L'Ile du Soleil

Une minute de lecture

Parvenu en Sicile, il rencontra

le dernier Hauteville, le Roi Tancred.

Par menaces de batailles et de raids,

Sa sœur Jeanne il délivra,

Richard lui imposa sa loi.

Dès lors, le Lion enchaîna les exploits,

Tel le Seigneur multipliant les pains,

Attirant les louanges des séraphins.

La Trinacrie est fière du Vésuve

d’où s’écoulent d’ardentes effluves,

Quel chevalier osera s’y aventurer ?

Passant outre ses vassaux, Au plus près

Richard s’y rendit ,se couvrit de gloire.

Puis le Poitevin , Fier comme Artaban,

A un manant déroba un busard.

Mal lui en pris, isolé de son ban

Le hameau se rua sur l’assaillant

Une fuite sauva le Lion Flamboyant.

Les Îliens calomnient les Inexpiés ,

Messine fût donc brûlée et pillée,

Et maintes femmes furent prestement prises

Admirables, merveilleuses et soumises.

Éole, divin voisin, en prit ombrage,

Ouvrit ses outres, déchaîna ses vents,

Confinant les navires à la plage.

Le roi-chevalier se fit pénitent,

Il ne sacrifia point Iphigénie,

Mais admis son péché de bougrerie .

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire DEon ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0