Apoca

2 minutes de lecture

Morte, la planète bleue ?

Dans un nuage de poussière, des volutes grises à perte de vue. Tourbillons, vents puissants, courants d’air chauds. Electricité, tonnerre, foudre : architectures en ruine, crevasses dans le macadam froid, goudron aux zébrures profondes - entrailles béantes de la planète en proie aux destructions. Tôles des voitures en dominos : de la rouille, et du sang.

Caprices tumultueux des océans plastiques, en nappes ténébreuses, armées de flots dangereux, violentes processions. Ecumes bilieuses, kérosène, algues grises sur le sable. Les rochers, les falaises impassibles, témoins des forces telluriques ? Amants des épaves : caresse, incrustation, fixation, fusion ; cimetière.

Vagues, ressacs. Violence continue. Mouvement perpétuel. Vagues, ressacs. Violence continue. Mouvement perpétuel. Violence continue. Vagues, ressacs. Mouvement perpétuel. Epaves : tôle, mats, gouvernails, radeaux. Mosaïques : bateaux, avions, deux roues, origamis d’acier. Cimetières.

Au loin, le silence.

La mort.

La… fin ?

Mouvements :

Cyclones, anticyclones, pluies diluviennes, tempêtes de sable, de grêle, tremblement de terres, tsunamis.

/ Tectonique des plaques. /

Immobilisme :

Quelques cadavres de forêts au loin, cimes crochues des arbres aux squelettes roides, ramifications des écorces et camaïeu de charbon, jusque dans les plaines désertes, à perte d’horizon. Sous les souches, point d’humus, une terre cendrée, mais des os de lapins, renards et cervidés. Entrelacs.

Puanteur, puanteur atroce de ce monde « nouveau », sous un voile gris, opaque, meurtrier.

- Causes ?

- Conséquences ?

_ Explications :

(Absence de) verbe : une condamnation de l’action, le début, la fin de l’Apocalypse.

Disparition progressive de l’atmosphère :

violence des zéniths, étoile de la mort.

Ether meurtrier.

*

Et nous ?

De la chair ? Humaine ? Animale ? Peu.

Extinction de la vie : point de faune, fin de la flore.

Et nous ? NOUS ! L’espèce humaine ?

Rien que des corps, dans le décor.

Raréfaction des ressources vitales. Anéantissement des signes vitaux. Poussière infime sous les mouches voraces. Décomposition des chairs. Délétères, puantes : invitation au festin des insectes fous. Mutations des espèces. Nuages d’ailes, folie sourde, bourdonnements féroces. Rapidité des cancrelats, au sol ; fleuves noirs, à torrents, de ruines en ruines. Cannibalisme. Extinction des insectes, du microcosmos à la bactérie.

……

Néant :

«                                 »

Disparition des éléments :

F X – E X – A X – T X

Silence.

Partout, le silence, jusqu’à la fin de temps.

Des millénaires de repos, hibernation de la nature : naissance d’une surface unie, anthracite, pleine de fissures ; une planète de terre.

_ _ _

Genèse V.2-0:07 Naissance de l’ère théozoïque : du centre de la Terre, des invertébrés étranges grouillent à la recherche des vestiges du monde ancien, sous les lumières éteintes d’une lune habitée.

Annotations

Vous aimez lire Nicolas Raviere ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0