Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Josselin "Ad Hoc" Soucaille

Alsace.
Retrouvez-moi sur Twitter
Défi
Josselin "Ad Hoc" Soucaille
Voici ma contribution au concours Librinova -"Polar du Terroir". J'espère que ce texte, consacré à la ville qui m'a vu naître, va vous plaire !

Bonne lecture !
6
12
21
32
Défi
Josselin "Ad Hoc" Soucaille
En brut, quelques conseils, quelques règles que je m’efforce de suivre lorsqu'il est question d'écriture...
3
5
0
4
Josselin "Ad Hoc" Soucaille
Voici une de mes toutes premières nouvelles, qui se situe dans un monde médiéval-fantastique de mon cru. Au départ, il s'agissait de m’entraîner un peu pour une trilogie encore en cours d'écriture, mais j'ai fini par adorer l'exercice, et m'y reprendre plusieurs fois (Cf : Perce-Cœur, De Rouge et de Blanc...).

Si vous avez des questions, critiques constructives, ou commentaires, n'hésitez pas, ce sera bienvenu !

Ad Hoc
0
0
0
13
Josselin "Ad Hoc" Soucaille
Voici une petit nouvelle, écrite dans le cadre d'un concours, il y a quelques mois. L’histoire se déroule dans le même monde que ma nouvelle précédente, mais pas sur le même continent !
J'ai choisi deux thèmes, pour ce texte : "Comme une bête" et "Génie du mal".

Voilà, j'espère que ces quelques lignes vont vous plaire ! N'hésitez pas à commenter, je répondrai.

Ad Hoc
1
1
0
19
Josselin "Ad Hoc" Soucaille
Le thème de cette nouvelle porte sur la Lumière, tout simplement. Lumière céleste, lumière d'amour, lumière tout court. Toute la lumière et rien que la lumière.

L'histoire se situe dans un environnement science-fiction, space-opéra, qui me sert aussi de support pour un livre en cours d'écriture.

Il y a eu plusieurs motivations qui m'ont conduit à écrire ce texte : un concours, d'une part, mais je souhaitais aussi consoler un proche de la perte de quelqu'un. Et enfin, j'écris régulièrement des nouvelles sur les mondes que j'invente pour mes livres. Cela m'aide à mieux cerner l'univers, raconter l'histoire d'un personnage secondaire afin de l'étoffer... et je trouve que c'est un bon exercice d'écriture, tout simplement.

Bonne lecture !
1
2
0
10
Josselin "Ad Hoc" Soucaille
Il s'agit d'un autre nouvelle, dont l'histoire s'inscrit dans la continuité de "De Rouge et de Blanc". Les enjeux sont les mêmes (cerner un monde pour un livre, travailler mon style, travailler des personnages...), à la différence que le ton est bien moins enfantin : ce texte est beaucoup plus sombre, à la limite du thriller. L'aspect conte pour enfant est très atténué, on se retrouve plongé dans la noirceur de l'âme humaine.

Bonne lecture !

Ad Hoc
0
0
0
19
Josselin "Ad Hoc" Soucaille
Bonjour à tous ! Voici une petite nouvelle écrite dans le cadre d'un concours, qui a d'ailleurs décrochée le premier prix (non non je suis pas fier, je vous pas de quoi vous parlez). J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce texte, qui appartient au genre du conte, genre que j'affectionne tout particulièrement.

N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

Bonne lecture !
2
0
0
9
Josselin "Ad Hoc" Soucaille

Allégorie puissante que tu dessines, parée de sagesse,

 
Broyant sous la puissance de ces verbes, sans pitié aucune, les
 
Chercheurs de vérité trop, ou trop peu aventureux.
 
Déterminé, tu m’as soufflé un jour que d’
 
Espoir, tu n’en avais guère.
 
Fatigué de ce que tu vois en nous, peut-être,
 
Grisé par le désespoir de notre cause,
 
Heureux à la fin, de ne pas te trouver en notre compagnie.
 
Imposteurs, menteurs…
 
Jacasse, jacasse, vague de bruits sans intérêt
 
Kermesse d’aveugles, sourds et muets,
 
Larmoyant, à regarder sans voir, écouter sans entendre, parler sans dire.
 
Mère, père, enfants,
 
Nul n’est épargné par cette obscurité rampante,
 
Oppressante.  
 
Pourtant, moi, l’espoir, je ne l’ai pas encore abandonné, je n’ai pas osé.
 
« Quelle folie ! », m’as-tu asséné, orgueilleux, presque insolent, face à cet élan d’optimisme inespéré.
 
Reste à ta rancœur, petit être qui se nourri de la noirceur de l’âme des plus faibles,
 
Suffisant, dissimulé au sommet de ton donjon de savoir craquelé par le temps, la solitude, et l’orgueil.
 
T’avoir à mes côtés aurait pu être un honneur,
 
Ultime marque d’amitié, ultimes mots de réconforts que je n’osais te confier, soufflé par l’esprit
 
Vengeur que tu as soigneusement déployé, par
 
Wagons chargés d’une haine couverte du voile de la bien-pensante vérité ; tu n’hésites pas à frapper tes adversaires d’une violente
 
Xénélasie, furieux d’être contraint de lutter pour le Graal que tu estimes tiens. Ouvre les
 
Yeux, et apprends. Nous ne cesserons jamais d’apprendre ; c’est la plus belle chose qui puisse arriver à nous autres,
 

Zélotes naïfs, enfants immatures, amoureux transis.
0
0
0
1
0