aime aussi... Seulement sa famille et la mienne refusent notre union. Mes parents disent que je suis trop jeune. Ses parents l'ont déjà marié. Je prend ma plus belle robe. Même si c'est son mariage avec une autre, je l'aime et ça reste son mariage. C'est une robe bleu nuit, magnifique au crépustule, comme il se plaît toujours à la décrire. C'est bientôt l'heure. J'y vais.

Nous sommes arrivés à l'église. Ça fait mal, je vois que cette fille l'aime, et je vois que lui m'aime moi. Ça y est. On rentre. Je ne veux pas voir ça. Je. Ne. Veux. Pas. Mince, ma mère me force. Oh non, ils s'aprochent l'un de l'autre... Je ferme hermétiquement les yeux. Attendez. Elle a l'air déçu ou je rêve ?! J'aurais aimé être à sa place, moi ! Tous le monde applaudit. Pas moi. Ma mère a beau me faire les gros yeux, elle a déjà réussi à me faire entrer, il faut pas trop espérer non plus. Oh, tiens, tous le monde rentre dans les voitures. C'est déjà l'heure de partir manger ?! Au moins une bonne nouvelle. Non mais je rêve ?! ELLE PLEURE LÀ ?! ELLE PLEURE ? Phhhhh....

On arrive à l'apéro. Enfin. Bon, go le buffet ! Euh... Qu'est ce qu'il se passe ?! Bon, je reviens, je vais voir... OMG ! POURQUOI TOUS LE MONDE EST EN MODE DRAMA LÀ ?! À ok, l'autre dinde qui fait sa vicitme... Oulah ! Ça crie ! Bon, je peux pas résister plus longtemps, je vais voir.
J'AI COMPRIS ! Enfait ils se son pas embrassés, il a serré les lèvres, c'est pour ça qu'elle pleure ! Yes !
Ah... plus yes, il a dit qu'il a pas fait exprès... bon. Pas grave. Buffet !!!

La soirée est passé vite !!! Il y avait tellement a manger... et on en est qu'au buffet ! Oh ! Le voilà qu'il vient, l'homme du jours !
- Viens.
- Où ?
- Viens. Pas une minute de plus je reste avec l'autre pintade, là-bas.
Je ris et il m'entraine loin derrière. Oh ! Ils mettent de la musique ! Un slow ! J'en connais une qui va pas être contente... Mais moi si ! Il m'attrape les mains et commence à me faire valser, je pose ma tête contre son cou, et les minutes passent...
- Arg !!!
Oh oh... elle nous a vu.
- Salim ! Écarte toi d'elle ! Tout de suite ! Tandis que l'autre recommence à pleurer a chaudes larmes.
- Non. Je fais ce que j'ai envie !
- Va avec ta femme !
- Je n'ai pas de femme ! Je ne l'ai même jamais embrassé, vous avez vraiment cru que je ne l'avait pas fait exprès, à la mairie ? il-hurle.
- Écarte toi de cette fille. Je ne le répèterais pas.
- Ça tombe bien, car moi non plus je ne le répèterais pas : NON !
- SI !
- JAMAIS !
- Alors embrasse-la, embrasse-la et tu pourra rester avec elle. lance-il en me pointant du doigt. Embrasse ta femme et on te laissera avec elle.
- Parfait.
J'en étais sûre. C'est la fin. Je ne vivrais jamais avec l'homme que j'aime. C'était un piège.
Soudain, il m'attrape le manton, le tourne vers lui, me glisse une bague dans la main et m'embrasse passionnément. Ses lèvres sont si sucrées... attendez, il vient de le demander en MARIAGE ? Oui ! Enfin ! Je lui rend son baiser avec fougue. Quand nous avons terminés, il se retourne vers son père d'un air provocateur.
- Voilà. J'ai embrassé ma femme.
- Non ! Tu ne l'a pas demandé en mariage ! Elle n'est pas ta femme !
- Tu es sûr ?
- Oui !
Je montre la bague, les larmes aux yeux.
- Je répète ma question, tu en es sûr ?
- Très bien, accepte-il. Tu as fait ton choix. Tu quitte la famille. Tu as choisi ton camps.
- Totalement, adieu.
Et son père s'en va.



Quelques jours plus tards, nous sommes mari et femme ! Je me souviendrais toujours de mon premier baiser.
1
0
16
3
Défi
Lily Lilith



Si on parle que de mes écrits que j'ai partagés sur Internet ça va piquer !
J'ai commencé en cinquième à écrire des début de fanfiction du jeu "amour sucré", surtout avec un de mes personnages adorés : le beau Castiel rebel aux beaux cheveux rouges. J'ai commencé une bonne vingtaine de fanfiction avec lui comme personnage mais sans jamais faire plus de trois chapitres... De même pas 500 mots ! On peut dire que mes histoires n'étaient pas très bien écrites niveaux scénarios, caractères des personnages et surtout orthographe. Je n'étais pas très bonne, encore pire que maintenant. Écrire sur une tablette n'est pas la meilleure solution !
L'histoire dont je me souviens le plus est l'une de ces fanfictions, mais elle n'est pas comme les autres, oh que non ! J'ai combiné un jeu de drague à une de mes collections littéraire que j'aime encore maintenant : Queen Betsy. C'est là que j'ai commencé à vouloir mieux écrire, faire des fiches persos même si elles n'étaient que peu utiles au final. J'adorais passer du temps à écrire même si aujourd'hui, je ne veux plus du tout la relire. Entre maladresse et histoire complètement mal écrite.
A cette époque je me plaignais de passer 4 heures sur un chapitre... Ah LIly si tu savais combien de temps tu passerais plus tard sur un chapitre ... C'est là que j'ai commencé à vouloir mieux écrire, faire des fiches persos même si elles n'étaient que peu utiles au final.
A cette époque je bâclais, j epostais sur skyrock histoire de poster, de faire avancer mon histoire sans vraiment la faire avancer. Puis de fil en aiguille mon écriture à évoluer. De la petite fifille qui s'évadait en écrivant des textes et autre fanfic' à l'eau de rose dépasser ; je suis passé à la nana qui écris encore et toujours sur des vampires. Une fana de vampire ne change jamais !
Mais cette jeune fil file est devenue plus "mature" et veut passer des messages dans ses écrits, éviter de faire tout et n'importe quoi, d'écrire juste pour écrire.
Aujourd'hui je ne veux plus que mon histoire ne serve plus à rien, je veux qu'elle serve à d'autre à ouvrir les yeux. Ne serais-ce que pour les choses les plus insignifiante mais importante. Comme les conséquences du harcèlement. Pour certains ça n'as pas de conséquences et pour d'autres- pour moi- ça en auras jusqu'a la mort.

Et puis surtout, mon rêve de gamine de voir un bouquin écrit par moi dans une librairie est devenue plus proche. Je me suis dit que je devais m'améliorer, que ce soit agréable à lire et que surtout, je pouvais le faire. Même si ça doit me prendre du temps et du travail.
Comparés à moi d'avant, le moi d'après veux absolument écrire quelque chose le plus correct possible, travailler et qui aie un sens.
4
2
11
2
Break_and_dark_007
- C'est quoi ton nom ?
- On me nomme Ø.
- Mais en vrai ?
- Je n'en ai pas l'utilité. Un prénom ce n'est qu'un simple chiffre, une vulgaire donnée qui permet de nous identifier. C'est une façon d'être retrouvé. Et je ne veux pas que l'on me retrouve. Je n'ai donc pas besoin d'avoir de nom.
******
Ø, prononcé Zéro, sait que son monde va bientôt disparaître. Elle doit se battre, mais en a-t-elle la force ?
13
15
35
2

Vous aimez lire Lina_Dreamer ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0