Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Déso

Trop de conflits tuent le conflit ?

par Déso  il y a 1 an

Bonjour à tous et à toutes ,

Je suis une petite nouvelle et je suis le parcours académie. Depuis que j'écris que ce soit des scénarii ou des romans, nos maîtres préconisent conflits, conflits. En révisant mon roman, je me demande si, à force de subir toutes sortes de conflis, le personnage ne devient pas incrédible dans ses actions ? Et puis, je pense au lecteur est-ce qu'au lieu de se détendre par la lecture, il ne finira pas le livre complètement épuisé ?

Pouvez-vous me donner votre avis ? Jusqu'à ce jour, je n'avais pas beaucoup le temps d'échanger mais dans les jours qui viennent, je serai en mesure de lire quelques textes.

Image de profil de ....
....
Pour moi, un côté conflictuel à absolument creuser est celui que le héros peut avoir avec lui-même. Un héros sans doutes, sans failles, est inintéressant. De plus, le lecteur ne s'identifiera pas à ce personnage parfait. Un héros qui se torture l'esprit, se bat avec lui-même pour changer, s'améliorer, devient, au fil du roman, un héros. Ce conflit peut revêtir plusieurs formes : désordre psychologique, alcoolisme, addictions diverses ...
Image de profil de Déso
Déso
Merci Florent, tu peux voir qu'on a bien débattu déjà sur le sujet mais je ne suis toujours pas rassurée pour autant. à très vite.
Image de profil de Déso
Déso
Hello les gens !
Je reviens vers vous avec mes conflits. Vous nous avez beaucoup aidées Simone Duchemin et moi. Pendant les corrections Isabel et Gi Froideval + Antidote + le correcteur de l'académie ont été et continuent à être très présents (elles ne sont pas trop de deux HI HI !) mais si j'ai bien compris, il y a 1200 fantômes qui tournent autour sans oser nous parler. Pourtant vous avez pu lire que Simone est gentillette. Aujourd' hui, je vous pose à nouveau la question. Qu'en pensez-vous ? C'est trop ou pas trop ? Est-ce que j'ai su doser ? Cette histoire est inspirée d' un vécu mais ça reste crédible ou pas ?

Dans tous les cas une chose est sûre, même si par hasard j'étais éditée je n'aurai sûrement pas autant de vues. XD Alors merci à tous ceux qui passent. Simone est très contente.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Merci à toi ;)
Alors parmi les 1200 fantômes il y a toi, Isabel, moi, 2 robots Google et quelques vrais lecteurs fantômes qui lisent uniquement le(s) premier(s) chapitres. Il y a des gens qui lisent tout sans commenter ou liker, un jour ils se manifesteront (ou pas). Bref le compteur de vues ne veut pas dire "lectures"
Image de profil de Déso
Déso
C'est pour ça que je te remercie d'autant plus de te coltiner Simone tous les jours. Merci je me doutais bien que ce n'était pas vrai .
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Mais non, déprime pas ;)
Il y a bien des lecteurs fantôme... mais ils se comptent avec les doigts d'une main (ou pas) et le compteur ne veut rien dire.
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Je suis d'accord avec tes maîtres. Le récit est conflit, du moins c'est comme ça que j'écris toute mes histoires. L'important c'est de trouver un rythme au conflit. On peut se permettre des pauses, mais pas trop longues. Le conflit oppose plusieurs personnages, ce n'est pas toujours le même qui subit évidemment, sinon ça devient ennuyeux. Il faut que les rapports de force soient difficiles à déterminer, c'est plus intéressant je trouve d'adopter cette approche. J'espère que ça t'aidera.
Image de profil de Déso
Déso
Merci Auteur inconnu pour tes suggestions. Deux phrases que je retiens et qui me posent question :"ce n'est pas toujours le même qui subit " ça encore je comprends mais surtout "Il faut que les rapports de force soient difficiles à déterminer" je ne comprends pas bien ce que tu veux dire. Je suis à la fin du parcours et je vais bientôt poster pour avis si tu as l'occasion de mettre en évidence ces rapports de force dans un de mes chapitres, tu me ferais avancer. Merci en attendant.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Hello, je reviens par ici car j'ai un bon exemple pour illustrer, mais pas de solution :) (mais comme je suis bavarde, je raconte).
Il y a peu j'ai mis Candy (quoi? tu ne connais pas Candy Candy ?????) à mes gamines (7 et 4 ans). Elles ont adoré et suivi plusieurs épisodes d'un coup, tous les jours jusqu'à l'épisode 60 je crois. Puis, elles sont passées à autre chose. Les vacances ont aidé à "décrocher" mais là, elles ne veulent plus, elles ont perdu l'intérêt. Tu vas me dire, c'est pas de leur âge, peut être, mais ma grande m'a dit "il lui arrive trop de choses".
Cela m'a fait donc penser à ton sujet, tout est question de dosage et du public.
Pourquoi les enfants n'ont pas décroché à l'époque de la diffusion à la télé ? Parce qu'il fallait attendre ? Parce que la tranche d'âge 8-10 était ciblée et ce fut celle qui n'a pas décrochée ? Il y a mille explications. Tout ceci pour dire que tout dépend de ton public. Tu auras des lecteurs différents, ceux qui s'accrocheront et ceux qui vont zapper. Donc, fais-toi plaisir et fais tous les conflits nécessaires à ton histoire. Avant de "faire souffrir" un personnage, demande-toi ce que cela apporte à l'histoire ? un changement d'attitude ? une mort nécessaire ? ou rien ? que se passerait-il dans ton histoire si ce "conflit" n'existait pas ? Si la réponse est "rien" passe.

Sinon, garde-le :)

Voilà :) Bonne journée !
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Ça dépend le ton que tu veux donner à ton histoire. Si le but est de créer le plus de problèmes possible à ton personnage à la longue ça va devenir un genre de feuilleton humoristique complètement invraisemblable.
Il faut doser l'action avec la psychologie et l'évolution du personnage, rajouter une petite dose de description et surtout imaginer une fin à son histoire. Les histoires sans fin ce n'est pas terrible non plus.
Nos personnages ont eu aussi besoin d'une retraite!
Image de profil de Déso
Déso
Merci Scasuma malheureusement, tu arrives trop tard elle est morte ! Mais rassure -toi dans la sérénité. Amen.
Blague à part je doute beaucoup. Je pense que c'est vraiment une question de dosage. Plus je réfléchis plus je pense qu'il est impossible de raconter la vie de quelqu'un en 70 pages. Merci à vous tous je ne pensais pas que mes conflits allaient faire mouche. Hi !hi! hi;
Image de profil de Youg
Youg
Les conflits, les combats et les scènes d'action en général sont très intéressants, mais je pense qu'il faut les entrecouper de temps de pauses, de réflexions et de recul. Un combat ou un conflit doit avoir une utilité. D'ailleurs elle ne la révèle que pendant un moment de pause, pendant lequel le personnage mesure les conséquences de la scène en question.
Image de profil de Déso
Déso
Oui Youg merci j'ai bien pris note de ce moment de pause et c'est ça que je ne sais pas très bien écrire. Mais n'est-on pas là pour apprendre ? M Musso aurait su lui .
Image de profil de Youg
Youg
Bien sûr, on est là pour apprendre :)
On a tous nos difficultés ! Moi ce sont les descriptions ! Berk !
Image de profil de Déso
Déso
Moi pareil. Je ne décris pas trop. C'est sans doute pour ça que dans mon histoire, il ne reste visible que les conflits. Je vais faire des efforts de ce côté -là. Rassure toi certaines personnes se perdent aussi dans les descriptions. En plus des conflits le thème porte sur le non -jugement là pareil est-ce trop, pas assez ? On progresse tout de même et surtout nous nous faisons plaisir. Bonne continuation.
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Hello, alors concernant les conflits, trop de conflits, tue le conflit :) C'est comme les scènes de baston, oui, mais en dosage raisonnable :) Mon pote, lui, comparait ça avec un plat haute gastronomie. Tu mets de tout mais en petite quantité. En fait, je trouve que trop de conflits, fait perdre l'intérêt du conflit en lui même. Perso, c'est le truc qui me fait refermer un livre avant même de finir l'histoire.
Image de profil de Déso
Déso
Aië aïe le Molosse moi qui comptait sur toi pour me lire et me donner ton avis, si je comprends bien c'est cuit. Je plaisante bien sûr, donc toi tu me rejoins plutôt ?
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Oula, ce commentaire est passé à la trappe, désolée :s Bah en fait, je compare ça à la vie réelle: Tu en chies, mais pas trop. Il faut des pauses, des moments de légèreté (ou pas), mais des pauses, c'est important pour que le lecteur respire.
Image de profil de Déso
Déso
Coucou Le Molosse ,
Je vois que tu as répondu par un commentaire à ma discussion du jour mais je ne le vois nulle part . Vraiment désolée mais je me régale avec Scribay et j'ai encore du mal à suivre. Encore que je suis bien aidée par Isabel et G. E. Froideval . J'essaye de lire le plus possible. Excuse -moi si je ne réponds pas au bon endroit. à plus tard.
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
T'inquiète pas de soucis ; ) Au plaisir de se croiser car j'avoue qu'elle est top comme plateforme ; )
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Hello,
Bienvenue pour commencer :-)
Je te dirais que oui, trop de conflits tuent le conflit, tout comme trop d'action tue l'action.

Personnellement, je préfère les histoire qui me tiennent en haleine. Mais comme tu le dis si bien, il faut que ça reste crédible,

J'ai vu plus bas que tu mentionnais "louper le train", plus rien à manger" etc.
Dans ce cas là. je te dirais que c'est surtout des cours de circonstances. C'est comme dans la vie réel, les problèmes ne viennent jamais seuls. Très (Trop) souvent, les conflits de ce genre se succèdent et s'emmêlent. Du coup, même si ça semble surchargé, c'est presque normal.
Image de profil de Déso
Déso
Merci à toi aussi R.F.Castel.
Pour parler de crédibilité, certains faits et anecdotes pourtant tout à fait réels sont parfois vécus comme Deus ex machina. C'est pour ça que on ne sait plus, puisque même quand c'est réel ça ne paraît pas crédible. Merci de votre soutien et de votre intérêt pour mes petits problèmes. je vais finir de corriger et après, peut être que quelques membres me donneront leur avis éclairé.
Image de profil de Aelliusal
Aelliusal
Si ton héroïne subit trop et que c'est mal dosé (en trop peu de temps), ça peut être lourd. Dans le sens où elle va forcément souffrir,qu'on va en parler, qu'elle sera torturé et tout... ça peut être chiant à la longue vois-tu ?
Image de profil de Aelliusal
Aelliusal
Pour me répondre à moi même (parce que je m'aime, faut l'savoir hein), Cendres est un auteur sur ce site qui a réussi avec rare maestria à faire souffrir son personnage a plusieurs reprises sans saouler le lecteur. Parce que c'était très bien dosé ;)
Image de profil de Déso
Déso
Bonjour et merci Aelliusal
J'ai bien peur que le problème soit là. C'est ça, mal dosé peut être. Mon histoire raconte la vie d'une personne et mon premier jet ne faisait que 70 pages format A4. Mon problème, j'en ai conscience c'est que tout va trop vite, moi je ne délaye pas c'est sûr. Mon autre problème c'est que je ne veux pas tomber dans le misérabilisme, alors je rajoute de l'humour souvent, du coup mon personnage semble superficiel. Difficile de devenir Flaubert version féminine. je crois que tu viens d'enfoncer le clou. Merci.
Image de profil de Aelliusal
Aelliusal
Je crains t'avoir touchée lorsque je lis la dernière partie de ton message. Ne le prends pas pour toi, surtout que je n'ai pas lu ton récit :P
Image de profil de Déso
Déso
Je vais lui demander si je peux le lire. Merci du tuyau au plaisir et surtout continue à t'aimer. ça veut dire que tu aimes les autres .
Image de profil de Aelliusal
Aelliusal
Elle sera ravie
Image de profil de Cendres
Cendres
Merci Aelliusal, ça fait plaisir de lire ceci :)
Image de profil de Cendres
Cendres
Pas de soucis pour moi, le livre s'appelle " La Légende de Thahild" :)
Image de profil de Déso
Déso
Merci de ta réponse rapide. Je te lirai avec plaisir. je suis admirative de tes dessins.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
J'ai du mal à visualiser, normalement tu as une "ligne" et ton intrigue a des rebondissements, ce peut être un conflit ou pas.
Peux-tu nous en dire plus ?
Un rebondissement doit se suivre (de préférence) par une légère accalmie. Une histoire est une montagne russe.
Image de profil de Déso
Déso
Merci à toi de répondre aussi vite. En effet, j'ai découvert le moment de calme pendant le parcours j'ai essayer de respecter certaines fois ça fait du bien. Là, j'ai déjà dépasser le climax que j'ai d'autres conflits qui arrivent. ils montent en intensité jusqu'à la chute. Est-ce que je confond obstacles et conflits , ils me semblent que ça revient au même ? Jusqu'à maintenant tout allait bien dans la structure mais j'ai déjà dépassé depuis un moment et je suis déjà repartie en guerre. hi hihi C'est pour ça que je suis fatiguée.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
tu sais l'Académie n'est qu'un "guide". Regarde un livre / film / série : tu as le même schéma avec des hauts et des bas, de l’accalmie et du climax. Par conflit, je pense qu'ils parlent d'obstacle, de pépin, d'un truc qui brise pour déclencher une nouvelle situation de stress. Le lecteur ne veut que ça : que tu le mettes en stress / angoisse / suspense pour qu'il ait envie de tourner la page. C'est valable pour un polar comme pour la romance. (si tu écris un essai philo là ça marche pas trop :P).

Essaye de sortir un peu de ce parcours, ne le suis pas au pied de la lettre. Pense vraiment roller coaster ! :)

Bon courage, tu as publié ce que tu as écrit avec l'académie ?
Image de profil de Isabel
Isabel
N’hésite pas non plus à faire appel à Arnaud Lavalade pour tes difficultés sur le parcours de l’Académie :))
Image de profil de Déso
Déso
Non je n'ai pas encore publié ce n'est qu'un premier jet. J'attends d'avoir fini et corrigé encore et encore.
Je donnerai à lire plus tard, quand ce ne sera plus un torchon. Merci encore je vais continuer et on verra à la fin.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Tu sais, le fait d'avoir des retours encourage à écrire et à résoudre ses énigmes. Tu vois un peu les tendances, ce que le lecteur attend. Moi j'ai avancé plus ici en 10 mois que 20 ans toute seule. Je dis ça je dis rien :)
Image de profil de Déso
Déso
Isabel bonjour et merci encore une fois de ton aide. Bien sûr je verrai avec Arnaud, j'ai bientôt fini et je reprendrai le tout, je crois qu'Aelliusal vient de confirmer mon doute c'est une histoire de dosage. Mon héroïne subit trop et c'est mal dosé. Alors je vais tenter d'améliorer à la réécriture.
Isabel j'étais très occupée mais ça va un peu mieux je peux lire quelques textes pour avis constructif. Merci au plaisir
Image de profil de Gaegali
Gaegali
Tout est question de dosage, mais aussi de contexte et d'univers. Regarde ce pauvre Oliver Twist, qui subit malheur sur malheur... Pourtant, l’œuvre est très bonne. Ton personnage à toi a-t-il besoin de subir autant d'épreuves ?

Bien sûr, ça ne sert à rien de forcer des "conflits", puisque les épreuves doivent servir à faire grandir ton personnage ou à nous aider à le connaître. :)
Enfin, il y a aussi une question de rythme de récit. Comme tu l'as dit, le lecteur peur s'essouffler à force de péripéties, surtout qu'il n'est pas évident de les enchaîner les unes après les autres sans que cela ne paraisse forcé ! :)
Les guides, c'est super (surtout quand on a un interlocuteur derrière ^^), mais il faut aussi parfois se fier à son instinct, se faire confiance.
Image de profil de Déso
Déso
Merci Gaegali,
As -tu ressentis la même chose ? Tu as vraiment bien cerné le problème.. A-t-elle besoin de subir tout ça ? Mais on m'a tellement répété conflit conflit que la pauvre n'arrête plus. Je ne pense pas que ce soit ennuyeux, il y a de l'humour mais je crains surtout que ça ne devienne trop improbable. Déjà je vais ajouter des moments de calme et développer l'univers très bien. Merci à vous tous pour vos bons conseils. je posterai lorsqu'il sera lisible. Et si je peux aider avec plaisir. Merci Gaegali.
Image de profil de Gaegali
Gaegali
En fait, mon problème à moi, je pense que ce serait plus de gérer les pauses, lors desquelles j'ai tendance à développer l'univers. Le risque, c'est que l'univers prenne le pas sur l'histoire et que je me retrouve avec un ensemble déséquilibré. Trop de pause, tue les pauses. :p Merci à toi pour ton partage d'expérience, c'est toujours intéressant d'échanger à propos de nos difficultés.
Image de profil de Chuck Mac Cracker
Chuck Mac Cracker
Déjà bienvenue !

Qu'entends-tu par conflits ? Si ce sont les obstacles auquel doit faire ton ou tes personnages principaux, je pense que plus il y en a mieux c'est.

Plus l'on fait souffrir son personnage principal, plus le lecteur sera accroché. S'il n'y a ni conflit, ni obstacle, le lecteur risque de s'ennuyer. Si les protagonistes traversent le récit sans aucun problème, comme dans un rêve rose bonbon, ou est l'intérêt ?

Après le tout est de doser pour que ce soit crédible, car si il y a un conflit, problème, obstacle à chaque page, effectivement ça va pas coller non plus.

Il faut des plages plus calmes où tu vas développer tes personnages, et d'autres où les péripéties vont rythmer ton récit :)
Image de profil de Déso
Déso
Bonjour ChuckMac Craker
Merci de ton aide mais justement c'est ce que j'ai toujours appris et depuis le début à la fin crois-moi qu'il lui en arrive à mon héroïne mais du coup la question que je me pose c'est qu'elle peut paraître plus du tout crédible même- moi elle me fatigue ! Merci
Image de profil de Chuck Mac Cracker
Chuck Mac Cracker
Si elle te fatigue, toi en tant qu'auteur, alors oui, il y a clairement un problème.

Essaye d'analyser là où ça cloche. S'il y a trop de conflits, supprime en certains pour rendre la lecture plus fluide.

J'ai l'impression à te lire que ton héroïne est une sorte de Caliméro à qui le ciel tombe sur la tête :)

Dans ce cas, rend lui la vie plus facile à la pauvre :)
Image de profil de Déso
Déso
Chuck Mac Cracker,
jJexagérais un petit peu, je l'aime moi ma bonne femme et puis elle n'est pas trop Caliméro, car je traite le sujet avec une dose d'humour. Là aussi je me pose question. Mais une question après l'autre. Je ne veux pas abuser. Merci, je serai heureuse de vous renvoyer l'ascenceur à vous tous pas pour l'orthographe, par pour la grammaire, pour la concordance des temps mais... pour un avis constructif.
Image de profil de Abpluma
Abpluma
De quel type de conflit parles-tu ? Introspectif ? Martial ?... Un conflit peut autant utiliser la bouche que les poings, les mots que l'action. Voire, les deux en même temps.
Image de profil de Déso
Déso
Merci de ta réponse rapide. Déjà 2 questions auxquelles je n'avais pas réfléchi. Je parlais des conflits en général dans la vie de tous les jours. Mon héroïne vit des choses très graves mais il lui arrive de louper le train ou de n'avoir plus rien à manger. Dans chaque scène, elle vit un conflit petit ou grand. C'est cette accumulation qui me fait dire : c'est pas possible qu'elle vive tout ça. Après martial ou introspectif ? Peux -tu me donner un exemple et ce que ça va changer pour le personnage ? Merci Abpluma
Image de profil de Abpluma
Abpluma
Par "introspectif", j'avais surtout en tête le "doute", qui, dans le cas de ton personnage, peut être un conflit important. Un simple questionnement peut avoir sur un personnage un effet percutant.
Par exemple, ta protagoniste pourrait se demander : "A quoi bon continuer à vivre ?" (nihiliste); "Comment me débarrasser de mes démons/problèmes ?" (sûre d'elle), etc.
Ça définit une sorte de direction pour le développement de ton personnage.

Quant au conflit "martial", tout est dit dans ce mot.
Image de profil de Déso
Déso
D'accord, non c'est plus souvent martial au sens propre du mot puisqu'elle voyage dans des pays en guerre. Je vais ravaler mes doutes, continuer comme ça jusqu'à la fin et après je prendrais des avis auprès des membres de Scribay. Merci encore et si je peux aider pour avis . ni pour l'orthographe ni pour la grammaire ni pour la syntaxe, à la rigueur la structure et les dialogues où Je ne suis pas trop mauvaise.
0