14- L'histoire des Bulles

4 minutes de lecture

Noway est assis dans une posture décontractée, sur l’aerosofa pendant qu'à mon bureau, j'essaie de me concentrer sur mon travail. Je finis toujours par poser les yeux sur lui. Rien dans son attitude ne rappelle sa colère de la veille. Pourtant je n’arrive pas à m’expliquer son soutien du matin après ça. Et je n’ose pas lui poser la question. Or, il ne me donnera aucune explication spontanément. C’est le monde à l’envers !

Je finis par me lever pour lui tourner le dos et regarder au dehors, en essayant d’appliquer, vainement, cette foutue technique de respiration !

Après quelques essais infructueux, je décide d'employer une technique personnelle : une longue douche bien chaude.

À mon retour, toujours sans un mot échangé, Noway prend la suite.

Je m’autorise enfin à me laisser tomber dans l’aerosofa, en soupirant.

Un homme en colère

Jouet, combattant, esclave

Homme de compagnie.

Le pad entre les mains… une phrase tourne en boucle dans ma tête : Je crois que je préférais les cris.

  • Ce n’est pas contre toi…

Je ne l’ai pas entendu arriver, je sursaute. C’est trop !

  • Bien sûr que si ! m’exclamé-je. Je suis la représentante de ma civilisation, tout comme Maya ! Peut-être que de ton point de vue, tout ça est injuste et inhumain ! Mais, tu ne connais pas notre histoire ! Il y a des raisons à tout ça !

En un éclair, il est devant moi, me dominant de toute sa stature :

  • Ah vraiment ? Qu'est-ce qui peut justifier la création d'êtres à peine conscients, amnésiques pour en faire des travailleurs jetables …ou des combattants stupides, des « Pions » dont le seul moment sensationnel de leur vie est le jour de leur mort ? Ou encore de laisser crever de faim ou d'esclavagiser ceux qui sont dehors ?

J’en tremble. Je suis déchirée, j’ai dirigé des hommes et des femmes, je les ai appelés mes « pions », cela me semblait normal. Quant à ceux qui vivent à l'extérieur, je ne m'y suis jamais réellement intéressée. Il y a longtemps, leurs ancêtres ne se sont pas montrés dignes d'intégrer les Bulles ou ont refusé cette opportunité. Leurs descendants paient pour eux, c'est injuste mais c'est comme ça.

La façon dont Noway décrit cette réalité la rend si laide, presque inacceptable.

Il a tort. Je me raccroche à ce que j'ai appris sur les bancs de l'Incubateur et trouve la force de me lever pour l’affronter.

  • Oui, il y a des raisons, réussis-je à lui rétorquer sur un ton ferme mais mesuré. Toutes celles que MAGIE nous a données…
  • C’est qui, cette MAGIE ? m’interrompt-t-il d’une voix tranchante.

Je mobilise toutes mes ressources pour rester calme, je refuse de me laisser entraîner à nouveau dans des échanges dignes d’Infras primitifs.

  • MAGIE est l’intelligence artificielle la plus performante jamais créée. Elle a sauvé l’humanité.

Il lève les yeux au ciel, cela m’irrite. Je veux qu’il comprenne : MAGIE nous a sauvé, tous. Si ce monde n’est pas parfait, il est le meilleur pour nous tous. Ce n’est pas de ma faute s’il est né du mauvais côté de la Bulle.

  • Tu voulais savoir alors écoute en silence à présent ! À l’avènement des Bulles, nous avions des technologies très avancées, mais notre planète était épuisée en minerai. Par conséquent, beaucoup de travaux robotisés ont dû à nouveau être effectués par des humains. On a fait appel à des volontaires mais il n’y en avait pas assez. Alors des lois sont passées pour en faire une obligation. Il est apparu très vite que ces travailleurs étaient très malheureux ; ils développaient des troubles mentaux et pouvaient faire preuve d’agressivité. Dans des lieux clos, c’était extrêmement dangereux. Alors il a été décidé que si l’on ne pouvait adapter le travail aux humains, alors on adapterait les humains au travail. C’était la naissance de la bio-humano-ingénierie.
  • Cette MAGIE a donc transformé les humains en bêtes de somme. C'est ça, sauver l'humanité ? gronde-t-il d'une voix acerbe.
  • Oui ! C'était ça ou devenir des sauvages et voir disparaître toutes nos avancées !
  • J’ai hâte d’entendre l’explication concernant les Rings et le Dernier Cercle, rajoute-t-il sur un ton acide.

Ses yeux lancent des éclairs mais je refuse de me laisser démonter.

  • J’y viens ! déclaré-je avec de plus en plus de difficultés à masquer ma colère et mon désarroi. A la création des Bulles, on savait que le confinement pouvait provoquer des tensions. Des activités ont été proposées pour pallier ces effets délétères : accès à des jeux vidéo en réalité virtuelle, attractions à sensations fortes, maison des plaisirs…

Noway a l’air de plus en plus désespéré et furieux.

  • Mais cela n’a pas suffi, continué-je malgré tout. Encore une fois, MAGIE a trouvé une solution. Force était d’admettre que les humains avaient besoin de s’opposer, de se confronter, de s’identifier avec d’autres, que c’était un exutoire nécessaire pour faire communauté mais aussi pour évacuer les tensions entre les individus. Alors à l’image des grandes civilisations antéBulles, nous avons réinventé les Jeux.

Son visage ne cache rien du mépris et du dégoût qu’il semble éprouver à l’écoute de mes propos.

  • Cela a été efficace car c’était la meilleure solution, terminé-je en fuyant son regard. Le climat social s’est apaisé, il est toujours serein depuis.

Quand je lève la tête, je confirme que j’ai échoué à le convaincre… il m’a déjà tourné le dos pour quitter la pièce.

Annotations

Recommandations

Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
30
87
549
58
Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
78
282
197
21
Yanyan
Ceci est la suite de l'histoire de "Le bûcheron maudit", lisez le premier tome avant celui-ci (enfin comme vous voulez mais bon...)

---

Quinquati, de nouveau enfermé dans une sinistre prison, fera face à son monstrueux ravisseur qui lui proposera une offre des plus alléchantes.

En parallèle, Malgati, aidé par le véritable Soucia, tentera de sauver son village de l'invasion des dieux, ainsi que de la cupidité d'un lointain royaume.

---

(oui je sais la couverture est spécialement dégueulasse)
6
9
46
32

Vous aimez lire Carma ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0