CHAPITRE 52 : « Frontière du royaume d’Efri » « Tim »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 52 : « Frontière du royaume d’Efri » « Tim »

Sire Timan fronce les sourcils alors que son visage est toujours tourné vers le bruit de fuite qu’ils viennent d’entendre.

- N’est-il pas dangereux pour notre sécurité de le laisser partir ?
- Qui parle d’ange heureux ! Hi ! Hi ! Je pense qu’il l’est en effet ! Hi ! Hi !

Sire Timan se tourne vers Tim qui vient de parler complètement hors contexte lui semble-t-il, ce dernier voit bien la question venir et préfère se contenter d’un seul mot résumant tout pour qui le connaît comme eux le connaissent.

- Sam !!
- Ah !! D’accord… seulement… Je ne pense pas que son père laissera faire aussi facilement.

Tim connaît maintenant suffisamment le maître d’armes pour savoir combien ses paroles ne sont pas dites en l’air.

- Ne me dis pas que tu en as parlé avec lui ?
- En fait c’est plutôt messire Rod qui m’en a parlé en premier…

Sire Timan voit bien tous les regards curieux de connaître la suite braqués sur lui.

- … comment dire… Il n’a rien contre nous, c’est juste que… la rumeur vous comprenez.
- La rumeur ?? Quelle rumeur ?? Sur nous en plus ??
- Nous faisons trop de bruits la nuit apparemment ! Hi ! Hi !

Tim se tourne vers Flo qui semble amusé là où il devrait au contraire s’en inquiéter.

- Tu prends ça à la rigolade mais c’est très sérieux si ça venait à sortir des membres du groupe, imagine que cela remonte jusqu’au roi ?? Sérieux Flo !! Déjà que ton héritage et ta richesse sont enviés de tous, il ne faudrait pas donner le bâton pour se faire battre.
- Je comprends bien mais nous n’y pouvons rien, personne n’a encore inventé les murs pare sons.
- Les quoi ??
- Hum !! Laisse tomber.

Florian reporte son attention sur le maître d’armes.

- Ce serait donc ça qui bloque messire Rod à nous confier son fils ? N’est-il donc pas au courant de ce qu’il en est et que de toute façon si ce n’est pas avec nous, ce sera forcément avec une autre personne de son sexe.

Tim hésite un bref instant, sachant que ses paroles pourraient nuire à la confiance que lui porte son maître et ami.

- Il est déjà avec quelqu’un.
- De quoi !!!

Le « de quoi » dit dans un parfait ensemble par tous ceux qui l’écoutent, l’ahurissement qu’il peut aussi bien entendre dans le ton de voix que lire dans leur regard, au final lui amène un certain amusement qui lui ôte le début de stress lié à cet aveu.

- Tu es sûr de ta source d’information ?
- On ne peut plus sur puisque c’est avec moi qu’il est depuis maintenant presque un an.
- Et tu nous balances ça comme ça ??

Tim se tourne cette fois vers Alexandre, qui semble plus déçu que surpris par l’aveu.

- Je le lui ai promis et puis… ne fallait-il pas le laisser venir de lui-même ?

La conversation continue quelques minutes avant de s’éteindre naturellement, chacun voyant l’information à sa fenêtre qui n’est pas forcément la même que son voisin.

Alors qu’Alexandre ressent une pointe de jalousie, Florian au contraire s’en voit rassuré, préférant depuis toujours que ses amants soient déjà en couple.

La nuit commence à bien s’avancer quand ils rentrent dans leur tente, Florian s’allongeant entre Nam et Nok comme bien souvent quand ces derniers se couchent avant lui.

Alexandre les rejoint après avoir reçu l’invitation de Florian à le faire, ce dernier ayant passé une journée moins fatigante pour lui et se sentant l’envie de partager quelques sensations fortes avec son meilleur ami.

Du coup Tim va pour les rejoindre déjà bien excité, quand il en est stoppé par Florian.

- Va rejoindre Sam cette nuit, je pense qu’il a aussi besoin d’avoir son amoureux auprès de lui.
- Tu veux que je lui parle de notre dernière conversation ?
- Surtout pas !! Laisse-le venir, je pense que cela ne saurait plus tarder maintenant.
- Entendu... donc…

Tim montre de la main l’entrée de la tente.

- ... J’y vais alors ??
- File sale ingrat ! Hi ! Hi !
- Je…
- File je te dis, nous avons largement de quoi nous amuser nous aussi !!

Florian est obligé de lui faire plusieurs fois signe de la main de partir avant que Tim ne se décide à obéir, Alexandre qui s’est placé à sa convenance entre Nam et son petit rouquin chéri, montre déjà des signes d’excitations en envoyant ses deux mains baladeuses en exploration sensorielle.

Réveillant comme il se doit le premier tandis que le second se laisse caresser avec un plaisir évident, s’amusant à mordiller l’oreille de Nok qui à son tour commence à envoyer en l’air de profonds soupirs de contentement.

***/***

Alors que sous la tente tout se met en place pour une nuit à encore marquer d’une pierre rouge, Tim de son côté sait exactement où il doit aller pour retrouver son ami secret devenu amant officiel depuis quelques minutes.

La tente de messire Rod est reconnaissable comme celle du maître par quelques apparats et armoiries de famille, montrant l’origine de la haute noblesse du chef marchand.

Tim fait la grimace en voyant deux silhouettes se profiler sous l’éclairage de la chandelle, se demandant combien de temps il va devoir attendre avant de signaler sa présence au seul Sam.

Force donc pour lui d’entendre les sons de voix suppliants du fils et colériques du père.

- Je t’ai dit non et c’est non !! Nous n’avons plus à revenir là-dessus !!
- Mais enfin… père !!
- Ce n’est pas là l’avenir que j’ai prévu pour toi !! Un fils doit obéir à son père… un point c’est tout !!
- Dans ce cas je devrais partir loin et vivre ma vie sans que jamais tu ne me retrouves !! Est-ce là ce que tu préfères ??
- De quoi !!! Ose répéter pour voir !!! Mets-toi à genoux pour recevoir le fouet que tu mérites !!

Tim en a les poils des bras que se redressent d’effroi à la pensée que celui qu’il aime va avoir le corps meurtri à cause de leur entêtement à tous deux, aussi bien venant du père que du fils et qui en arrive à ces extrêmes de violence.

Les premiers coups se font entendre, bientôt suivit des plaintes de moins en moins retenues venant de Sam qui pourtant tente bravement de les contenir.

Une bravoure que Tim reconnaît mais déplore également, car de laisser échapper ses cris de douleurs aurait déjà fait cesser les coups du père.

L’entêtement lui vaut une double ration qui assurément se termine mal pour le pauvre Sam, Tim entendant bien les paroles d’inquiétudes soudaines venant de messire Rod alors que sûrement Sam vient de s’évanouir de douleur.

Il entre alors sans crier gare, prenant Sam le dos marqué et sanguinolent, pour le porter en courant jusqu’à la tente du maître qui saura guérir ses blessures comme il l’a fait pour le garde fantôme.

Les différentes personnes qu’il croise en chemin montrent un air horrifié en reconnaissant Sam, certains serrant les poings de rage devant ce que leurs yeux ont du mal à accepter, Sam étant pour tous ses gens comme un fils, un frère ou un neveu, faisant à part entière depuis son plus jeune âge partie de cette famille d’éternels voyageurs que cette caravane représente pour eux tous.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0