Magie - 3 - Anthéon

2 minutes de lecture

??

Lorsqu’à l’horizon émergea la lune, un troisième éclair déchira le ciel et fit sonner mes dômes, tandis qu’un halo étincelant se matérialisait dans l’origine du monde.

Intimement unis, nimbés par les scintillements de leurs arabesques, en extase Liam et Eileen lévitèrent comme portés par les vibrations, puis disparurent quand celles-ci cessèrent.

Lors des précédents éclairs déjà, en atteignant la félicité, Eileen et Liam furent transportés dans la salle de l’oracle la première fois et dans celle des incantations la seconde.

Faire ainsi coïncider événement astronomique, foudre, transplanage et orgasme, dénote un sens de la mise en scène digne d’un bateleur ! Cela me rappelle la lointaine époque où sur les places des villages – entre farce et mime, pendant que les saltimbanques s’activaient en coulisses – de jeunes apprentis magiciens faisaient apparaître dans un éclair, qui un rapace sur son poing, qui un fauve à ses pieds et qui un singe sur son épaule.

Néanmoins, il semble qu’il ne s’agisse que de réponses spontanées et non d’esbroufe. La magie mise en œuvre, reposant sur les configurations astrales, il n’est guère surprenant que ses effets se soient produits simultanément aux transitions.

Quel savoir détient réellement l’étrange créature qui rôde en moi ?

Un paramètre reste inexplicable : comment se fait-il qu’Eileen et Liam se soient justement trouvés en situation de procréer en ces trois occasions ?

La créature les a-t-elle manipulés ? Non, je la surveillais ! Tout du moins lors du premier transport, car ensuite elle a disparu.

Elle avait disparu de la salle des incantations, bien avant que le couple royal n’y fasse une brève apparition – fort heureusement d’ailleurs.

Ailleurs, mais où ailleurs ? J’ai beau essayer de la contacter, je n’y parviens pas. Elle est devenue aussi muette que toutes celles qui me hantent, hormis Liam et Eileen.

A-t-elle réellement disparu, sublimée par une magie mal maîtrisée ? A-t-elle franchi une dimension et a-t-elle quitté cette réalité ? M’a-t-elle fermé son esprit pour se perdre dans la masse ? Est-elle en stase entre deux états ?

Ma seule certitude, c’est que brusquement, à la fin du decrescendo de sa seconde incantation, le poids de son corps cessa de peser sur le sol de la salle des incantations, que le lâche lien mental qui nous liait se rompit et qu’elle n’eut pas recours à mes services pour se télétransporter.

Quelle nuit ! Jamais mes escaliers ne furent aussi fréquentés. Jamais il n’y eut autant de chambres censées être occupées qui ne le furent point. Jamais je ne dus veiller à ce que tant de râles, cris et gémissements ne franchissent mes murs.

Il y a quelques millénaires, lorsque j’ai décidé de fusionner avec ce qui depuis constitue mon corps, je n’aurais jamais pu imaginer qu’une nuit – voire plusieurs, je le crains – je me transformerai en lupanar !

Je n’avais pas mesuré l’ampleur de l’exaltation de la libido engendrée par la manipulation que la créature a pratiquée avec mon aide. Mais cet inconvénient n’est qu’une négligeable contrepartie à la conception de celle qui est destinée à porter mon nom.

C’est au plus profond du palais, là où se trouvent mes racines, dans l’origine du monde, que lors de leur translation Liam féconda Eileen et que je dotais cette nouvelle vie d’immenses pouvoirs…

Il faut absolument que je sache où est la créature. M’a-t-elle mystifié ? Que Dana fasse qu’elle ne soit pas l’embryon d’Eileen !

Annotations

Vous aimez lire scifan ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0