Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

clyde

Hello, ici Clyde, 21 ans, pronoms elle/il (en fonction).

J'ai toujours aimé écrire et je veux être écrivain quasiment depuis que j'ai appris à lire. J'essaye toujours de mettre des éléments qui sont chers à mon coeur dans mes écrits.

J'ai eu un long moment sans écrire (ce qui se voit sur mon scribay haha), mais j'espère être repartie pour de bon. Mon projet actuel est "Pirate!" (il est possible que le titre change, je suis très mauvaise pour ça haha), une histoire d'amour et d'aventure LGBTQ+, que je vous invite à lire.

N'hésitez pas à donner votre avis sur mes écrits, ça me ferait très plaisir !

9
œuvres
3
défis réussis
33
"J'aime" reçus

Œuvres

clyde
Dolores est une reine ; la Mort lui rend visite.
TW : violence conjugale, meurtre, grossesse forcée.
7
0
0
44
clyde
Victimes de l'Homme, victimes de la vie. Leurs vies sont brisées, détruites, éparpillées. Ils n'ont plus d'histoire, ou bien elle n'est plus seulement la leur. Ils sont éparpillés à travers le monde.
3
2
0
7
Défi
clyde

   Tu n'aimais pas te souvenir Magdalena. Se souvenir, c'était l'assurance d'une nostalgie, d'une tristesse, d'une peur du passé qui pourrait envahir le présent et détruire toutes tes chances de survie. Se souvenir, c'était regretter quelque chose que tu n'aurai plus jamais. Se souvenir, c'était se détruire sois-même.

La fuite, c'est ce qui t'avait semblé être la meilleure idée. Partir loin de ces ruines, de ces vestiges. Mémorial à tes souvenirs. Rien que d'y penser, ton cœur s'affole et tu secoues la tête. Oublier oublier oublier oublier oublier.
Il faut oublier.
C'est ce que tu te répètes sans cesse.
C'est ce que tu te répètes en t'éloignant de ce lieu maudit.
C'est ce que tu te répètes en tentant d'effacer tout souvenir de ta mémoire.


Ton esprit est flou.
Ton esprit est fou.


Au début, tu courais, voulant t'éloigner de toute cette peine le plus vite possible. Mais entre les côtes des montagnes, la fatigue et la faim tu t'étais remise à marcher. Étrangement, tout était plus calme autour de toi, tout d'un coup. Il n'y avait plus ces hurlements, ces sifflements, tous ces bruits si assourdissants qui envahissaient ton crâne et détruisaient ton esprit. Il n'y avait plus tous ces boum boum boum partout. Il n'y avait plus ces larmes sur tes joues.
Il n'y avait plus
Il n'y avait plus
Il n'y avait plus
rien.


Maintenant, tout est plus loin, tout est plus lent. Les montagnes redeviennent vertes, les animaux revivent, les oiseaux chantent. La vie semble plus belle. Tu foules une herbe douce, si douce qu'elle apaise tes pieds en sang, déchirés en lambeaux par les pierres aiguisés et le métal tueur qui traînaient sur le sol de ta terre nourricière.


Tu fixes le paysage au loin. Tout est si paisible ici. Personne ne ressent le besoin de s'exiler, de comme toi, fuir ta maison.
Ou ce qu'il en reste.


Seule survivante
De la haine ; de l'amour ;de la mort ;de l'Homme.
Des explosions ; des balles ; des bombes.
Seule survivante
Seule survivante
Seule seule seule seule seule seule.


Tes pas t'ont menée si loin. Pas un instant de repos, pas un instant de pause. Tout ce que tu veux, c'est t'éloigner. T'éloigner le plus loin possible pour ne jamais faire marche arrière. Pour ne jamais avoir à briser les plus beaux souvenirs.
Pour ne pas voir ton village en cendre.
Pour ne pas voir ton village en ruines.


Boum boum boum.
C'est Bagdad dans ta tête Magdalena.
Boum boum boum.
C'est Bagdad dans ta vie Magdalena.
Boum boum boum.
Ta fierté, ta vie, ton amour, ta famille, ton village.
C'est bombardé Magdalena.
Boum boum boum.
Tu veux juste tout arrêter.


Dix ans que tu marches sans t'arrêter.



4
3
0
2
0