CHAPITRE 42 : « Royaume de Fram » « Bivouac »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 42 : « Royaume de Fram » « Bivouac »

L’homme s’arrête à deux pas pour le saluer, découvrant son visage l’instant d’une brève seconde pour se faire reconnaître de cet homme faisant partie de l’élite des guerriers des cinq royaumes, capable de lui trancher le cou en quelques instants sans qu’il ait eu le temps de se défendre.

Tim reconnaît la marque au fer que l’homme porte sur le front, cicatrice indélébile de son ex-statut d’esclave et relâche la pression qu’il s’était mise d’un éventuel piège.

- Pourquoi apparaître devant moi ?
- L’un des nôtres a été gravement blessé, nous ne pouvons le garder avec nous pour le bien de notre mission.

Tim comprend le problème, il sort alors de sa poche le petit instrument inventé par le maître, instrument qu’il porte à sa bouche pour souffler dedans à deux reprises et émettre ce sifflement aigu si désagréable aux oreilles.

- Amenez-le jusque sur la piste, je resterai près de lui le temps que le guérisseur de la caravane s’en occupe.

Le regard de l’officier brille de reconnaissance, sachant pertinemment que personne parmi les autres groupes marchands hormis le groupe Wong ne se serait donné la peine de s’arrêter juste pour sauver un simple garde.

Tim lui pose une main réconfortante sur l’épaule, avant de le pousser à obéir à sa demande.

- Allez !! Tu sais bien que nous n’abandonnons jamais personne et que nous ferons tout pour votre camarade, dépêche-toi de l’amener ici et de poursuivre ensuite votre mission !!
- Bien messire !!

Tim sursaute de surprise de s’entendre appeler messire, terme ne convenant pas à son statut de roturier, pourtant il ne peut empêcher un petit sourire de contentement d’apparaître sur ses lèvres, heureusement l’homme lui avait déjà tourné le dos et n’a donc pas pu le voir.

Le blessé est déposé avec précaution sur l’herbe bordant la piste et ensuite abandonné à ses soins, le reste du groupe repartant se fondre dans la nature comme les fantômes dont ils ont pris le nom.

***/***

« Quelques minutes plus tôt au niveau de la caravane. »

Sire Timan chevauche de façon détendue quand parviennent à ses oreilles les deux coups de sifflet, aussitôt sa main se lève pour faire stopper la caravane.

Deux coups signifiant un problème grave à résoudre, il donne alors ses ordres pour mettre l’ensemble du groupe en formation de défense.

Encore cette fois il ne peut que louer l’organisation mise en place par le jeune maître, les chariots formant rapidement un cercle, les femmes et les animaux de trait y sont mis en sécurité à l’intérieur, alors que les hommes détachent des chariots les volumineux boucliers de fer qu’ils plantent en suivant un cercle presque parfait, le tout en un temps record montrant les bienfaits d’un entraînement mené avec sérieux.

De sous les chariots sont ensuite sortis arcs et flèches, chaque homme devenant alors un archer combattant prêt à défendre sa vie et celle de ses camarades.

L’ensemble pourrait supporter sans réel danger l’assaut d’une troupe conséquente, un épéiste de la garde noire tous les trois boucliers, dédiés à la protection rapprochée des archers, le reste à celle du maître marchand et des femmes se tenant au centre du cercle.

La fierté d’un tel dispositif mis en place en un temps si court, fait se redresser sir Timan qui se reprend très vite pour donner les ordres suivants, faisant signe à son ancien disciple de venir le rejoindre.

Ale arrive à ses côtés, s’enquérant du pourquoi de tout ce remue-ménage, alors qu’ils sont en terrain découvert et que rien jusqu’à loin à l’horizon, ne prête à s’inquiéter.

- Je ne peux prendre aucun risque avec le maître parmi nous, de plus il n’y a qu’en pratiquant souvent que nous gagnons le temps nécessaire à sauver de nombreuses vies. Tim a porté l’alerte de deux coups de sifflet, allons voir ce qu’il en est avec tes hommes !!
- Il est hors de question de laisser le maître sans protection !!

Sire Timan couvre la zone d’un mouvement de bras entendu.

- Que risque notre maître ??
- Alors prends des hommes à toi, c’est déjà bon que l’un de nous soit absent.

Deux nouveaux coups de sifflet viennent interrompre cette discussion peu ou prou productive, donnant à Ale suffisamment d’inquiétude sur le sort de Tim pour qu’il s’élance au galop seul sur la piste.

Sire Timan en reste un instant stupéfié, le voir se porter ainsi au-devant du danger alors que juste un instant plus tôt il semblait qu’il soit hors de question de laisser le maître sans sa protection, lui donne un moment de retard à sa décision de le suivre, piquant à son tour des deux pour tenter de le rejoindre au plus vite.

***/***

Tim trouvant le temps long réitère son signal alors que l’homme à terre saigne en abondance, n’ayant pas les connaissances nécessaires pour lui venir efficacement en aide, se contentant de presser un morceau de vêtement sur la plaie ouverte sur toute la longueur de la cuisse.

- Par les dieux !! Pourquoi sont-ils si longs !!

Le bruit des chevaux au galop lui amène un soupir marquant bien combien il est maintenant rassuré de ne plus se sentir seul, ayant craint un instant que la caravane ait à subir une attaque.

Ale comprend de suite le problème et saute de sa monture pour aussitôt venir à la rescousse de son ami, la blessure étant suffisamment parlante à elle seule pour que les explications viennent plus tard.

- Défais-lui sa ceinture de toile, nous allons lui faire un garrot !!
- Qu’est-ce donc ?

Ale la lui arrache des mains pour en ceinturer ensuite le haut de la cuisse de l’homme en serrant très fort pour stopper le saignement.

- Nous devrons le lui desserrer quelques secondes quatre fois par heure pour pouvoir sauver sa jambe !!

Tim comme sire Timan le regarde faire avec les yeux ronds d’étonnement, c’est ce dernier qui une fois qu’il a compris que c’en est terminé pour l’instant lui pose la question.

- Où as-tu appris ce genre de chose ?

Ale va pour répondre qu’il était en fac de médecine, spécialité vétérinaire quand il se retient au dernier moment en se rappelant où il est et avec qui il parle.

- J'ai connu un guérisseur qui m’a montré quelques trucs importants qui peuvent sauver une vie au cas où il m’arriverait une occasion comme celle-là !!

Ale se tourne cette fois vers Tim qui a les mains et l’uniforme en sang et reste là bras ballants, sans doute encore sous le choc de cette blessure heureusement plus horrible à voir que dangereuse.

- Retourne chercher un chariot pour transporter cet homme !!

Alors que Tim remonte à cheval et s’apprête à accomplir sa mission, Ale le rappelle pour une évidence pour lui qui ne le serait peut-être pas pour son ami.

- Emmène le guérisseur avec toi, chaque minute gagnée aidera cet homme à survivre !! Préviens ensuite le maître de ce qui arrive, il saura prendre les décisions qu’il faut.

Alors que Tim part cette fois à bride abattue, sir Timan observe Ale d’un regard curieux, ce que ce dernier remarque immédiatement.

- Quoi ?
- Vous allez réellement lui sauver la jambe ? J’ai déjà vu ce genre de blessures et il a toujours fallu amputer sans garantie de guérison !!
- Je peux te garantir que ce ne sera pas le cas !! Flo ne laissera jamais une telle chose arriver à quelqu’un ayant été blessé, pour le défendre qui plus est !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0