Vendeur

3 minutes de lecture

Papa reviens avec un vendeur , le vendeur note la référence et ils repartent tous les deux, j’emboite le pas, je veux savoir si tout va bien. Arrivés à un comptoir, je croise les doigts que le téléphone soit disponible, Le vendeur est sur son petit siège, il tape sur son clavier et après une courte attente….

- Vendeur : J’en ai plus en blanc, trois en noir, deux rouge en commande et un bleu.

- Moi : Le bleu il est dispo ?

- Vendeur : Oui.

- Moi : Et bien il ne l’est plus.

- Papa amusé : On le prend en bleu alors.

- Moi : Ouai, enfin oui.

- Vendeur : D’accord je le réserve.

Le vendeur demande des informations personnelles telles que nom, prénom, adresse et les saisies sur son ordinateur. Biensûr c’est à mon nom mais c’est Papa qui répond au vendeur surtout sur le coté abonnement. Il valide la commande et nous donne le bon de commande, j’ai un forfait avec SMS illimités mais seulement deux heures de téléphone, ca me va très bien vu l’usage que je vais en avoir.

- Vendeur me regardant : Bon alors, tu va avoir un numéro temporaire le temps que la ligne ligne te soit définitivement attribué. Ton numéro définitif sera le 06[...]15

- Moi : Super, il est bien ce numéro.

- Vendeur amusé : Content qu’il te plaise.

- Papa : Merci.

- Vendeur : Il vous fallait autre choses ?

- Papa : Bah j'aurai peut-être besoin d’autres téléphones mais bon faut que ses frères et soeurs se décident.

- Vendeur amusé : Je reste dans le coin alors.

- Papa : Merci.

Je suis trop fier, j’ai le bon de commande entre les mains je vais avoir mon premier téléphone portable. J’ai beau ne pas l’avoir encore entre les mains je suis trop content. Je remercie encore mon père puis je vais vers mon frère.

- Moi : Alors tu t’en sort ?

- Jean : Pfff non….

- Moi : Ah bon mais quesque tu cherche ?

- Jean : Si je le savais….

- Moi : Ah oui je vois.

- Jean : Tu as trouvé toi ?

- Moi : Oui.

- Jean surpris : Ah bon tu as pris quoi ?

- Moi lui montrant du doigt le modèle d’exposition : Celui là.

- Jean : Ah oui je l’ai vu, mais la couleur me plaisai pas.

- Moi : Il l’ont en noir.

- Jean : Ah bon ?

- Moi : Oui et il me semble qu’il sont disponible en noir.

- Jean : Je l'aurai bien pris blanc…. Si il existe.

- Moi : Il me semble oui, mais je sais plus si il l’ont en stock.

- Jean : Faudrait que je demande.

- Moi : Oui.

- Jean : Tu l’a pris quelle couleur toi ?

- Moi : Bleu, ca me plaisai bien comme couleur.

- Jean : Ca change oui.

- Moi : Carrément.

Je voit que de son côté Marie semble s'être décidée également. Elle est avec papa et le vendeur de tout à l’heure.

- Moi : Hey Jeannot, tu as beau être le premier a être arrivé, tu es le dernier à te décider.

- Jean regardant vers Marie : Fait chier !

- Moi : Quesqui te fait hésiter ?

- Jean : Je vais être franc j’en ai un qui me plait vraiment beaucoup.

- Moi : Ah bon et pourquoi tu le prends pas ?

- Jean : Il est à cent quatre vingt euros.

- Moi : Ah oui donc hors budget.

- Jean : Oui.

- Moi : Moi il est à cent vingt et des brouettes, tu pourrais peut-être négocié du fait que je l’ai payé moins cher….

- Jean : Tu pense ?

- Moi : Demande, tu vera.

Jean appelle Maman qui arrive rapidement.

- Jean : Maman tu pense que je peux en prendre un qui est un peu plus cher que cent cinquante ?

- Maman : Si c’est quelques euros oui, mais sinon faudra mettre de ta poche…

- Jean : Même si Pierre a payé moins cher ?

- Maman : C’est pas comme ça que ça marche Jeannot.

- Jean un peu triste : J’ai pas de sous.

- Moi : Je peux lui avancer Maman ?

- Maman : Si tu veux c’est tes sous Pierrot.

- Jean C’est vrai tu veux bien m’avancer ?

- Moi : Oui, tu aura des dettes. Tu as intérêt à les rembourser.

- Jean souriant : Promis !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

LuizEsc
À Monade, voir le ciel est un privilège qui se mérite. Les classes souterraines suent sang et eau pour un rayon de soleil. Il existe pourtant un moyen d’accélérer le processus : se vouer corps et âme à l’Entelechia. Mais ceux qui s’y risquent n’en gardent aucun souvenir.

Hélios, jeune acteur parvenu, brûle les planches dans sa dernière pièce. Son talent résonne jusqu’aux Nuages et conquiert même cette Aile, Kosan Manqa. À moins que son attention ne cache d’autres raisons moins honorables.
243
219
500
232
Sombre d'Ombre
Tu me manques. Toujours, sans cesse, désespérément.
Entre deux cours de rééducation, je pense à toi. Entre deux sourires, je pense à toi. Au détour d'un couloir, au croisement d'une ruelle, c'est toi que je crois voir. Mais tu n'es pas là. Tu ne l'es plus. Et il ne me reste que mes larmes pour te pleurer. Que mes larmes pour te regretter.
J'ai parfois envie de te détester. Tu m'avais promis ! Promis que nous nous reverrions tous les soirs à ce fameux café. Mais tu n'es plus là et pourtant, j'honore toujours cette promesse.
Et je t'attends. Je veux que tu reviennes. Entre deux lettres que tu ne liras jamais, entre deux sanglots qui me brûlent la poitrine, je me remémore les mots que je n'ai jamais osé te dire.
"Je t'aime".
60
133
32
24
Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
987
241
553
495

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0