8. Je t'ai mal jugée - 3/3

3 minutes de lecture

- Alors, qui voulez-vous inviter ?

Chelsea pose théâtralement sa main sous son menton, comme pour se lisser une barbichette imaginaire. Depuis quelques jours, elle adore ce prendre pour Sherlock Holmes dès que l'occasion se présente.

- On sera environ....

Dwayne s'arrête pour compter sur ses doigts.

- Huit ! finit-il par s'exclamer.

- Mais non, neuf ! Tu as oublié...

Elle se penche vers son cousin pour lui chuchoter un prénom à l'oreille.

- Ah oui ! Neuf, alors.

Charlie s'arme courageusement d'un stylo et d'une feuille pour noter la liste de ceux qu'ils prévoient d'inviter à leur soirée jeux de société et mimes prévue samedi soir. Visiblement, il s'attendait à plus de monde. Calée dans un fauteuil avec ma fichue rédaction sur l'amour que je suis sensée rendre dans deux jours, j'essaie d'avancer mais je ne cesse de jeter des coups d'œils furtifs vers Charlie et les Soldats. Sa réaction quand il apprendra les noms des convives m'intérresse grandement. Car, je sais exactement qui ils vont inviter. Il m'en ont parlé pas plus tard que la veille au soir, lorsqu'ils ont fait la liste des personnes qui seront présentes pour leurs anniversaires, qui pourtant sont dans plus de cinq mois. Ils le fêtent ensemble depuis leur deux ans. Les Soldats n'ont que deux semaines d'écart. C'est peut-être ça qui les a autant rapprochés.

- Allons-y. Qui voulez-vous que j'invite ?

- Alors, il y aura Noah. Faut qu'il vienne. C'est obligé.

- Ouais. Ça sera pas drôle sans lui.

Charlie fronce les sourcils mais griffonne quand même quelques mots sur son bout de papier quadrillé.

- Ensuite, Bryan. Il est trop fort !

- Et puis, Alex et Sam. J'adore quand ils dansent !

Dwayne se lève pour tenter d'immiter leur talent inné mais il ne réussit qu'à tomber sur le tapis. Chelsea, après un court éclat de rire face aux pitreries de son cousin, poursuit son énumération.

- Et April aussi. Elle est trop mignonne. Je crois que c'est tout.

- Bah non, idiote. T'as oublié Kayla.

Charlie, étonné, relève la tête de sa feuille si vite qu'il manque de se briser la nuque.

- Vous n'avez pas d'amis à l'école ?

- Bah non, répondent-ils en chœur en secouant la tête.

Samedi après-midi, tout le monde est réuni dans le salon : Alex, Sam, Bryan et April dans le canapé, moi à leurs pieds avec Chelsea, Charlie et Noah dans deux fauteuils différents à l'opposé l'un de l'autre. Sur la table est posé un énorme saladier de pop corn et une multitude de bouteilles de jus de fruits différents. Dwayne tente de nous faire deviner quelque chose depuis bientôt cinq minutes. Il mouline des bras vers l'arrière, en équilibre sur un pied. Les propositions pleuvent mais il les balaie toutes. Noah se lève triomphalement et déclare en criant presque, un gigantesque sourire illuminant son visage :

- Un oiseau qui tombe du nid !

Charlie ricane. Il est persuadé que ce n'est pas la bonne réponse. Pourtant, Dwayne arrête ses mouvements désordonnés en hochant vigoureusement la tête. Noah et lui se tapent virilement dans la main dans un check retentissant. Du coin de l'œil, je vois Charlie bouder, les bras croisés. C'est maintenant au tour du gagnant de nous mimer quelque chose. Il se poste devant la télévision, prêt à jouer son rôle jusqu'au bout. Mais Charlie interrompt son moment de gloire :

- Et si on faisait un autre jeu ?

Tout le monde écarte sa proposition et Noah commence son mime. Je ne lui prête pas attention. Peut-être que Charlie n'est pas si méchant que ça ? Peut-être se sent-il seul ? Ces questions tournent en boucle tandis que j'observe la mine déçue de Charlie. Ça doit être ça. Il est jaloux de nous et de Noah.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Luciferr
Recueil de nouvelles et autres textes de science-fiction pour avoir la tête dans les étoiles...
43
77
99
34
Angélique Leydier
Gagnante d'un petit concours, cette courte fanfiction vous emmène dans l'univers de Harry Potter (univers imposé), et aussi dans celui de Scooby-Doo (mon choix)! Une rencontre improbable pour des mondes qui comportent finalement nombre de "ponts"

Plongez tête première dans cette fanfiction drôle et rebondissante!
1
0
0
10
Défi
Abye

Une histoire d'amour dis-tu ? Avec ou sans fin heureuse ? J'aime bien cette idée mais te raconter mon histoire remplirait tout un manuscrit sans aucun doute. En revanche, ce ne sera ni romantique, ni à fin heureuse, et j'en suis navrée. Devoir vous conter mes péripéties, j'ai pesé le pour et le contre, cela ne fait de mal à personne puisque c'est du passé et qu'il ne faut jamais se retourner !
Je l'ai rencontré pendant un travail d'été, il travaillait chez mon père, moi également. Lorsque je l'ai vu, aucune émotion, rien n'est venu perturber le cours de ma vie mais voulant rester en contact avec lui, je prends son numéro à un collègue de boulot. Quand je lui envoie un premier message je le fais sur le jeu de la devinette "qui suis-je", ça n'a pas duré bien longtemps puisqu'il m'a appelé et que j'ai décroché, il m'a directement identifiée. Après ça, il commence à m'envoyer des messages régulièrement. Je me souviens encore de notre premier baiser, c'était la vogue dans mon village, j'étais avec des amis à la buvette à boire comme des trous quand quelqu'un me tape sur l'épaule, je remarque rapidement que c'est mon très cher "collègue", on parle cinq, dix, quinze minutes jusqu'à ce que je décide d'aller danser avec mes amis. Au fil de la soirée, je voyais bien qu'il me fixait intensément ! Tard dans la nuit, je devais rentrer dormir chez ma meilleure amie, mais au moment d'aller se coucher je reçois un appel du garçon, il me demande de ressortir car il voulait parler. Je décide de faire le mur, une fois en face de lui il prend ma tête et m'embrasse puis part. Voilà notre début de relation, le début d'une longue galère...
Nos premiers mois devaient rester discrets que personne ne l'apprenne. Il me présente à ses amis puis à sa famille. Je remarque très vite qu'ils ont tous un problème de "dépression" à cause d'un événement passé ! Tout se passe bien, jusqu'à ce que je le vois prendre une drogue dure qui s'avérait être en continue, je décide de lui en parler le lendemain, il me dit que c'est uniquement en soirée et comme on dit l'amour rend aveugle ! Puis j'ai fait la remarque "après tout on est jeune, laisse le en profiter", sauf qu'il y a eu une goutte de trop, son poing dans ma figure. Ayant un caractère je riposte mais ses amis sont là. Au final, je lui donne mes conditions soit il arrête soit je le quitte.
Vous auriez aimé que je vous dise qu'il est arrêté, que notre histoire soit la plus belle de toute ? Hé bien non...
Qu'est ce qu'arrêter quand on est accro à une chose ? On ne peut tout simplement pas, ce n'est même pas concevable pour eux de se dire qu'ils sont accros...
Malheureusement, la drogue ne fut pas son seul défaut... Après deux ans de relation, on décide de faire un voyage, le soir je me retrouvais seule dans l'hôtel pendant que lui partait boire dans un bar avec des inconnus. Et oui, l'alcool faisait aussi partie de son quotidien. En revenant chez nous, je lui annonce que tout est terminé que lui et moi n'est plus qu'un souvenir. Malgré son harcèlement je n'ai pas succombé et suis restée sur ma position. Au jour d'aujourd'hui, je suis seule mais heureuse !
Mieux vaut être seul que mal accompagné !
Si je peux vous donner un conseil que vous soyez fille ou garçon avant de vous mettre avec une personne apprenez bien à la connaître parce que l'avenir vous réserve des surprises donc évitez de les affronter avec des personnes malsaines.
5
16
48
2

Vous aimez lire Angelinnog ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0