Chapitre 8 : Plutôt mourir !

10 minutes de lecture
  • Est-ce que nous pouvons clore la réunion ? Il est déjà seize heures, fit Laure en regardant sa montre en or blanc.
  • Je voulais aussi vous parler de quelque chose, les interrompt Sky.

Le groupe freina ses ardeurs à rentrer à l’internat. Ils s’impatientaient un peu, la faim d’après cours s’exacerbant. Sky attendit le silence, le poing enfoncé dans sa joue.


  • Bon du coup, comme vous le savez déjà la fin d’année approche et avant les examens mon frère va venir à l’école. Il va faire des auditions pour trouver des talents ou je sais pas trop quoi.
  • C’est plutôt cool…

Selim se fit instantanément fusiller du regard.


  • C’est justement parce que tu trouves ça “cool” que je dois vous en parler. Comment dire ça ? Je n’ai pas envie que vous y participiez…
  • Pourquoi donc ? demanda Laure, consciente d’être un peu fourbe.
  • Tu sais très bien pourquoi, accentua-t-il. Je ne veux pas que mes amis y participent, c’est tout. Je suis certain qu’il y aura plein de personnes intéressées, alors pas vous… Puis, ce n’est pas dans notre intérêt. Il risque d’apprendre que nous sommes en contact.
  • Qu’allons-nous faire part apport à ça ? Il faudra être discret lorsqu’il sera là, réfléchit Loyd.
  • Ah, j’avais pas pensé à ça, dit Selim.
  • Le directeur devrait communiquer les dates bientôt, nous verrons à ce moment-là. Mais du coup, j’ai pensé que tu avais peut-être envie d’y participer Selim ?
  • C’est pas faux, réfléchit ce dernier. Mais je suis pas assez fou pour prendre un risque pareil ! Puis, tu ne veux pas de toute manière ?
  • On s’est compris, sourit Sky. C’est tout ce que je voulais dire, donc si vous êtes ok… Tant mieux, ajouta-t-il légèrement mal à l’aise.

Personne n’était contre. Même si la requête de Sky était motivée, les Richess savaient qu’ils valaient mieux rester sur la touche les jours où son frère serait à l’école. Seule Kimi ne leva pas la main au moment de donner son accord. Silencieusement, Sky l’observa longuement. Elle le trouvait égoïste.

Laure l’avait briefé sur Billy et sur le fait que les deux frères ne s’entendaient pas, mais elle n’avait pas donné les raisons. Tout ce qu’elle constatait, c’est qu’une querelle l’empêcherait peut-être de montrer ses talents. Personne ne savait exactement comment les auditions se déroulaient, mais elle avait confiance en sa danse. Au fond, elle n’avait pas envie de louper sa chance pour Sky. Ce dernier ne disant toujours rien, elle se décida à prendre les devants.


  • Et… et moi ? Est-ce que ça me concerne aussi ?
  • Tu poses vraiment la question ? fit-il en déposant son menton entre les jointures de ses doigts.
  • Je ne suis pas une Richess, donc il n’y a pas de risques que vous soyez découverts même si je tente le coup ?
  • Ah, je ne savais pas que tu étais fan de mon frère…
  • Mais je ne le suis pas ! C’est juste que… ça peut être intéressant pour moi.
  • Et donc tu remets en question la majorité dans ton intérêt ? Ici c’est un conseil de “Richess”, mais tu as tenu à en faire part. Je t’avais bien dit que ça te poserai problème à un moment ou à un autre.
  • Tu es obligé de me répondre comme ça ? Arrête avec ton genre ! se fâcha-t-elle.
  • Tu sais que j’ai raison, c’est pour ça que tu t’énerves.
  • Peut-être que ce n’était pas la peine d’en parler en conseil et de faire un vote !
  • Pourtant, je l’ai quand même fait !
  • Je peux très bien participer et vous non, c’est...
  • Non !
  • Mais pourquoi ?!
  • Parce que je ne veux pas ! Les autres ont voté non, donc c’est non ! Tant pis pour toi !

Kimi resta bouche-bée. Elle ne trouva rien à redire face à sa crise d’enfant gâté et croisa les bras.


  • C’est injuste…

Ils avaient l’impression de voir deux bébés se disputer un hochet. Tandis que Sky s’apprêtait à riposter à nouveau, Laure l’arrêta et décida de clôturer définitivement la réunion. Kimi sortit en trombe du local et se fit courser par Selim. Derrière eux, Nice tenait la chandelle entre Alex et Faye. Elle donnait tout ce qu’elle avait pour couvrir les longs blancs dans la conversation.

Quant à Loyd, il avait attendu sagement d’être seule avec la présidente. Un seul regard suffit pour qu’ils se comprennent.

  • À propos de Kyle, commença-t-il.
  • Il est hors de question que j’abandonne, le devança Laure.
  • Parfait, on est sur la même longueur d’onde.
  • Je te l’ai dit, on forme une super équipe !

Dès lors, ils partagèrent un sourire coquin. Loyd apprécia la petite étincelle dans les yeux de sa bien-aimée. Il pensait devenir fou, à croire qu’il tombait de plus en plus amoureux. En la voyant rire, il se languit de ses lèvres. Laure remarqua son changement d’expression, mais ne comprit pas, malgré toute son intelligence.


  • Tu es sûr de vouloir en faire partie ? Si tu as un doute…
  • J’en suis certain.

La douceur de son regard et de son sourire cristallin eut l’effet d’un coup de poing dans son ventre. Dans quoi l'embarquait-elle ? Lui qui était si gentil et bienveillant, ce n’était pas son style. L’idée d’enquêter sur Kyle venait de lui, mais peut-être adoptait-il de mauvaises habitudes à force d’être son second ? Le simple fait que le doux agneau partage ses ambitions la rendait pourtant extatique.


***

Sortant du bâtiment, Kimi traversait la cour d’un pas énervé. Qu’est-ce que ce mec pouvait être pénible ! Et égoïste. Gentil mes fesses ! hurla-t-elle dans son for intérieur. Pendant un instant, elle se remémora cet instant magique où elle l’avait giflé. Sky Makes, roi de Saint-Clair ? Roi des cons plutôt !

Trop occupée à l’insulter de tous les noms dans sa tête, Kimi en oublia presque Selim. Elle revint sur terre en l’entendant dire des idioties à son tour :


  • Ne le prends pas comme ça ! Tu sais, c’est vachement compliqué avec son Brother, il faut pas lui en vouloir…
  • Lui en vouloir ?! Oh, mais je ne lui en veux pas ! Non, non ! s’exclama-t-elle en dressant son index.
  • Tu parles, murmura ce dernier en mettant les mains dans son baggy.
  • Je t’entends, tu sais ? Non mais sérieux, comment vous faites pour le supporter depuis la première ? Il y en a que pour lui !
  • Aaaah, c’est vrai que c’est un mec un peu compliqué…
  • Un peu ?! Ouh je te jure…
  • Allez c'est bon Kimi ! Je comprends pas pourquoi ça t’énerve autant ?
  • Parce qu’il m’énerve à croire qu’il peut contrôler les gens ! Monsieur claque des doigts et c’est bon ?! S’il pense pouvoir me dire ce que je dois faire ou non, il se trompe !

Ces derniers mots n’inquiétèrent pas trop Selim. Elle parlait sous le coup de la colère. Bientôt elle se calmerait, mais il dut bien avouer qu’elle faisait peur à voir en pétard. Il prit un peu de recul quand elle se mit à ricaner :


  • Ouais, c’est ça. Je sais exactement comment lui rendre la monnaie de sa pièce.
  • Euh Kimi…
  • Auditions, concours de danse ou de chant, qu’ils appellent ça comme ils veulent… C’est moi qui gagnerais ! s’écria-t-elle en serrant ses poings fermement.

Finalement, peut-être qu’elle était sérieuse. Le petit chat en détresse se retourna pour lancer des regards d’alertes aux autres qui suivaient. Sky sortait à ce moment-là. Même de loin, il n’y avait aucun doute sur le fait qu’il la maudissait. Il se pressa de rejoindre la troupe, convaincu qu'elle déblaterait des saletés sur son dos. 

Un nouveau face à face se préparait devant Saint-Clair. Nice ne supportant pas les disputes ressemblait à un hérisson prêt à sortir ses piques. Alex soupira et décida de rentrer à l’internat sans se prendre la tête. Il n’avait aucune envie de discuter avec Faye pour le moment et d’assister à une nouvelle dispute.

La présence d’un garçon attira à peine son attention, mais assez pour qu’il l’observe du coin de l’œil. Il portait un t-shirt léger, en concordance avec la saison, mais aussi un bonnet sur sa tête. Ça n’avait aucune logique aux yeux du blond. Adossé au mur, une main en poche, l’autre sur son téléphone abîmé, il semblait attendre quelqu’un. Le ton entre Sky et Kimi montait, méritant de faire lever son nez de l’écran à ce garçon. Il pencha légèrement la tête et se dirigea vers le groupe d’un air à la fois surpris et mécontent. Alex pris le temps de s’arrêter pour regarder tout ça de loin.


  • Tu ne peux pas simplement accepter le choix de tout le monde ? s’en alla Sky.
  • Mais nan, parce que…
  • Je veux rien savoir, tu n’es qu’une imbécile !
  • Répète un peu ?!

Une main sur son épaule arracha doucement Kimi de la dispute. Elle se retourna agressivement, prête à foutre un pain à celui qui la dérangeait en plein combat.


  • Hey, doucement, rit ce dernier en attrapant son poing dans sa paume.

Elle cligna plusieurs fois des yeux en tombant dans le bleu de ceux de son ami.


  • Mike ? s’étonna-t-elle encore.
  • Salut toi, répondit-il en lui accordant un grand sourire chaleureux.
  • Mais… Qu’est-ce que tu fais ici ?

Le groupe s’étonna du calme qui la gagna tout d’un coup. De loin Laure ne put résister à la tentation de venir voir ce qu’il se tramait.


  • J’avais envie de te voir, s'expliqua-t-il. Je t’ai envoyé un message pour te dire que je venais.
  • C’est vrai ? Oh bah… Trop bien ! s’exclama-t-elle en l’attrapant dans ses bras.

En répondant à son étreinte, il laissa échapper un rire de bien-heureux. Il ne se sentit aucunement de trop en voyant par-dessus son épaule les Richess, juste un peu mal à l’aise. Sky grondait de tout son être. Il reconnaissait ce gars. Il l’avait vu sur plusieurs photos dans la chambre de Kimi. Comme avec Leroy, il ressentit un violent sentiment de haine à son égard. Il n’arrivait pas à retenir sa grimace. D’une douceur sans égale, Mike y répondit par le calme. Sky n’aimait définitivement pas ce type. Il était insolent !


  • J’ai l’impression d’arriver au mauvais moment. Tout va bien ? demanda-t-il en regardant Kimi dans le blanc des yeux.
  • Au mauvais… ? Ah ! T’inquiètes pas va ! C’est rien, des broutilles, répondit-elle d’un ton de voix piqué.
  • Alors est-ce que tu vas nous présenter ? demanda Faye qui semblait d’un peu meilleure humeur.

Kimi fit des yeux ronds. Ça lui semblait tellement naturel de voir son ami qu’elle en avait oublié l’essentiel.


  • Les gars, voici Mike. C’est un pote de mon ancien lycée ! Et du coup Mike, voici mes… nouveaux amis.

Elle était à la fois fière de les lui présenter et se sentait aussi nostalgique. Il y a quelques années, elle n’aurait jamais imaginé en arriver là. Aujourd’hui elle présentait l’un de ses meilleurs amis aux personnes qui l’accompagnait au quotidien. Ils lui apportaient tellement que ça devait se voir à mille kilomètres qu’elle était attachée à eux. Elle se demanda si Mike serait un peu jaloux, mais au contraire, il semblait ravi de la voir bien entourée.


  • Je suppose qu’on va vous laisser, dit alors Laure par pure politesse.
  • C’est vrai ça, tu veux qu’on fasse quoi ? demanda Kimi en s’adressant à son ami.
  • Je voulais te tenir un peu jus des dernières nouvelles, discuter un peu…

Nice, très observatrice, compris qu’ils communiquaient plus qu’avec la parole. Ils partageaient d’autres mots avec les yeux. Ce garçon avait sûrement des choses très précises à lui dire et il avait fallu seulement quelques secondes à Kimi pour cacher qu’elle l’avait aussi saisi. La petite s’étonna d’autant de complicité. Laure était également aux aguets, tandis que les garçons arrivèrent au même constat : "ce mec veut la choper". Seul Sky bouillonnait de n’avoir pu finir cette dispute.


  • Alors on fait un bout de chemin ensemble jusqu’à l’internat ? proposa-t-elle.
  • Je pensais aller prendre un verre…
  • Nan pas besoin, et c’est l’occasion de te montrer ma chambre !
  • Hum, ta chambre c’est…

Un vrai malaise s’installa. La moitié du groupe se décida tout doucement à décamper.


  • Tu ne veux pas ? demanda Kimi d’un ton innocent.
  • C’est que… je… j’ai toujours des sentiments pour toi, alors discuter dans ta chambre c’est un peu… trop. Tu comprends ? rougit-il légèrement.

Ils entendirent tout de même la déclaration. “Toujours” ? Chacun interpréta à sa manière le mot, mais dans tous les cas, la petite cachait donc bien son jeu.


  • Oh je… Excuse-moi, fit Kimi en l’attrapant par les épaules et en plongeant ses yeux bleus désolés dans les siens. Allons manger un bout plutôt alors ! Ok ?
  • Je préfère ça, pouffa-t-il timidement.
  • Mauviette, marmonna Sky dans ses dents.

Kimi l’avait entendu, mais fit comme si de rien était. Sans doute que Mike aussi. Ça ne lui donnait que plus de raisons de ne pas l’écouter et de ne pas se plier à ses foutus ordres. Elle préféra dire au revoir à tout le monde et emmena son ami faire un tour en ville.

Sur le chemin vers l’internat, les garçons avaient la parole facile :


  • N’empêche plutôt mignon le mec ! Je pensais qu’il était là pour lui avouer ses sentiments, mais apparemment c’est déjà fait ! s’exclama Selim.
  • Quoi qu’il en soit, je l’admire, dit Loyd. Je ne sais pas si j’aurais été capable moi-même d’avouer mes sentiments de cette manière et devant tout le monde. Bravo à lui, ajouta-t-il en se laissant aller un léger applaudissement.
  • Tu parles ! Qu’est-ce qu’il peut bien lui trouver ? ronchonna Sky.
  • Kimi est mignonne.

Faye n’en crut pas ses oreilles en entendant Alex. Mine de rien, les filles écoutaient leur conversation. Mais même si son propos l’embêtait, autre chose lui avait fait un peu de peine.


  • Moi je suis jaloux ! s’en alla le petit Hodaïbi en élevant ses deux bras au-dessus de sa tête.
  • Je comprends, moi aussi, acquiesça Nice.

Et voilà. Elle savait bien qu’elle n’était pas la seule à l’avoir ressenti.


  • C’est vrai quoi, c’est la première fois que je la vois faire un câlin à quelqu’un. Pas vrai, les girls ? ajouta-t-il pour voir des petits hochements approuver ses dires.
  • Pff, comme si on avait besoin de ça. Plutôt mourir !

Alors que Sky s’accrochait à sa haine et que les autres pensèrent que viendrait leur tour un jour, Laure baissait la tête. Cette remarque la touchait énormément.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Redlyone ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0