Mauvaise rencontre

de Image de profil de MARQUEMARQUE

Avec le soutien de  SYCA ., Gruik, Aude Vesselle, Vis9vies, Jolhanya, J-T150901 
Apprécié par 13 lecteurs
Image de couverture de Mauvaise rencontre

J’allais éteindre l’ordinateur quand j’ai attendu appeler.

- « Eh ! toi, oui, toi ! »

Je jetai un œil sur l’écran. Là, sur ma page Ward 2013, quelque chose remuait. Les mots semblaient se déplacer par petits bonds. La voix reprit :

- C’est bien toi qui écris des petits textes à la noix ?.

- Euh ? Oui, ça m’arrive…

- Tu ne me reconnais pas ? Un guignol rigolo, vulgaire et pitoyable, ça ne te dit rien ? Je suis le « toi » qui se dégage de tes écrits, celui que tu ne veux pas voir. Je suis celui qui joue le rôle du nigaud, de l’immoral ou du paumé. Tu me fais assumer tes rôles minables, tes échecs et tes regrets. Tu te crois drôle, avec ton ironie à la con ? C’est tout juste navrant. D’ailleurs, ton « second degré » est si confus que tu es sans doute le seul à le percevoir.

- Eh ! Attends ! T’es dur, là ! Je veux juste m’amuser à écrire des historiettes, sans prétention…

- Ah, la prétention, parlons-en ! Tu écris comme si tu étais humble, mais l’arrogance et la vanité suintent de tes pages. Tu n’es qu’un orgueilleux contrarié, un humilié revanchard. Regarde-toi, regarde comment tu te comportes sur les réseaux sociaux. Ose dire qu’au moment où tu te connectes, tu n’es pas un peu anxieux. Tu espères que tes conneries ont été likées et tu redoutes par-dessus tout le néant, le rien, le vide. Tu as peur de voir que personne n’aime tes trucs. Tu te rends malade si ton post est là comme un con, tout seul. Personne n’a daigné le commenter, ni même laisser un petit « j’aime » par compassion. Alors tu t’apitoies sur ton sort. Tu te traites de minable et de nul. D’ailleurs, sur ce point, tu n’as pas tout à fait tort.

Je me sentais nauséeux, l'âme déchirée et complètement perdu. Et j’en avais assez entendu. J’appuyai sur la touche « on/off » pour que tout s’arrête. Il continuait son cruel réquisitoire.

- Tout ce que tu veux, c’est être aimé ! Tu voudrais que tout le monde t’aime et te respecte ! Tu es prêt à tout pour y arriver. Aucun honneur. Aucune dignité. Mais le pire, c’est…

L’écran s’éteignit. Je restai là je ne sais combien de temps, hébété, blessé au plus profond de mon âme, la gorge nouée jusqu’aux tripes.

Je n’ai plus jamais écrit une ligne.

Ni approché un ordinateur.

Tous droits réservés
1 chapitre de 2 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

En réponse au défi

Très cher auteur...

Lancé par Jolhanya

Peut-être l'avez-vous ressenti également, mais il m'arrive souvent de voir mes personnages prendre une profondeur que je ne pensais pas leur donner. Certains, que j'apprécie particulièrement, vont même jusqu'à entamer une discussion avec moi sur les aléas de leur existence.

Voici le défi que je vous propose : un de vos personnage vous parle. Que vous dit-il ? Aime-t-il être votre personnage ? A-t-il certaines revendications ? Est-il poli ou moqueur ?

Le personnage peut-être issu de n'importe quel type de roman, du réaliste au fantastique. Il peut communiquer avec vous de la manière qui vous plaît : une lettre, un poème, une discussion ou simplement vous pouvez suivre le cours de ses pensées.


Au plaisir de vous lire !

Commentaires & Discussions

Alter égo un peu salaudChapitre13 messages | 11 mois

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0