Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis

Emprisonner le lecteur ( ͡° ͜ʖ ͡°)

par Le BLÉRO de Scribopolis  il y a 2 ans

Bien le bonsoir.

Alors voilà, on bosse tous comme des débiles ici, sur Scribay, afin de pondre le meilleur récit possible. Cette finalité utopique, même moi je la veux... surtout moi en fait.

Et du coup, cette fois-ci j'aimerai savoir plusieurs choses :

— Comment savons nous que notre intrigue est en bonne santé ? Suffisament bonne pour tenir le lecteur en haleine jusqu'au bout ! L'emprisonner dans notre récit è_é

— Comment savoir si notre incipit est... un véritable incipit qui annonce correctement le récit ?

J'ai fais énormément d'incipits, de chapitres 1, tous sur un angle différent, et mon intrigue s'améliore au fur et à mesure. Néanmoins, malgré ces améliorations notables je ne sais toujours pas si elle est potable, ça me freine et c'est chiant.

Je vous remercie de votre aide, alimentez donc ma progression vers la perfection !

Image de profil de Margo
Margo
Un jour j’ai lu une petite phrase assez pertinente à mes yeux : « Ce qui t’ennuie ennuiera également ton lecteur » - INCONNU.

Donc tout ce que je peux te conseiller c’est d’écrire ce qui te plait et te passionne avant de te demander si oui ou non ça plaira assez à qui que ce soit pour qu’il se retrouve happé par ton histoire. Fais-toi confiance ! Si tu veux absolument écrire l'histoire d'une crevette se croyant écrevisse, fait le ! Tant que c'est fait avec passion tu as toutes tes chances de te trouver un public fidèle !

Sinon, je dirais que pour « emprisonner » le lecteur, il faut peut-être faire en sorte qu’à chaque fin de chapitre ils se disent « Encore une page. Encore un chapitre ».

Et pour cela, rien de mieux que de remplir sa tête de millier de questions dont ils meurent d’envie de connaitre les réponses.

Un peu comme dans un couple : toujours maintenir la flamme en bonne santé. Donc maintenir l’intérêt du lecteur quoi qu’il arrive. Quand elle menace de s’éteindre, hop ! un coup de briquet ! Un chapitre un peu mou ? Hop ! Retournement de situation dans les derniers paragraphes !

Ou faire monter la tension petit à petit jusqu’à ce que le coeur du lecteur explose ! Et comment savoir si tu as atteint ton objectif ? Alors oui, les retours de tes lecteurs peuvent répondre à cette question, mais ce que tu ressens toi quand tu écris peut également être un bon indicateur.

Après pour les incipits, surtout au niveau de chapitre 1, je te conseille d'en écrire une version et de passez directement à autre chose parce que (pour ma part) au final le risque est de ne jamais aller au-delà de ce chapitre. Et puis toutes ces versions auraient certainement pu être remplacer par l'écriture du chapitre 2,3,4,5,6 etc. Ce qui t'aiderais j'en suis sûre beaucoup plus que les réécritures "excessives" d'un chapitre 1.

Chercher la perfection, surtout dans le domaine de l'écriture, n'amène à rien, surtout quand ce n'est pas le moment. Si tu penses que ton histoire (terminée) sera parfaite du premier coup autant arrêter tout de suite parce que rare, voire inexistant, sont ceux qui y parviennent. Quand tu passes un contrôles de math, tu finis tous les exercices avant de te relire et de chercher les imperfections dans l'ensemble de ta copie. Pourquoi ? Parce que sinon c'est une perte de temps, et peut-être que tu n'arriveras pas à l'exercice 6 attend. (Donc tu ne finiras jamais ton contrôle) Là c'est un peu pareil. Ecris l'ensemble de ton projet, et relis le pour corriger les imperfections. Ne t'arrête pas au beau milieu de l'exercice 3 pour le relire, pense à atteindre l'exercice 6 d'abord. :)
Image de profil de Astrée Argol
Astrée Argol
Juste en aparté: comme je suis heureuse de ne plus avoir de contrôles de maths à faire ni relire!
Pour le reste , je partage ton avis, Margo. Bonne journée!
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
Oui, tout le monde me dit que je dois continuer malgré mes peurs sur ce foutu chapitre 1. Même moi je pensais secrètement à cette solution.

Eh bien c'est parti, allons continuer ce récit jusqu'à la fin et voyons ce que ça donne.
Merci de tes conseils, ça fait plaisir de voir des gens apporter de l'aide.
Image de profil de BaronDysnomia
BaronDysnomia
Si tu veux emprisonner un grand nombre de lecteurs (si tu veux en avoir plus de 6 qui passent là par hasard) va à la bourse aux relectures: https://www.scribay.com/talks/17958/bourse-aux-relectures---juillet-aout-2018
Et tu mets en demande ~ «Dites moi ce que vous en pensez»
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
Et hop! Je me suis inscrit cette nuit. Merci.
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Si tu souhaites emprisonner un lecteur, rien de mieux qu'un peu de corde et le coffre d'une voiture. Plus sérieusement, je pense qu'il ne faut pas autant se prendre la tête. Un premier chapitre doit donner envie de tourner les pages suivantes. Mais à mes yeux, (bien que les premiers mots d'une œuvre sont essentielles) il ne faut pas s'arrêter à ça, continuer à écrire le fond et revenir plus tard quand c'est fini pour les histoires de formes. Il suffira aussi d'avoir des avis sincères de lecteurs et tu verras rapidement ce qui marchent ou pas.
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
Oui, tout le monde me dit ça et je pense appliquer ces conseils.

Je te remercie !
Image de profil de Antony Aulin
Antony Aulin
Bonsoir, as-tu le lien vers ce premier chapitre, stp ?
Ce serait plus pratique ;-)

Sinon, en règle générale, si tu aimes ce que tu écris, d'autres aimeront forcément, c'est automatique.

Il faut donc que ton chapitre te plaise avant tout. Tu es le seul à savoir s'il fonctionne ou pas, selon la trame principale que tu t'étais fixée à l'origine. Ce n'est pas parce qu'une ou plusieurs personnes ne vont pas aimer que l'histoire est mauvaise. C'est subjectif.

Suggestion : Si tu n'y vois plus clair, fais une pause.
Lis d'autres histoires, plusieurs textes complètement différents, puis reviens sur le tien, si quelque chose cloche : le recul fera que ça va te sauter aux yeux directs !
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
Mince, je suis un éternel insatisfait, je ne serai jamais content de ce que j'écris. Mais comme je l'ai dit plus bas, je vais essayer de passer outre mon envie de perfection pour que tout fonctionne bien.
Et oui ^^ je suis déjà un adepte des pauses. Leurs effets sont bénéfiques mais de courte durée :/

Merci en tout cas de ta proposition de lecture cependant je songe plutôt à m'inscrire à la bourse aux relectures. Je n'aime pas montrer ce que je fais sans pouvoir rendre la pareille. Mais c'est très gentil merci.
Image de profil de Antony Aulin
Antony Aulin
Pas de souci, je comprends (même si je l'aurai lu avec plaisir sans rien demander en retour, mais je respecte ton choix).

Je suis moi-même ultra perfectionniste donc je compatis ^^ Difficile de se dire que son texte est réellement terminé et que tout va bien...
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Pourquoi parler d'"emprisonnement" plutôt que séduction ou accroche (plus positif, le lecteur veut être séduit pas enfermé ^^).

Sinon je dirais la fluidité, les idées. Je trouve que le début d'une histoire est la partie la plus délicate car si elle ne séduit pas le lecteur n'ira pas découvrir le reste malheureusement. Tu dis que tu t'est déjà amélioré c'est positif. Mais faut pas que ça te bloque. Continue et tu reviendras plus tard récrire le début avec les idées claires.
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
Je parle d'emprisonnement car ça tape à l'oeil et du coup j'emprisonne les Scribayen(ne) dans mon topic ( ͡° ͜ʖ ͡°)

On m'a souvent dit de continuer d'écrire et ceci même si j'ai des doutes sur le chapitre 1 et/ou l'incipit, il serait peut être temps d'appliquer ce conseil. Merci.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Je te conseille ce que j'ai déjà éprouvé (et approuvé). Il ne s'agit pas de le faire dans le but d'emprisonner mais il faut que tu sois satisfait aussi.
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
Je ne suis satisfait que quand c'est parfait, quand le rythme est impeccable, pas une faute, rien. Et donc, emprisonner le lecteur malheureusement. Je vais essayer de me détacher de ça.
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
"On m'a souvent dit de continuer d'écrire et ceci même si j'ai des doutes sur le chapitre 1 et/ou l'incipit, il serait peut être temps d'appliquer ce conseil"
ben oui ce serait dommage de réécrire indéfiniment ton chapitre 1 ;-)
ça me fait penser à Joseph Grand,un personnage de la peste de camus qui veut que son roman soit parfait et qui récrit sans cesse sa première phrase :

---------------------
La voix de Grand s’éleva sourdement : « Par une belle matinée du mois de mai, une élégante amazone parcourait, sur une superbe jument alezane, les allées fleuries du Bois de Boulogne. » Le silence revint et, avec lui, l’indistincte rumeur de la ville en souffrance. Grand avait posé la feuille et continuait à la contempler. Au bout d’un moment, il releva les yeux :
- Qu’en pensez-vous ?
Rieux répondit que ce début le rendait curieux de connaître la suite. Mais l’autre dit avec animation que ce point de vue n’était pas le bon. Il frappa ses papiers du plat de la main.
- Ce n’est là qu’une approximation. Quand je serai arrivé à rendre parfaitement le tableau que j’ai dans l’imagination, quand ma phrase aura l’allure même de cette promenade au trot, une-deux-trois, une-deux-trois, alors le reste sera plus facile et surtout l’illusion sera telle, dès le début, qu’il sera possible de dire : « Chapeau bas ! »
Mais, pour cela, il avait encore du pain sur la planche. Il ne consentirait jamais à livrer cette phrase telle quelle à un imprimeur. Car, malgré le contentement qu’elle lui donnait parfois, il se rendait compte qu’elle ne collait pas tout à fait encore à la réalité et que, dans une certaine mesure, elle gardait une facilité de ton qui l’apparentait de loin, mais qui l’apparentait tout de même, à un cliché. C’était, du moins, le sens de ce qu’il disait quand on entendit des hommes courir sous les fenêtres. Rieux se leva.
- Vous verrez ce que j’en ferai, disait Grand ; et, tourné vers la fenêtre, il ajouta : « Quand tout cela sera fini. »
------------------------------
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
Arg... je me souviens de ce passage en plus. Oui, je dois vraiment outrepasser cette envie de perfection afin de l'avoir justement.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
J'ai l'habitude de "conseiller" d'écrire le prologue, ou l'incipit, une fois que le reste est écrit ;)
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
C'est vrai qu'écrire l'incipit en fonction de la fin que nous venons de terminer d'écrire est une bonne idée, bien qu'écrire dans le désordre ne soit pas mon fonctionnement.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Ce n'est pas trop l'écrire en fonction de la fin, mais plus l'écrire en ayant toute l'ambiance du roman en tête.
Image de profil de Kiran Syrova
Kiran Syrova
Bonsoir. Est-ce que tu as essayé de proposer tes différentes tentatives afin de voir vers lesquelles les lecteurs étaient plus intéressé ? Je pense qu'il n'y a pas de solution miracle.
Cependant, je n'ai aucune explication sur le pourquoi du comment un lecteur accroche à un récit. Généralement, je ne m'en soucie guère. Je suis le courant de mes mots, peut-être réfléchis-tu trop, au point de dénaturaliser ton récit ?
(Enfin, c'est le sentiment que j'ai eu lorsque je t'ai lu sur JeuneEcrivain, fut un temps)
Désolé, ça ne doit probablement pas t'aider. Je suppose que d'autres auront des réponses plus précises.
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
Heureusement j'ai énormément progressé depuis JeuneEcrivain (ouf).

J'ai proposé quelques tentatives sur Scribay, mais cela ne m'a guère aidé je n'ai pas eu assez de retours francs et critiques je pense. Du coup je préfère faire ça dans les coulisses et poster une fois que tout soit propre.

En tout cas si, tu viens de m'aider en me rappelant ma plus grande faiblesse : trop réfléchir au point de tout foutre en l'air. Il faut que je fasse attention.
Image de profil de Kiran Syrova
Kiran Syrova
Tu peux toujours faire des échanges ici, sur la bourse :
https://www.scribay.com/talks/17958/bourse-aux-relectures---juillet-aout-2018
Tu 'payes' ta lecture afin d'obtenir un avis, au moins, tu ne travailles pas dans le vent, vu que tu sais que tu es/as été suivi, ça te donnera peut-être moins envie de recommencer, encore et encore et de faire du surplace.
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
J'évite à présent de me faire lire, mais... j'ai bien l'impression que je n'ai point le choix. Merci du rappel.
Image de profil de Astrée Argol
Astrée Argol
Bonsoir Anthère. Je suis allée voir ton profil pour te lire mais je n'ai pas trouvé d'oeuvre. Est-ce normal? Avec le bug de ce week-end, je me méfie.
Sinon, pour démarrer un récit, ou un chapitre d'ailleurs, je ne réfléchis pas trop et ne fais que mettre en mots la scène que je vois dans ma tête. Je veux dire que je visualise avant d'écrire et une fois partie, les idées se précisent au fil des mots, comme le dit Kiran. Ensuite, je relis beaucoup de fois, sur plusieurs jours, pour voir si ça me plaît encore, ma façon de tester "la bonne santé" d'un texte.
Après, je te dirai humblement que j'ai besoin des retours des autres lecteurs pour conforter ou modifier les choses, sinon, je ne serai pas là, évidemment.
Je ne sais pas si ça peut t'aider. Ne laisse pas tomber en tout cas.
Image de profil de Le BLÉRO de Scribopolis
Le BLÉRO de Scribopolis
Oui c'est normal, je n'aime pas vraiment les laisser en public pour des raisons diverses ^^

En fait le problème c'est que je me pose aussi des questions sur la scène même, est-elle la plus optimale pour commencer le récit ? Dois-je trouver une scène plus dans l'action ? Ou alors non, je dois d'abord présenter ce personnage via cette scène. Mais qu'en est-il des autres alors? Aurais-je la place de les amener ? Etc.
Bref c'est un foutoir et j'aime pas ça.
Et plus je relis plus je vois les défauts (parfois minuscules), ça me dégoûte et je recommence tout >.<

Et non, jamais je ne laisserai tomber ! L'écriture est un parasite qui m'obsède.

Merci !
0