Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Mickaël Glenn

Aide pour améliorer mon personnage principal

par Mickaël Glenn  il y a 10 mois

Bonjour à toutes et à tous.

Je viens de terminer mon dernier roman historique qui se passe en 390 de notre ère à Thessalonique. Après relecture, je ne suis pas satisfait du résultat : je trouve que mon personnage principal manque de relief, il est passif, subit les événements, trop gentil ou naïf. J'aimerais le rendre plus humain, c'est à dire développer des défauts, son côté sombre, et le faire agir plus aussi.

Deuxième point qui nuit à mon scénario : ce personnage a une fiancée que je fais disparaître au milieu du roman, sans qu'on sache si elle est morte. J'hésite encore à la faire réapparaître ou à la tuer pour de bon. J'ai peur qu'en la faisant revenir, je sombre dans le cliché scénaristique du coup de théâtre invraisemblable.

Je précise enfin qu'il s'agit du début d'une saga, donc on peut garder des éléments pour un tome 2.

Pour vous permettre de m'aider, voici le résumé du roman concernant mon personnage principal. J'ai placé un * quand l'événement est historique et ne peut donc pas être changé.

"Isidore est un jeune romain de langue grecque originaire d'Alexandrie, il est le fils d'un gouverneur de rang sénatorial (*). Son père lui trouve un poste de comptable dans l'armée d'Illyrie à Thessalonique.

Isidore arrive à Thessalonique et loge chez le général goth Butheric, un loyal serviteur de l'empire, malgré ses origines barbares.

Au cours d'un banquet, le jeune homme découvre la haute-société de la ville : les officiers, le gouverneur de Macédoine Armonios, le vice-préfet d'Illyrie Jason, le secrétaire impérial Maxence, des membres du conseil de la cité, et des jeunes gens de son âge avec qui il sympathise.

Le soir du banquet, l'aurige Agathon, qui doit normalement concourir aux jeux hippiques organisés pour les Floralies, viole un jeune et bel esclave (*). Furieux, Butheric fait arrêter Agathon (*), il doit être jugé pour sodomie et viol.

Le peuple réclame Agathon et la rue s'agite (*)

Isidore qui accompagne Marina, la fille d'un riche marchand, est malmené par la foule dans la rue, mais ses amis officiers Alaric et Vincent le tirent d'affaire.

Pendant une pièce de théâtre, Isidore et Marina s'avouent leurs sentiments l'un pour l'autre. Ils décident de se fiancer en attendant la permission de leurs pères de se marier. Xena, la mère de Marina est enchantée, elle trouve qu'Isidore a toutes les qualités.

Aux fiançailles, Marina va se coucher tôt car le vin lui a fait tourner la tête. Les invités s'en vont, les domestiques sont libérés pour la nuit par leur maîtresse et font la fête dans leurs quartiers, Isidore se retrouve seul avec Xena et cède à ses avances sexuelles. Une jeune esclave gothe, Hildis a tout vu.

Lors d'une revue militaire, Isidore se fait un ennemi : le Goth Asbad, commandant d'unité, qui détourne l'argent de la solde en oubliant de remplacer des morts et des déserteurs.

Hildis veut dénoncer Xena auprès du gouverneur, mais celui-ci ne croit pas une simple esclave et la fait arrêter, elle risque une condamnation à mort. Maxence, néanmoins, essaye de faire chanter Isidore sur le soupçon d'adultère de sa future belle-mère qui pourrait compromettre son mariage avec Marina et attenter à sa réputation.

Pris de remords et se sentant coincé, Isidore décide de tout révéler à Marina.

Après une violente dispute, les deux fiancés se réconcilient, même si Marina pardonne, elle remet en place son fiancé. Marina affronte ensuite sa mère et lui annonce que celle-ci ne lui dictera jamais plus sa conduite. Xena se défend en arguant son rôle de matrone délaissée par un mari absent et astreinte à une conduite morale étouffante.

Lors des jeux hippiques, la foule se révolte et tue Butheric et plusieurs magistrats (Armonios) en leur lançant des pierres (*)

Au cours de l'émeute, Marina disparaît, notamment parce que Maxence fait fermer une herse trop tôt, abandonnant une centaine de personnes à la foule en colère.

Assiégés par la foule dans le Palais, Isidore retombe sous l'influence de Xena qui devient ouvertement sa maîtresse.

Maxence fait tomber le vice-préfet Jason dans la rue.

Quand l'armée ramène l'ordre, Isidore cherche en vain le cadavre de Marina.

Cesarios et Antonin, les frères du gouverneur arrivent pour l'enterrer. Ces deux frères, bien que tous deux chrétiens sont totalement différents et opposés : Cesarios est libertin, pour la tolérance religieuse, et pro-barbare et Antonin un dévôt, pour imposer le christianisme comme unique religion et anti-barbares (*).

Recevant des ordres de l'empereur, Asbad est promu comte et doit punir la cité pour la tuerie des jeux. Il rassemble le peuple dans l'hippodrome et procède au massacre systématique des gens. Quand un contre-ordre arrive, 7000 personnes ont été tuées (*).

Isidore sympathise avec Cesarios et Xena avec Electre, la femme de Cesarios.

Ensemble, ils inquiètent Maxence et Asbad, car ils enquêtent sur leurs rôles respectifs dans les massacres et la mort de certaines personnes. Ces derniers organisent un piège pour tuer Cesarios et Isidore.

Cesarios et Isidore sont sauvés par leurs amis officiers.

Isidore décide de suivre Cesarios qui part en Italie."

Par avance, merci !

Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Isidore subit en effet les événements historiques qui agitent la cité... car il n'en est pas l'auteur. Pour le rendre plus actif, tu pourrais dire qu'il participe à ces agitations, qu'il a en lui une part de révolte qu'il ne soupçonnait même pas. De même, le coup du jeune homme séduit par sa future belle-mère est très courant et montre un personnage passif qui cède facilement... Pour le rendre un peu plus intéressant, tu pourrais le faire faire des avances à sa belle-mère, autrement dit c'est lui qui veut coucher ou au moins flirter avec la mère de sa fiancée, (parce qu'il est libertin, qu'il aime s'amuser avec les femmes, qu'il a fait un pari avec des amis etc.). De même, tu pourrais changer un peu la fin, car ça fait disciple qui trouve un modèle et le suit... Fait d'Isidore quelqu'un qu'on suit et pas l'inverse ! :) Il peut ainsi décider d'entreprendre un voyage en solitaire ou demander à quelqu'un de l'accompagner. Ce n'est pas grand chose, mais ça change tout ! ;)
Pour Marina, je serrai d'avis que tu la laisse portée disparue, c'est bien comme ça. Dans un tome 2, tu pourrais la faire revenir si tu trouve intéressant de la re-confronter à son ex-fiancé, par exemple. :)
Image de profil de rvrchristian
rvrchristian
Je pense qu'un des problemes majeurs est que ton personnage n'est pas au centre de ton histoire, il en est plutôt le temoin. Qu'est ce qui t'a poussé a le choisir lui ?
Image de profil de Mickaël Glenn
Mickaël Glenn
Bonjour,
J'ai choisi Isidore (futur préfet d'Orient et consul, grand-père de l'empereur romain d'Occident Anthemius), parce que lorsque j'ai planifié l'histoire de ma saga, il me fallait suivre un personnage sur toute la période, qui survit à tout et qui assiste à la majorité des événements principaux. Je voulais faire découvrir chaque nouveau lieu par les yeux d'un jeune homme inexpérimenté, il se trouve donc un peu à la place du lecteur. Effectivement, il est au centre des luttes et pour l'instant, dans mon roman, ce sont les personnages secondaires qui font avancer le récit. Tel que je l'ai écrit pour l'instant, les personnages féminins ont pris beaucoup d'importance. Peut-être dois-je recentrer mon histoire autour d'un autre personnage ?
Image de profil de Mickaël Glenn
Mickaël Glenn
Bonjour,
J'ai choisi Isidore (futur préfet d'Orient et consul, grand-père de l'empereur romain d'Occident Anthemius), parce que lorsque j'ai planifié l'histoire de ma saga, il me fallait suivre un personnage sur toute la période, qui survit à tout et qui assiste à la majorité des événements principaux. Je voulais faire découvrir chaque nouveau lieu par les yeux d'un jeune homme inexpérimenté, il se trouve donc un peu à la place du lecteur. Effectivement, il est au centre des luttes et pour l'instant, dans mon roman, ce sont les personnages secondaires qui font avancer le récit. Tel que je l'ai écrit pour l'instant, les personnages féminins ont pris beaucoup d'importance. Peut-être dois-je recentrer mon histoire autour d'un autre personnage ?
Image de profil de rvrchristian
rvrchristian
Je ne fais que donner mon point de vue et, vu que tu as déjà écrit le roman... Ca m'embete de te dire ça, mais je pense que oui. Si les évenements ont l'air intéressants à raconter et à lire... Isidore n'est pas un acteur majeur de cette partie du récit. Si tu relis le résumé, il ne parle quasiment pas d'Isidore, à part sur les dernières lignes. Il faudrait peut être adopter un point de vue qui change en fonction des chapitres ?
Image de profil de Mickaël Glenn
Mickaël Glenn
C'est sans doute une meilleure solution, je vais voir ça. Pour ne pas vous embrouiller, je n'ai pas résumé les autres intrigues et les aventures des autres personnages, même si tout s'imbrique. Alors il doit être possible de faire ce que tu proposes. Merci !
Image de profil de rvrchristian
rvrchristian
Dans ce cas là, fait attention, pour tes tomes suivants a utiliser toujours plusieurs points de vue pour ne pas avoir un changement majeur de type de narration. J'imagine que tu as deja l'histoire des tomes suivants, vérifie l'importance d'Isidore. Si elle devient majeure, ton tome 1 n'est en fait qu'une introduction
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
Une fille ne pardonne jamais ce genre de tromperie, au mieux elle se tire avec le meilleur ami (ou le père... toujours taper au-dessous de la ceinture) ou elle se venge...
J'aurais aimé une association mère-fille pour se venger de cet Isidore... Mais bon, les filles regardent souvent mieux le mauvais garçon que le gentil... (mais épouse le gentil :) !)...

Cela était dit (je plaisante à moitié)... le personnage me semble trop subir et pas agir... il cesse aux avances de sa future-belle, et hop, il poursuit sa liaison après la rupture... perso, ce n'est pas assez tordu... c'est trop facile... ;)
Image de profil de Mickaël Glenn
Mickaël Glenn
Salut, merci de ton passage.
Dans mon roman tel qu'il est, Marina ne pardonne pas, elle choisit de ne pas rompre et en veut surtout à sa mère. Les deux femmes s'affrontent d'ailleurs. Isidore n'a que 18 ans, il retombe sous la domination de sa future belle parce qu'il est effondré après la disparition de sa fiancée. J'ai fait exprès de le malmener dans une sorte de descente aux enfers.
Néanmoins, comme tu dis, ça ne va pas.
Tu parles d'une sorte de vengeance, pourquoi pas, d'autant qu'au début du livre, elle a un autre prétendant, tout aussi riche qu'Isidore, mais beaucoup moins séduisant : Jovius. D'ailleurs, ce Jovius provoque, par un facheux concours de circonstances, un des événements clefs du livre : la révolte du peuple qui massacre des dignitaires. Car les fiançailles d'Isidore avec Marina dont il est éperdument amoureux, le font partir de la cité. Du coup, sa concubine délaissée et jalouse, se décide à pousser les gens de son quartier à se révolter et est l'étincelle qui met le feu aux poudres. Je pourrais éventuellement faire que Marina parte avec Jovius, ce qui n'enlève rien à l'histoire de la concubine jalouse et délaissée. Cela provoquerait une inimitié entre Jovius et Isidore qui pourrait me convenir pour les suites prévues à ce premier tome.
J'ai eu une autre idée : Marina pourrait réapparaître parmi les gens du peuple lors du massacre de celui-ci par les soldats. J'ai pensé qu'elle pourrait refuser de reconnaître sa mère lorsque celle-ci demande aux soldats de la sortir de là. Quant à Isidore, son ennemi Asbad étant le chef qui commande le massacre, il prendrait un malin plaisir à voir souffrir Isidore. Maintenant où cela mènerait-il ?
J'ai plein d'idées contraires qui s'entrechoquent, mon problème principal étant de rendre l'histoire de ce personnage principal plus intéressante sans toutefois sombrer dans le rocambolesque. J'ai bien quelques idées d'enlèvements par les ennemis d'Isidore, mais j'ai peur que ça fasse trop scénario à l'américaine.
Image de profil de Baud007a
Baud007a
Comme tu le dis toi-même, ton personnage est passif, je dirais même complètement passif. Qu'il soit là ou pas ne change rien aux événements relatés. Alors j'entends bien que ces événements sont historiques, mais pourquoi ne pas faire en sorte, comme dans la série Rome, que ton personnage fictif soit à l'origine d'un ou plusieurs de ces évènements historiques ? Tu ne changerais rien à la manière dont se sont réellement déroulés ces événements historiques, mais ton personnage deviendrait ainsi plus actif et, à mon sens, plus intéressant.
Image de profil de Mickaël Glenn
Mickaël Glenn
Salut,
Rome est une très bonne série, j'aime beaucoup la manière qu'ils ont eu de créer des intrigues personnelles avec des personnages historiques.
Pour le moment, ce sont plutôt les antagonistes qui déclenchent les événements. Le viol du début est perpétré par l'aurige, adulé par la foule, et celle-ci se venge ensuite. Quand au massacre du peuple dans l'hippodrome, elle est décidée en amont par le pouvoir impérial, mais appliquée par les deux "méchants" de mon histoire : Asbad et Maxence.
Ce que je pourrais faire, c'est pousser Isidore à encourager le massacre du peuple parce que celui-ci a tué ses amis et fait disparaître sa fiancée. Le problème, c'est que j'ai peur de faire détester mon personnage principal par le lecteur. Je préférerais une solution où Isidore deviendrait plus actif dans sa lutte contre Maxence et Asbad. C'est là qu'il faudrait y inclure l'histoire de sa fiancée, peut-être de sa disparition.
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Pourquoi ne pas t'inspirer de quelqu'un que tu connais ? C'est ce que j'ai fait pour deux de mes personnages principaux et ça rend bien mieux :)
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
Trop gentil, trop gentil, c'est vite dit : il couche avec la mère de son amoureuse. son amoureuse l'apprend et après mise au point lui donne une seconde chance, elle disparaît, il retourne sans hésiter avec la mère, belle mentalité ! pas la peine de lui rajouter un coté sombre, ça suffit comme ça ;-)
(moi je pense que marina n'a pas vraiment disparu, elle s'est cachée pour le surveiller... )
Image de profil de Youg
Youg
Je ne vois pas où est le problème ! XD
Image de profil de korinne
korinne
Désolée mais j'ai décroché au tout début du "résumé"... Je te conseille de proposer un échange de lecture dans la bourse aux relectures :
https://www.scribay.com/talks/18201/bourse-aux-relectures---novembre---decembre-2018

Ou d'aller faire un tour du côté de l'académie qui propose un parcours quête et aventure pour structurer un récit :))
0