Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de NM Lysias

Boys Love/ Homoromance.

par NM Lysias  il y a 1 an

Bonjour, bonsoir...

[ Poste adressé aux lecteurs et auteurs]

Je me suis penché sur les auteurs qui écrivent de l'homoromance. Il n'y en a pas des tonnes, mais je me suis dit: "Pourquoi ne pas en parler?"

Comment vous est venus l'envie d'écrire ce genre ? Pourquoi ? Comment vous gérez votre histoire ? expliquez nous votre façon de faire et de penser. ( ça peut m'intéresser XD)

Quant à vous lecteurs, qu'est-ce qui vous plaît dans ce genre ? Que cherchez-vous auprès de ces récits? Qu'est-ce qui fait battre votre joli coeur ? donnez nous votre avis et pourquoi pas quelques titres (sur scribay ou ailleurs).

Parlez sans langue de bois. (on veut tous savoir)

À plus tard, le chat qui parle.

Image de profil de Mimlay
Mimlay
La raison reste encore trop obscure XD
Je sais juste que je suis plus touchée (alors que je suis une fille), par une histoire entre deux hommes. Peut-être d'une part parce que, comme grand nombre de filles, je me sens mal représentées par les personnages féminins lors des romances. Et aussi parce que...ça a pour moi un côté interdit que je trouve attirant, du fait que les romances homos soient très peu représentées...?
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Ce n'est pas faut. Les personnages féminins sont trop souvent caricaturé. Je me sens plus proche d'un protagoniste masculin que féminin. Peut-être pour ça que mes personnages ont souvent un aspect androgyne.

La littérature LGBT est de plus en plus représenté.
Image de profil de Mimlay
Mimlay
Oui, c'est sûr ! en fait, je parlais plutôt du fait que pendant mon enfance (j'avoue ça remonte pas si loin mais bon...) je n'avais jamais vu/lu de romance homosexuelle. Dans le sens où c'est peu fréquent de voir deux mecs s'embrasser à la télé (et qu'avant, c'était inimaginable).
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
C'est vrai que dans mon enfance, il y avait peu de lecture LGBT ou d'ouverture, comme on a aujourd'hui. Beaucoup de texte ont été censuré et le sont probablement encore. ^^
Image de profil de Margot3015
Margot3015
Alors personnellement, j'ai une GRANDDDDEEE passion pour les histoires d'amour gay, surtout entre deux hommes. En expliquer la raison serait trop complexe, je sais seulement que comme je suis bisexuelle, ça me permet de me rendre compte que ce que les homosexuels peuvent endurer (puisque je n'ai jamais reçu de haine à cause de ça). Pour ce qui est de ce que je préfère dans ce type d'histoire et bien c'est simple : quand le personnage se découvre avec l'autre, je trouve ça juste trop émouvant, et ça me ramène aussi un peu à ma propre histoire. Voilà voilà ! Bonne journée à vous !
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Je comprend ce que tu veux dire.
Image de profil de S.M Gerhard
S.M Gerhard
Oh je découvre que maintenant cette discussion, preuve que je ne viens pas assez régulièrement sur scribay
Image de profil de AuRas
AuRas
YOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO *alerte fujoshi en approche*
Je suis archi-fan de ce genre, ça peut paraitre étrange mais voilà, j'y suis totalement accro 0w0

Alors, d'abord, j'en écris un peu, mais pas beaucoup parce que je n'écris pas beaucoup de base XD je compte cependant faire un roman où il y aura une majorité de personnage faisant partie des LGBT+ ^^ euh... Dans mes "oeuvres" sur Scribay, l'une, un défit, parle d'un personnage gay, et mon autre histoire en possédera plus tard ^^

Ce que j'aime dans ce genre déjà... c'est que.. YA PAS DE FIIIILLE XDDDD oui, j'ai beaucoup beaucoup beaucoup de mal avec les personnages féminins, je les trouve souvent excessivement parasite et soulant 0.0 (mais pas toujours hein!)... De plus l'homo romance est souvent plus mature, et peu parler de problèmes de société que les hétéro ne rencontrent pas. Mais j'aime aussi girlxgirl si c'est bien écrit, disons que le yaoi / BL m'attirent quand même plus ^^

Je peux te faire une liste trèèèèèèèèèèèèèès longues de yaoi que j'ai lu/vu mais j'ai aussi 2 méga giga trop cool romans à te proposer: Prince Captif de C. S. Pacat et Les Ronces de Faith Kean (et ce dernier est publié par une maison d'édition qui ne fait que ça <3 bonheur!). Et je n'ai jamais rien lu encore sur Scribay donc là je ne saurais pas t'aider XD
Voilàààà :3
Image de profil de Nath & Rochel
Nath & Rochel
Hahaha une consoeuuuuuuuur ! xD

Y'a un tel tonus dans ton message qu'il m'a filé la banane, je me suis sentie obligé de te répondre d'une façon où d'une autre même si ma foi j'ai peu de choses à dire xD

J'étais comme toi à un moment, au sujet des personnages féminins. J'essaie de me soigner, mais c'est dur de sortir de ses vieux carcans... ^^"
Au niveau des écrits, j'avoue que je n'arrives pas à me décrotter du MxM. J'ai l'impression que mon cerveau est formaté pour des histoires entre hommes... Là encore, j'essaie de me soigner x_X (Si tu passes voir ce que l'on écrit avec Rochel, y'a que du MxM donc... vala xD)

Je plussoie pour Prince Captif, j'ai beaucoup aimé cette trilogie !

- N
Image de profil de AuRas
AuRas
Eheheh 8)
Mais oui je suis bien d'accord ce n'est pas du tout simple de changer ce qu'on aime XD Je deviens de plus en plus accro au BL pour par part xD Mais c'est tellement bon en même temps, pourquoi changer :P
Enfin, il faudrait qu'on arrive à laisser une chance à la gente féminine XD
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
AuRas Mais que voilà, une arrivante qui me renvoie à un passé pas si ancien que cela...
Je te l'accorde, j'ai dû mal, aussi, avec les persos fem. Mais lorsque l'histoire vaut le coup, je me laisse transporter.

Yaoiste en puissant me concernant (fan de Nakamura asumiko)
J'écris souvent du MM. Mais je me lance aussi vers les terres (hétéro)... Avec un soupçon de fantasy...

Ps: c'est quoi la maison d'édition ça peut m’intéresser.
Image de profil de AuRas
AuRas
OH MY GOOOOOOOOOOOOOOOOODNESSSSSSSSSSSSSSSSSSSS
Je suis aussi ultraaaaaaaaaaaaa fan de cette mangakaaaa TwT Trop heureuse de voir une autre fan ici! *^* J'ai tous ses mangas et j'attends le prochain, j'espère qu'il sortira en français X33

Et pour en revenir aux persos féminins, oui je suis pareille évidemment, je ne lis pas que du yaoi / BL, mais disons que c'est rare que j'apprécie un perso féminin, ça arrive! Mais c'est rare :P

Pour la maison d'édition, c'est Bookmark MxM, en plus je crois qu'ils sont français et ne publient que des auteurs français donc, du coup tu peux peut-être proposer tes œuvres, si un jour cela te tente :3 ça serait génial!
Image de profil de K.HEVA
K.HEVA
Arf je n'ai aucun problème avec les perso féminins du moment qu'ils sont bien écrits. C'est souvent ça le problème, le traitement qu'on accorde aux femmes dans les romances. Et y'a rien qui m'agace plus qu'une autrice misogyne, en particulier dans le BL... C'est un truc à me faire balancer un bouquin en cours de lecture. xD
Image de profil de AuRas
AuRas
XD je suis d'accord! Mais en fait je n'aime pas les romances... Sauf les BL, mh, je suis bizarre xD Mais donc les persos féminins me soûlent un peu partout, enfin, c'est un problème que j'ai depuis toute petite, même avant d'aimer les yaoi xD
Image de profil de Eurys
Eurys
Bon je crois qu'il faut que je passe sur ce sujet, après tout c'est un sujet qui me concerne particulièrement ! J'ai lu les avis et contrairement a Lohyse je suis bloquée dedans coté lecture et ce depuis des années, et a contrario ma première histoire contient une romance hétéro. Meme si j'ai pas mal d’homo romance en tete.
Bizarrement c'est sur la lecture en ligne que je suis bloquée BxB , quand je m’achète des romans ou des mangas ce n'est pas le cas ... va savoir XD

Personnellement je trouve qu'il y a pas mal de romance MxM, je ne sais pas si j'ai fini par savoir ou chercher depuis le temps, mais j'en trouve souvent et de jolis pépites !

Comment j'en suis venu a vouloir écrire de ce genre la ? Je dirais que c'est naturel, je ne me suis pas posée de questions, les idées étaient venu comme ca, comme vient l’inspiration pour un début d'histoire.

Ce qui me plait quand j'en lis , franchement je me suis posée la question, j'ai jamais vraiment su XD J'ai mes hypothèses sans être sure qu'elle sont fiables mais le plus important c'est qu on aime ca et basta, pas de raison ? XD

Comme beaucoup j'ai commencé avec les animes et mangas yaoi, puis la fanfiction, puis des histoires originales. J'aime lire des histoires comme celles que je lis en général, des histoires qui finissent bien, une dose d'aventure, pas de nian-nian , qui me donne a chaque fois l'envie de tourner la page, gueuler sur le héro ou sourie bêtement.
Image de profil de Nath & Rochel
Nath & Rochel
Hey !
Merci pour ton témoignage ! Comme quoi il y a plein de cas de figure différents !

- N
Image de profil de Lohyse
Lohyse
Je crois qu'avec le temps, effectivement on fini par savoir où chercher ! Quand j'ai commencé à vouloir partir sur du plus littéraire, romans et autres j'ai trouvé que c'était le parcours du combattant pour mettre la mains sur des écrits de qualités de ce genre ! Et puis avec un peu d'expérience ça devient beaucoup plus facile ! Il faut dire aussi que ça se démocratise doucement. On trouve maintenant des références dans des maisons d'éditions populaires et certaines spécialisées ont vu le jour ce qui facilite l'accès et la découverte de magnifiques auteurs ;)
Image de profil de Le Grand Méchant critique
Le Grand Méchant critique
Salut, pourquoi "homoromance" ? Pourquoi pas "Hétéroromance" pendant qu'on y est ?
Sérieusement pourquoi différencier ? Que le héros soit bi, homo hétéro, pans, as, cys, bis et j'en passe, c'est une romance. À moins que l'amour entre homo soit un amour différent que celui entre hétéro, ce que je ne pense pas, inutile de différencier ;)
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Dans un monde idéal, tu as raison :)
Mais dans le monde actuel, les thématiques sont forcément un peu différentes que pour une romance hétéro, le lecteur ne recherche pas tout à fait la même chose. Beaucoup de lectrices d'homoromance ne lisent pas d'hétéro et inversement.
Et surtout, il n'est pas rare de lire des coms sur amazon du style "Attention! Ce livre contient des scènes homosexuelles, à fuir!"
Certains codes restent les mêmes (notamment la guimauve et le feel good qui fonctionnent toujours assez bien, avec Noël, y'a pas mal de recueils qui vont sortir). Après, les auteurs sont différents, heureusement, certains ne jurent que par le drame, d'autres le réalisme et donc les thématiques purement homo (coming-out etc), quand d'autres resteront sur le guimauve, puis d'autres sur le trash (le milieu du porno notamment), d'autres sur du pur fantasme avec les histoires de meutes de loup-garous etc etc...
Bref dans l'absolu, ce serait chouette de ne pas différencier, mais comme on aime tout catégoriser, y'a pas vraiment le choix.
Image de profil de Lohyse
Lohyse
Bonjour ! (ça se fait de déterrer un sujet ? Bah, je me permet en tout cas !)

Je fais partie des lecteurs comme des auteurs d'homoromance ! J'ai lu un peu ce qui s'est dit sur ce sujet et j'ai été "choquée" par certains commentaires que j'ai lu, autant par la découverte de choses dont je n'avais pas connaissance que la catégorisation de certains sur le sujets. Je suis loin d'être une experte et je mélange peut-être des choses mais quoi qu'il en soit, pour moi, dans tous les styles, on trouve du bon et du mauvais et c'est dommage de s'arrêter à une mauvaise expérience !

Quoi qu'il en soit, j'en lis parce que... et bien j'aime ça tout simplement ! Comme certains l'ont dit il y une part de fantasme, mais tout comme il y a cette part dans le FxM que je lis parfois. Pour moi ça tiens autant à une belle construction de personnage, une belle histoire d'amour que des sentiments puissants. J'avoue et j'assume je suis un peu guimauve et les belles histoires m'attirent ! Sans que ce soit trop "nunuche" mais ça c'est à l'appréciation de chacun je suppose !

J'ai découvert ce "style" à l'adolescence et depuis j'en écris et j'en lis. Je n'écris que des romance entre hommes d'ailleurs, comme pour Nath & Rochel (d'ailleurs merci à Nath pour la découverte de ce site ;) ) je suis complètement bloquée sur ça (pour moi uniquement pour l'écriture, je lis de tout). Si dans une première période je me suis concentrée surtout sur les mangas et animes du genre, en grandissant j'ai perdu l'attrait des images et j'ai cherché de la belle littérature. J'ai trouvé ma vie en cherchant bien et comme j'ai l'imagination plus que fertile, finalement, je préfères me passer des images pour me créer mes propres scènes mentales !

Je ne sais pas si je parviendrais à aboutir un écrit ou pas, en tout cas j'ai commencer à taper et bien entendu pour un premier essais c'est une romance MxM qui nait sous mes doigts. J'espère ne pas trop donner dans la guimauve mais comme c'est une première... et bien on verra comment ce sera reçu par les autres !

Voilà pour moi sur ce sujet ! Amusons nous, faisons nous plaisir dans ce que nous écrivons et lisons, à chacun son style et ses préférences et j'espère en tout cas trouver ici une communauté aidante et bienveillante, loin des jugements et de l'humiliation facile (ben oui c'est toujours plus facile d'enfoncer les gens que de les aider à s'élever, ça demande moins d'efforts et de réflexions =p)

;)
Image de profil de Nath & Rochel
Nath & Rochel
<3
(Je suis contente de voir que tu commence à tapoter, hihi... <3 )

- N
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Un essais c'est le premier pas vers une avalanche de MM... Enfin, là, je parle pour moi.
Je serais ravi de lire ton histoire. Même si je dois dire que la guimauve, c'est pas mon truc. J'aime les conflits XD
Ps: Je pense que les lecteurs de MM ou FF, sont passé un jour, vers les mangas. Pensée très personnelles.
Bonne soirée.
Tu peux déterré, il n'y a pas de macchabée.
Image de profil de Lohyse
Lohyse
Ah ! Quand je parle de guimauve ça ne veut pas dire qu'il ne se passe rien et que c'est un beau je t'aime-tu m'aime sans histoire ! Enfin je n'espère pas... Quand je dis guimauve pour moi c'est plus... histoire d'amour, happy end et pas de trash ou de trucs trop violent (en tout cas pas physiquement et pour le moment je ne donne pas encore dans les pervers narcissique !)
Image de profil de Nath & Rochel
Nath & Rochel
Hey !

De mon côté je n'écris que de l'homoromance (du MxM avec Rochel, et j'ai une histoire FxF qui me trotte en tache de fond et que je sortirais peut-être un jour.... quand j'aurais du temps.... peut-être...). Je suis complètement bloquée sur le côté homo de la romance, sans savoir trop pourquoi. Gavée des codes hétéros ? J'en sais trop rien. Mais les relations FxM me mettent souvent un peu mal à l'aise. L'homosexualité me vient plus naturellement et, puisque le genre est plutôt sous-représenté, pourquoi se priver ?!

Ensuite, je tache toujours, avec ma fidèle acolyte, de ne pas tomber dans la "romance facile, rapide, insipide et sans ambiance". Après, à savoir si on y arrive... à vous de juger xD Nous sommes assez friandes d'amoralité et de psychologies déviantes. De relations dures (mais qui se finissent biennnnnnnn, quand même faut pas déconner !), ce qui fait que... Hé bien c'est pas si évident de trouver son public, mine de rien !

Qui lit de la romance MxM trash, gore et amorale ? Les lecteurs ne semblent pas si nombreux, beaucoup semblent préférer les histoires douces à tendance tranche de vie ^^

- N
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
J'en lis très volontiers, et j'aime bien aussi quand ça finit mal ou moyen ^^ (j'aime bien les happy end aussi hein ^^)
J'ai vu ton histoire passer dans le fil d'actu tout à l'heure, je l'ai mis de côté pour me pencher dessus dès que j'aurai le temps :)
Image de profil de Nath & Rochel
Nath & Rochel
Han !

Au (grand) plaisir d'échanger avec toi alors !
Pour Aphantasia, c'est une course de longue haleine qui s'étale sur plusieurs centaine (de centaines... haha =_=) de pages, avec des grandes montagnes russes dans les relations entre personnages ! L'un des deux est une véritable ordure, il faut bien prendre note depuis le début de ta lecture que je ne PLUSSOIE PAS ses actes. Mais bon, il est comme ça... :/

- N
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Pas de soucis, je ne crains pas les sujets tabous et je fais la différence entre l'auteur et ses écrits ;)
K.HEVA travaille des persos assez trash aussi. Moi, je suis entre les deux, j'oscille entre fantasmes et réalité (le plus trash que j'ai fait étant Hakim, mais je l'ai mis en privé en attendant de le retravailler, avec un perso raciste qui "tombe amoureux" de son dealer maghrébin) ^^
Image de profil de Nath & Rochel
Nath & Rochel
Han nididiou Hakim promeeeet ! Il me rend très très curieuse ! (bon sang j'ai une liste de lecture de 3km sur scribay !) Viens toquer à ma porte si tu as besoin d'une beta-lecture en PV, si jamais ! Pour avoir des impressions ou quoi que ce soit !
Merci pour la recommandation, je vais derechef aller suivre K.HEVA ~

- N
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
J'y penserai! Au plaisir ^^
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Pour moi anormal et normal sont des mots qui ne signifit pas grand chose.
Je lis deux hommes qui s'aime d'une bonne façon ou d'une mauvaise. Qui s'attirent, se repoussent, se rendent fous... Bref... J'aime pas les histoires qui finissent toujours bien. Par exemple mon récit La mélick est relativement sad. Le capitaine Lapizary, est un happy end... bon voilà, j'aime les histoires qui me parlent de sujets originaux, voir tabou carrément...
^u^
Je pense que je vais faire un tour en rentrant XD
Image de profil de Nath & Rochel
Nath & Rochel
J'ai dit "amoral", pas "anormal", huhu ~ Petite nuance ici !
Mais oui, je te rejoins sur le fait de ne pas s'arrêter aux jolies petites cases toutes faites !

- N
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
OUPs, je me suis loupé en lisant, ça arrive ! héhéhé...
Hakim est une très bonne nouvelle que j'apprécie ÉNORMÉMENT ( Izzie de Rives m'entend).
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Lol c'est gentil merci ;)
T'inquiète je t'oublie pas, j'essaie juste de me recentrer, je me suis définitivement trop éparpillée ^^
Image de profil de K.HEVA
K.HEVA
J'ai longuement hésité à répondre. Il s'agit ici de mon avis subjectif et personnel. Il est propre à mon expérience.

Je me suis inventé des amis imaginaires masculins parce que j'ai toujours détesté être une fille/femme. J'ai eu beaucoup de mal avec mon identité sexuelle, comme si j'étais prisonnier d'une forme qui me cataloguait d'office dans un rôle qui ne me plaisait pas.

Donc je me suis créé des personnages de l'autre genre qui me ressemblent et qui sont donc plus attirés par les hommes que par les femmes... Bref, c'est un exutoire en ce qui me concerne. Je m'y défoule. D'où le côté déjanté et barré de mes écrits.
Image de profil de Vinauteur
Vinauteur
c'est un sujet en effet à aborder, je n'ai jamais pensé à écrire sur ce sujet, à essayer alors ;)
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Préviens nous quand tu te lanceras... Surtout moi ^^
Image de profil de Vinauteur
Vinauteur
pourquoi surtout toi ?
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Parce que j'aime les lire XD
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
J'écris des couples gays uniquement parce que je suis un homme gay et que j'ai envie de lire plus de représentations de ma préférence en ligne. C'est aussi simple que ça. Je ne saurais répondre au sujet de ce que mes lecteurs préfèrent, mais j'admet avoir croisé quelques personnes qui ont bien aimé mes couples gays jusqu'à présent, alors que ces histoires ne sont pas forcément des homoromances.
Image de profil de Vinauteur
Vinauteur
Pourquoi se poser tant de questions qui à mon sens ne sont guère essentielles( je dis bien à mon sens) le principal est de se faire plaisir et de faire plaisir à ceux qui nous lisent
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Des questions pour discuter et surtout pour avoir plus de visuelle sur d'autre autre de ce genre XD
Image de profil de Vinauteur
Vinauteur
ok ok je comprends alors ;)
Image de profil de Vinauteur
Vinauteur
j'ai appris ce jour un nouveau terme, merci ;)
Image de profil de Daegann
Daegann
Pourquoi que Boys love ? Les romances Lesbiennes seraient à traiter à part ?

(Note : c'est pas une pique mais une vrai question : est-ce qu'il y a une différence de traitement, d'attente ou autre entre des romance MM et FF ?)
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
En fait j'ai mis ce titre pour attirer les foules Lol...
Je souhaite que vous parler de l'homosexualité en général.. d'où le titre rectifier!
Mais les deux genres sont les mêmes, serte le FF est moins visible que le MM
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Faut demander aux lectrices de FF, mais en général, oui, le traitement est un peu différent (elles cherchent souvent moins de militantisme et des lectures où leurs héroïnes sont des homos qui assument, le sujet du coming-out par exemple est rarement traité alors qu'il est assez récurrent dans le MM, comme s'il fallait justifier).
Image de profil de Daegann
Daegann
Je suis désolé, le sujet est interessant, mais je reste gêné par le titre. Pour moi "boy love" a une connotation différente de romance LGBT. C'est un sous-genre qui véhicule certains clichés (après c'est peut-être un cliché en soit vu que je n'en ai jamais réellement lu, en fait ^^; ce qui est très bête, je le reconnais) qui me gênent car je les trouves pas forcément juste ni bon pour cette communauté (ce qui reste un sujet touchy à notre époque). Après je n'ai rien contre le fait d'écrire ou lire ce type de romance gay, mais j'ai du mal à vouloir y être associé (pourtant je soutiens la communauté LGBT (et Wildcards contient une romance lesbienne - peut-être assez cliché également ?). Bref, c'est bête mais ça me gêne ^^;
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Le Boys Love, c'est ce que tu mets dedans, il y a des codes de base, comme pour le yaoi, mais rien ne t'empêche d'élargir et de parler de Girls Love, ou de Trans love etc. On s'en fout en réalité, ça permet simplement de se repérer et de savoir ce que t'as dans les mains (comme pour la musique, y'a du metal, et tous ses sous-genre etc etc..., t'aimeras pas tout mais c'est suffisamment varié pour y trouver ton compte).
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Alors le MM... Vaste sujet, y'a beaucoup à en dire x)
J'ai commencé à m'y intéresser à l'adolescence après ma lecture des livres d'Anne Rice où la "sexualité" des persos était particulièrement libre. Par la suite, j'ai lu quelques fanfics sur le net, mais j'ai vite laissé tomber (j'aime pas les fanfics et je n'étais pas une grosse fan de romance.). J'ai écrit une fic à cette époque, pas ouf, mais qui m'a servi de base pour écrire Les anges aujourd'hui parce que l'histoire m'obsède encore. Bref, après ça, plus d'homoromance durant de longues années, c'était souvent très mal écrit, cucul ou bourré de clichés, de sexe hard (bref, du yaoi trash version roman mais sans histoire). Je ne lisais pas de MF non plus, je me contentais de littérature classique et de SF.

Puis y'a trois ans, j'ai commencé à m'ennuyer sérieusement, j'ai eu envie d'écrire, je me suis rappelé de mon texte d'ado et je me suis dit "why not?". Je me suis lancée dans mon coin, j'ai écrit pendant deux ans, puis j'ai à nouveau eu envie d'en lire. C'est comme ça que je me suis rendu compte que le genre s'était démocratisé et qu'il existait plusieurs ME qui en publiaient, même chez des grosses maisons comme Bragelonne-Milady ou Hugo romance. J'ai trouvé que c'était une bonne nouvelle, plus de littérature inclusive ne fait pas de mal. Seulement, on sent quand même qu'on est encore au début et que c'est un genre souvent soumis aux clichés (comme peut l'être la romance MF en fait). Mais (il y a toujours un "mais"), il y a quand même une nouvelle génération d'auteurs (souvent des auto-publiés d'ailleurs) qui ont d'autres choses à proposer. On s'éloigne de plus en plus des codes du yaoi et on cherche de plus en plus la qualité d'écriture (plus que dans le MF où il suffit de réécrire After avec des noms différents). Du coup, en faisant le tri, y'a quand même moyen de trouver de belles choses et finalement, y'a autant de lecteurs de MM différents que d'auteurs.

La romance, c'est du fantasme. Le MM n'y coupe pas. Sinon, ça s'appelle de la fiction gay ou de la littérature LGBT, et ce n'est plus de la romance. Le problème c'est que certains confondent et attendent des choses de la romance alors qu'elle n'est pas là pour ça. Les lectrices (et lecteurs), ne cherchent pas à lire sur la réalité de l'homosexualité, mais à assouvir un fantasme, à rêver. Il existe suffisamment de textes qui dépeignent l'homosexualité sans avoir besoin d'en rajouter une couche avec la romance. Certains auteurs tendront vers le réalisme, d'autres préféreront le fantasme, d'autres encore, un certain entre deux (mal écrit ou non d'ailleurs). Si on ne demande pas au MF ou au FF d'être réaliste, je ne vois pas pourquoi ça devrait être une exigence pour le MM.
Bref, perso, je n'ai pas de soucis avec les clichés tant qu'ils ne heurtent personne. Le seul qui me déplaît, c'est la misogynie ambiante dans certains textes, où l'antagoniste est souvent la maman acariâtre, l'ex petite amie ou l'actuelle qui veut tout gâcher, la meilleure amie fouineuse et sans personnalité... Ça existe, mais si c'est récurrent c'est de l'acharnement. Il est souvent inconscient d'ailleurs. Toutefois, je suis persuadée que ça change, petit à petit. Depuis que j'ai commencé à fouiner j'ai quand même lu des choses très agréables qui vont dans le sens de ce que je recherche : de la romance homo où l'homosexualité n'est pas au centre et qui possède une vraie histoire derrière mais ne se départit pas totalement du fantasme. Car oui, les lectrices de MM fantasment sur les hommes, elles ne cherchent pas à en être un (comme j'ai pu le lire parfois), mais trouve du plaisir dans le tabou qu'une histoire entre deux hommes (ou plus ;)) génère. D'ailleurs, on ne demande jamais à un homme qui écrit du FF s'il en écrit parce qu'il aimerait être une femme... Enfin bon.
Autre chose qui peut me gêner quand le MM se veut réaliste (ou militant), c'est quand on se retrouve avec les gentils homos d'un côté (grands, beaux, forts et tellement intelligents) et les méchants homophobes de l'autre. La réalité est souvent plus trouble et il n'y a pas toujours de réponses à apporter dans ces cas-là.

Pour finir, mes persos sont rarement gays. Bi ou pan, mais pas gays, parce que je ne peux pas fantasmer sur des hommes qui n'aimeraient que des hommes. J'ai besoin qu'il y ait des femmes dans ce que je lis, qu'elles soient belles et fortes et qu'elles aient elles aussi quelque chose à croquer :p Donc chez moi, le MF se mêle au MM sans problème. Ce qui est important pour moi ce n'est pas la représentation de l'homosexualité, plutôt la diversité qui existe chez les humains.
Voilà, je sais pas si j'ai répondu à tes questions ou si c'était clair mais bon...
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
C'est si bien dit. La diversité chez le genre humain. Plein de pouces en l'aire!
Image de profil de Nicolas Raviere
Nicolas Raviere
Je pense qu'on peut écrire sur l'homosexualité sans aborder ce genre qu'est le boys love.
Personnellement le boys love me gêne. M'est avis que les clichés que ce genre véhicule ne collent pas du tout à la réalité de l'homosexualité, mais qu'il se plie souvent à une vision hétérocentrée du rapport entre les êtres (hierarchie sexuelle) et notamment via le fantasme de certaines femmes, qui consomment ce genre souvent écrit par elles, et consommées par elles. Je le trouve presque dangereux et retrograde dans ces clichés habituels (le jeune passif avec l'actif expert plus âgé, le côté viol pas viol qui divulge un message que je trouve dangereux...). Bref, y d'autres façons de traiter l'homosexualité plus pertinente, plus saine, moins racoleuse et ambigue.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
XD j'adore... Je vais quand même rectifier le titre... C'est vrai que souvent le Boys love reste un fantasme...
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
je ne connais pas le genre "boy's love" d'après wikipedia c'est la même chose que le "yaoi" et par rapport à la thématique du viol pas viol effectivement ça semble limite :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Yaoi#Th%C3%A9matique_du_viol
--------------------------
Lors du premier rapport sexuel entre un seme et un uke, il n'est pas rare que ce dernier soit relativement violent, le seme forçant le uke, ce qui s'apparente à un viol. Pour autant le uke finit par répondre positivement au rapport sexuel et atteint la jouissance
----------------------
(ceci dit cette section est décrite comme "insuffisamment détaillée ou incomplète")
Image de profil de GoM
GoM
Effectivement je suis un peu critique vis-à-vis de ce genre. Il y a même parfois "le trou gay" l'idée d'une zone de pénétration en plus.
Je trouve qu'il faut prendre cela aux 4ème ou 5ème degrés, mais je suis entièrement d'accord sur la fausse représentation de l'amour gay - souvent ça n'est qu'une sorte de plan cul avec quelques sentiments et pas vraiment d'amour.
Je suis souvent surpris par cette prédominance de l'idée de "viol" alors que le public est souvent jeune et écrit par des femmes assez jeunes.
Je ne dis pas qu'il y a que ça, mais franchement pour ce que j'ai pu en voir le boys love est décevant.
Image de profil de Nathy
Nathy
Boys love me fait penser à ado young adult le truc que je fuis perso au grand galop
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Apparemment, cette idée de viol existe aussi dans les romances hétéro sur la même tranche d'âge, et je trouve ça très très flippant, perso. Je me rappelle avoir fait un rant en classe sur un élève qui me disait que Twilight c'était romantique (parce que oué, c'est le même tonneau), et j'ai tout stoppé en disant "NON. C'EST. MALSAIN !" et en leur expliquant que rentrer par effraction chez quelqu'un pour le regarder dormir c'était JUSTE flippant et que leur bouquin de soft porn préféré se torchait le cul avec le consentement de la nana en mode "nan mais en fait, elle l'aime/elle a aimé/les filles ça dit non au début" c'était extrêmement dangereux. Je suis dégoûtée qu'il y ait ça dans l'homoromance, sachant que les personnes homo sont beaucoup plus mises en danger que les hétéros, de base T_T. Alors si on les bassine en leur faisant croire que "c'est de l'amüuuur".... ^^;

Par contre, je découvre le "trou gay", jamais entendu parler et je m'étouffe sur mes cours d'anatomie...
Image de profil de GoM
GoM
Le «trou gay» est très présent dans le yaoi qui a de grosses similitudes en termes de construction avec le shojo. C'est une pure création comme d'autres trucs. Ça montre à quel point on ne parle que d'homo en surface et en fantasmes.

Le truc c'est que les relations je t'aime moi non plus sont un classique du genre. Voir même les relations destructrices ou malsaines composent une bonne partie du paysage «romantique». Même 50 nuances de grey est devenu une sorte d'icône de la romance. Combien d'adolescents et de jeunes j'ai vu ce fantasmer la même vie. Alors que leur couple est basé sur les cadeaux (d'un milliardaire) et le sexe. Triste idée d'une relation. J'imagine bien leur quotidien avec une vie de famille....
Alors que peu de ses livres boys love montrent des constructions familiales et des couples homosexuels avoir une vie épanouie tranquille et qui pensent avoir des enfants.
Le boys love c'est un peu comme ces romance fleurs bleues du 19ème. Des amourettes de passage flirtant avec l'impossible, lycéens/professeurs, pauvre/riche, voyou/bonne âme, etc.

Le culte du harcèlement ou du viol «accepté» est une profonde méconnaissance d'une bonne base relationnelle. Certes des fois il faut convaincre l'autre, mais pas par l'espionnage ou la force. J'imagine bien ces scènes romantique en mode on change juste la musique et hop c'est creepy. C'est la base d'un bon scénario de film d'horreur au final.
Image de profil de Nicolas Raviere
Nicolas Raviere
Je vous rejoins tous la dessus.

Je connais pas le trou gay, mais je connais des trous gays ^^ Blague à part le problème du viol pas viol (récurent dans ce genre comme vous le dites) est épineux parce qu'il minimise le viol. Qu'on écrive sur le viol est pas un mal en soi (au contraire, même), c'est la façon dont on le fait qui est génante. Pas lu des masses de Yaoi/Boys love mais on a souvent le schéma suivant de ce que j'en sais : un minet soit disant hétéro (et féminin ou féminisé) se fait violer par un plus vieux/ plus viril, il dit non, mais se débat pas des masses (déjà y a un souci), il chouine après,puis il a des sentiments, et il devient... une vraie catin. Le tout matiné d'une couche sociale comme le dit GoM : prof/lycée, voyou/bonne âme. Bref... WTF
Y a vraiment un souci. On peut avoir le fantasme du viol, mais tout le monde ne l'a pas, et c'est dangereux de faire croire que si. C'est pro viol, en fait.

Sympa ton intervention GoM tu l'as l'air calé sur la chose :)
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
C'est dommage les Yaoi que vous lisez( avez lu). Vous n'avez pas eut de bol. Il y a tellement plus profond... (bon après en rayon c'est pas faux: on retrouve plus de cul qu'autre chose... Mais il y a des yaoi, juste magique avec un message qui signifie plein de chose/genre Asumiko Nakamura. Elle tire les tabous ( tout genre confondu). Le mariage pour tous, l'adoption de couple gays... Après c'est comme tout. Le boys love est varié. Il n'est pas seulement du cul...et heureusement...

Mais c'est vrai que le Boyslove est souvent assimilé au viol. plutôt dommage quand on sait qu'il y a des mangaka qui traite des sujets d'une façon plus sérieuse.

GoM a finalement raison sur le fait que l'humain en général aime la destruction et donc le malsain. Qui n'a jamais eut de travers dans son esprit ?
Cette discussion prend une bonne direction ^^
Image de profil de Nicolas Raviere
Nicolas Raviere
C'est dommage que c'est ces Yaoi dont tu parles NocMyst semblent avoir moins de visibilité, et ça dessert le genre qu'on imagine du coup bien connoté.
Après pour les travers, certes l'humain est attiré par ça, mais y a travers et travers, comme je disais, on peut parler de viol, sans souci, mais pas pour donner de faux messages et l'encourager. L'auteur a une responsabilité sur ce qu'il écrit, le message qu'il fait passer, que ce soit malsain ou non. Et dans ce cas, l'éditeur aussi a une responsabilité.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Ha bha ça on est d'accord !
Image de profil de GoM
GoM
Je ne suis pas hyper calé en yaoi, mais je lis et regarde de tout en matière de manga.
Je pense que bien des mangas traitent bien du sujet, mais pour les adolescents et adolescentes ce qui est le plus mis en avant c'est ces romances bas du front et c'est très dommage.
Pour moi, l'oeuvre majeur dans laquelle il y a une romance entre garçons et même si c'est un peu survolé c'est Néon genesis evangelion. Le héros se cherche et vit une recherche de sa sexualité et de l'amour et on devine cette bisexualité. Et sa romance la moins compliqué est clairement avec un garçon. On sent que cela pourrait marcher.
C'est encore rare mais des dessins animé commence à prendre le sujet comme une composante de l'histoire.
Steven Univers, adventure time et il y a même «bienvenue chez les loud» qui outre de proposer un couple de parents gays (le premier ouvertement chez nikelodeon) propose un personnage bisexuel même si ce n'est pas ouvertement appuyé par le dessin animé.
Il y a donc un avenir pour une ouverture d'esprit de nos petits frères ou soeurs ou enfants.
Image de profil de K.HEVA
K.HEVA
Shinji et Kaoru ! Mon premier crush m/m xD !
Image de profil de GoM
GoM
Pas de notion de domination, c'est kaoru qui mène la danse mais c'est parce qu'il est sûr de lui.
A l'époque j'avais un peu zappé cette romance j'étais trop fan d'Asuka et de Rei. Mais j'ai toujours aimé les filles compliquées que voulez vous.
Il y a un animé que j'ai vu où l'héroïne est ouvertement gay, dans une école de combat de talent. Un animé Yuri où on est sur du flirt lesbien.
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Si on parle yuri, j'ai un vrai kif sur Mako et Ryuko dans Kill la Kill x)
Image de profil de GoM
GoM
C'est vrai que les deux vont bien ensemble. J'adore le personnage de Mako j'aimerais avoir une amie/un ami comme ça.
Korra et Asami restent très glamour comme couple, dans la légende de Korra.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Un gros délir sur citrus le manga Yuri... J'ai aimé l'anime et le livre.( on parle manga là? XD) Si vous voulez je créé une disc Yaoi/ Yuri... moi je suis pas gêné.
Image de profil de GoM
GoM
Après je ne connais pas tellement d'animé ou de dessins animés avec des personnages yuri/yaoi assumé et bien réalisé sur la notion d'aimer.
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
J'en connais pas des masses non plus, je regarde peu d'anime, mais Ryuko m'a marquée, c'est un perso que j'aime beaucoup pour toute la force que les auteurs ont réussi à lui insuffler. Elle est plus badass que les bonhommes (bon, son uniforme la fout un peu beaucoup à poil mais elle reste vachement "neutre" sexuellement parlant quand même).
Image de profil de GoM
GoM
Bin j'aime beaucoup l’héroïne et son opposé, mais le studio Trigger fait du bon boulot. Leurs personnages ont souvent des caractères sympas, et c'est très bien animé.
Image de profil de Parker
Parker
Hello :)

Je n’ai écrit qu’une romance FF (et encore, je ne l’ai pas terminée).
Au départ, c’était un défi personnel de l’écrire. Je voulais voir si j’en étais capable. J’adore les histoires d’amour et je ne voyais pas de raison de me cantonner aux relations hétéro.
Ça a été compliqué parce que j’avais très peur des clichés. J’en ai peur dans les romances hétéro, mais là, je les connais, donc je maîtrise.
N’ayant jamais lu de romance FF, j’étais un peu paumée. J’ai quelques copains homos, mais je n’avais pas envie d’écrire du HH. Et pas de copine homo pour m’éclairer.
Ce genre de texte n’attire pas les foules (ou alors c’était super mal écrit ?), donc j’ai eu peu de retours. La peur de tomber dans les clichés m’a finalement fait renoncer.

La façon dont je m’y suis prise pour les quelques chapitres écrits : j’ai juste parlé de deux personnages qui se découvrent, tombent amoureux, se séduisent, s’interrogent... exactement comme je l’aurais fait dans une romance hétéro ;)

J’ai récemment lu une histoire d’amour entre deux adolescents, que j’ai adorée : « Autoboyographie ». Ce qui m’a plu dans ce livre : la palette des émotions (qui sont les mêmes finalement qu’on soit un homme ou une femme, quand on tombe amoureux d’un homme ou d’une femme).
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Mais si c'était bien écrite :) Faut donner sa chance à un texte, ça prend du temps que les gens arrivent :P
Sinon, je trouve dans ce que tu dis ce que j'ai constaté dans mes lectures. En fait une romance FF ou MM reste une histoire d'amour avec des sentiments et tralala et pas besoin de faire des spécificités à part leur lutte contre la discrimination. Mais question description des sentiments, émotions et tout le reste c'est pareil que pour un couple hétéro. Je ne pense pas que ça soit "obligé" de verser dans la scène "chaude" ultra détaillée et c'est aussi valable dans l'homo que dans l'hétéro, après c'est dans le choix de l'auteur par rapport à son histoire et des lecteurs par rapport à ce qu'ils cherchent. Bref, je ne sais pas si j'ai été claire du coup ! :P
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Je suis d'accord avec G.E, elle a tout à fait raison sur le point que la sexualité n'a rien a voir avec les sentiment humains, au final.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Il y a une auteure dans le site qui a publié un excellent polar sous fond du mariage pour tous : "Ils se marièrent et eurent beaucoup de meurtres" d'L V superbe polar (en accès restreint). Donc écrit par une femme et franchement l'histoire d'amour des héros est si bien décrite plus réaliste et plus belle que toutes ces romances à la c... (normal, ce n'est pas une). J'ai bien aimé et j'attends la suite. Donc j'y suis tombé par curiosité puisque c'est un polar essentiellement.

Dans une moindre mesure (pas le centre de l'intrigue) il y a aussi un couple homo très tendre et attachant dans 'D'un auteur inconnu" de Didi Drews , encore belle histoire genre polar où ce couple n'est pas caricaturé.

Voilà donc 2 exemples que j'ai pu lire et apprécier. Le "boys love" n'est pas le centre de l'histoire mais bien amené et ça passe comme une lettre à la poste.

Un jour je suis tombe par hasard sur un manga homo qui relevait du pur fantasme et j'ai trouvé archi nul (zéro intrigue). Comme quoi quand il y a une histoire peu importe la sexualité des personnages, ça se lit bien.
Image de profil de Nicolas Raviere
Nicolas Raviere
C'est pas du Boys Love les oeuvres que tu cites Gigi, à part le manga homo (yaoi : boys love ^^)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
ZUT !

En fait je suis toute innocente, je ne savais pas qu'il y avait un genre "boys love" !!!!!!!

Je croyais que c'était un nom inventé par Nocmyst pour parler de littérature homo !
OOOPS sorry les filles !!! ne me tuez pas !!!
Image de profil de D. Ondenuit
D. Ondenuit
Moi qui hésitait justement à citer l'excellent récit "Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang" d'Aurore... (L V on veuuuuut la suiiiiiiite, reviens !)
Mais du coup puisque c'est pas du Boys Love... ben alors, G. E., t'aurais pu te renseigner, quand même ! :p
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Non, mais !!! chuis censée connaître tous les nouveaux genres à la noix ? ;P c'était le titre racoleur de Noc, mais dans le descriptif de la discussion on parlait d'homoromance ! nuance :)
oops, je me suis encore gourée sur le titre
Image de profil de D. Ondenuit
D. Ondenuit
C'est pas grave, on t'en veut pas :P (par contre, pour Aurore, je ne me prononcerais pas pour elle, après tout, tu t'es gourée et sur le genre et sur le titre de son oeuvre, hihihi ! :P)
Image de profil de Didi Drews
Didi Drews
Je n'aime déjà pas trop le genre de la romance, donc je ne saurais pas en écrire une moi-même, que ce soit avec des personnages hétéros ou homos XD En tout cas, ça ne pourrait pas être le centre de l'histoire. Cependant, quand c'est nécessaire, j'essaie d'être la plus réaliste possible. Je suis assez d'accord avec ce qui a déjà été dit par Gobbolino, Parker, Gigi Fro et Nicolas Raviere. Un couple est un couple, qu'il soit hétéro ou homo.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Reste dans le polar Didi, tu excelles ! XD
Sérieux qui d'entre vous connaissait le genre "boys love" ??? o~O
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Pardon, c'est ma faute, j'aurais du marquer les deux... homoromance/ Boys love.
La discussion est large.
@G.E Froudeval@ j'invente souvant des mots, mais pas cette fois !
Image de profil de Didi Drews
Didi Drews
Ne t'inquiète pas Gigi, je ne connaissais pas le terme non plus !
Image de profil de D. Ondenuit
D. Ondenuit
Je ne connaissais pas non plus. ^^ Je suis pas des masses attiré par les romances ou les scènes sexuelles de base, donc bon ^^ (quand ça vient s'intégrer à un autre genre, ça me va, mais quand il n'y a que ça, je suis pas fana du tout)
Image de profil de L V
L V
Coucou les z'amis (une revenante, oui),

Je vous remercie pour la dédicace et des compliments Gigi Fro et D. Ondenuit :* "Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang" (tu vas y arriver Gigi, courage xD :*) n'est pas une romance M/M, c'est un polar dont la trame est sur fond de débats sur le mariage homosexuel et de crimes homophobes et dont les deux enquêteurs/persos principaux forment un couple homo. Je tiens vraiment à la distinction, car déjà que je ne suis pas très romance tout court (comme vous Didi et mon houspilleur scribayien préféré) mais alors les romances M/M... Mon Dieu, j'ai essayé une fois ou deux par curiosité et c'est généralement bourré des pires clichés. Comme la majorité des romances littéraires, qu'elles soient homos ou hétéros, tout ne tourne généralement qu'autour d'un Je t'aime non plus et du cul sans cesse mis en avant dans des descriptions langoureuses et épanchées qui sont tellement artificielles que personnellement, excusez-moi l'expression, elles m'excitent autant que la description de mon voisin qui beurrerait sa tartine le matin devant son bol de café (hou, vous sentez la température monter... Non. Moi non plus, ça tombe bien.). Je trouve important qu'on montre les homosexuels en tant que personnes, et non en tant qu'homos, à travers l'art. La distinction est importante. Qu'on oublie le clivage couple hétéro/couple homo et qu'on se dise "c'est un couple tout court". On en avait parlé une fois avec Aventador. Il est temps que les regards changent vis-à-vis de ça. Je n'ai pas eu le temps de lire le topic dans son ensemble mais j'ai survolé votre opinion sur le sujet et je suis globalement d'accord avec ce qui a été dit. En ce qui me concerne, et c'est tout-à-fait personnel, je n'adhère pas au "boys love" (j'ai appris l'existence de ce mot avec ce topic aussi Gigi Fro , tout comme je n'adhère pas au "girls love", tout comme je n'adhère pas au "boy and girl love". La relation amoureuse en tant que composante de la vie ou d'une oeuvre, oui. La relation amoureuse en tant que focus exclusif, non, ça ne me captive pas, sûrement parce que c'est une idée pour laquelle je me bats dans la vie de tous les jours : l'amour n'est pas le centre de la vie et elle n'est pas notre unique raison de vivre, il y a autre chose à explorer...
Image de profil de Nicolas Raviere
Nicolas Raviere
Aurore la messe est dite !
Je ne sais pas quand je le découvrirai, mais ta position, à laquelle j'adhère à 100 %, me donne encore plus envie de découvrir ton histoire, même si je suis pas très polar. Je dois terminer mes engagements.
Image de profil de D. Ondenuit
D. Ondenuit
L V Amen, ma soeur.
Ouaip, c'est tout ce que j'ai à dire. :p
Image de profil de L V
L V
D. Ondenuit Wesh mon frère !

Nicolas Raviere L'histoire t'est ouverte quand tu le souhaites et quand tu auras le temps de t'y plonger :)
Image de profil de Nicolas Raviere
Nicolas Raviere
J'en prends note :) Merci !
Image de profil de Didi Drews
Didi Drews
Très bien dit L V, heureuse de te revoir dans le coin :D
Image de profil de L V
L V
@Didi Drews@ Heureuse également <3
Image de profil de Aventador
Aventador
Oh une revenante ! Ca fait plaisir, L V ! Bon, je viens parce qu'Aurore m'a cité dans la discussion. Mais pour rebondir, j'ai un personnage principal gay dans mon roman, mais je ne me focalise pas que sur cet aspect-là. Ca influe sur son art (il est cinéaste), ça lui vaut de vertes critiques des professionnels (jaloux de son succès) dues aux préjugés, ça influe aussi sur son rapport aux autres, mais j'ai voulu m'éloigner le plus possible des clichés. Il n'est pas efféminé, ni beau gosse, ni jeune. Et si sa relation amoureuse avec son mec est houleuse, ce n'est pas parce qu'ils sont gays, c'est parce qu'ils ont un caractère entier, excessif, passionné. Ca fonctionnerait de la même manière s'ils avaient été hétéros. Alors pourquoi mon perso ne l'est pas ? Pour ne pas créer d'ambiguïté entre mon héroïne et lui : il est son pygmalion, mais il n'y a aucun jeu de séduction entre eux, aucune tension sexuel. C'est de l'amitié pure et désintéressée, sans basculement possible dans une relation amoureuse.
Concernant les romances en général, je vais rejoindre Aurore parce que malheureusement, quand vous en écrivez une romance qui se veut différente, loin des clichés, que cela plaît aux ME spécialisées (l'histoire, les persos, le mode narratif), elles acceptent de vous signer mais après, elles font tout pour vous faire modifier votre texte et vous demander d'intégrer les "codes romance marketing" (scènes érotiques entre autres...). Et comme ma co-auteure et moi avons refusé d'aller aussi loin que souhaité en arguant que ça dénaturait trop notre roman par rapport à l'histoire et au caractère de nos persos, la ME (qui nous avait versé un à-valoir) a décidé de ne pas poursuivre avec nous. Et nous sommes actuellement en discussion avec une seconde ME, et ça prend le même chemin...
En bref, si tu veux faire de la romance, MM ou non, elle doit forcément être érotique pour être bankable, et formatée selon les codes romance exigés.
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Bon, je n'écris pas de Boys Love, mais je passe par là pour dire, comme plusieurs l'ont déjà dit avant, que la représentation est importante. Si on ne se voit pas représenter dans les oeuvres de fiction, on peut ignorer, ou enterrer des pans entiers de sa personnalité soit par ignorance, soit par peur.

Après, les textes de ce genre, et leur pendant féminin, sont, à mon genre, bien souvent la représentation d'un fantasme, et doivent autant ressembler à la réalité que n'importe quelle romance à la c... avec ses scènes de sexe obligatoires (bon, j'aime pas la romance, donc voilà, je m'arrête là promis).

Néanmoins, j'ai lu quelques boys love adolescente, notamment New York New York, parce qu'à l'époque, les gens ne parlaient pas, ou peu, ou mal de l'homosexualité (années 90, la porte était entrouverte, mais pas trop quand même), et j'avais désespérément besoin de sources d'information. Je me serais roulé par terre pour trouver une famille qui ressemblait à la mienne.

Quinze ans plus tard, il y a déjà plus de représentations, mais on en est clairement pas encore là, et je pense que la normalisation de genres comme le Boys love aide quand même, dans une certaine mesure, malgré tous les clichés (oui, je grince des dents, que voulez-vous, la romance, et moi...)
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
On comprends Gobbo... La romance c'est dure... surtout quand c'est niait.
Merci pour ton avis. ^u^
Image de profil de Nathy
Nathy
Allons-y, je me lance, pas douée pour parler de moi... je suis donc une fille qui écrit du m/m. Déjà, je ne savais même pas que j'en écrivais quand j'ai commencé. On ne rit pas Noc :-) Pour ma part, ça remonte aux années 2004/2005, à l'époque je regardais PBLV et il y avait un couple homo (Thomas/Nicolas), ce qui était rare dans une série française dite familiale et à 20h00. Et j'ai fait partie d'un forum où il y avait des auteurs qui écrivaient sur ce couple et je me suis prise au jeu. J'ai écrit sur eux. Et la vie a fait que je n'ai plus écrit pendant des années. Je m'y suis remise il y a 3 ans parce que comme pour beaucoup d'entre vous... je ne suis pas toute seule dans ma tête. Pourquoi j'écris de l'homoromance Noc ? Je me suis souvent posée la question et je n'ai toujours pas la réponse. Je me sens plus à l'aise à écrire sur 2 garçons qui s'aiment que sur un autre couple. Ce que je sais par contre, c'est ce que je ne supporte pas l'intolérance quelle que soit sa forme ou le sujet donc si je peux faire passer des messages et bouger les lignes, c'est déjà ça ! Parce que l'homophobie est loin d'être éradiqué. Mon métier fait que je côtoie des élus qui acceptent "contraints et forcés" le mariage pour tous. Maintenant Noc, pour l'histoire que j'écris actuellement, je dirais que je parle d'amour, peu importe sa couleur. On aime, on souffre, on se quitte, on re-aime... et qui dit romance, ne dit pas forcément guimauve etc... j'arrête mon roman. Pas sûre d'avoir bien répondu à ta question Noc. Je reviendrais peut-être. Bonne nuit...
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
C'est déjà une bonne chose d'écrire parce que le sujet nous intéresse.
Pourquoi romance serait =à guimauve... Regarde mes récits, il y a de la romance mais amuse toi pour trouver de la guimauve ou de la barbe à papa!!!
Image de profil de Nathy
Nathy
Idem chez moi noc tu ne deviendras pas diabétique
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Pourtant je suis vachement gourmand... Bouhou je suis pas cool avec moi. Même pas je me laisse un petit plaisir!
Image de profil de GoM
GoM
Personnellement je n'écris pas une romance pure et dure mais je me suis penché sur la sexualité de mes personnages.
Et les deux compères de fantasy (homme et femme) que j'écris ont tout de la relation «opposés qui s'attirent». Or c'est un peu le pire des clichés pour un road trip fantasy. Surtout que je voulait que ma sorcière soit un personnage peu sexualisé pour aller contre le cliché «sorcière femme facile ou de peu de vertue» ce qui ne colle pas du tout avec l'héroïne.
Sans écrire sur l'homosexualité à proprement parler j'écris des héros aux sexualités moins ancrés dans l'hétéro pure et dure.
Je me demande ce que chaque sexualité apporte à mes personnages. Je pense que dans le mouvement LGBT il y a toutes une palette de merveilleuses sexualités à donner à ses personnages.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Mais oui, est pas que chez le LGBT... Je dirais que de base; nous sommes fait pour aimer les deux sexe. donc la Bi-sexualité me parait la sexualité la plus plausible chez chaque animaux (humain comprit) après y a des sous genres comme dans l'écriture...
Image de profil de GoM
GoM
J'ai toujours été plutôt ouvert, mais c'est une série qui m'a le mieux expliqué la vision des choses, hors du cadre austère classique. C'est Steven Univers.
Autant dire que c'est bien fait pour un dessin animé et ça tombes très juste.
Là où justement je trouve que c'est fort c'est que ça m'a interrogé sur ma façon de concevoir mes personnages et leurs romances. Bien-sûr ce que j'avais du mal à expliquer c'est la façon dont on s'aime loin de l'histoire purement sexuelle. Je me demandais si en tant qu'hétéro j'avais le droit de parler des autres sexualités, sans être dans le faux ou le cliché.
Mais je me suis dit «laisse toi le droit» tu n'es pas là pour t'approprier une sexualité mais simplement la représentée, la rendre visible.
C'est en incluant des personnages ouverts qu'on transmet cette ouverture. Sans forcément être un porte-étandart.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Quelles belle façon de voir les choses. l'amour , l'affection, la folie, est partout la même hété ou non...
Image de profil de GoM
GoM
Bin je m'étais posé la question de l'apparence de la sorcière et je me suis interrogé sur sa provenance. Elle ne pouvait pas être une rousse classique ou une énième gothique. J'ai donc lorgné côté natif américain ou des populations slaves.
Il en va de même pour la sexualité d'un personnage. Parfois il serait illogique qu'un personnage soit hétéro, le contexte fait qu'une autre sexualité fonctionne mieux ou serait moins cliché.
Notamment si un personnage peut-être à la fois homme et femme. Comment se résoudrait il a choisir un sexe plus qu'un autre alors que lui-même est multiples.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
N'est-ce pas ? Je suis entièrement d'accord...
Image de profil de GoM
GoM
Bref je découvre souvent en écrivant qu'on peut transmettre des modèles positifs de construction sociale en mettant en place de simple questionnement. Comment ne pas faire de mon livre un monde sexiste, simplement en omettant de mettre en avant la femme parce qu'elle est une femme et l'homme parce qu'il est un homme.
Leur acte parle pour eux mais le monde des terres reculées ne jugera pas sur le sexe ou la sexualité des personnages. Si ce n'est pas un problème alors autant en faire la norme.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Ce qui m'interroge, c'est pourquoi ce sont principalement des femmes qui écrivent des romances H/H, et cela pour un lectorat féminin
Image de profil de Billy Pot
Billy Pot
Question de fantasme peut-être ? Comme les hommes qui écrivent de la romance et de l'érotisme F/F. Peut-être aussi que les hommes craignent plus d'en écrire de peur qu'on associe leurs écrits à leur propre sexualité.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Il ne devrait pas. Car leurs histoires porteraient plus d'évidence plus de sentiments réelles et non fantastique.
Mais oui, le fantasme est la base de beaucoup de MM ou FF. Mais encore? Quel est le fantasme. Voir deux hommes, êtres deux hommes? ou femmes...
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Parce que la romance est à la base un genre écrit par les femmes pour les femmes. MM ou pas. Et que oui, les femmes fantasment sans problème sur les pipes bien viriles et la sodo, ou sur le tabou de l'homosexualité masculine (l'interdit) etc etc... Mais il y a pas mal d'auteurs gays aussi qui écrivent de la romance (et elle n'est pas forcément meilleure).
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Non parfois elle est bien crade... Mais il y en a d'autre qui te fends juste le coeur.
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Elle peut même être beaucoup plus fleur bleue ;)
Image de profil de Billy Pot
Billy Pot
Je trouve ta question assez intéressante.

En tant qu'auteur, je dois avouer que tout ce que j'écris (dans le format long) comporte une relation homosexuelle. Ce qui me motive probablement est le manque de visibilité de ces personnages (ce qui est aussi vrai au cinéma, à la télévision, malgré des efforts notables faits en ce sens depuis plusieurs années). Il faut dire que j'ai longtemps été engagé pour la cause LGBT en faisant moi-même partie et que j'aurais aimé, pendant mon adolescence, retrouver ce personnage auquel je puisse m'identifier. Je ne dis pas qu'il n'existe pas, mais qu'ils restent rares et souvent relégués à des seconds rôles.

À mon sens, et je me trompe peut-être, deux femmes ensemble touche à un fantasme hétérosexuel qui, mine de rien, est assez vendeur. Deux hommes, par contre, tout suite appelle à la controverse. Tu peux avoir une héroïne lesbienne, super badass, et personne ne va cligner des yeux, par contre, si ton protagoniste principal est un homme et gay, tout de suite, j'ai l'impression que ça choque (encore une fois je me trompe peut-être et si quelqu'un à des lectures à me proposer, je suis partant).

Pour moi c'est un besoin finalement d'écrire à ce sujet, une petite envie de dire et pourquoi pas et aussi un peu, allez vous faire foutre.

En terme de lecture, j'ai longtemps collectionné les yaoi (Le jeu du chat et la souris, Gravition, Gakuen Heaven), mais je n'ai jamais trouvé de littérature qui a su me convaincre. Je suis souvent tombé sur de la bit lit où le cul prédominait et les personnages des clichés ambulant ou des nanards romantiques aux situations abracadabrantes, dans lesquelles je ne me reconnaissait absolument.

Sur scribay, je m'étais essayé avec Midnight Blue à un récit fantastique avec un protagoniste principal homosexuel. Si l'histoire me tenait à coeur, certaines remarques en privé m'ont pas mal refroidi au point que je retire discrètement mon oeuvre de la plateforme. L'homophobie est déjà lourde IRL, pas besoin de la subir en ligne, j'ai mieux à faire.

Sur le Bradbury challenge je me suis essayé à quelques nouvelles sur le sujet, dont une érotique, mais je pense que ma plume ne leur fait pas justice.

Il y a quelques auteur ici qui parviennent à faire de l'homoromance sans tomber dans les écueils de la mièvrerie et du cliché sans saveur.

Je pense malheureusement que c'est un terrain que beaucoup considère comme risqué et que le tabou qui fait bander certains, répugnent d'autres, ce qui est bien dommage.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Je me vois dans ce que tu racontes, malgré le fait que je ne sois pas gay XD. ( après je suis herma de l'esprit donc, ça peut compter comme bi-sexualité) Bref.
Il est vrai qu'il y a peu d'ouverture sur ce genre, et cela est blessant, car j'y retrouve mon coeur. Il tente tant bien que mal à agrandir la bréche. Mais est- ce assez? À mon sens non !

Je serais ravi de lire, un de tes textes. je crois même que j'ai lu un récit (lesbien). Je sais plus si c'était toi XD...
J'aime bien aussi ce qu'écrire Izzie de Rives

Concernant le message que tu as reçu homo phobique, je trouve ça dégelasse. j'espère que tu l'as cassé en deux. Si tu veux, j'ai des griffes et je fais un peu de magie.

Le tabou c'est top... J'en suis fou !!!
Propose moi un de tes textes, je veux lire...
Image de profil de Billy Pot
Billy Pot
Mes textes ne sont plus en ligne malheureusement, j'ai un peu cédé sur la pression, mais tu ne manques rien, ils finissaient plutôt mal en général, donc pas sûr que ça rentre dans le genre homoromance.

Cela dit, je te conseille Break The Chains, de C.S. Ringer qui était vraiment très bien. Je ne sais pas si elle est encore active sur Scribay, mais le roman est encore disponible.

https://www.scribay.com/text/830355436/break-the-chains
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Je passerais voir ( sinon t’inquiète j'ai l’œil sur le genre XD)...
Qui finissent mal, la plus part des MM que je lis termine mal ou commence... J'ai lu il y a quelques temps maintenant les œuvres d'un américain (je crois) . De ma vie, j'ai jamais rien lu d'aussi explicite. en cinq livres j'ai rencontré pas mal de tabou et de violence... et d'autres trucs.

J'espère tout de même que tu passeras le cap. j'aimerais te lire, pour t'entrevoir.
Image de profil de philippemoi
philippemoi
Je reste attéré de lire qu'il y aurait de l homophobie sur un site d'écrivains. J'espere que tu l'as dénoncée de suite et si ce n'est pas le cas partage nous les messages avec les noms d'auteurs. Pour l'instant á par un troll je n ai eu aucun problene sur scibay faisons en sorte qu il reste un espace d écriture libre de ce genre de sensure
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
philippemoi je pense qu'il y a toujours de la malveillance où que l'on soit.
Pour ma part je n'ai jamais eu se problème. Mais il suffit parfois de tomber sur un(e) crétin(e)...
Image de profil de Billy Pot
Billy Pot
Nocmyst, je te ferais suivre quelques petits trucs, sinon je t'indiquerais certaines nouvelles du Brad sur la thématique.

Hélas philippemoi, j'y ai eu droit et les petits trolls ont été signalé. J'y ai aussi eu droit sur facebook, quand j'avais créé une page pour l'oeuvre, faut croire que les gens voulaient pas lire les aventures d'un magicien gay ^^
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Oh, moi oui... je peux ? (fais moi suivre des petits trucs alors, propose moi tout les MM que tu veux... je suis partant pour les FF...)
Image de profil de moonbird
moonbird
Billy Pot mm si j'avais un peu de retard, j'aimais bien les aventures de Carter et compagnie :)
Image de profil de Billy Pot
Billy Pot
C'est gentil moonbird, ils sont encore là dans un coin (ils sont punis les vilains).
T'en fais pas, je laisse juste passer un peu de temps, loin de moi de faire le caliméro, ça m'a juste refroidi, donc je finis le Bradbury et je verrais ensuite pour remettre en ligne :)
Image de profil de moonbird
moonbird
Tu as raison d'exprimer ton ressenti vu le contexte, parfois c'est bien de laisser passer l'orage ;)^^
Si tu remets en ligne, je ressaute sur Carter (bon je risque peut-être de l'écraser (ou pas) ;)^^ (mode boutade
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Pour ma part je le lierais avec plaisir!
L'oiseau de la lune, y a t-il une chance pour que Dimi et Fab s'entendent de cette fafçon (prend ses rêves pour la réalité).
Image de profil de moonbird
moonbird
NocMyst : l'histoire de Carter devrait te plaire :)
Pour Dimi et Fab, je te laisse la surprise, le personnage de Chin devrait te plaire également (mais chut ;)^^ (mode boutade)
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Hiiii...j'ai hâte !
Image de profil de Sully Holt
Sully Holt
Je crois que @Billy Pot a tout résumé dans cette phrase : "Ce qui me motive probablement est le manque de visibilité de ces personnages (ce qui est aussi vrai au cinéma, à la télévision, malgré des efforts notables faits en ce sens depuis plusieurs années)." C'est exactement ce que je ressens et c'est pour ça que j'ai commencé à écrire, voilà 2 ans pile poil après avoir lu pas mal de M/M bien pourri et bien bourré de clichés. L'écriture a commencé avec le M/M, mais je dois avouer que de plus en plus, elle a tendance à m'entraîner vers d'autres styles, pour le plaisir d'expérimenter d'autres registres tout en gardant cette volonté de placer à chaque fois un personnage LGBT au centre du récit, parce que le monde hétéro-normalisé tel qu'on le conçoit à l'heure actuel (que ce soit au cinéma, dans les livres ou dans la pub) ne reflète pas la réalité. Et il ne me convient pas. C'est comme si le cinéma n'était peuplé que de stars blanches américaines. Il manquerait un truc essentiel quand même. Là, c'est pareil. C'est avant tout pour ça, au-delà des simples histoires de fantasmes et du cul, que j'ai envie d'explorer le genre pour en tirer le meilleur et montrer une "autre" littérature lgbt, entre romance et érotisme. En évoquant peut-être aussi des problématiques de société (homoparentalité, problématiques de la vie ordinaire, etc...) même si un lectorat important préfère se cantonner à la romance pure et au réalisme quand il est uniquement synonyme de drame et de victimisation. Le seul problème, c'est que j'ai tendance à partir très loin et à ne garder au final que les hommes et la nature ! Avec très peu de romance et encore moins d'érotisme ;)
Image de profil de Billy Pot
Billy Pot
Je ne trouve pas ça plus mal que, finalement, tu dises t'éloigner de la romance et de l'érotisme pour voguer vers d'autres horizons. (J'aime bien en lire, mais je suis incapable d'en écrire). Pour aller plus loin dans cette nécessité de représentation, je dois avouer qu'au-delà de l'aspect romantique, j'avais besoin de m'identifier à un héros. J'ai grandi en lisant de la Fantasy, du Fantastique et de la Science-Fiction, et j'ai rarement croisé un protagoniste principal qui me ressemblait. L'héroïsme semble rarement donné à un personnage LGBTQ, ce qui entraîne inconsciemment la notion que les deux sont incompatibles. Marvel et DC comics ont depuis quelques années mis en avant des protagonistes LGBT ce qui est très plaisant (Batwoman, Hulking & Wiccan, Daken, etc...).

PS : Mon message n'apporte aucune pierre à l'édifice, je voulais juste souligner que je partage ce besoin se rendre visible pour moi, mais aussi pour ceux qui pourront tomber sur mes écrits et se dire que finalement, gay, hétéro, bi, pan, trans, cela n'empêche pas de vivre des aventures et ou d'être le héros de sa propre histoire :)
Image de profil de Sully Holt
Sully Holt
Je suis entièrement d'accord.
Image de profil de C.S. Ringer
C.S. Ringer
Ouiiiii pardon c'est vrai que je ne suis pas très présente en ce moment, mais merci du partage !
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Je vais m'auto-répondre, pour le fun.

En tant qu'auteur d'homoromance et d'abord en tant que personne: je suis fasciné par les émotion et notamment les sentiments de deux personnes de même sexes. Pourquoi ? Parce que bien qu'on soit au 21éme siècle il y en a encore qui se cache. ( bon ça peut arriver chez des hétéro, genre deux bandes rivales). J'aime avouer que la vie n'est pas rose.

Je me suis pris à lire des yaoi à l'age de 14ans et j'ai eu une révélation. Mon premier Yaoi fut: Le jeu du chat et de la sourie. (Donc pas du sexe pour du sexe), Mais un véritable dilemme. Une histoire qui prend au tripe et qui par mes gares à fait couler mes larmes. je trouvais le personnage injuste avec l'autre et en même temps son trouble me passionnait.
De ce jour, j'ai élargie ma gamme jusqu'aux romans. Le tabou est venu me percuter avec Les mauvais anges. L'inceste de deux cousins. Juste magnifique. Vous avez limite mal pour eux.
Quand j'ai commencé à écrire, je ne savais pas d'avance que c'était ça que je voulais montrer: La beauté de la souffrance entre deux personne de même sexe.
J'ai rencontré pas mal d’embûches. Déjà au niveau de l'écriture en général.Une plaie.
Puis au fur et à mesure du temps, j'ai réussi a faire passer des émotions plus fortes.

L'enfant Rossignol est celui pour lequel je me suis le plus surpasser. J'ai tous donné pour le finir comme il se devait d'être fini. avec un beau message de fin. à trois s'est bien aussi.
Le capitaine lapisary, lui est plus sombre, plus violent. (il reste accessible à la tranche 16ans ) si ça vous dit, il est en ligne.

Bref, tous ça pour dire quand écrivant du Boys love, j'ai l'impression de donner plus de voix à ce qui devrait être considérer comme naturel et ça depuis des siècles.

En tant que lecteur: J'ai un faible pour le MM donc entre hommes. De force égale qui s'apprennent et se domptent d'une certaine manière. Je cherche rien de spécial, juste un sourire à la fin de ma lecture. en me disant putain ils sont allés jusqu'au bout.
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
J'aime bien ta conclusion : "putain ils sont allés jusqu'au bout". C'est comme ça que je le ressens aussi ;)
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
hé, c'est ça qui est bien dans les romans (tel qui soit) , quand les personnages vont au bout de leur penser.
0