Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de 262946471645281

Julia Anya Strauss

C'est Impossible, dit la Fierté
C'est Risqué, dit l'Expérience
C'est sans issue, dit la Raison
Mais Essayons, murmure le Coeur

Thomas Arthur Ward

Graîne au Vent parfois donne Arbre

Pierre Grimbert

3
œuvres
2
défis réussis
7
"J'aime" reçus

Œuvres

Julia Anya Strauss
Mascarade est, aux temps du Roi Soleil, l'histoire de Friedrich, un jeune aristocrate qui tente, loin des intrigues de la cour, de s'évader de sa condition à travers le chant sous couvert d'une fausse identité. En effet, son appartenance à la noblesse lui interdit de se produire sur scène et de pratiquer un art indigne de son rang et de son nom. Se retrouvant malgré lui propulsé par de nouvelles responsabilités dans un monde qu'il déteste, sa rencontre avec Estelle, une jeune voleuse au mystérieux passé, va bouleverser son existence. Friedrich parviendra-t-il à protéger son secret? Et surtout, Estelle est-elle vraiment celle qu'elle prétend être?
2
2
43
16
Défi
Julia Anya Strauss
Il s'agit de la réponse à un défi qui consistait à décrire (entre autres) une scène de la vie quotidienne en alexandrins.
4
7
0
0
Défi
Julia Anya Strauss

Je m’en viens te chanter à la tombée du jour
Des hymnes composées dans l’espoir de te plaire,
Pour que pied après pied, et que vers après vers,
S’égrène chaque instant au champ de nos amours.

Entends-tu dans la Nuit, cette voix qui t'appelle,
La mélodie des cœurs battant à l'unisson,
Celle d'un ange à qui, tu redonnas ses ailes
Celle des grains d'amour dont voici la moisson ?

Ton sourire éclatant, à lui seul, vint ouvrir
La porte de mon cœur, subtilisant les clefs,
Et vit naître en mon sein un timide désir :
Venir passer la main dans tes cheveux bouclés.

Je t’aime, Damoiselle entre toutes bénie,
Écrivaine divine, ô ma Petite Plume,
Ton verbe délicat, aux accents d’infini,
Forte comme la mer, douce comme l’écume.

Jamais ô grand jamais, les mots ne suffiront
A exprimer combien tu comptes à mes yeux :
Du vin qui me nourrit, tu es le vigneron.
Et que m’en soient témoins tous les astres des cieux !

Ô Lumière éternelle, adorable, adorée,
Qui vint me foudroyer, communion des âmes !
Ô chaleur d’un soleil qui de rayons dorés
Tu portas en mon monde une nouvelle flamme !
1
0
0
1

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Pour partager une certaine vision du monde
0