Magie - 2.2 - भेड़ियार

5 minutes de lecture

Bien sûr, tu peux lire ce chapitre, mais je te propose de le vivre dans un univers immersif.

Si tu ne me crains pas, rejoins-moi en Alastyn :

https://scifan-fantasy1.blogspot.com/2021/03/4-magie.html#2.2

Si tu as peur que je te dévore, reste dans ton époque et lis la suite ici.

Me voici dans le sein des seins, comme dirait Chandra. Trêve de plaisanteries, qui eut cru qu’être si près de la réussite me survolte au point de faire resurgir un trait de caractère de mon trevingitisaïeul, Sköll. Pas toi, j’espère.

Je suis donc au centre de la salle des incantations, sous les rayons concentrés du Soleil, de Véga, Deneb, Arcturus, Spica, Capella, et une infinité d’autres étoiles de magnitude apparente plus faible, dont certaines sont déjà éteintes et d’autres ont explosé en supernova – tu auras peut-être l’occasion d’assister à l’une d’elles.

Finissons-en avec les questions que tu te poses, car je ne pourrai plus te prêter attention ensuite.

Le fait que des étoiles n’existent plus ne diminue en rien l’intérêt de leurs rayonnements qui frappent le dôme aujourd’hui.

Quel est l’intérêt de l’alignement ? Puisque le dôme fait converger les rayons vers le même point, où que se trouvent leurs origines. Eh bien ! les planètes émettent des rayons, mais elles réfléchissent également une part de ceux qu’elles reçoivent. Lors d’un alignement, les multiples réflexions réciproques forment une combinaison unique.

Voilà, tu sais tout. Observe et toi, ne réfléchis pas ! Fais comme d’hab, quoi !

Ça me reprend ! L’heure n’est pas aux sarcasmes, mais à la concentration. La moindre erreur pourrait provoquer une catastrophe, voire m’être fatale.

L’insémination d’une femme qui vient d’ovuler est la condition sine qua non d’une fécondation, mais elle ne saurait la garantir. J’ai donc conçu une incantation complexe, pour assurer la conception d’êtres exceptionnels dotés de grands pouvoirs, sans laquelle ils ne verraient pas le jour – comme la jeune Lumineuse promise à Eileen et à Liam. J’y ai ajouté quelques éléments dans un dessein plus personnel.

Il existe différentes manières d’incanter : les Lumineux font brasiller les arabesques de leurs bras, mais la nature ne m’en a point pourvu. D’autres dessinent de leurs doigts des glyphes dans l’air, mais comme je te l’ai précédemment fait remarquer, les miens ne sont pas adaptés à cet usage. La plupart des mages les chantonnent, c’est mon cas. Comme mon appareil phonatoire est loin de me permettre d’émettre une variété de sons aussi riche que le tien, je suis contraint de composer mes incantations avec un nombre très restreint de phonèmes, qu’après préparation je puisse émettre.

Tout autre jour, je n’essaierais même pas, et aujourd’hui hors de ce lieu, je ne m’y risquerais pas plus. Mais je sens l’énergie qui se déverse en moi alors que les planètes sont encore masquées. Je vais donc m’exercer à vocaliser sept sons, dont deux proches du hurlement.

Une ode à l’enfantement qui ne comporte que sept mores différentes paraît très simple, mais très répétitive, elle en comprend cent quatre-vingt-cinq au total, avec des variations qui mal placées… ?

Je vais travailler ces mores successivement, je prendrai garde de ne jamais enchaîner de sons dont l’association pourrait déclencher une réponse magique…

☀♀♂

Un altocumulonimbus s’est formé au zénith, il masque quelques étoiles, mais aucune de celle dont le rayonnement m’est indispensable. Je maîtrise maintenant suffisamment bien les mores.

Le Soleil, Vénus, Mars, Saturne et Mercure baignent le dôme de leurs rayons, l’énergie s’accumule en moi. Jupiter va se joindre à eux dans un instant. C’est le moment que j’ai choisi pour psalmodier mon incantation.

Pour l’entendre tu commences à connaître le truc : surligne… clic droit… nouvel onglet, cette fois tu cliques sur ▷, puis reviens ici, ferme les yeux et écoute pendant cinq minutes trente. Lorsque j’aurai terminé mon incantation et que tu n’entendras plus que les lointains pulsars et la musique de la magie qui répond à ma requête. Je communiquerai de nouveau avec toi. [ https://youtu.be/15a4xFuYbqw?t=580 ]…

Je te conseille de fermer les yeux et d’écouter l’incantation. Si tu ne peux pas attendre 5 min 30 s, que je puisse recommuniquer avec toi, fais un saut dans le temps.

☀♀♂

J’ai énoncé tous ces mots de Jötunn sans en intervertir ni trébucher sur l’un d’eux. Ce n’était pas aussi facile que tu le penses. As-tu déjà essayé de répéter une suite de trois mots de trois mores, encore, encore et encore. Finir par croire que tu continueras jusqu’à la fin des temps, avant de rompre ce rythme en intercalant d’autres combinaisons là où elles doivent l’être. Ne réponds pas, c’est une question rhétorique !

Actuellement, le spectacle est grandiose, le soleil couchant embrase le dôme. À l’ouest, il est doublement illuminé : par les rayons de l’astre lui-même et par la réflexion de sa lumière par le dôme-ouest.

L’énergie déferle en moi. Mon pelage se hérisse tant l’atmosphère est chargée d’électricité. Ma puissance croît.

Je perçois l’ardeur avec laquelle, dans le palais, nombre de couples répondent à l’appel de la nature. Cette partie de mon projet se présente bien, il est temps que je me préoccupe d’accomplir mon destin ou de le modifier. Va savoir ? C’est comme le futur…

Je ne te révélerai rien de mes attentes, mais sache que c’est à présent que mon intégrité physique est en jeu… Non, ça, c’est une évidence. En réalité, c’est mon essence même qui pourrait être dissoute, éparpillée dans l’univers.

Pour éviter cela, je dois composer une incantation différente, bien que très proche de la précédente. Celle-ci sera plus courte, longue de moins de la moitié de la première.

♀♂

Le soleil est couché. À l’instant du solstice un éclair illumine le ciel.

SCRAAAATCHHHHHHHHH !

La foudre vient de s’abattre sur les flèches des deux dômes. Leur cristal vibre à une fréquence trop élevée pour être perçue par une oreille humaine, mais pas par les miennes.

J’attends le tambourinement de la pluie sur le cristal, mais il ne se produit pas. Les précipitations qui tombent sous le nuage s’évaporent totalement dans l’air sec de cette nuit d’été – la première.

♀♂♄♃

♄♃

♄♃

Seules les étoiles luisent dans le ciel, lorsque j’incante pour ma…

[ https://youtu.be/yUsoFL0wov0?t=454 ]

À la seconde où la Lune et le Soleil sont en opposition la foudre frappe à nouveau les dômes.

SCRAAAATCHHHHHHHHH !

Annotations

Vous aimez lire scifan ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0