Chapitre 66 : Rupture !

7 minutes de lecture

Pour ce chapitre je vous propose une musique du jeu Red Dead Redemption 2 : That's the way it is de Daniel Lanois et Heavy Sun (le lien vers la musique en commentaire ). Elle permet de bien se plonger dans cette suite.

Préparez vos mouchoir cette suite sera terrible.

Bonne lecture à vous.

=========================================

Je ne peux plus reculer maintenant, je dois lui dire ce que je ressens, lui dire qu’entre nous ce n’est plus possible, il m’en voudra à coup sûr mais je n’ai plus d’autre choix. Et puis qu’est-ce que ça peut me faire qu’il m’en veuille comme l’a dit Aya, je dois d’abord penser à moi et moi je ne veux, ne peux plus être avec lui. Je le regarde, il me regarde et dit :

V : Tu veux me dire quoi ?

Al : Euh bah c’est pas évident à dire…

V : Tu veux casser c’est ça ?

Je le regarde incrédule, ne comprenant pas comment il l’a fait pour le comprendre sans que j’aie besoin de le dire, je n’arrive d’ailleurs pas à placer le moindre mot, je ne vois que son magnifique regard violet, qui est aujourd’hui bien sombre extrêmement sombre, terriblement noir il le garde plongé dans le mien sans me lâcher des yeux. Voyant que je ne parviens pas à placer un mot de plus, il dit :

V : Tu sais Allan, je ne suis pas con ! Et j’ai bien vu que tu m’ignorais depuis hier, et puis déjà la semaine dernière quand ton Zach n’était pas là… C’est un peu comme si je n’existais pas… Donc ouais j’ai bien compris que t’en n’avais plus vraiment grand-chose à foutre de moi.

Al : C’est complètement faux… j’en ai pas rien à foutre de toi c’est juste que… que…

V : Que tu préfères Zach à moi !!!

Al : Ou…ouais, dis-je en baissant les yeux.

Je ne peux plus supporter son regard perçant, je le sens posé sur moi, j’ai les larmes qui commencent à sortir pourtant c’est moi qui l’ai voulu. Il continue tout en commençant à s’énerver :

V : En fait t’es vraiment qu’un putain de connard d’égoïste, j’avais raison… Tu penses qu’a ton cul…

Al : T’es sérieux, je t’ai déjà prouvé par A+B que c’était stupide, dis-je en relevant la tête et m’énervant à mon tour, je t’ai dit que je ne pouvais pas être égoïste quand ma seule et unique raison de vivre c’est de protéger les autres.

V : Protéger les autres ou le protéger lui ?

Al : Comment ça ?

V : Le seul que tu protèges ici, c’est Zach et je vais te dire pourquoi pour ne pas que toi tu souffres. Parce que tu souffrirais bien trop s’il devait arriver quelque chose à ton amour de toujours. Tu penses d’abord à toi et ton bonheur et ton bonheur c’est lui alors tu fais tout pour qu’il ne lui arrive rien. Mais est-ce que t’as pensé une seule seconde à moi… ce que je peux ressentir… t’imagines un instant ce que j’ai pu ressentir pendant ces deux mois ou t’étais dans le coma que j’étais le seul qui restais à tes côtés et qui garder espoir … putain je t’aime connard. Tu le comprends ça JE T’AIME !!!!!!!!

Al : Un égoïste… si je suis un putain d’égoïste tu m’explique pourquoi je suis aussi mal, là maintenant tout de suite, que j’ai réfléchi pendant des jours pour en arriver à aujourd’hui, que chaque seconde je me disais que t’allais souffrir.

V : Alors si tu pensais que j’allais souffrir pourquoi tu m’as lâché, pourquoi est-ce que tu es venu ce soir pour me dire ça hein ??? Pourquoi ??

Al : Parce que… je n’avais pas vraiment le choix Victor… je ne pouvais pas continuer à te mentir à me mentir à moi-même.

V : Vas-y tu me saoules… j’ai plus rien à te dire mais sache juste que je t’aime et que t’es vraiment un connard d’égoïste c’est tout.

Al : PUTAIN mais tu peux pas comprendre 5 minutes ce que je veux te dire merde…. Tu peux comprendre non ???

V : Y’a rien n’a comprendre Allan et plus rien à se dire, dit-il en se retournant vers moi.

Al : Si y’a encore un truc à dire ! Dis-je énervé.

V : Ah ouais et c’est quoi t’as baisé avec Zach c’est pour ça que tu veux me quitter ???

Al : Non c’est pas moi qui ait baisé avec lui mais ton petit frère tu te souviens la fois où Zach et Sacha s’étaient embrouillé bah c’était parce que ton frère avait baisé avec MON Zach !!

Je me lève et le quitte d’un signe de la main passant devant lui qui est complétement détruit par cette information, mais je m’en fou… Il m’a énervé, il n’a pas essayé de comprendre ce que je ressens moi un égoïste !!!! et puis quoi encore… Je continue de marcher vers l’internat qui maintenant doit être ouvert. J’arrive dans ma chambre ou Bastien est installé sur son lit, il me regarde et demande :

B : Alors comment ça s’est passé, tu lui as dit que tu rompais ?

Al : Ouais j’ai rompu avec lui… tu l’avais déjà compris ?

B : Tu sais Allan, ça fait depuis longtemps que j’ai compris que tu n’avais d’yeux que pour Zach, je m’étais dit qu’avec Victor ça pouvait marcher que t’allais l’oublier, mais j’ai bien vu qu’en fait ça n’étais pas possible.

Al : Ouais t’as peut-être raison… mais je peux faire quoi moi ?

B : J’en sais rien, mais c’est déjà une bonne chose que t’aies rompu. Ça s’est bien passé ?

Al : Euh non pas vraiment il a très mal pris …. Et ….

B : Et quoi ?

Al : Je lui ai dit que son frère avait baisé Zach…

B : Quoi c’est vrai ???

Al : Ouaip ! Pendant que j’étais dans le coma, ils étaient tous les deux autant perdu surtout Zach et ce connard à profiter de sa faiblesse pour le pécho.

B : Ah ouais… je vois. Mais ce n’était pas un peu violent de ta part de sortir ça à Victor juste après avoir rompu ?

Al : Bah si justement… c’est pour ça que je m’en veux… je ne voulais pas le détruire autant mais il m’a saoulé et c’est sorti tout seul…

B : Tu sais quoi gros ? Je pense que tu devrais allez le rejoindre et essayer de te faire pardonner et rompre en bon terme c’est le mieux pour tout le monde, et surtout pour vous deux.

Al : Ouais… t’as raison.

Ni une ni deux, je sors de nouveau de l’internat pour courir vers l’endroit où j’ai laissé Victor en plan bien décidé à me faire pardonner et comme l’a dit très justement Bastien rompre en bon terme. Je cours et encore et encore puis arrive dans le parc, à l’extérieur du lycée.

==PDV de Victor===

Je n’en reviens pas en plus de rompre avec moi, il vient de me balancer ça sans pression… Il veut quoi sérieusement me détruire complétement. Guillaume aurait baisé avec Zach ? Non Guillaume à baisé avec Zach… C’est une évidence pourquoi Allan m’aurait dit un truc aussi grave si ce n’était pas le cas. Mais pourquoi putain. Pourquoi il a fallu que j’aime un connard pareil ? pourquoi mon frère à fait ça ? Je n’ai pas bougé, je n’y arrive plus… je vois arriver au loin une bande qui se rapproche dangereusement de moi. Je reconnais à leur tête Jack, qu’est-ce qu’il me veut lui ce n’est pas le moment et il était censé être viré… pourquoi il est là. Je le vois qui se rapproche encore plus de moi, un de ses potes arrive derrière moi et m’attrape les bras pendant que Jack s’approche avec un grand sourire et lance :

J : Salut la pédale !! Alors ça baise bien avec Allan ?

V : Ça te regarde pas connard.

Je le vois alors sortir de sa poche un Opinel, il le déplie et commence à approcher sa lame de mon visage. Tout en disant d’un air hautain, se croyant sûrement bien supérieur.

J : Tu fais moins le malin hein ??? Pédales je vais te refaire le portrait comme ça Allan en bavera. Et c’est tout ce que vous méritais vous les PD.

Il commence à planter son couteau dans ma joue ce qui me laisse une belle cicatrice, puis il enlève et me poignarde dans le ventre violemment, il continue encore et encore pendant que ses potes me tabassent. Je sens mes forces diminuer, mon sang couler sur tout mon corps mais il continu, je sens la lame de son couteau pénétrer à l’intérieur de ma chair et ressortir pour rentrer encore plus violemment. Je ne sais pas combien de temps tout cela dure lorsqu’après un dernier coup de couteau, je sens les mains qui me tenais me lâcher… je tombe n’ayant plus la force de tenir debout, la douleur est insoutenable mais après tout, à quoi bon se défendre je n’ai plus aucune raison de vivre la seule personne que j’aimais dans ce bas monde, la personne pour qui je me suis battu ne veut plus de moi, alors à quoi bon… c’est avec ces funestes pensés que je tombe alors que Jack et sa bande s’en vont. Avant de partir totalement je vois Allan qui court vers moi me prend dans ses bras…il pleure ? …. Est-ce qu’il pleure vraiment pour moi… dans un dernier effort je lui dis :

V : Tu sais …. Je me suis laissé faire… je ne voulais …pl…plus me battre sans toi…… Je t’aime Alla…

Je m’éteins sentant l’étreinte si chaude de mon Allan me serrant contre lui et criant de toutes ses forces pour que je ne parte pas mais c’est trop tard…. Le pire est arrivé… c’est la fin pour moi, au prêt de celui que j’aime…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Vous aimez lire Xenos Walker ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0