Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

StockolmSyndrome

Moncul.
AIMEZ MOI LEZ UNS LES AUTRES BORDEL!!!!
54
œuvres
23
défis réussis
350
"J'aime" reçus

Œuvres

StockolmSyndrome

Je marche dans les jardins publics
Entre les branches et révérences
Pendu a d'invisibles bras
A ton fantôme qui me sourit
Je marche entre vers et lombrics
Et les mots rampent avec errance
Vers le bleu fade d'un hortensia
Qui lutte encore et s'affaibli
Aurore, aurore
Rayons vermeil
Ils me rappellent ton rimmel
Aurore, Aurore
Les feuilles expirent
Elles m'inspirent ton sommeil
La terre ronfle sous mes pieds
Les yeux des nymphes se referment
Devant le fourbe vent qui danse
L'épiderme s'allanguit
Les corps frissonnent dans les clapiers
L'odeur des premiers feux qui germent
Levant des nuées grises et denses
Vers un ciel pâle qui s'obscurcit
Aurore, Aurore
Évaporée
L'aube de Juillet
Et sa douceur
Aurore, aurore
Gelée des coeurs
Sur les roseaux 
S'égouttent les pleurs
Les enfants crient au bord d'un lac
Les couleurs mauves tremblent d'ivresse
On rompt le cou des fleurs sauvages
Le chant des oiseaux s'amenuit
Les chiens s'abreuvent du corp des flaques
Tresses brunes orangées se dressent
Et le décor devient mirage
Royaume de mélancolie
Aurore, Aurore
Cruel Automne
Bientôt je serai seul et triste
Dieu que ce monde est monotone
Quand s'effacent les fleurs de lys
Alors que l'aube m'abandonne
Que la nature joue l'alchimiste
Ton souvenir déjà bourgeonne
Ton doux visage, sa brève esquisse
Alors, alors
Je perd le Nord
Ma boréale phosphorescente
Les trésors des jardins sont morts
Et les écrins d'été me hantent.
97
102
114
41
StockolmSyndrome
NOUS VENONS EN PAIX
59
93
167
89
StockolmSyndrome

Spleen
Textuel
Réalité
Virtuelle
Cyprès
Si loin
Sur le styx
Road to Hell
Si fine
Si belle
Cyprine Hill et rimmel
Acide dans ses carats, carapace
Lutte universelle
Limpée d'chateaubriand, j'vois clair dans mon tody sombre
Sombre dans l'alc0ol, sabre avec l'armée des ombres
Dans mes maracas c'est Caracas
Dans ma tête
Y'a des têtes, des pieds, des Q et des shlass
Bi- bi sur les moutons
Jusqu'à d'venir mutant
j'perds
Pieds-tête-désespoir l'espace d'un espace temps
C'est si haletant
Vivement le bon vieux temps
P!sser dans l'sablier
Nager dans l'sang brillant
Antithèse du taiseux
Ferme ta gueule, ouvre les yeux
Le ver est dans l'os, mange la pomme, imagine les cieux
Les caprice des Dieux
Des stalactites sur tes lunettes
Parle sentiments en yaourt
Ils sont gelés mais honnêtes
Chérie, essuie toi
Et suis moi
Aimons nous comme des sumos
Ingurgite mon corps de pierre
Dévore mon coeur d'esquimau
Sous la lune
Équinoxe
Ecchymoses
Mi-ckey Knox
Mi-ckey Mouse
Mini Mallo
Sacerdoce
Les rêves aigre doux
Les cauchemars édulcorés
J'irai cracher sur vos tombes et pisser sur les lauriers
Y'a plus rien à faire
Mal de terre en train
A quai sur la dérive
Armé de mes deux surins
Du bruit dans les escaliers 
Un doudou sur le pavé
Les vôtres pleurent les vôtres
Les autres déjà asséchés
Attentat
À tantôt
Parapente et parano
Be happy biatch
Le miroir est mégalo
Mégadose
Ennui
Mégots d'clopes
Ragout d'crasse
Mes démons
Racollent la nuit
Les anges se dopent
Les anges trépassent
Extraterrestre intra muros intra-veinal
Comme Ray Charles
Trou noir
Vide de l'air
Super-héro comme RainMan
Cryptonite
Chrystaline
4G dans les veines
Réseau hémoglobine
Je capte tout
J'ai sommeil
Mon nombril
Mode avion
Le monde est un bateau ivre
Albatros déploie ses ailes
Avant qu'on lui coupe les vivres
Tuné mes carences
Mûri dans mes démences
Enterré mon enfance
Dans le désert d'la Providence
Provoqué des feux griegois
Et dansé pour la pluie
Toujours l'épiderme froid
Couveur d'un incendie
On fait si bien le mal
Les ying yang dégoulinent
La lune paraît si pâle
Les loups courbent l'échine
Le malaise est masqué
Le délire est vagal
Sous les étoiles ancestrales
La fin sera magistrale
Des combles
Du bruits
Des chauves souris dans l'crâne
Décompte
Déni
Vois le coucou qui plane
Pas peur
De vivre
Pas peur de mourir
Plein dans le vide
Jusqu'au dernier soupir.
16
22
35
27

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Pour faire un peu de ménage dans l’intérieur cuir de ma tete.
0