Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de CM LE GUELLAFF

L'adhésif double face...

par CM LE GUELLAFF  il y a 3 ans
Je suis souvent "scotchée" et émerveillée par certains écrits : l'idée, l'imaginaire, le style, le ton !
En toute inconscience et par réflexe, je m'invite à écrire en double face. Soit je superpose, soit j'oppose, soit j'appose. Nouvelles notes, nouveaux tons : un style s'impose. Voilà ma première conception générale du "plagiaire anonyme". Je dirais du plagiaire inspiré...
Image de profil de Alphonsine
Alphonsine
C'est une très bonne piste pour commencer! Merci CM LE GUELLAF. :D

Tu me diras si je ne suis pas hors sujet, mais ce que tu me dis me fait penser à l'écriture comme "autre face", "nouveau point de vue" d'un même événement, et je songe notamment à Meursault, contre-enquête, premier roman de Kamel Daoud, qui réécrit l'Etranger de Camus du point de vue de la famille de "l'arabe", qu'on connaît très peu. (Je ne l'ai pas encore lu, en revanche :D *trop de choses à lire*).

D'ailleurs quand un sujet m'intéresse, j'aime beaucoup lire des livres déjà publiés sur le sujet. On pourrait penser à première vue que ça me coupe l'herbe sous le pied, mais au contraire, je note dans ma tête tout ce qui me plaît, tout ce que j'aurais voulu voir développé et qui ne l'a pas été comme ça, et je vois ça comme autant de pistes pour réussir à trouver mon chemin dans ledit sujet.

A côté de cela, quand j'ai lu un livre qui me décoiffe ou me "scotche" réellement, j'ai tendance à reprendre certains éléments de style, presque malgré moi... au moins pendant un temps...
Image de profil de CM LE GUELLAFF
CM LE GUELLAFF
C'est tout à fait cela. "L'étranger" de Camus, revisité soit avec un autre point de vue, soit en s'essayant à l'écriture blanche... "Belle du seigneur" d'Albert Cohen où mon rejet de cette écriture (aïe, je vais en faire criser plus d'un!) m'a invitée à ne prendre que les émotions et leurs paroxysmes.
Image de profil de CM LE GUELLAFF
CM LE GUELLAFF
Un exemple qui pourrait devenir un test d'écriture (ou un défi?) "le château des destins croisés" d'Italo Calvino. l'auteur lui-même parle de "machine narrative combinatoire" qu'est le jeu du Tarot.
Image de profil de Alphonsine
Alphonsine
Je ne connais pas du tout ce titre de Calvino, mais il faut absolument que j'y jette un oeil.

Mais c'est drôle, parce qu'il y a un jeu de rôle avec son propre jeu de cartes intégré, qui propose de créer son personnage à partir d'un tirage de cartes. j'avais aussi pensé à proposer de faire un texte à partir d'un tirage de cartes, mais la mise en place collective d'une telle contrainte me semblait trop complexe... *voit des échos partout* :p
0