Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Teresa Rey

Comment montez-vous votre ligne directrice ?

par Teresa Rey  il y a 4 mois

tQuand une nouvelle idée me vient en tête je me sens obligée de tout de suite l'inscrire quelque part et je la développe ensuite quand j'ai des flash pour au final avoir une idée de ligne directrice. J'ai tendance à écrire des bouts de scène des petits dialogues par ci par là ce qui des fois ça donne un gros gros fouilli mais je suis curieuse de savoir comment vous autres vous faites ? Est-ce que vous écrivez le synopsis de votre récit en détaillant chaque chapitre ? connaissez-vous déjà la fin sans avoir commencer le début ? Ecrivez-vous à l'inspiration ? Bref comment structurez-vous votre écriture qui vient de cette toute petite idée ?

Bonne soirée à tous et merci pour vos réponses !! =)

Image de profil de moonbird
moonbird
J'ai testé plusieurs méthodes : pour le premier tome de mon oeuvre principale, j'avais prévu la fin mais j'ai écrit sans fiche de personnages et un peu au feeling (avec le gros des intrigues pour la cohérence du récit) ; j'ai d'ailleurs changé mon fusil d'épaules suite aux commentaires constructifs reçus sur le site. Tout en gardant cependant une part de mystère et un petit côté twist final pour le lecteur ^^
Pour mon second tome, j'ai mis en place des fiches de personnages pour éviter de me perdre ^^
Pour d'autres récits plus "délire", je ne connais mm pas la fin et navigue à vue ^^
Image de profil de LeK
LeK
Je vois beaucoup de jardinier ou de quasi-jardinier... Et j'y arrive pas, il me faut un plan en trois acte avec climax, sous-intrigue et fiche de perso. J'ai peur de ne pas être normal...
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
merci pour ta réponse ! Non je dirais que tu es juste organisé haha je devrais l'être un peu plus pour ma part !
Image de profil de Maioral
Maioral
Tu n'es pas seul, ne t'inquiète pas. Personnellement, je suis jardinier aussi, pourtant, l'inspiration a ses limites. Ici, mon récit va être trop compliqué pour moi me baser uniquement sur mon feeling... J'ai besoin d'établir un plan et franchement, je me dis que ce sera pas plus mal ^^ Je saurais mieux où je mets les pieds, quand et où amener chaque détail qui aura son importance pour la suite :-)
Image de profil de GEO
GEO
Bonjour,
Dès la rédaction de mon premier récit, j'avais une vague idée de la fin et une vague idée des événements, vu la difficulté de garder de la cohérence, j'ai vite mis en place une trame chronologique.
Par contre j'ai beaucoup galéré, car je n'avais pas une idée claire de la fin de l'intrigue principale.
Pour mon second récit(les chats de Silvio Lavoretti disponible sur Scribay) j'ai mieux planifié en ne commençant la rédaction qu'après avoir trouvé la fin, mais lors de la rédaction , je sentais qu'il manquait un truc et j'ai retravaillé les personnages secondaires pour arriver à terminer mon histoire.
Désormais je travaille en suivant la méthode du flocon de neige, elle m'oblige à bien approfondir les personnages et la fin avant de commencer la mise ne place des scènes puis la rédaction.
Depuis que j'ai découvert cette méthode (j'ai l'impression de jouer dans une pub:) je pense que je tiens enfin un canevas qui me permet de dire très vite si mon récit est mûr ou pas.
A+
GEO
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
merci pour ta réponse ! =D Je n'ai jamais testé cette méthode du flocon mais j'en entends que du bien ! Pour mon premier récit aussi j'avais une idée mais pas encore réellement de fin et je me suis vite perdue j'ai aussi dû changer de tactique pour éviter que ça parte dans tous les sens
Image de profil de GEO
GEO
J'ai travaillé la première fois avec la méthode flocon sur l'étrange disparition dans le ramo di rei magi, ce texte est disponible et je peux ouvrir à la demande la lecture du document de méthode flocon (avec une traduction de l'article original) si cela t'intéresse.
A+
GEO
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
J'utilise beaucoup Scribbook pour écrire et ils proposent aussi la méthode du flocon parmi les canevas il faudrait que j'essaie une fois alors
Image de profil de Lisa.D
Lisa.D
@Teresa : Merci pour avoir évoquer Scribbook. je ne connaissais pas, je vais essayer.Et pour répondre à ta question: la ligne directrice, le fil rouge je l'ai. la fin aussi, même si j'étoffe encore le rationnel qui permet d'y aboutir. J'ai une liste de scène. Tu vois sur le papier ça a l'air carré. Mais quand j'écris, je suis dans une bulle et les plans bien arrêter marchent moyens , voir me bloquent. Page blanche.
Je cherche encore mon chemin. :)
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
Scribbook est vraiment super et sans arrêt en développement ! ça m'a beaucoup aidé c'est un bon outil !
J'avoue que même en définissant à l'avance un fil conducteur ou une liste de chapitre je peux toujours en dériver et changer d'idée en cours de route...
Image de profil de Ben Clover
Ben Clover
Je ne me lance jamais sans avoir une idée très précise de mon début et de ma fin. Je me laisse plus de marge de manœuvre entre ces deux parties. L'avantage d'avoir une fin claire en tête (bon ça peut toujours bouger légèrement), c'est que ça évite de s'éparpiller et, quand je cale, je peux plus facilement me recentrer.

Après, il y a aussi la méthode jardinier, à savoir définir une situation de départ intéressante, des personnages claire et voir ou l'histoire mène en élaguant progressivement. Le soucis c'est que ça peut vite devenir Game of Thrones, à savoir une histoire supposé être raconté en 3 tomes mais qui en est à 7 tomes et loin d'être finie ^^ (après, il y a pire qu'écrire Game of thrones hein)
Image de profil de Lepetitromancier
Lepetitromancier
Comment peux t on avoir une idée de fin ? J arrive pas à savoir la fin de mon roman
Image de profil de Ben Clover
Ben Clover
Généralement, mon idée de fin repose sur les mystères que j'instille au début de roman. En gros, je met en place comment ces mystères seront révélés et leur impact, mais je ne définis pas comment les personnages vont y réagir ou ou ils en seront à ce moment là. Après c'est une façon de faire qui ne marche pas avec tout type de récit.
Image de profil de Lepetitromancier
Lepetitromancier
Alors sa ! Bonne question pas de ligne directrice juste deux ou trois grandes idées mélangées ensemble....
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
à l'inspiration donc ! Ce n'est pas difficile de garder le fil conducteur tout le long du coup ?
Image de profil de Lou<3
Lou<3
Pour ma part, j'avais commencé l'écriture des Chroniques d'Onara sous l'impulsion d'un souvenir de vacances qui m'a fait rêver.
L'inspiration venait naturellement et j'ai fini par écrire le Tome 1 en un an environ, sans avoir de réelle "ligne directrice". Mais il y avait tellement d'incohérence que j'ai tout effacer pour tout recommencer XD
J'avais donc l'idée principale de mon histoire, et la fin du tome 1. J'ai choisi de faire une sorte de frise chronologique pour y insérer tout les détails:
D'abord les événements très importants, puis l'arrivée des personnages essentiels, et enfin les événements mineurs qui pouvaient servir (ou non) à l'histoire.

Résultat: je passe d'une fiction mal montée de 38 chapitres à un Tome 1 de 53 chapitre ficelé et prêt à déboucher sur le Tome 2 XD

Le seul petit hic, c'est qu'en supprimant la première version du livre, les vues ont chuté sur Wattpad et scribay et je n'ai plus d'avis constructif sur la nouvelle version... :/
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
merci pour ta réponse ! Tout supprimer pour tout réécrire ? Il faut vraiment avoir du courage! J'irais faire un tour sur ton récit quand j'en aurais finis certaines lectures je commence à trop en avoir en même temps xD
Image de profil de philippemoi
philippemoi
Pour ma part: mon premier totalement à l'impro ecrit sur scribay une romance épistolaire, peu à peu m'est venue la fin en accumulant les anecdotes...gros succés, des milliers de lecteurs bref les comptages ubuesques de scribay quoi...
le deuxième roman d'aventure historique, forme de quette, un voyage pour sauver des livvres au moyen age. idée de départ c'est le secret contenu dans les livres... comme c'est une histoire qui part d'un point à un autre ...c'est tout tracé et ça avance peu à peu et on invente les peripeties. Ensuite une deuxième réécriture complète pour mieux décrire les paysages et donner du corps aux personnages principaux...
troisième un science fiction un peu thriller, donc avec des intrigues.. là, écriture du synopsis détaillé entier en toute une journée... ensuite on rempli pendant des mois..c'est cool, on sait où on va, parfois on change l'ordre du scenar, on rajoute des trucs, on crée des personnages, bref la créativité s'exprime sans problème mais avec le confort d'une cohérence et d'un fil directeur très clair...
voila!!!
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
Merci pour ta réponse super détaillée !! =D tu as testé toutes les manières de faire en fait lol... Une petite préférence peut-être ?
Image de profil de philippemoi
philippemoi
effectivement j'ai tout test{e car je début. Finalement pas de préférence. je pensais que les manieres etaient du gout ou des possibilités de chacun. En fait chacune est surtout adaptée á un type de projet. La question qu'on doit se poser pour chaque projet d’écriture est: quelle serait la manière de faire la plus logique et la plus efficace pour ce type de projet.
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
Je comprends oui ... Pour ma part je suis indéniablement une adepte des listes de chapitre !
Image de profil de Sonio
Sonio
Je pense que l'on doit suivre le fil d'Ariane dans toute histoire,il y à un début, un milieu, une fin ou une suite...
Un texte bien construit rassure.
Un texte ambiguë ressemble à un labyrinthe.
Le lecteur ne doit pas perdre le fil de l'histoire.
Un livre raconte toujours une histoire, notre histoire humaine.
Il y à des livres cultes,de légendes ( Tolstoi :"Guerres et paix " ou Stendhal :" Le rouge et le noir"
Des grands classiques, des basiques,des comiques,des tragiques,des romantiques,des scientifiques, des politiques, des économiques...
Il y a , le livre que l'on aime et celui qu'on oublie.
Il y a tant de livres , que l'on ne lira jamais faute de temps.
Il y a le livre que j 'aurais aimé vous écrire.
Image de profil de Mitchole
Mitchole
J'ai eu l'idée de mon histoire de fantasy en imaginant une relation amoureuse entre deux elfes.
C'était le point départ et j'ai développé tout le reste à partir de là :
- En quoi sont-ils liés ? Comment se sont-ils rencontrés ?
- Quels sont leurs pouvoirs ? Leur place et rôle dans le monde ?
- Dans quel monde évoluent-ils ? Qui le peuple (races, divinités, créatures merveilleuses, maléfiques) ?
- Quelles sont les règles de la magie ? Ses limites ? à quel point la magie est-elle présente dans ce monde ? Quels sont les pouvoirs politiques en place ?
- Quelles sont les menaces, les antagonistes ? Les enjeux de l'histoire ?
- Quels sont les messages, thèmes, valeurs que je veux faire passer ?

J'ai passé beaucoup de temps à structurer le déroulement de l'histoire de fantasy, mais c'est quelque chose qui me freine dans l'écriture. Quand tout est déjà prévu scène par scène dans le plan d'un chapitre, c'est tout de suite moins fun à écrire...

Du coup, dans un projet plus récent, j'ai simplement gardé l'idée de base que j'avais trouvé , puis j'écris au fur et à mesure les idées du développement sans vraiment connaitre en détail ce qu'il se passe dans tel ou tel chapitre.
--> Je suis beaucoup plus productif de cette façon là.
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
Je te remercie pour ta réponse super détaillée! De ce que je comprends tu laisses toujours une place pour écrire à l’inspiration quand tu développes ton récit je ne peux qu’être d’accord avec sa manière de fonctionner! Certaines fois même en ayant prévu tout à l’avance je finis quand même par changer les événements en cours de route! J’ai comme l’impression que structurer du fantastique fantasy ou sf est toujours plus long que si le récit se déroulait de nos jours dans notre univers dans notre réalité
Image de profil de Mitchole
Mitchole
Même si d'autres genres (comme les romans policiers) nécessitent une bonne structure, je pense que c'est effectivement une des difficultés de la fantasy : présenter et introduire le lecteur dans un nouveau monde, avec ses concepts et règles propres, sans qu'il n'ait l'impression d'assister à un exposé, détaillé point par point.
Image de profil de Youg
Youg
J'écris mon second livre, et je procède autrement aujourd'hui (avant j'y allait un peu à l'inspiration).
Je pense que la manière de faire est très personnelle mais moi j'ai choisi un système d'entonnoir. Je commence par dessiner les grandes lignes, l'intro, deux ou trois grandes parties, le dénouement, la fin.
Puis je rentre petit à petit dans les détails, de plus en plus pointus.
je me laisse finalement une marge pour l'impro. Et voilà !
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
Merci pour ta réponse ! =) Je constate que tous les auteurs ont plus ou moins le même type d'organisation quasi personne ne se lance à l'inspiration comme ça en même temps je trouve ça beaucoup plus simple pour ne pas perdre le fil au final!
Image de profil de Chuck Mac Cracker
Chuck Mac Cracker
"Personne ne se lance à l'inspiration comme ça..."

Si ! Moi ^^ Mon premier roman a été écrit en total freestyle, mais vraiment ! À trois chapitres de la fin, je ne savais toujours pas comment le récit allait se terminer !

Aujourd'hui, le roman est édité et les critiques de blogs parlent d'une histoire très bien ficelée... ^^'

Tout ça pour dire qu'il n'y a pas de mauvaise méthode. Il faut juste trouver la sienne :)
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
Félicitations alors ! =D
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Alors moi j'écris sous forme de résumé / synopsis / synthèse l'idée globale. Mais il y a l'annexe... où le mettre ? donc fais un arc, avec la même chose : un résumé et où ça s'insère dans l'idée globale. A partir de là tu as des "briques" ou des esquisses de chapitres / parties / scènes. Et je les numérote ou leur donne un nom pour me souvenir. J'écris un bref résumé de quoi ça va traiter ou que dévoile-t-on ou bref, le but principal du chapitre (car écrire un chapitre où il ne se passe rien pour ton histoire, ben ça ne sert à rien XD). Des fois j'ai des dialogues, ou l'idée des quelques dialogues en tête et voilà je les annote quelque part avec la référence du chapitre/scène où ça va arriver.
Si je suis inspirée / embrouillée j'essaie de mettre tout ça à plat avec une sorte de chronologie.

Bref, c'est confus, mais oui si tu as une idée, note-là tout de suite ! :)
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
ok ! merci pour ta réponse je ne suis donc pas la seule à fonctionner par petites briques à droite à gauche xD
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Pour faire bref, voici ma mentalité sur le sujet :

Savoir le début de la fin de l’histoire n’est pas essentiel. Savoir le point de départ et le point final de l’arc du personnage principal est essentiel. Le protagoniste est à l’avant, c’est lui qui fait l’action et dirige l’histoire. Son évolution physique et psychologique est la chose la plus importante à développer. Si ce personnage n’est pas intéressant, l’histoire ne sera pas intéressante, même s’il y a une foule de personnages secondaires divertissants (le fait reste que c’est un échec sur le front principal). Cet arc est le tracé de la ligne directrice; tout le reste (les arcs des personnages secondaires, la trame du récit, les autres thèmes abordés) vient ensuite s’y coller bout par bout. Dans cette partie, il n’y a pas de mauvais ordre ou façon de faire, tout vient à son rythme et doit être mis en place intelligemment sur le tracé. Il arrive que ces éléments viennent en même temps ou avant d'avoir terminé l'arc principal. Dans ces cas, je les mets en retrait, je les laisse mijoter un peu, et après j'y reviens pour voir s'ils peuvent toujours s'accoler au reste.
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
Merci pour ta réponse ultra détaillée ! Effectivement je ne peux qu'être d'accord avec toi si le personnage principal est plat l'histoire ne décolle pas ... Pour ma part je trouve que le plus dur reste de le faire évoluer tout au long de l'histoire !
Image de profil de Alain Foucault
Alain Foucault
Je suis assez d'accord avec ce point de vue,...
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Le mieux est de connaitre la fin et le début, ensuite il ne reste qu'à faire en sorte que les deux bouts se rejoignent de manière logique ;)
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
Merci pour ta réponse ! Je pense aussi qu'avoir la fin dés le début ça aide à ne pas perdre de vue le sujet mais après le milieu c'est toujours le plus dur je trouve !
Image de profil de DLD
DLD
Savoir d’ou L’on part et où l’on va, c’est exactement ça.
0