18 -Mia

2 minutes de lecture

- Dommage, moi qui voulais vous parler du rêve érotique que j'ai eu, ce sera pour une autre fois, je dis en souriant.

Je le regarde dans les yeux. L'effet que je lui fais me plait bien. Ses pupilles sont dilatées, sa mâchoire crispée, sa respiration accélérée et une belle bosse s'est formée sous mes yeux. Je tente de reprendre sa main pour continuer mon petit jeu mais il se redresse et m'interdit l'accès à mon jouet :

- Relève-toi et enlève cette jupe, il ordonne d'une voix rauque.

Je fais ce qu'il dit ; je détache la fermeture éclair sur le côté de ma jupe et me trémousse en l'enlevant. J'exagère mes mouvements. Je ne cesse de le regarder dans les yeux pour lui donner envie. Je ne sais pas d'où me vient cet élan de confiance. Sous la jupe, je révèle le string rouge que j'ai choisi conscencieusement sans savoir que je le rencontrerais et me retrouverais dans son salon à lui faire un mini Strip-tease.

Je relève mon chemisier juste au-dessous de mon nombril pour qu'il puisse bien distinguer la main que je passe dans mon entre jambe. J'obtiens la réaction attendue, il grogne :

- Viens me chevaucher !

Je secoue la tête. Je sens mon doigt caresser mon mont de venus. Je le titille. Je me caresse, me donne du plaisir comme si j'étais toute seule. Je ferme les yeux et je pense au rêve que j'ai eu. Lui sur moi. Lui en moi. À travers le tissu, de ma main libre je prends mes seins en mains. Ma respiration s'accélère. Je ne suis plus avec lui : je suis avec cet homme qui m'a fait doucement l'amour, qui ne m'a pas brusqué ou qui ne m'a rien interdit.

- Raconte-moi ton rêve.

Cet ordre me ramène à la réalité de mes gestes. J'ouvre les yeux, je découvre l'homme en face de moi, le regard brillant et une main sur son pantalon en train de se masser son entre jambe. À cette vision, je décide de laisser tomber mon clitoris pour m'enfoncer un doigt, je gémis.

- Je... ooooh .... Un homme me faisait l'amour... nous étions dans le noir...

Tout en parlant je continue le jeu de mes mains dans ma culotte. Je ne suis pas loin de l'orgasme ; il le sait.

- Nous ne pouvions pas nous voir... Mmmh... il me caressait et m'embrassait. J'étais toute nue et il m'a prise, il m'a faite sienne, dans tous les sens. Il me dominait... aaaaaah monsieur.

Je jouis, la tête renversée en arrière, les yeux fermés. Je sens des décharges dans tout le corps. Mes jambes ne me tiennent plus, je me sens tombée jusqu'à ce que des bras me prennent en étau. Je n'arrive plus à réfléchir. Je ne suis que sensations, contre le torse de mon maitre, je me laisse bercer par sa respiration.

Annotations

Recommandations

Sky-is-Torn
Un recueil de poèmes estival, que je poste après relecture...

Vingt-sept poèmes en prose pour parler d'Éternité, d'Infinité, mais surtout d'existences... Ils ne servent à rien, ce ne sont que des poèmes. Des mots que je laisse emporter par le vent. Ce ne sont que des mots qui ne riment même pas. Quelques mots choisis au hasard, de belles images qui nourrissent votre imagination.
9
11
2
8
Défi
/Sl4shh /
Clotilde a 26 ans, très insouciante, elle est tout à fait heureuse dans sa petite vie tranquille. Jusqu'au jour où une certaine Justine vient frapper à sa porte. La jeune femme va se retrouver plongée dans un domaine qu'elle connaît sur le bout des doigts, mais qu'elle avait réussi à écarter de sa mémoire.
2
6
0
1

Vous aimez lire UneHistoiree ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0