Je sais

Une minute de lecture

Je sais qu’au-delà de mon âme ridicule

Existe un univers plus profond que les cieux,

Une terre d’exil où la muse recule

L’ordre et les règles de l’art poussiéreux.

Je sais que quelques poètes étranges

Ont découvert ce paysage verdoyant,

À l’aide de quelques drôles de mélanges,

Mais qui éloignent plus vers l’enfer bruyant.

Je sais que là-bas les erreurs sont pardonnées,

Et que les hommes et les femmes ceinturent

Par un amour inépuisable, les valeurs oubliées,

Les sentiments haineux que nos sociétés perdurent.

Je ne connaîtrai jamais ce monde parfait,

Car la réalité de notre monde coupe mes ailes,

Et cloue mon esprit maudit et insatisfait

Sur les pierres du monde aux puissances spirituelles.

Réveille-toi splendeur ridicule, âme de l’ennui,

Ouvre enfin ta vie au monde de l’orient,

Écoute encore les rires d’enfants qui ont fui,

Et regarde la mort de son œil émollient.

Qu’attends-tu pour apporter, à mon salut diabolique,

L’antidote du mal confinant tout mon être

Aux plaisirs charnels, aux voluptés, à l’impudeur ironique ?

Qu’attends-tu pour me sauver de la mort et me reconnaître ?

J’ai trop espéré en me disant dans mes rêves, te voilà !

J’ai trop attendu ton amour que ma chair en est gravée.

Mais je partirai dans ce monde sans toi, au-delà

Des rêves enfantins, par-dessus cette société endoctrinée.

Annotations

Recommandations

Alice Druledo
Charlène Leclercq aimerait conjurer l’adversité subie depuis quelques mois. Après la perte récente du père de ses deux adolescentes de douze et seize ans, sa hiérarchie décide de la muter en province, dans une usine condamnée à très moyen terme. Son rôle en tant que DRH. : liquider un maximum d’employés, afin de préparer une fermeture et une délocalisation en Tchéquie. Pour cette humaniste convaincue, c’est une terrible erreur de casting mais surtout un véritable crève-cœur. Elle doit déménager et ses filles ne sont pas franchement motivées à quitter Bruxelles. En outre, trouver un autre emploi, à quarante-cinq ans, s’avère être un processus plus long, humiliant et compliqué que prévu. Le climat social s’aggrave très rapidement au sein de l’usine, et Charlène, qui n’a plus la cote face à sa hiérarchie mais qui gagne peu à peu le respect des ouvriers, doit faire face au suicide d’un magasinier avant de se retrouver elle-même victime d’une prise d’otage. Heureusement, un vent de changement va souffler sur leurs existences…
932
1169
1844
445
Parker
Je suis toujours nulle en résumé, donc je vous laisse vous débrouiller avec le visuel et le titre.

Attention, romance de Noël à l'horizon. Vous voilà prévenus.
135
264
345
93
GEO
1906, Un détective privé parisien est engagé pour retrouver le fiancé d'une charmante jeune femme.

Son enquête le mènera-t-elle au bout du tunnel ou au fond du trou ?
--
Ce texte est un complet remaniement, je reste évidement ouvert à tous les commentaires possibles et imaginables sur l'intrigue, le style, l'orthographe.
51
72
245
44

Vous aimez lire Hubert Pozac ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0