Ligne Maginot 

Une minute de lecture

Mur d’esprit trumpien avant l’heure, érigé principalement le long de la frontière franco-allemande pour stopper l’immigration illégale germanique. Malheureusement, et malgré le coût de sa construction, son efficacité fut plus que relative et elle ne put résister à la vague d’immigration qui déferla sur la France en 1940.

Ils étaient si nombreux que même les Champs-Elysées en étaient remplis. Des commentateurs, xénophobes et populistes, se permirent même de dire qu’ils paradaient, alors qu’ils étaient simplement heureux d’avoir trouvé un pays d’accueil digne de ce nom.

Le gouvernement français, incapable de les arrêter et encore moins de les renvoyer chez eux, délivra finalement plusieurs millions de titres de séjour à durée illimitée. La patrie des droits de l’homme mérita bien son nom.

Cet évènement humain tragique qui menaçait de bouleverser l’équilibre social, économique et même politique de notre belle France fut l’occasion pour des hommes généreux de démontrer que l’esprit de solidarité entre les humains vivait encore dans notre pays. Nous en reparlerons dans le chapitre « Collaboration ».

Pour en revenir au mur, ce genre d’ouvrage ne sert pas à grand-chose à part enrichir les entrepreneurs de travaux publics. Les entreprises françaises qui ont construit la ligne Maginot et le Mur de l’Atlantique ne pourront pas dire le contraire (eh oui, on l’oublie souvent, ce ne sont pas les Allemands eux-mêmes qui l’ont construit).

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Vous aimez lire Xavier Escagasse ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0