Les fantômes ne sont pas les seuls à errer dans les cimetières

de Image de profil de RenouveauRenouveau

Avec le soutien de  Coutard, Liania G.L 
Apprécié par 4 lecteurs
Image de couverture de Les fantômes ne sont pas les seuls à errer dans les cimetières

Il y a des gens qu’on n’a jamais aussi bien connus qu’après la mort. Des secrets qu’ils révèlent et qui, brusquement, changent tout. Moi ? Je préfère ne pas en parler, parce que si vous vous en tenez à mon apparence, je peux vous promettre que vous ne me verriez pas assise sur une tombe comme un boss de la mafia qui ne respecterait pas ses morts. Par contre, ceux que j’attends n’auraient leur place nulle part ailleurs, ils pourraient très bien profaner des tombes sans que ça ne détonne avec leur tête. Enfin, je ne suis pas là pour vous faire une description physique détaillée. Bon, je finirai peut-être par la faire si ces imbéciles ne se pointent pas rapidement, mais ce n’est pas mon but.

21h30. J’avais dit 21h30 au plus tard. Qu’est-ce qu’ils n’ont pas compris dans 21h30 ? J’ai passé la journée à le leur répéter. Encore et encore. Et ils trouvent le moyen d’être à la bourre. Sérieusement, les jeunes d’aujourd’hui sont désespérants.

La lumière de la lune est pourtant claire : il est bientôt 23h. Et c’est la pleine lune. Ils savent pourtant que c’est à ce moment-là qu’il faut être prêt, puisque toutes les conditions sont réunies ! Et puis c’est pas tout ça, mais je me fais vieille, moi. Je ne pourrai pas toujours veiller sur mes voisins, même si ce sont tous des criminels, d’une façon ou d’une autre. Parce que je sais, il me l’a avoué, Michel a vendu sa propre sœur aux nazis et Pétunia n’a pas bronché lorsqu’elle a refusé de cacher une résistante blessée chez elle. Elle était infirmière, pourtant. Elle ne le dirait jamais, mais c’est moi qui l’ai récupérée, la Jeannette avec une balle dans la jambe. Moi, j’étais bouchère, pas médecin, ça ne m’a pas empêché de faire mon devoir. De toute façon, mon mari est mort à la guerre, alors tant qu’à faire, je me disais souvent qu’au pire, je le rejoindrais ! Ça ne me semblait pas si déraisonnable à l’époque. Enfin bref, tout ça pour dire qu’ici, y a bien longtemps qu’on sait que le pire ennemi, c’est celui auquel on ne s’attend pas.

Et il faut bien avouer que ceux qu’on chasse du cimetière toutes les nuits de pleine lune, on ne s’y attendait pas. On a vu bien des salauds, mais ceux-là, je me demande si ce ne sont pas les pires. Taguer des tombes, franchement. Une bombe de peinture, ça porte bien son nom, finalement. Bon, si ils s’arrêtaient là, peut-être qu’on râlerait un peu moins, mais écrire qu’on est des menteurs, dessiner des croix gammées sur nos sépultures, dire que tout ce qu’on a vécu, c’est un immense mensonge, et puis quoi encore ? Hein ? Ils croient qu’on était volontaires pour être fusillés ? Qu’on a dit « allez-y, massacrez-nous, ça nous fait plaisir » ? Qu’on est juste morts, comme ça, pour rire ? Comme si c’était drôle, d’être attrapé par les cheveux et trainée hors de chez soi, en pleine nuit, par un groupe de soldats armés jusqu’aux dents, pour être alignés et exécutés comme des traîtres.

Et les autres qui ne sont pas fichus d’arriver à l’heure. Tiens, justement, en parlant du loup. Ils sont postés, ça y est ? Oui, j’en vois un à chaque entrée et deux ou trois font les cent pas avec leur lampe torche. Parfais, je peux aller me recoucher. J’ai fait mon job, la prochaine fois ce sera Pétunia. Enfin, en espérant que personne ne partira se coucher avant d’avoir passé le relais au gardien et qu’aucun de ces abrutis ne passera entre les mailles du filet…

Attendez, qu’est-ce que c’est que ça ? Non mais franchement, les gars, il est juste là, derrière vous ! Il est en train de taguer la tombe de Monique ! Hé ! Par-là, les gars, par-là ! Toi, qu’est-ce que tu fais ? Hein ? Tu profanes la tombe de ma copine ! Alors casse-toi ! Et bah voilà, ça y est il est repéré. Et il prend la fuite. Trouillard !

Comme quoi, les fantômes ne sont pas les seuls à errer dans les cimetières, mais sans eux, qu’est-ce qu’on ferait, hein ?

ContemporainExpérimentalfantômesCimetièreDéfitagmort
Tous droits réservés
1 chapitre de 3 minutes
Commencer la lecture

En réponse au défi

"Les fantômes ne sont pas les seuls à errer dans les cimetières."

Lancé par Renouveau

Bonjour à tous !

Comme vous avez pu le lire ci-dessus, mon défi sera très simple : écrire un texte contenant la phrase "Les fantômes ne sont pas les seuls à errer dans les cimetières". Vous n'êtes pas obligée de l'écrire au mot près, si vous avez besoin de petites modifications vous pouvez. Le genre est libre, que ce soit du fantastique, de la fantasy, du contemporain, même du théâtre ou de la poésie, racontez-moi ce que vous inspire cette phrase !

Alors, à vos claviers, et n'hésitez pas à poser des questions !

Commentaires & Discussions

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0