Mardi 5 septembre 2017

2 minutes de lecture

Paris - 13ème arrondissement - Place d'Italie -

Résidence"Les Tulipes" - 7 h 05

- Bonjour Monsieur Danillon

- Bonjour Madame Chastagne,

- Je viens vous voir car nous sommes rentrés dimanche soir et depuis, nous sentons une odeur fort désagréable sur le palier et dans les étages. Ici, vous la sentez peut-être un peu moins. Je pense qu'il doit y avoir un problème au niveau du vide sanitaire ou du vide-ordures peut-être. Vous pouvez faire le nécessaire ?

- Oui Madame Chastagne, effectivement nous sentons cette odeur entêtante depuis quelques jours. Je vous promets, je vais faire rapidement le nécessaire.

- Merci beaucoup c'est très gentil à vous. Bonne journée.

Puis la journée passe, sans saveur. Annie se replonge dans ses dossiers. Les plus faciles ont été traités par les collègues, les plus techniques sont restés sur son bureau. Les clients appellent, ne comprennent pas pourquoi leur situation n'a pas été réglée depuis trois semaines. Rien d'extraordinaire.

Annie n'a pas vu l'heure passer, il est déjà 18 h 20.

- Au revoir tout le monde à demain !

Elle monte dans sa petite voiture. Prend le périphérique, les bouchons, elle rejoint enfin son quartier, s'arrête chez son boulanger, chez son crémier puis, prend l'entrée du parking souterrain, gare sa fiat 500 à l'endroit qui lui est réservé, se dirige vers l'ascenseur et retour à l'appartement.

Le dîner à préparer, le retour de Pascal, on dîne, on se raconte leurs journées respectives, on regarde un peu la télévision, puis dodo, demain on remet ça, enfin quoi la routine identique aux jours précédents et aux journées futures.

L'odeur est toujours là, on dirait même qu'elle s'amplifie, maintenant, elle a pénétré l'appartement des Vermond. Mais d'où cela peut bien provenir ? c'est insupportable.

- Tu as prévenu le syndic ?

- Oui Pascal, j'ai vu Monsieur Danillon ce matin, il devait s'en occuper.

- Qu'il fasse vite, cette infection me porte sur l'estomac. Appelle le pour savoir ce qu'il a fait, je pense que personne n'est intervenu.

- Allo, Monsieur Danillon, bonsoir, excusez-moi de vous déranger, c'est Mme Vermond, je viens aux nouvelles par rapport à notre conversation de ce matin, vous avez pu faire quelque chose ?

- Ah ! Mme Vermond, justement je voulais passer vous voir. Avec des personnes du syndic, nous sommes allés inspecter le vide sanitaire ainsi que le vide-ordures. Rien d'inhabituel de ce côté là. Alors j'ai demandé à la mairie de déplacer en urgence un camion hydrocureur. Les agents ont inspecté toutes les canalisations mais n'ont rien trouvé d'anormal. Mais pour nettoyer ces canalisations en profondeur et procéder à leurs investigations, ils ont été obligés de déverser un produit dans les égouts. L'odeur que vous sentez actuellement doit provenir de ce produit. Ils m'ont assuré que tout rentrerait dans l'ordre rapidement. Demain, je pense que vous ne sentirez plus rien.

- Bon d'accord, je vous tiendrai au courant demain matin, merci Monsieur Danillon et bonne soirée.

- Bonne soirée à vous Mme Vermond, mes amitiés à votre époux.

Annotations

Recommandations

Vous aimez lire Marie ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0