18 - Nilson

2 minutes de lecture

Elle est dans mes bras, tremblante sous la dose de plaisir qu'elle vient d'avoir. Je la porte, une main dans le dos et une main sous les genoux pour me diriger dans la chambre. La tête contre mon torse, elle me dit :

- Est-ce que je vais me faire punir ?

Je la regarde, elle me fixe avec ses yeux de biche. Je sens ma troisième jambe se manifester – elle n'a pas oublier le spectacle que Mia a donner.

- Oui, je lui dis ; je te dois bien 10 coups.

Je la sens tressaillir :

- S'il vous plaît, monsieur. Je vous le promets, j'arrête. S'il vous plaît.

Je souris. Elle s'accroche à ma chemise. Son regard me supplie de ne pas la punir. Elle essaie de m'amadouer en posant ses lèvres contre mon cou pour y déposer des baisers. Elle sait s'y prendre. Sentir sa bouche sur ma peau me donne l'envie de la sentir sur la queue. Cette bouche boudeuse qu'elle a maquillée en rouge carmin. Je veux la voir autour de mon entre-jambe avant de la prendre férocement.

- N'essaie pas de me dissuader, sinon, ce sera pire. En tant que soumise, tu dois me remercier de corriger tes fautes et de faire en sorte que tu sois plus docile. Tu comprends ? C'est ainsi qu'une soumise doit se comporter.

Elle marmonne un petit « oui ». La déception se voit sur son visage. Elle se repose sur mon torse. Cette femme n'a pas une once de soumission même si c'est une parfaite masochiste. Elle ne peut pas m'être soumise, ce n'est pas dans sa nature.

J'entre dans la chambre et la dépose sur le lit. Elle n'ose plus me regarder dans les yeux, elle fixe le sol.

- Je crois ton inconscient nous a donné la solution ; pendant que tu te mettras toute nue, je baisserais les stores. Ensuite, tu t'allongeras sur le dos et tu couvriras ton ventre du drap près de toi. Compris ?

- Ou... oui, monsieur.

Je m'accroupis devant elle pour être dans son champ de vision :

- Quand cette punition sera terminée, je veux que tu me remercies, ensuite, j'éteindrais les lumières pour qu'on soit dans le noir, je me déshabillerais à mon tour et j'explorerais tout ton corps avant de te faire l'amour. D'accord ?

Ses yeux s'agrandir et ses pupilles se dilatent, j'ai réussi à attirer son attention. Je vois son regard pétiller d'envie.

- Oui, monsieur. Promettez-moi quelque chose s'il vous plaît.

- Je t'écoute.

- Ne me laissez pas après. Dites-moi que je vous appartiens quoi qu'il arrive.

Elle a peur que je la laisse tomber après cette nuit, après ce que je vais découvrir. Ça n'arrivera pas, je l'accepte telle qu'elle est.

- Mia, tu seras ma soumise tant que nous sommes sur la même longueur d'onde. Tout le reste n'est que du bonus. Ok ?

- Oui monsieur.

Annotations

Recommandations

Défi
Komakai
Réponse au défi "Sans verbe conjugué" de TristesseExistenSyel. Avec une tentative de poésie, je vous prie !
1
0
0
0
Nagatsu
J'aime définitivement l'automne !
4
4
0
0
Défi
Romane LEFEVRE

Cher Meilleur Ami,

J'espère que tu vas bien.
Depuis que tu es parti,
Ça n'a pas été très facile.
Mais, je veux te dire merci.
Même si ça m'a brisé en un million de petits morceaux quand tu m'as quitté,
Je veux te dire merci.
Même si tu me manques chaque jour,
Je veux te dire merci.
Merci de m'avoir inspirer,
Pousser à faire face à mes peurs,
Tu me donnes envie d'être meilleure,
Tu me donnes envie de travailler sur moi-même,
Et même si faire ça sans toi à mes côtés est l'une des choses les plus difficiles que j'ai eu à faire,
Je le fais.
Et je souhaite que tu puisses me voir,
Je souhaite que tu puisses être ici pour me regarder me transformer en cette nouvelle personne,
Mais tu n'es pas là.
J'espère juste que tu es fier de moi.
Je ne suis pas folle,
Je suis juste en peine.
Mais, on ne peut avoir d'arc-en-ciel sans un peu de pluie, non ?
Je t'ai déjà dit que je pouvais conquérir le monde avec une seule main
Aussi longtemps que tu tenais l'autre
Maintenant, tout ce qu'il me reste est ce souvenir,
Mais je vais continuer à conquérir le monde.
Peu importe où tu es,
Je resterais forte, je resterais grande,
Parce que je sais que tu ne voudrais pas me voir tomber.
Quelque soit le succès que je célèbre,
Je penserais toujours à toi en premier
Parce que tu es ma plus grande inspiration.
Et je veux que tu sois fier de moi,
Je veux juste que tu sois fière de ton amie.
Mais j'aimerais aussi que tu continues,
Je veux que tu gagnes même si je ne peux pas être là pour me réjouir avec toi.
Je veux que tu t'adores,
Je veux que tu sois toi-même.
Sois la lumière que tu veux voir dans le monde.
Tu as tout ce dont tu as besoin à l'intérieur de toi,
Et tu le sais
Je te l'ai dit plus qu'assez,
Mais je veux que tu t'en souviennes pour toujours.
J'espère que tu te rappelles mes paroles quand tu te sentais seul,
J'espère que tu te souviens de tous les mots que je t'ai dit quand tu te rabaissais,
Et j'espère que tu trouveras la force de te relever si jamais tu tombes,
Je sais que tu peux
Je sais que tu le feras.
La personne que j'ai vue à l'intérieur de toi peut tout combattre :
Tu es fort,
Tu es intelligent,
Tu es merveilleux,
Tu pourrais déplacer des montagnes si tu le voulais.
Tu devrais croire en toi, parce que moi, je crois en toi.
Et peu importe ce qui arrive,
Peu importe ce que tu fais,
Peu importe où tu es dans le monde,
Peu importe où je suis,
Je t'aimerais toujours
Et ça ne changera jamais.
Peut-être que je suis le Soleil et que tu es la Lune,
Mais ils peuvent être vus ensemble dans le même ciel parfois.

Jusqu'à ce qu'on se revoie,
Prends soin de toi.
2
4
0
2

Vous aimez lire UneHistoiree ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0