Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Guillaume Sauvage

Nommer les lieux et les personnages

par Guillaume Sauvage  il y a 3 ans
Un souci récurrent dans la fantasy, ce sont les noms des lieux, des protagonistes et des créatures.

Le catalogue Ikéa est évidemment une source inépuisable, mais les trémas, les K les X les Z et les Y en pagaille dans tous ces noms propres suffisent-ils à vous poser un monde ?

La sonorité y est pour énormément dan le dépaysement.

L'anglais se prête assez bien au jeu, tellement que si vous observez bien les version traduites de Game Of Thrones, le traducteur prend le parti de franciser les noms du sud de Westeros, et de garder la sonorité anglo du nord. Pour un lecteur francophone ça a du sens.

Mais bon, utiliser l'anglais (ou le franglais) dans une saga de fantasy quand on est francophone ne relève-t-il pas d'une sorte d'asservissement culturel ?

Tolkien avait créé ses propres langages (un travail de titan)
Lloyd Alexander une sorte de faux gallois
REH piochait de droite et de gauche des sonorités pour sa saga qui se déroule à cheval sur plusieurs nations
Anne McCaffrey usait de gaëlique et de celte.

Beaucoup d'auteurs utilisent un faux germanik/skandinaww, ce qui a pour effet de connoter leur oeuvre. (Midgard encore et encore)

Ensuite il y a la sonorité nanarde, toujours drôle, mais le problème c'est que le comique n'est pas forcément l'effet recherché.

Allez échangeons sur le sujet !
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
Ça paraît sans doute bête, mais je ne comprends pas la volonté de certains auteurs de donner à un personnage un nom qui ait une signification particulière - qu'elle traduise son origine, son passé, son caractère ou son destin dans l'histoire. Nous semblons oublier que ce n'est pas l'auteur qui nomme un personnage : ce sont les parents de celui-ci. ;) Et les parents n'ont généralement aucune idée de ce que sera l'avenir de leur enfant - même s'ils peuvent l'espérer, voire essayer de l'influencer en lui choisissant un nom spécial ; mais ne nous leurrons pas, ce nom aura rarement à voir avec le destin de cet enfant. xD

Vous avez compris mon idée : chez moi, il s'agit d'un choix "logique" des parents, sans rapport avec l'intrigue ou la personnalité du personnage. ;)
Image de profil de Lalex Andrea
Lalex Andrea
En fait, c'est aussi le souci en SF... Enfin, en tout cas pour moi, parce que j'aime bien ne pas donner des noms au hasard, j'aime bien qu'il y ait un minimum de sens pour moi. J'ai un paquet d'hommage discret dans mes textes, en fait, même si certains prénoms sont juste là parce que je ne peux pas toujours m'inspirer de mes lectures ^_^ ...
Image de profil de Hebonitt
Hebonitt
Personnellement, j'aime beaucoup choisir un mot en lien avec le personnage et regarder sa traduction dans différentes langues sur Google Traduction. Quand je trouve une traduction qui me plait par sa sonorité, j'essaye de broder un peu autour pour avoir un nom sympa.
Image de profil de Juliette Lem
Juliette Lem
Je fonctionne également au feeling et bizarrement, ça ne sonne jamais très anglais, après je remarque que la sonorité colle bien au personnage, au moins à une de ces caractéristiques fortes. Et je trouve plus facile de nommer en fantasy où au final n'existent que les limites que l'on s'impose où celle de notre imagination. Quand c'est une fiction plus ancrée dans le réel, je galère parfois à trouver un nom...
Image de profil de Kévin MARTIN
Kévin MARTIN
Perso, j'ai un fils de 4 ans et demi qui s'amuse régulièrement à inventer des mots... C'est pratique, des fois je lui en pique pour mon histoire ^^ Mais promis, à la fin, je mettrai un copyright !
Image de profil de DameMoria
DameMoria
Tout est dans le feeling à mon avis :)
Sûr que c'est vite un peu cliché les noms fantasy qui multiplient les K, les Y, les KZ, les trémas et apostrophes - au même titre que les noms du type "Griffedeloup" ou "LunedeGlace" mais là encore, il y a les topoï et comment on en jour, cela dépend vraiment de l'omjectif et du travail de l'auteur.
Pour ma part c'est très au feeling, certains noms vont me venir naturellement, pour d'autres je vais faire des mélanges de syllabes, bricoler, énoncer des mots à haute voix dans ma chambre pendant des heures pour voir ce que ça donne en changeant telle ou telle syllabe... Voire m'inspirer / mélanger des noms qui existent déjà réellement, notamment des noms de villages, de régions etc. Perso ce sont les noms espagnols qui m'inspirent, ou alors les sons plus germaniques
Image de profil de Shinoera
Shinoera
Dans mon cas, j'ai bosser sur une carte en tout premier, sur laquelle j'ai poser ensuite des lieux, et en fonction s'il était près d'un Volcan, ou dans un désert, j'ai regarder les noms des villes, ici dans notre monde, qui avait les mêmes caractéristiques géographiques et météorologique. Et j'ai piquez la consonance de ces villes, en les modifiants bien sûr.

Pour les langues, moi dans mon histoire, les personnages, parle tous la même langue, le français. Mais il n'on pas la même écriture (je bosse sur la création d'un alphabet). Quand je dis qu'il ne parle que le français, c'est vrai et faux en même temps, il y mélange des patois de leur village d'origine, et utilise des mots d'une langue ancienne.

Pour les persos, j'ai déjà poster sur un autre topic ma technique... je retrouve plus la page.

Voilà... Je sais pas si ça en aura aidé certains mais merci d'avoir lu ! :)
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
Coucou,
Je ne comprends pas le lien que tu fais entre la localisation d'un volcan et une consonance particulière... Des volcans, il y en a partout dans le monde ! Tu vas trouver plein de langues et donc de consonances différentes... De même pour les déserts !
Image de profil de Shizuka
Shizuka
Hum...
Nous, on choisis nos prénoms au feeling, et de toute façon, la plupart des perso ont la mention "nom de famille inconnu" pour l'instant (pour de bonnes raisons)...
Par contre, pour les espèces, ères, monnaies, lieux, mesures, et tout le bazar, on a utilisé du japonais, de l'allemand, et un peu de grec je crois...
J'ai du mal avec les noms des espèces, mais c'est raté pour la dissuader...
Image de profil de Tamara Kuneman
Tamara Kuneman
Bonjour !

Je suis toute nouvelle sur le site et ce topic m'intéresse beaucoup. Le problème de beaucoup d'histoires c'est que parfois les noms des personnages sont difficilement prononçables. Si le lecteur peut pas retenir un nom - c'est mauvais et la lecture devient difficile. J'écris un roman fantasy et pour les prénoms je regarde toujours la signification parce qu'un prénom est un peu l'âme du personnage. Dans le seigneur des anneaux par exemple, Tolkien a magnifiquement réussi à baptiser ses personnages parce que leurs noms, pour la plupart sont en rapport avec leur "destin" ou leur personnalité.

Sinon dans les romans fantastiques, ce sont les noms des "méchants" qui sont les plus drôles. A.K.A Galbatorix dans Eragon.

Bonne soirée
Image de profil de Vendarion d'Orépée
Vendarion d'Orépée
Ou pire encore: "Profion" dans le film "Donjons&Dragons" - c'est facile à retenir, ça sonne "méchant, mais aucun rôliste (public cible du film) n'est capable de prononcer ce nom sans éclater de rire.
Image de profil de Tamara Kuneman
Tamara Kuneman
Faut dire Sauron et Morgoth aussi sont pas mal dans le genre : "Je suis le gros méchant". Profion... Haha, mon dieu !
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
La partie sur le destin des personnages me fait penser à la famille Charretier dans les Annales du disque Monde. On apprend, au fil des livres, que les parents ont donné des noms de vertus à leurs filles et des noms de péchés à leurs garçons. Sauf qu'ils ne pouvaient évidemment pas deviner leurs avenirs respectifs, et on se retrouve ainsi avec un Bestialité Charretier doux comme un agneau, alors que sa soeur Pureté est à la très célèbre et très controversée "guilde des couturières" d'Ankh Morpork (pour ce qui ne connaissent pas les livres, ce sont des dames à l'affection négociable).
Sinon si vous voulez rigoler un coup, il y a toujours Orson Scott Card, qui à un moment dans les Chroniques d'Alvin le Faiseur introduit un personnage venant d'une communauté baptiste. En conséquence, son nom est en fait un verset de la bible. Il se fait appelle "En Vérité" Cooper, mais son vrai nom est "EN vérité je vous le dis, Dieu distinguera le bon grain de l'Ivraie" Cooper.
Image de profil de Vendarion d'Orépée
Vendarion d'Orépée
Pour nommer les personnages principaux, je choisis toujours les noms, j'utilise un générateur aléatoire pour certains personnages secondaires et pour tous les personnages qui sans cela resteraient anonymes.
Parce que sérieusement, si les trois bandits qui doivent se faire tuer au prochain combat ont une conversation, c'est pas très vivant des les appeler "le premier bandit", "le deuxième bandit" et "le troisième bandit". Joe, Jack et William ça a quand même plus de classe.
Pour ce qui est de créer le générateur, j'utilise une liste de noms que je sépare en "demi-syllabes" que je tire ensuite au sort.
Pour un générateur "arthurien", j'aurai par exemple:
a-rth-ur
gau-v-ain
mo-rdr-ed
ga-r-eth
me-rl-in
Avec ces cinq là, vous avez déjà pas mal de combinaisons... avec 20 noms (y compris des noms qui ont des séquences identiques), vous avez assez de possibilités pour finir votre roman.
Dans une aventure que je suis en train d'écrire, j'utilise certains mots de vieux norrois pour les noms de lieux, mais sans tous ces dictionnaires en ligne, j'en serais bien incapable.
Pour une campagne de jdr steampunk ou une cité fait le lien entre un univers fantasy et notre univers moderne a développé sa propre mini-civilisation avec des noms qui viennent de l'un ou l'autre monde, ou un patronyme d'un monde et un prénom de l'autre.
On y trouve des "Galadriel Thomson" ou des "Kevin Thorgulsson"
Image de profil de Sword_of_shadow
Sword_of_shadow
Perso, hormis le titre qui vient de l'anglais, je fais mes noms au filling sans trop chercher à donner une sonorité ou sans m'inspirer d'une langue. Ma seule règle, c'est d'avoir plusieurs sonorités communes pour les peuples d'une même région et/ou nation ainsi que des noms assez proches dans certaines familles.

PS : Castle black a été traduit dans la vf... (oui, juste pour te donner tord ^^ mais sinon, on a la même tendance que tu décris)
Image de profil de Eric Kobran
Eric Kobran
Dans la Compagnie des Larmes, c'est du très classique (cliché ? :)) : Adhann, Grenn, Dayne, Mama Kocha, Grünkbarg, Jenjen, Ezael et Sanka'Orr.

Je vous laisse deviner qui est le gros méchant, le grand elfe, l'orc, l'enfant, la matrone et le bucheron barbu :) Le choix a été fait uniquement sur la sonorité pour qu'elle appuie le caractère principal du personnage. J'assume ce côté classique.

En revanche, dans une autre histoire fantastique contemporaine, j'ai évité les noms "typés". Mais effectivement, on est tellement habitué qu'un nom réaliste et non anglophone sonne bizarrement : un des personnages principaux s'appelle Olivier Favre... Presque Jean Dupond ou Pierre Martin.
Image de profil de Joe Cornellas
Joe Cornellas
Sujet qui peut rejoindre la discussion sur les clichés ;-) C'est vraiment la grosse difficulté de la fantasy.
Il y a une quinzaine d'années sont apparus les premiers auteurs français issus de la génération jeux de rôle, et avec eux une nouvelle nomenclature très Française, avec des noms composés du type "Sombrelune", "Malemort", "Brillargent", "Ame-au-diable" etc. Je pense en particulier à un auteur que j'exècre mais qui a marqué : Gaborit. Les jeux en ligne se sont ensuite emparés du phénomène.

Pour ma part, même si je trouve que ce type de nommage est typé, c'est quand-même celui que je préfère car il me parle de mes racines culturelles.
J'utilise aussi beaucoup les sonorités bretonnes car c'est mon patrimoine familial, le monde et les légendes dans lesquels j'ai baigné. Et là je trouve un contexte linguistique original et dépaysant (ou "repaysant", pour ceux qui ont l'âme et/ou le sang breton) :-)
Image de profil de Justine "Semidea" Champagne
Justine "Semidea" Champagne
J'essaie de donner des significations à mes prénoms/noms. Je prends des trucs qui existent (prénoms hebraiques, indiens etc...).

Exemple : j'ai un perso (un prince d'un super royaume blablablablabla) s'appelle Amiord parce que : "Âmi-Or" : Mon peuple est lumière, prénom hébraïque :) et (j'ai mis le "d" pour "Âmidror" : Mon peuple est liberté).

Mais je suis en train de changer tous les noms de mes persos de toute façon (Parce que ouais trop de trema, circonflexe, y, etc. me jugez pas j'ai choisis les prénoms à 16ans).
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
En ce qui me concerne j'ai pris le parti de donner des noms pour ainsi dire empruntés à la tradition anglaise du 19eme siècle. Donc beaucoup de mes personnages ont des noms de matières, de plantes ou d'objets. Et pour d'autres ce sont juste de mauvais jeux de mots On a par exemple Osier, et Ivraie, Ivraie étant très littéralement une mauvaise grainé, trouvée sur un tas d'ordures. On a aussi On, qui raconte des histoires auxquelles perso ne ne croit vraiment mais que tout le monde colporte. Et un de mes favoris : Chaude-Pissé, appelé ainsi parce que comme sa mère est morte en couches, les autres prostituées se sont refile le bébé comme une maladie vénerienne. Ça fait un ensemble assez bigarré maos cohérent je trouve.
Image de profil de Laedde
Laedde
Je fais exactement comme toi pour mes prénoms... sauf que je fais de mon mieux pour les cantonner à 2/3 syllabes, et à une écriture et des sonorités par trop compliquées à retenir (Amiord, c'est très bien trouvé cela dit).

Je conseille BehindTheName pour celles et ceux qui aiment les castings variés, c'est un site de noms très sympa qui donne à la fois la signification, l'origine et les variantes...
0