Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Maddymoon Rhodian

Litige en famille

par Maddymoon Rhodian  il y a 1 an

Bonjour, bonsoir,

Voilà, je me permets d'ouvrir cette discussion, pour soulever un problème susceptible de toucher certain. Plusieurs personnes m'ont déjà signalé, en lisant un de mes chapitres, que la réaction de mes personnages n'était pas normale.

Or, ma question est la suivante, lorsque deux personnes n'arrêtent pas de se prendre de bec pour un rien, à chaque fois qu'ils sont menés à se rencontrer. Et ce, depuis presque de vingt ans, est-ce que les autres membres de la famille qui en ont marre de perdre du temps et de l'énergie à les séparer interviennent encore ? S'obstinent-ils à remettre le plus jeune ou le plus irrespectueux des deux adultes à sa place, au risque de se ramasser des insultes et autres critiques plein la figure ?

Est-ce que quelqu'un à vécu une situation similaire ? Ou quelqu'un connaîtrait-il le cousin d'un amis qui à un voisin dont un cousin de sixième génération aurait vécu un phénomène quiasi-similaire ?

Allez, dîtes moi tu...

Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
ça dépend de beaucoup de choses
Qui sont ces personnes, quel est leur lien de parenté, qu'est-ce qui les relie dans la vie, quel est l'entourage en question, et surtout pour quelle raison se prennent-ils "le bec" ?

Pour moi les situations de vrai litige dans une famille ça se passe en privé déjà, pas en public. Si deux personnes d'une même famille qui ne s'entendent pas se mettent à l'exposer en public, c'est généralement qu'ils s'entendent plutôt bien et que leur différent est sur le plan des idées. Quand il y a une vraie haine qui gronde chez moi ça s'ignore en public et ça se harcèle ou s'agresse quand y'a plus de témoins.

Tout dépend, c'est con comme réponse mais c'est vrai. Je vois pas comment mettre sur un pied d'égalité un mari et sa femme qui se détestent, deux frères qui n'ont pas le même avis sur la politique, ou un petit copain qui s'engueule avec son beau-père, surtout sans connaître l'intensité du truc
Image de profil de Maddymoon Rhodian
Maddymoon Rhodian
Oui, c'est vrai quand sans savoir c'est compliqué à répondre ^^'

Il s'agit d'un neuveu d'une vingtaine d'années et sa tante, un soir de noël où cette dernière a cassé sa guitare en le cherchant, et il avouait devant tous les enfants présents ainsi que led autres adultes que le père noël n'existe pas. Ils ne sont jamais supporté et le passé du jeune homme n'a pas amélioré le point de vue de la tante.
Image de profil de Anne O'Delly
Anne O'Delly
Oui dans ma famille maternelle. On en a eu marre de se faire "cracher à la gueule" alors on a coupé les ponts. Je n'ai plus vu la moitié de ma famille depuis un an et demi.
À un moment, si les autres ne veulent pas comprendre, on aura beau leur prouver par A + B, ils ne comprendront pas.
Image de profil de Maddymoon Rhodian
Maddymoon Rhodian
Merci pour ta réponse ^^
Vous avez eu raison mieux vaut couper les ponts, surtout si la famille ne veut pas comprendre.
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Je connais un ami qui a un cousin éloigné dont son voisin connait une personne qui à un ami dont son frère a ce genre de problème.
Pour faire court, c'est l'histoire d'un gars qui s'entend très bien avec sa mère. Le seul problème, c'est que leurs idéologies sont les parfait opposés. Du coup, l'entente est parfaite durant deux minutes (le temps de se dire salut) ! Et après commences les remarque désobligeantes, les sous-entendus, les fausses accusations, les rabaissements et tout le tzouin-tzouin ! En bref, ça part souvent en cou...acahuète. Les membres de la famille savent de quoi il en découle, tout comme les voisins, qui prépare vit fait le pop-corn, les chips et sortent les bières à l'arrivé de ce dernier.
En ce qui concerne ton chapitre, je dirais que même s'il semble un peu tiré par les cheveux, il reste réaliste. (on ne vit pas tous au pays des bisounours) et même dans les famille les plus soudées, il y a parfois des litiges. Lorsqu'ils sont récurent, systématique, habituels (oui, je sais, c'est de la redondance) et surtout imparables, plus personne n'intervint, par peur de lancer de l'huile sur le feu. C'est le cas pour ce pauvre gars qui vit en an 2020 et qui ne cesse de se prendre de bec avec sa mère qui est restée bloquée au bonnes mœurs des années 40 (même si elle est nées en 50), partagée entre l'effet d'après guerre et le fascisme croissant. Lorsqu'ils s'engueule, le voisinage se délecte de l'ambiance, alors que la famille fait mine de rien ou part faire un tour. Mais ils reviennent pour le café de la bonne humeur ! ;-)
Image de profil de Maddymoon Rhodian
Maddymoon Rhodian
Merci pour ta réponse,
C'est un pauvre gars qui vit le conflit des générations ce pauvre type :/ Les voisins sont sympas, ils pourraient inviter le reste de la famille pendant qu'ils animent le quartier ^^'

Mais si ce pauvre gars commencerait à insulter sa mère, alors que dans les parages il y aurait d'autre personnes "matures", elles interviendraient? Même si elles ont l'habitude de ce genre de problèmes, lorsqu'ils sont confrontés l'un à l'autre? Et si elles restent, comment elles se sentent gênées, énervées ou ils s'enfichent?
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Pour les voisins, ils faut les comprendre les pauvres, ils n'ont pas assez de bières !
À force, non ! Plus personne n'intervient vraiment. Il "essaient" de discuter pour leur compte, cherchent des compromis ou s'en vont purement et simplement. Pour la gêne, c'est sûr qu'il y en a, oui. Un malaise constant du début à la fin, vu que personne ne sait jamais à quel moment ça va péter. En revanche, mis à part quelques dénigrements, il n'y pas d'insulte, juste des points de vue et opinions différente émise à voix portante. Du coup, c'est un peu l'angoisse pour la famille et le calvaire pour ce pauvre gars qui s'acharne à expliquer à sa mère que de nos jours on ne peux pas travailler à 20ct de l'heure, où qu'on ne peut plus aller travailler dans telle ou telle entreprise qui payait bien (25ct de l'heure), vu qu'elle à fermée ses portes en début des années 70 (soit avant que le gars naisse).
Image de profil de Maddymoon Rhodian
Maddymoon Rhodian
Mais il faut qu'ils fassent le plein!
La gêne, je ne m'en doute pas. C'est malsain de vivre dans cet état de malaise. La mère de ce type devrait se remettre un peu à jour ^^'.

Dans mon chapitre, la tante de mon personnage a dépassé les bornes. Elle a cassé sa guitare, ce qui l'a fortement énervée. Et vu que c'est le soir de Noël, il a délibérément annoncer à tous ses cousin-es que le père Noël n'existait pas. Ses oncles l'ont un peu remonter les bretelles. Mais après lorsque sa tante est revenue, elle l'a incendié et il la insulté. Et là, la seule qui "intervient" c'est sa cousine, mais pour l'énervé encore plus. C'est là que mes lecteurs attendent que les oncles les calmes, mais si c'est toujours pareil est-ce qu'ils doivent intervenir, alors qu'eux-même sont énervés de l'annonce du jeune homme plus tôt?
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Non mais laisse tomber ! Ils ont que de la "Sagres" des six-packs bon marché vendu par lot de 24. En revanche, si les chips s'est des Zweifel, je dis pas...
Pour la mise à jour de la mère malheureusement, on ne trouve plus les prises adéquates. Mais je sais qu'il arpente les brocantes pour essayer d'en trouver une.

Si la tante de ton gars à eu suffisamment de maturité pour ciselé les cordes de sa guitare neuve, faut pas qu'elle s'étonne qu'en tant que neveu (mature et rebelle) il lui rentre dans le cadre. (Essais de malmener mes instruments et dans une années tu auras encore les oreilles endolories).
D'une part, dans ton histoire, il y a ce ras-le-bol qui incite à ne pas se mêler de ces incessantes disputes. Un des oncle pourrait effectivement prendre la parole. Mais pas sans encourir le risque de voir la mère, la fille et le neveu se retourner contre lui. D'autre part, si les accusations du neveu sont fondées, ont peut se douter que le reste de la famille et au courant. Donc, mieux vaut se taire, vu que le repas se passe chez le grand-père qui lui, n'est au courant de rien. Et pour conclure, qui se ressemble s'assemble. Si la mère à une maturité comparable à sa fille qui elle, avoisine la préadolescence, il va de soi que les oncle ne sont pas fûte-fûte non plus ! Ou du moins, pas suffisamment pour gérer un tel conflit. Raison pour laquelle ils préfèrent s'écraser. Il y a un nom pour ça d'ailleurs. Ça s'appel "La politique de l'autruche". Un état d'esprit fort pratiqué en ce monde. Même au sein des politiciens qui préfèrent fermer les yeux plutôt de d'essayer de régler les problèmes du peuple, vu qu'ils ne sont pas payés pour ça.
Image de profil de Maddymoon Rhodian
Maddymoon Rhodian
Merci pour ta réponse ^^
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Y a pô d'quoi ! Et... t'as pas changé pour la guitare ? Elle l'a vraiment cassée de chez cassée ? Tout ce qu'il y a de plus cassée ? Rhaa la vache... Si la mère du gars lui faisait ça... Il gueulerait si fort que cha décapchulerait toutes les Chagrèch ! 0_0
Image de profil de Maddymoon Rhodian
Maddymoon Rhodian
Non, j'ai pas changé ^^' Cassée de chez cassée, l'avantage c'est que plus tard il aura une guitare électrique!

Au moins les voisins ne se fatigueront pas à les ouvrir xD
0