CHAPITRE 38 : « Royaume de Fram » « Sir Timan »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 38 : « Royaume de Fram » « Sir Timan »

« Huit années plus tard. »

Sir Timan soupire profondément une fois de plus devant le résultat négatif des derniers rapports venant de ceux envoyés à la recherche de Kim, le troisième garçon disparu depuis maintenant huit longues années.

Lee Wong Yo le nouveau maître marchand depuis le décès de maître Wong a multiplié par quatre le nombre d’espions envoyés dans les cinq royaumes à la recherche de son ami, refusant d’abandonner et ce, malgré que l’espoir de le retrouver s’amenuise chaque année davantage.

En pensant au garçon nommé Kim, sir Timan ne peut s’empêcher de tourner son regard vers l’affiche où son visage a été croqué d’une façon époustouflante par celui qui maintenant a la charge du groupe marchand.

Sir Timan se rappelle très bien la réponse qu’il a eue quand il lui a signalé qu’avec les années, ses traits avaient dû se transformer suffisamment pour que les affiches ne servent plus à grand-chose.

Ce jour-là les paroles de maître Yo lui ont donné froid dans le dos.

***/***

- Son apparence ne changera jamais aussi longtemps que cet univers existera !!

***/***

Il lui a fallu ensuite comprendre la signification du mot univers pour finir par prendre les choses comme elles sont et ne plus douter de rien venant de son nouveau maître.

Les cinq années de formation qui ont suivi son retour avec le « jeune » Ale ont donné des résultats inespérés, aussi bien sur les anciens novices du temple qui maintenant sont devenus des épéistes affûtés, qu’à leur propre maître qui s’est lui aussi révélé comme un génie du commerce et de la finance, au point que depuis ces trois dernières années, le groupe Wong a quadruplé voire quintuplé de volume, devenant le plus grand groupe marchand des cinq royaumes.

Sir Timan repense alors à l’organisation qu’il dut mettre en place, le renforcement militaire de la garde noire, la création de la garde fantôme qui suit tous les mouvements du maître en retrait de ce dernier et ce dans le parfait anonymat, mais prêt à intervenir au cas où la garde rapprochée appelée « garde rouge » se trouverait en situation difficile.

Les attaques ont commencé à la mort de maître Wong, quand l’avidité des autres groupes marchands pour démanteler et s'en partager les richesses dans le but de devenir encore plus puissants, a été à son summum.

Très peu acceptant de reconnaître le tout jeune maître Lee comme successeur et utilisant tous les chemins possibles, légaux ou non pour l’empêcher d’en prendre les rênes.

Pendant presque deux années les tentatives d’assassinat se sont succédé à un rythme soutenu, jusqu’à ce que tous comprennent après y avoir laissé des plumes qu’ils n’arriveront à rien, la sécurité du tout jeune maître marchand étant étrangement sans faille.

Les officiels des cinq royaumes ont également tenté de prendre une part de l’héritage faramineux, que ce soit par de nouvelles taxes, toutes illégales bien entendu ou tout simplement en s’octroyant unilatéralement des terres appartenant au groupe Wong.

Eux aussi ont dû déchanter rapidement devant la résistance de chaque régisseur à protéger son propre commerce avec l’appui meurtrier de la garde noire, cette dernière grandement renforcée dans ce but précis.

Sir Timan repense à ses deux années de cauchemar pour lui et ses hommes, aux pertes également qu'ils ont subies malgré le taux élevé de compétence aux divers maniements des armes, ces pertes qu’ils ont dû accepter sans faillir jusqu’à ce que la peur s’instille finalement dans l’esprit de ceux qui avaient été les auteurs de ces manigances meurtrières et qui subirent en retour des dommages bien plus lourds encore.

Cette dernière année a vu petit à petit s’inverser la tendance et le calme revenir après que les plus cupides aient tout perdu au point de devoir revendre leur commerce ou abandonner leur fonction officielle, tout cela la plupart du temps au bénéfice de maître Lee qui d’une façon intelligente a su mettre des gens à lui en lieu et place de ceux qui ont tout perdu.

Le bruit de l’entraînement distrait sir Timan de ses pensées, il se lève pour faire son tour du centre où les nouveaux suivent l’enseignement spartiate qui fera d’eux les gardes du corps les plus craints et réputés des cinq royaumes.

Pour moitié issue des familles du groupe marchand et pour l’autre d’esclaves rachetés par maître Lee, ces derniers étant les plus reconnaissants et coriaces, idolâtrant leur nouveau maître qui les a, sitôt achetés, libérés de leur statut infâme.

Alors que les femmes et les enfants ont rejoint les boutiques du groupe, les hommes adultes ont reçu des affectations en concordances avec leurs capacités tant physiques qu’intellectuelles et les plus jeunes hommes ont rejoint les centres d’entraînement disséminés au sein des cinq royaumes où ils reçoivent l’éducation nécessaire tant des arts militaires que pour la lecture, le calcul et l’écriture, qui leur permettra ensuite d’avoir une place respectable dans le groupe après un service de dix ans dans l’une ou l’autre de ses différentes forces de sécurité.

Sir Timan observe avec attention tous ces jeunes garçons, cherchant à trouver « la » ou « les » pépites qui rejoindront l’un des trois groupes d’élite que sont les gardes fantômes, les espions et la crème de la crème, la garde rouge chargée exclusivement de la protection du maître.

Pour cette dernière composée actuellement de Tim et des quatre anciens novices du temple sous les ordres de sir Ale, la réputation guerrière de ce dernier lui valant le respect de tous mais aussi de ceux qui y réfléchiraient à deux fois avant de venir s’y frotter.

Son regard fait vite le tour sans découvrir encore cette fois d’élément sortant du lot, il n’en est pas affecté car conscient de la barre très haute qu’il a placée lui-même en toute conscience.

Il retourne donc à son bureau pour organiser les prochaines caravanes, utilisant pour cela l’organigramme de celui qu’il aime à nommer dans sa tête de son vrai nom et pour qui il a une affection plus fraternelle que paternelle.

Un organigramme si pointu, simple et innovant, qu’il se demande encore pourquoi personne n’y a pensé avant Flo, chaque case trouvant sa place et son horaire, de façon à ce que chacun et chaque chose, soient là à la bonne place et au bon moment.

Il intègre donc les demandes diverses de protections au fur et à mesure de la prise en compte des documents qu’il reçoit pour la région dont il s’occupe et ce dans le tableau de la semaine, ses gardes noirs y trouvant là leur affectation par groupe de cinq avec un officier responsable.

Il n’a pas encore terminé de traiter l’ensemble des demandes que la porte s’ouvre et qu’apparaît celui qui a été, est, et restera son disciple, arborant la tenue de garde rouge identique à la sienne entièrement noire sauf la large ceinture de cuir et le bandana frontal d’un rouge étincelant qui lui a donné son nom.

La cagoule n’étant pas de rigueur à l’intérieur de l’enceinte du camp, il n’a donc aucun mal à reconnaître Ale qui tout sourire vient à lui pour lui donner l’accolade.

- Beaucoup de travail encore cette semaine à ce que je vois !!
- Ne m’en parle pas, avec cette demande croissante de soie les caravanes se multiplient !!! Les demandes des régisseurs en gardes du corps vont de même et je dois jongler avec ce que j’ai, le temps que les nouveaux terminent leur formation.
- Flo a donné son accord pour ceux qui acceptent de faire un an de plus avant de rejoindre un autre poste avec leur famille, ils seront dédommagés en conséquence.
- Alors tout va bien !! Rends-toi compte que nous comptions entre deux cents et trois cents gardes par royaume et que nous en sommes quasiment avec un zéro de plus !!
- On ne va pas cracher dans la soupe non plus pas vrai !!
- Encore une de vos expressions !! Je ne m’y ferai décidément jamais !! Au fait, dis-moi donc ce qui t’amène ici ?

Ale tend un courrier scellé à son ami.

- Nous partons pour la visite d’inspection décennale, il y a là-dedans notre itinéraire pour informer la garde fantôme de notre passage tout du long des trois années qu’il nous faudra pour boucler l’ensemble,
- Entendu je transmettrai, vous y allez tous les cinq ?
- Bien sûr quelle question !! Mais cette fois nous nous joindrons aux diverses caravanes qui emprunteront notre itinéraire ce sera plus sûr !! De plus Flo voudrait garder un lien puissant avec ceux, même les plus humbles, qui travaillent pour lui, il s’arrêtera également aux plus grands marchés aux esclaves au cas où… tu comprends.
- Depuis tout ce temps, il a encore l’espoir de retrouver votre ami alors que des milliers de personnes connaissent son visage sans l’avoir jamais vu nulle part.
- Pourtant c’est vital pour nous de le retrouver, mais bien sûr tu ne peux pas comprendre !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0