34- Piégé

8 minutes de lecture

Une voix synthétique me réveille brutalement.

  • Combattants, il est six heures. Réveillez-vous ! Le petit-déjeuner aura lieu à six heures trente. »

Où suis-je ?

En ouvrant les yeux, je découvre un dortoir collectif. Petit à petit, les souvenirs émergent dans mon esprit embrumé. J’ai été escorté jusqu’ici après mon réveil.

Autour de moi, j’aperçois des lits dans lesquelles s’agitent les combattants d’Europe. Le premier à s’asseoir est William. Ses cheveux blonds en pétard, il jette un coup d’œil endormi mais curieux tout autour de lui.

  • Salut, lui dis-je d’une voix éraillée.
  • T’es encore là, toi ? s’étonne-t-il en haussant les sourcils.

Plus loin, j’entrevois la chevelure rousse d’Ella qui ricane.

  • T’as de la concurrence, on dirait… deux beaux gosses dans la même équipe, les pauvres femmes Bullites vont être perdues, raille-t-elle.
  • Moi je le savais, intervient Karl, Alka me l’a dit.
  • Toi aussi, t’es encore là ? s’écrie William.
  • Oui, je suis encore là… à soixante-dix pour cent, grimace Karl, Alkaest venue me voir dans la salle de diagnostic. Elle m’a laissé le choix : arrêter ou continuer même dans un état diminué.
  • Dis-moi, la Légende, tu la connais toi, Alka ? m’interpelle William.

Ils connaissent mon histoire…

D’un air impassible, je confirme.

  • C’est une drôle de coïncidence quand même ! Tu pourrais peut-être nous dire comment t'as atterri au milieu de l'arène en pleine épreuve et pourquoi MAGIE t’a épargné, me lance-t-il, l’air circonspect.

Il gobe pas tout ce qu’on lui raconte sans se poser de questions, c’est une bonne chose. Cependant, que puis-je leur révéler ? Il incombe à Alka de décider ce qu’elle voudra leur raconter de sa propre histoire.

Je me redresse et m’assois sur mon lit, les regardant tous, un à un, je détermine ce que je peux leur dire. Je choisis d’être le plus franc possible.

  • J’assistais à la première épreuve dans la loge mobile qu'Alka a mise à disposition de ma maîtresse, quand mes ceintures se sont détachées. Alors, j’ai sauté. Vous connaissez la suite. Quand nous avons été séparés après l’épreuve, j’ai été conduit auprès d’un agent des Unités spéciales de MAGIE, une femme nommée Aetna. Elle m’a déclaré que mon entrée dans le DC avait été orchestrée par MAGIE. Celle-ci, en revanche, n’avait pas prévu que des équipes différentes fassent front ensemble après mon arrivée…
  • Nous non plus, on l’avait pas prévu, me coupe Ella d'un ton tranchant.
  • J’ai fait ce qui me semblait juste. Le choix de me suivre vous appartenait, lui rétorqué-je.
  • Ben non, justement ! riposte-t-elle. Qu'est-ce que tu crois ? Si Alka nous avait pas enjoint de te couvrir, on aurait pas bouger un orteil, et les autres non plus !
  • Tu pouvais t'opposer et refuser, lui rétorqué-je durement. Ne me tiens pas responsable d'une décision que tu as prise.

Les yeux d'Ella lance des éclairs mais elle reste silencieuse.

  • T'as pas fini ton histoire, dit William, continue, s'il te plaît.
  • Où en étais-je ? Oui, MAGIE a donc annoncé que mon entrée en lice était prévue. Ainsi, trois nouveaux combattants vont intégrer les autres équipes. Quant à moi, j’ai pour consigne de me tenir à carreau c’est-à-dire de cesser de faire alliance avec les autres équipes et d’obéir au doigt et à l’œil à mon stratège.
  • Sinon quoi ? m’interroge sombrement William
  • Sinon la femme que j’aime, mourra.
  • Alors tu vas suivre les ordres de MAGIE… murmure Karl.
  • Je ne sais pas, avoué-je sans pouvoir en dire plus.
  • Sache que j’ai choisi de continuer sur la voie que tu nous as montrée ! Avec ou sans toi ! me crache Karl, d’un ton révolté.

Les autres reste silencieux.

  • Et vous ? ne puis-je m’empêcher de les interroger.
  • Moi, mon seul objectif, c'est sauver ma peau ou en finir une bonne fois pour toutes, tiens-toi le pour dit ! crache Ella avant de me tourner le dos.

William lève les bras au ciel, l’air indécis. Quant à Ariel, elle se détourne pour répondre d’une voix atone.

  • Je vais me préparer. Il ne reste que dix minutes avant que les gardes ne viennent nous conduire au réfectoire.

Elle se lève et ouvre la petite armoire à côté de son lit pour en sortir un uniforme de couleur grise.

Karl me rejoint, plante ses yeux fiévreux dans les miens et me saisit l’épaule d’une poigne de fer.

  • J’espère que tu continueras de défier MAGIE ! Que tu le veuilles ou non, tu es une légende et nous avons besoin de toi pour nous réveiller !

Ne me laissant pas le temps de répondre, il me tourne le dos pour aller se préparer. Cette conversation me donne matière à réflexion, mais la faim qui me tenaille me suggère de ranger celle-ci dans un coin de ma tête

À six heures trente pile, la porte du dortoir s’ouvre et deux gardes nous font signe de les suivre. Tandis que nous traversons les couloirs, la Voix nous annonce la suite du programme.

  • Vous avez trente minutes pour le petit-déjeuner. Vous aurez ensuite trente minutes de temps libre. À sept heures trente, vous serez conduit en salle de réunion pour communiquer avec votre stratège. À dix heures trente, vous devrez regagner votre dortoir. Vous aurez trente minutes pour préparer vos affaires. À onze heures quinze, vous décollerez pour Bulle G Océanie. Arrivée prévue à treize heures quinze. Bonne journée. »

Manque plus qu'elle nous indique quand aller pisser...

Quand nous entrons dans le réfectoire, je découvre avec surprise, les membres des autres équipes. Comme l’équipe Europe, ils me dévisagent avec surprise voire pour certains d’entre eux, avec défiance.

Bien joué, MAGIE !

Tandis que nous nous asseyons à la table qui nous est assignée, j’entends une voix masculine non loin de moi.

  • Qu’est-ce qu’il fout là, lui ? »
  • Fais pas attention, Noway, m’intime Ariel, qui s’est installée à côté de moi.
  • Leur point de vue est compréhensible. Après ce que tu as fait, on s’attendait tous à ce que tu sois liquidé, ajoute pourtant William.
  • Je sais. Moi aussi. Mais enfin, c’est si exceptionnel que ça ? Cela a bien du traverser l’esprit d’autres combattants, lors de précédents DC ?
  • Pas que je sache, intervient Yugo, qui se trouve à la table voisine.
  • D’ailleurs, pourquoi as-tu ignoré les règles ? me demande Cheng. Tous ceux qui ont survécu aujourd'hui, seront des adversaires de plus à éliminer dans les prochains jours.
  • Je vous l’ai déjà dit, soupiré-je. parce qu’aux portes de la mort, je voulais me rappeler mon humanité. Je voulais faire face, en faisant honneur aux valeurs qu’on m’a transmis et montrer, aussi futile que cela paraisse, que l’on peut rester humain, digne et libre à l’intérieur même quand on est réduit au statut d’esclave.
  • En tout cas, même si cela ne me plaît pas, je te suis redevable. Je saurais m'en souvenir, dit gravement Wallis.
  • Pourquoi vous m'avez rejoint, si aucun de vous n'était en accord avec cette vision des choses ? commencé-je à m'agacer.
  • Notre stratège a suivi la décision de la vôtre, m'explique Yugo.

Est-ce que d'autres stratèges serait de mèche avec Alka ?

  • Pourquoi a-t-il fait ça ?
  • J'en sais rien ... Peut-être parce-qu'il a cru qu'elle avait une idée derrière la tête ?
  • Alka est considérée comme la plus brillante Stratège des dix dernières années, certains disent qu'elle est la meilleure de tous les temps, me précise Ariel.
  • En effet, intervient à nouveau Yugo. Toutefois, La question est de savoir pourquoi tu es encore vivant après ça.
  • Je suis sûr qu’il a conclu un marché avec MAGIE, ce sale traître ! crache la voix masculine.

Je parcours la salle du regard pour trouver l’homme qui parle ainsi.

  • Le justicier n’est autre que le gentil toutou de MAGIE, lance-t-il d’un ton sarcastique, quand je croise son regard.
  • Pas plus que toi, riposté-je froidement.

Il se lève si brutalement que sa chaise tombe à la renverse et me fait face, plein de fureur.

  • J’ai pas fait semblant d’être un héros avant d’aller vendre mon âme au diable, moi ! s’écrie-t-il, rouge de colère et les poings serrés.
  • Moi non plus, rétorqué-je, en me levant pour me mettre à sa hauteur.
  • Alors, explique- moi pourquoi t’es encore en vie ! hurle-t-il, les yeux exorbités, semblant prêt à me sauter à la gorge.
  • Joan, arrête ! Les gardiens vont finir par intervenir, tente de le calmer Diego.

Stupéfait, je regarde cet homme. Sa réaction est étrange, difficile de discerner s’il est enragé ou terrorisé. Telle la corde d’un arc trop tendue, il paraît au bord de la rupture. Diego et une jeune femme viennent le saisir par les épaules et réussissent à lui faire regagner sa place.

  • C’est pas possible, il devrait être mort, ce fumier, l’entends-je chuchoter à ses équipiers.

Je me rassois également. Perplexe, je mange mécaniquement ce qui se trouve dans mon assiette.

  • Tu ne comprends pas, Noway, me murmure la jeune femme aux cheveux de jais qui a refusé de me répondre un peu plus tôt, dans le dortoir.
  • Ariel ! la rabroue Ella.

  • Explique-moi Ariel, s’il te plaît ? lui demandé-je doucement.
  • Nous sommes tous nés aux abords des Bulles. Nous nous sommes tous engagés comme êtres de compagnie. Pour la survie des nôtres, nous n’avons eu d’autre choix que de devenir des objets animés et doués de parole. Nous avons passé des années à faire ce qu’on nous disait de faire. Ensuite, quand nous avons été jugés obsolètes, on nous a vendus à un Ring. Là, nous avons continué d’obéir sans réfléchir. Nous nous sommes battus comme on nous a dit de nous battre, pour satisfaire les spectateurs. Nous avons si bien accompli cette tâche que nous avons été sélectionnés pour le DC. Nous sommes conditionnés, Noway, tout autant que les Bullites.

C’est aussi ce que m’a dit Saul, il y a quelques temps.

sa voix grave et révoltée résonnant dans ma tête, « Nous tous, les infras comme les Bullites, ne sommes pas libres. Nos vies ne nous appartiennent pas. »

  • Et voilà qu’un gars tombe du ciel et clame que nous sommes des êtres conscients et doués de la capacité de choisir, continue-t-elle. Puis, MAGIE le laisse vivre alors que c’est la parfaite antinomie de ce qu’elle nous impose depuis des années.
  • Cela peut mettre à mal un esprit déjà trop abimé, dis-je, à voix basse.

Elle hoche la tête d’un air grave.

  • Laisse lui, laisse-nous du temps surtout si tu n’es pas sûr de… continuer, me chuchote-elle.

J’acquiesce et laisse mon regard balayer effleurer tous ces gens qui m’entourent.

Est-ce que MAGIE avait anticipé leurs réactions ?... Probablement que oui ! Elle les connaît.

Certains, comme Karl, vont vouloir se rebeller, d’autres vont peut-être péter les plombs… restent des individus plus opaques… William, si réactif au combat et si nonchalant ici, l’énigmatique Ariel… Moi, je suis pieds et poings liés si je veux qu’Alka reste en vie…

Et Alka, que veut-elle ? Qui sont ces gens qui résistent à l’Optimem et quel est leur but ?

Je lève les yeux pour échapper à ce tourbillon de questions. Je croise le regard de mes coéquipiers qui semblent aussi soucieux que moi, sauf William qui m’adresse un sourire en coin.

« Allez, arrêtez de vous faire du mouron ! Ça sert à rien ! Ce qui est sûr, c’est qu’on va vivre un Dernier Cercle inédit et moi, ça me plaît ! »

Annotations

Recommandations

Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
30
87
549
58
Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
78
282
197
21
Yanyan
Ceci est la suite de l'histoire de "Le bûcheron maudit", lisez le premier tome avant celui-ci (enfin comme vous voulez mais bon...)

---

Quinquati, de nouveau enfermé dans une sinistre prison, fera face à son monstrueux ravisseur qui lui proposera une offre des plus alléchantes.

En parallèle, Malgati, aidé par le véritable Soucia, tentera de sauver son village de l'invasion des dieux, ainsi que de la cupidité d'un lointain royaume.

---

(oui je sais la couverture est spécialement dégueulasse)
6
9
46
32

Vous aimez lire Carma ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0