Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de blomlister

Besoin d’aide

par blomlister  il y a 1 mois

Bonjour,

Je souhaiterai quelqu’un qui puisse m’aider à clarifier les choses dans ma tête pour un futur projet.

- M’aider à me dire si c’est pas trop cliché.

- Si ça tient la route et si non pourquoi ?

- M’aider à trouver le fil conducteur de mon histoire.

- A trouver le plan, etc.

Merci pour l’intérêt que vous porterez à mon poste.

Image de profil de Daegann
Daegann
Comme dit GEO, sans contexte ta question est beaucoup trop vague. Si tu nous expose ton idée de départ et une ébauche de plan, là on peut essayer de t'aider. Avec une idée de base on pourra te dire si c'est vraiment trop cliché, si ça tiens la route, etc. (et encore pour 10 personnes qui vont répondre tu aurais probablement 11 avis)
Image de profil de GEO
GEO
Bonjour,
Pourrais-tu être plus explicite dans ta question ?
Parles-tu d'une œuvre publiée ? ou d'un projet que tu souhaite travailler
Dans les deux cas, il nous faudrait des éléments de contexte.
A+
GEO
Image de profil de blomlister
blomlister
Coucou, c’est encore un projet que je souhaiterai travailler. Je publierai un livre avec mes idées et mes chapitres
Image de profil de GEO
GEO
Si tu le souhaites, tu peux publier ton travail de conception sur une œuvre scribay, en restreignant ou pas les accès à certains lecteurs qui veulent t'accompagner dans cette aventure.
A+
GEO
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Salut ! ;)
Alors, pour les clichés, tout dépend déjà du genre d'histoire que tu veux écrire. Fantasy, fantastique, policier, romance, aventure, espionnage, science-fiction, conte ? Chaque genre a ses clichés, ses déjà-vus. Je ne suis pas trop spécialiste du policier ou de la science-fiction et de l'espionnage, donc je ne saurai trop te dire quels clichés pour ces genres-là (sauf peut-être le coup des méchants extraterrestres qui veulent nous anéantir et des scientifiques fous dont les expériences virent à la cataboum pour la science-fiction ^^").

Dans la fantasy, on retrouve souvent le personnage du vieux magicien, l'élément de la prophétie ou de l'Élu dont le glorieux destin est écrit à l'avance qui va généralement l'amener à sauver au minimum son royaume et sinon le monde voire l'univers dans son intégralité, l'épée ou arme magique/divine surpuissante qui seule peut battre le méchant/démon/seigneur maléfique, le fait que le héros vive un peu hors du monde, dans un endroit reculé, souvent pour cacher ses origines royales qu'il ignore ou un puissant pouvoir qu'il va lui falloir apprendre à contrôler (voire les deux), le personnage de la princesse/fille super mignonne mais qui a pas un brin de jugeotte et passe sa vie à se faire capturée, le barde/troubadour taquin, le nain grognon, l'elfe hautain... Bref, pas mal de clichés en fantasy.
Le fantastique étant un peu moins mon genre de prédilection, je dirai que le coup du rêve est vu et revu (est-ce que je rêve ou bien ces événements se passent-ils vraiment ?), mais à part ça, je n'ai pas d'idée précise qui me vienne en tête ^^
Pour la romance, les demi-aveux, les amis d'enfance qui cachent/refoulent leur amour pendant des années juste pour désirer celui/celle qu'ils ne peuvent plus avoir avant son mariage, les scènes d'amour/révélation/premier baiser sous une pluie battante, le perso du jeune homme beau et ténébreux qui d'abord apparaît comme froid et arrogant mais se révèle souvent d'une sensiblerie extrême et doté en plus d'un passé sombre et douloureux que la fille essayera de guérir, la jeune fille/femme rousse et rebelle, la jeune fille blonde et délicate, les courses-poursuites (aussi sous une pluie battante en général, étrange, étrange...), les longues promesses d'éternité... Là aussi, pas mal de clichés en gros ^^
Pour l'aventure, on a le coup du trésor perdu qu'une ancienne carte/parchemin/dernière parole d'un arrière-grand-père/vieille clef lance sur la piste, le héros super débrouillard et bardé de contacts aux quatre coins du monde (ce qui facilite pas mal ses voyages), la fille un peu trop têtue qui pour x raison colle le héros aux basques et se fourre souvent dans le pétrin ou bien l'héroïne forte et solitaire qui n'a besoin de personne car elle déchire trop toute seule, les vieux lieux truffés de pièges antiques censés décourager les potentiels pilleurs, des méchants d'une organisation souvent criminelle qui veulent s'emparer dudit trésor à cause de ses pouvoirs antiques ou du prix qu'il représente, le coup du "le trésor/objet désiré est sur un piédestal mais si on l'enlève, faut le remplacer par un objet du même poids", les courses-poursuites juste surréalistes, avec mille méchants à la poursuite de deux ou trois persos qui arrivent quand même à s'en sortir in extremis avec quand même quelques égratignures et une coiffure un peu en vrac...
Pour les contes, là, on a l'embarras du choix : entre les personnages qui changent de forme suite au sortilège d'un méchant sorcier et qui seront libérés par amour ou si un personnage réussit un voire plusieurs défis impossibles, le coup du "ne me regarde pas pendant x jours, à la fin de ce temps je serai à toi pour la vie, mais oups, le personnage (souvent la fille d'ailleurs grrrrr) regarde généralement la veille de la fin du temps et là, galère, le prince qui part en disant que pour le retrouver, la fille doit user trois paires de chaussures de fer ou traverser trente royaumes et quand elle le retrouve, il est fiancé à une autre mais heureusement, il lui avait donné auparavant des noix/pierres/bourses magiques etc.", le vieux magicien/fée providentiel(le) qui apparaît toujours au bon moment pour dispenser aider, soins et conseils aux héros, les monstres qui hantent les châteaux, les fantômes dont il faut subir sans crier les griffures pour trouver un trésor, la seule et unique consigne/interdit que le ou la héros enfreint évidement toujours, le méchant dragon qu'il faut tuer, la belle princesse en détresse qu'il faut sauver, le courageux chevalier très fort à qui tout réussit, un jeune homme humble mais rusé qui réussit à devenir roi, le membre de la famille royale (roi, reine, empereur, impératrice, prince, princesse) qui a un caprice ("je veux une rose bleue", "une licorne aux ailes d'or", "un château qui jamais ne tombera", "un rayon de lune") que le héros doit satisfaire s'il ne veut pas perdre la vie, les répétitions (allant normalement jusqu'à trois) etc. Là aussi, beaucoup de clichés, peut-être plus que dans n'importe quel autre genre, puisque les contes, de tradition orale, ont tellement voyagé, qu'il existe plusieurs versions des mêmes contes et mêmes différentes versions des versions du conte, donc on retrouve souvent les mêmes éléments mais dans un contexte ou avec des personnages totalement différents :)

Après, petit rappel, les clichés sont aussi un peu les codes du genre, ce à quoi on le reconnait. Lire de la fantasy sans magie, sans dragon, sans prophétie, ce ne serait plus de la fantasy, mais on peut tellement dépasser ces clichés ou les tourner à notre avantage en jouant sur les attentes du lecteur (exemple : le héros doit trouver une arme magique très puissante ? Bim, il ne peut pas utiliser l'arme, en revanche son ami d'enfance ou le vagabond rencontré sur le chemin et qui l'accompagne depuis le peut, ce qui peut rendre le héros jaloux, le faire douter de son destin etc. ça crée une surprise, un rebondissement et en plus ça enrichit les persos ! ^o^)

Ensuite, pour savoir si ton histoire tient la route, c'est assez facile : y a-t-il des incohérences ? Des moments où, pour se sortir de situations difficiles, tu emploies en tant qu'auteur des deus ex machina ? Exemple, tu dis que tel perso ne peut plus utiliser la magie car il a épuisé ses réserves mais, par quelque coût du sort/force incroyable de volonté, il parvient à lancer un ultime sort qui sauve tout le monde, ou bien le héros est désarmé, on le pousse contre une armoire qui tombe... ouf, il y a plein d'armes dans cette armoire, le héros s'en saisit pour repousser ses adversaires...
Pour moi, une histoire tient la route si ton histoire ne se contredit pas et s'il n'y a disons pas trop de deus ex machina. Un ou deux, on peut encore se dire que le héros a de la chance. Plus, si cela n'est pas justifié (sortilège de chance justement, divinité qui veille sur lui et le favorise etc.), alors cela devient trop facile et même prévisible, donc ennuyeux, le lecteur ne tremblera pas pour les personnages car il s'attendra à ce que tout s'arrange "comme par hasard" :)

En ce qui concerne le fil conducteur d'une histoire, c'est en effet important, puisque cela sert de colonne vertébrale au texte. Après, cela dépend de ta façon d'écrire, mais la première question à se poser c'est "pourquoi écris-tu cette histoire ?" Quel message veux-tu faire passer ? Qu'est-ce qui t'a motivé à te lancer dans ce projet ? (parce que le thème te touche, que tu as eu une idée de personnage intéressant, que tu veux écrire dans ce genre qui t'attire depuis longtemps ?). Ensuite, plus qu'un fil conducteur, je te conseillerai de prendre un cap. J'ai écris un roman au feeling, juste parce que j'avais eu une idée, paf. J'ai mis un petit aprem à peine à définir mes deux personnages principaux sans entrer dans les détails, la situation initiale et la situation finale (à savoir, au début : problème pour le héros qui a un rêve impossible à réaliser, fin : le héros réalise malgré tout son rêve). Je n'avais rien entre, juste un désir d'écrire et de voyager. Grâce à ça, mes personnages ont eu une grande liberté, à force d'écrire, ce n'est plus moi qui les conduisais, c'étaient eux qui m'emportaient dans leur sillage. La majorité de leurs aventures, des obstacles qu'ils rencontraient, des personnages secondaires qu'ils côtoyaient... je ne les avais pas prévu du tout, même pas en esquisse. Sans cette liberté, je n'en aurai même pas eu l'idée, c'est juste que sur le coup, ça paraissait tellement logique d'écrire ça ou ça. Mais j'ai toujours gardé en tête mon cap, je savais où devait finir mes héros, mais je leur laissai le choix du chemin à emprunter pour y parvenir. Je trouve que savoir où aller, c'est-à-dire la fin, c'est comme une étoile dans une tempête. Toi, en tant qu'écrivain, tu as la barre de ton histoire, d'un magnifique bateau, mais les mots, tes sentiments, les personnages, tout cela génère une immense tempête qui te ballotte en tous sens. Mais tant que tu as ton cap, ton étoile,
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
tu peux continuer ta route ! ;)

Pour le plan, là c'est délicat. Comme dit précédemment, cela dépend de ta manière d'écrire. Pour le roman dont je te parle, si j'avais fait un plan, j'ignore si j'aurai pu le terminer car je suis le type d'écrivain qui adore être son premier lecteur. J'ai déjà tenté de faire des plans pour des projets de grandes envergures. J'avais détaillé presque chaque partie, chaque chapitre, j'avais fait des fiches personnages, des fiches relations de personnages, des fiches sur les langues, la politique, le climat, l'économie, les races et... finalement ça m'a complètement bloqué. Impossible d'écrire, de laisser libre court à mon imagination dans un contexte si fermé. Parce que si dans tel chapitre il ne se passait pas ça, ça et ça de telle manière, tout le plan s'écroulait. Alors je me suis dit "merde", j'ai brisé tous mes plans, laissé en plan mes fiches et me suis remise à écrire comme je l'entendais. Après, avoir quelques infos notées par-ci par-là si ton univers est complexe ou qu'il a des lois particulières ou même si certains de tes personnages ont des liens, des arbres généalogiques ou des caractères complexes, oui, ça peut aider. Mais tout planifier, je ne crois pas, en tout cas, pour moi, ça ne marche pas. Peut-être parce que je vois l'écriture comme un vent, une tempête qui me prend et m'emporte loin de la réalité (je ne peux pas comprendre comment les gens peuvent dire qu'écrire c'est "relaxant"... c'est tout sauf "relaxant", c'est dynamique, c'est fulgurant, c'est aussi prise de tête quand le vent de l'inspiration retombe, c'est magistral, c'est entraînant, c'est à couper le souffle, c'est exténuant et magique... mais "relaxant" ? Non, franchement, je vois pas comment ^^")

Enfin, pour les questions non exposées dans ton poste mais sous-adjacentes, sache que le mieux pour clarifier ton histoire, c'est de la mettre en mode schéma, avec des cases et des flèches (qui est le héros, quel est son but, pourquoi veut-il l'atteindre et à quel prix, qui sont les opposants et leurs motivations, qui sont les adjuvants et leurs motivations, quels sont les objets que le héros peut utiliser pour obtenir ce qu'il veut etc.). Tu peux aussi définir les qualités et les défauts de ton héros et les traits de caractère qui évolueront par la suite (exemple, un perso lâche et menteur au début de l'histoire pourra très bien rester lâche mais apprendre aux côtés d'un autre perso la valeur de la vérité et décidé de ne plus jamais mentir, même s'il reste lâche de nature). Cela peut aussi se faire sous la forme d'un "menu débutant de jeu vidéo", (type rpg), avec ce que contient le sac du héros (ce qu'il a sous la main et ce qu'il peut obtenir/débloquer par la suite en s'améliorant ou en se rendant à tel lieu), ses compétences, sa quête etc.
Après, tu peux aussi écrire un petit poème sur ton histoire. Je sais que ça a l'air bête ou fou, ou même les deux, mais moi ça m'aide parfois de voir ce que peut donner l'idée de mon histoire en vers ou même sous forme de petit conte, ça aide à recentrer l'action, car ce sont des formats normalement courts ;)

Voilà, désolée pour les deux pavés, et merci de ta patience si tu es parvenu jusqu'ici ! ;) Bonne chance à toi et si tu as d'autres questions, hésite pas à me contacter, ici ou en mp ! :)
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Hello, comme dit, personne ne peut répondre aux questions à part toi. Généralement, les histoires sont puisées au fin fond de l'imaginaire donc c'est compliqué de se mettre à la place de quelqu'un. Cependant, je peux te donner un conseil d'organisation:

1 - Fais un brainstorming de toutes tes idées, qu'importe l'ordre.

2 - Fais ton plan à partir de ça en regroupant toutes tes idées et en les mettant dans l'ordre. Poses toi la question de ce que tu veux raconter et dans quel ordre. Fais un plan et un second, plus détaillé.

3 - Commence à rédiger seulement après. Cependant, si tu as des idées de passage, rédige les en freestyle dans un carnet et imbrique les dans le texte au moment M.

Pour savoir si ça tient la route, il faut que tu passes par la phase rédactionnelle et que tu postes ici, ce n'est pas agréable, mais nécessaire pour avancer :)
Image de profil de AlexandraKean
AlexandraKean
Créer un plan, ou une ligne conductrice n'est pas forcement aisé, alors le seul petit conseil que je pourrai te donner, est que si tu ne parviens pas à faire de plan, écris ton roman sans. Avant d'être quelque chose de structuré, un roman est avant tout l'écriture. Si tu ne parviens pas à trouver de fil conducteur, écris. Ecris tout ce qui vient, et ensuite construis. C'est comme ça que je procède pour ma part, je me laisse diriger par mes personnages et je ne fais un plan qu'à ma relecture de mon oeuvre, pour faciliter la correction. Tu peux également adopter cette méthode si tu t'en sens capable. Ne te force pas à faire un plan si tu n'y parviens pas, ce n'est pas une étape obligatoire dans l'écriture de ton roman!!
Quant à tes autres questions, toi seule peut y répondre mais je crois qu'on te l'a déjà dit. Ne te laisse pas déstabiliser par des méthodes qui ne te conviennent pas, mais si tu tiens à travailler avec une méthode ( un plan et un fil conducteur) et bien, tu dois juste creuser ton imagination. Normalement ça devrait venir de lui-même
Image de profil de Proebeth
Proebeth
Je rejoins un peu mes compatriotes sur le fait que si on répond à ta place, ce ne sera plus TON roman..
En revanche, une fois que tu as réussi à identifier les grands axes de ton histoire, et établi un plan aussi brouillon soit-il, tu peux toujours le soumettre pour voir si au niveau du plan, il y a des incohérences ou non..
Image de profil de Jahan Cavenbatch
Jahan Cavenbatch
Je sais pas trop ce que tu peux attendre de quelqu'un à ce stade. Personne n'est dans ta tête. Et si un auteur t'aide à trouver les réponses à ses questions, ce n'est plus vraiment ton projet. C'est à toi d'y répondre.

- Savoir si c'est trop cliché ? Tout le monde sait ce qu'est un cliché et ce qui peut agacé un lecteur. Fais un résumé de ton idée et tu verras rapidement s'il y a un soucis quelque part.

- Si ça rient la route ? Commence déjà par assembler tes idées, ton possible plan, avant de savoir si ça tient la route ou pas.

- T'aider à trouver le fil conducteur et le plan ? Tu ne veux pas qu'on l'écrive à ta place aussi ? ^^

Le fil conducteur va dépendre de beaucoup de choses, ce que tu veux faire de ton histoire (l'intrigue grossièrement ), où tu veux l'amener, le message que tu veux faire passer etc. C'est très personnel, personne ne peut t'aider à trouver un fil conducteur ou un plan sans être dans ta tête.

Si tu souhaites de l'aide, commence par expliciter ton projet, tes axes de réflexions,etc.
Image de profil de blomlister
blomlister
Je suis désolée de t’avoir fait comprendre ça. C’était pas vraiment ce que je voulais faire comprendre. Je souhaite en aucun cas demander à une personne d’écrire mon roman. Je voulais simplement une personne qui me structure parce que j’essaie toute seule mais je n’y arrive pas vraiment et à me poser les bonnes questions
Image de profil de Jahan Cavenbatch
Jahan Cavenbatch
J'ai l'impression au contraire que tu te poses les bonnes questions : avant de parler de structure, as-tu déjà ton idée de base, les péripéties possibles de ton personnage (les grands axes), son évolution etc ? Tu m'as l'air de vouloir travailler avec un plan.
Image de profil de Yaëlle
Yaëlle
Tout à fait d'accord avec Jahan, si quelqu'un répond à tes questions à ta place ce ne sera plus ton projet mais le vôtre. Développe déjà tes personnages, ses péripéties, son objectif etc. À la rigueur quelqu'un pourra te donner ton avis dans les grandes lignes mais il faut au moins une base solide. :) Personne ne peut te dire si ''ca'' tient la route si tu n'as même pas un plan :(
Quant au cliché, tu les connais aussi ;)
Image de profil de blomlister
blomlister
Je me suis mal exprimée. Je vais faire ça merci pour vos conseils Yaëlle<1929882972>Jahan Cavenbatch
0