Épisode 74

5 minutes de lecture

Tiplouf


Le troisième et le quatrième étage sont tous aussi étranges que les précédents, mais nous remarquons effectivement que la difficulté augmente graduellement. Ce donjon n’est pas comme les autres que nous avons visités avant. C’est comme si nous assistions à la naissance même du système créé par le Créateur. Nos supérieurs avaient-ils oublié de nous mentionner ce détail ? Si oui, pourquoi n’est-il accessible qu’aux membres de nos guildes, qu’à partir du grade Platine ? Nous avons quitté la plage pour nous retrouver dans un volcan en éveil, ensuite nous nous sommes rendus dans une toundra. Maintenant, nous sommes dans une jungle, le cinquième étage. Cet endroit semble mieux assemblé que les précédents et nous rappelle la forêt qu’on a vu en premier.

— Je ne vois pas en quoi ce donjon représente la victoire, tellement il est moche, commente ma sœur. Se pourrait-il que nous nous soyons trompé de labyrinthe ?

— Non, répliqué-je. Les campeurs à l’extérieur nous ont dit qu’il s’agissait bel et bien du Mont Victoire. Seulement, j’ai l’impression que nous sommes tombé sur un modèle bêta de ce labyrinthe. C’est très étrange…

— Je ne te le fais pas dire, remarque Pikachu. On a l’impression d’être coincé dans un programme de jeux vidéo… Une simulation qui a mal tourné.

Nous parcourons le labyrinthe et éliminons d’autres Pokémon qui se dressent sur notre chemin. Parfois, nous déclenchons des pièges, parfois non. Au bout d’un moment, nous arrivons dans une unique pièce un peu vide, entourée d’un métal, comme si nous sommes à l’intérieur d’une boîte en conserve. Ce n’est pas un étage ordinaire, car nous reconnaissons une boîte Kangourex, qui nous permet d’y laisser des objets qu’on pourra ramasser à l’entrée du donjon mystérieux. D’ailleurs, on en avait remarqué une, avant de traverser le portail magique. Si je ne me trompe pas, ici, c’est une salle de repos.

— On peut se détendre un peu, dis-je au reste du groupe. Le Créateur ne nous fera rien, ici.

— Tant mieux ! lance Herbizarre. Je commence à avoir mal aux pattes…

— Où est-ce qu’on est, au juste ? demande Pikachu.

— Un endroit pour récupérer, expliqué-je. Il y en a dans la plupart des donjons mystérieux qui font plus de dix étages. Il ne possède pas les mêmes règles que les autres pièces. Ici, on peut se reposer comme on veut et reprendre notre route après.

— Exact, réplique Lucario. Ronflex et moi, on en a déjà vu, mais ici… c’est répugnant.

— Mouais, fait son mari derrière lui. Je vais dire comme vous : on s’est foutu de notre gueule. Pour un fameux donjon dangereux, je trouve qu’il n’a aucune classe.

Nous décidons de soigner nos blessures et de chacun manger une collation, avant de reprendre la route. Nous grimpons au onzième étage et cette fois, les constatations que nous nous sommes faites des dix premiers échelons ont complètement changées. Nous nous retrouvons dans une pièce de qualité supérieure. Nous voilà entourés d’étoiles, de planètes et j’en passe. Nous marchons dans ce qui semble être l’illusion de l’espace. Nous ne voyons pas le moindre défaut dans le décor.

— Ouah ! s’exclame Herbizarre. Là, il a carrément mis le budget !

Nous nous faisons aussitôt attaquer par une horde de Pokémon de toutes les espèces et de tous éléments. Nous sommes encerclés. Je crois que nous sommes rentrés dans un nid. Mince ! Je le savais bien qu’on finirait par nous surprendre.

Un Gravalanch fonce dans ma direction, alors qu’un Mélofée utilise son attaque Métronome sur Pikachu. De puissantes ronces sortent des petites pattes de la Pokémon Fée et fouettent mon ami au visage, alors que j’envoie un jet d’eau dans la figure de mon adversaire. Nous remarquons rapidement qu’ils sont beaucoup plus puissants que les étages précédé. Le véritable défi du Mont Victoire commence ici, j’en ai l’impression.

Afin de nous aider, Lucario lance un orbe au plancher, qui éblouit nos adversaires. Cela nous permet de nous enfoncer dans un couloir, afin de nous séparer de ce nid. Au passage, Herbizarre en profite pour lancer quelques explosifs en direction des Pokémon sauvages et en assomment plusieurs. Nous arrivons dans une nouvelle pièce, soulagés mais épuisés.

— Ouf ! J’ai eu chaud, remarque Pikachu, dont ce dernier a reçu une brûlure sur le bout de sa queue. Regardez de que ce Feunard m’a fait !

Il souffle sur sa queue encore fumante et vérifie s’il n’est pas en train de prendre en feu, ailleurs. Afin de ne pas prendre de risque, il se roule au sol.

— Toi qui te plaignais de la facilité des donjons, te voilà servie, dis-je à ma sœur.

Je remarque qu’elle ne m’écoute pas. Elle est plutôt en train d’analyser l’état de cette pièce.

— Il n’y a aucun doute, dit celle-ci. Je crois que nous sommes enfin dans le véritable donjon. Les autres étages n’étaient que des leurres…

— Oui, mais pourquoi le Créateur se serait-il moqué de nous ? formule Lucario, une patte sur la hanche. Que recherche-t-il en nous induisant ainsi dans l’erreur ?

— Je l’ignore, Rio. Mais nous allons devoir nous rendre plus loin pour le découvrir.

— Ouais, bah, si j’étais nous, je ne resterais pas ici, déclare Ronflex. Les Pokémon du nid se ramènent ici. Partons.

Il a raison, car derrière nous, dans le couloir, on peut entendre les cris des créatures sauvages que nous venons d’échapper. Je déteste ces nids… C’est pourquoi nous devons toujours être préparés pour combattre plusieurs Pokémon à la fois. La bonne nouvelle, c’est que Papa m’a appris une nouvelle capacité qui pourra nous aider. Je ne m’en suis pas servie sur le coup, parce que j’ai pris peur, mais la prochaine fois, je serais préparé !

D’ailleurs, alors que nous entrons dans la pièce suivante, nous tombons sur un large groupe de Pokémon de plusieurs espèces. La bonne nouvelle, c’est que nous avons trouvé l’escalier qui mène à l’étage supérieur. La mauvaise, c’est qu’ils sont au moins une dizaine contre nous. Je m’élance déjà dans leur direction et je lance ma nouvelle attaque :

— Blizzard !

Aussitôt, une bourrasque froide envahit la pièce et attaque nos adversaires, une bourrasque qui devient rapidement une tempête de neige. La plupart de nos adversaires sont aussitôt gelés, alors que d’autres sont simplement blessés. Lucario leur lance un Aurasphère qu’il fait rebondir sur trois d’entre eux, alors qu’Herbizarre utilise comme toujours, sa Poudre Dodo. Pour finir, Ronflex fonce dans le tas, tel un boulet de canon et écrase nos adversaires contre un mur. Cela nous permet de nous frayer un chemin jusqu’à l’escalier. Nous décidons de le monter sans plus attendre.

Je constate au nouvel étage que le décor est le même que le précédent.

— Mais c’est quoi, ce canular… ? dis-je en essayant de reprendre mon souffle.

Mes amis sont tous aussi surpris que moi. Sommes-nous vraiment arrivés dans le vrai labyrinthe ? Je préfère ne plus me poser cette question. Il y a trop de choses que je ne comprends pas des donjons mystérieux et ses nombreux décors en font partie.

— Restons sur nos gardes, nous suggère Pikachu. Il ne nous reste plus que neuf étages !

— Oui, mais avant… laissez-moi respirer ! couine notre colosse.

Ronflex n’est pas habitué à courir autant. Il a chaud et manque beaucoup plus facilement de souffle que nous. Je me retourne vers lui alors qu’il s’évente avec ses grosses pattes.

— Ça te dit, un Vent Glace ? plaisanté-je avec un regard malicieux.

— Ah… non, non ! Sans façon !

Nos amis se mettent à rire, moi aussi. On prend au moins une minute pour récupérer de notre dernier combat, puis on continue notre chemin. Là, je commence à comprendre pourquoi Milobellus et les autres nous disaient que cet endroit est dangereux. On vient de tomber sur le véritable labyrinthe. Cependant, ça n’explique pas les dix premiers étages…

Annotations

Recommandations

Jean-Marc GACHAN
Liban : A Momentary Lapse of Reason.
Liban : Bref épisode d'une guerre sans raison apparente, sauf, selon moi: le mauvais œil...
Sur demande de mon psychiatre : écrire la cause de l'angoisse et de l'obsession et de la paranoïa, précis, concis, le strict minimum...
22
6
0
4
Anaïs Sieffert
Quand on a de l'ambition, on peut toujours atteindre nos objectifs et changer notre destin !
26
0
0
26
Marine Desvoivre
Comment empêcher une future apocalypse lorsqu'on ne croit pas au dieu égyptien et que l'on est une simple mortelle ? Chloé se remémore tout ce qui lui est arrivé depuis le premier jour de son retour chez elle au déclenchement de toutes ses catastrophes. Une histoire tellement inimaginable et effroyable. Mais tout cela n'est rien, comparé à tout ce qui l'attend encore...
22
29
326
73

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0