18 - Nilson #2

2 minutes de lecture

Je suis au téléphone avec Jonathan quand ma mère entre furie dans mon bureau. Je ne sais pas ce qu'elle a et je ne suis pas d'humeur à écouter ses balivernes. Elle a une enveloppe marron dans la main et la pose devant moi. Les sourcils froncés et le regard perçant je comprends qu'il se passe quelque chose de pas très net. Je salue John avant de raccrocher :

- Que vous arrive-t-il, mère ?

Tout en disant cela, je prends l'enveloppe qu'elle m'a lancé et l'ouvre ; je ne quitte pas ma mère du regard.

- Tu as pris contact avec elle.

Je fronce les sourcils, qu'est ce qu'elle raconte ? Je sors les photos de l'enveloppe : je suis choqué par ce que j'y découvre. Des photos de nous, Mia et moi ; je les fais défiler il y en a cinq. Et sur toutes nous sommes devant la maison de Mme Schmidt, nous en sortons ou nous nous embrassons, main dans la main. Ces images sont explicites, il n'a pas doutes sur notre relation. Et ma mère les a vu.

- Comment as-tu eu cela ? Je rugis

- J'ai contacter un de ses collègues et il a fais le travail qu'il fallait contre une maudite somme.

Je paris sur Marc.

- Je crois qu'il s'appel Matt ou Marc, je ne sais plus, elle continue.

Je vais le tuer.

- Tu sais mon chéri, tu t'es vendu tout seul quand nous nous sommes disputés. Je savais qu'il se passait quelque chose, les mères sentent ces choses-là.

Comment ose-t-elle dire ces chose-là ? Hors de moi je saute sur mes pieds et tape du poing sur la table :

- Tu n'es pas ma mère ! Nous n'avons rien en commun !

Ma déclaration ne lui fait aucun effet – j'en suis d'autant plus frustré. Elle fait le tour du bureau :

- Tu vas t'assoir et m'écouter, tu m'entends ?

Meme si elle est plus petite que moi, je n'ai pas d'autre choix que de faire ce qu'elle me dit. Je suis faible !

- Tu vas arrêter toute relation avec elle...

Je ne la laisse pas terminer :

- Jamais !

- Oh que si !

- Non ! Pourquoi devrais je faire ce que tu me dis ? Tu m'as menti, sur tout ! Tu ne m'as pas dit qu'Enzo la mise enceinte, et qu'il a un enfant, Qu'elle est complètement brisée. Tu ne m'as rien dit de tout cela !

A ma tirade, elle me regarde horrifier, elle fait un pas en arrière. Mais elle reste désarmée que quelques secondes :

- Saches, maintenant, que si tu ne la quitte pas je reverrai cette petite fille en orphelinat où elle périra. Pour l'instant elle est dans un endroit sécurisé où elle a toute l'éducation dont elle a besoin et elle est en bonne santé. Ce serait bête, qu'elle se retrouve à faire une overdose qui lui couterai la vie. Crois moi Nilson, je suis prête à tout pour que cette pute s'éloigne de nos vies !

Alors l'enfant de Mia est une petite fille et c'est ma mère qui se charge d'elle. J'aurais dû m'en douter, elle n'aurait pas laissé un moyen de pression s'enfuir aussi facilement. Cette femme est un monstre !

Je ne trouve pas autre chose à dire que :

- Mère, je vous hais !



Annotations

Recommandations

Défi
Komakai
Réponse au défi "Sans verbe conjugué" de TristesseExistenSyel. Avec une tentative de poésie, je vous prie !
1
0
0
0
Nagatsu
J'aime définitivement l'automne !
4
4
0
0
Défi
Romane LEFEVRE

Cher Meilleur Ami,

J'espère que tu vas bien.
Depuis que tu es parti,
Ça n'a pas été très facile.
Mais, je veux te dire merci.
Même si ça m'a brisé en un million de petits morceaux quand tu m'as quitté,
Je veux te dire merci.
Même si tu me manques chaque jour,
Je veux te dire merci.
Merci de m'avoir inspirer,
Pousser à faire face à mes peurs,
Tu me donnes envie d'être meilleure,
Tu me donnes envie de travailler sur moi-même,
Et même si faire ça sans toi à mes côtés est l'une des choses les plus difficiles que j'ai eu à faire,
Je le fais.
Et je souhaite que tu puisses me voir,
Je souhaite que tu puisses être ici pour me regarder me transformer en cette nouvelle personne,
Mais tu n'es pas là.
J'espère juste que tu es fier de moi.
Je ne suis pas folle,
Je suis juste en peine.
Mais, on ne peut avoir d'arc-en-ciel sans un peu de pluie, non ?
Je t'ai déjà dit que je pouvais conquérir le monde avec une seule main
Aussi longtemps que tu tenais l'autre
Maintenant, tout ce qu'il me reste est ce souvenir,
Mais je vais continuer à conquérir le monde.
Peu importe où tu es,
Je resterais forte, je resterais grande,
Parce que je sais que tu ne voudrais pas me voir tomber.
Quelque soit le succès que je célèbre,
Je penserais toujours à toi en premier
Parce que tu es ma plus grande inspiration.
Et je veux que tu sois fier de moi,
Je veux juste que tu sois fière de ton amie.
Mais j'aimerais aussi que tu continues,
Je veux que tu gagnes même si je ne peux pas être là pour me réjouir avec toi.
Je veux que tu t'adores,
Je veux que tu sois toi-même.
Sois la lumière que tu veux voir dans le monde.
Tu as tout ce dont tu as besoin à l'intérieur de toi,
Et tu le sais
Je te l'ai dit plus qu'assez,
Mais je veux que tu t'en souviennes pour toujours.
J'espère que tu te rappelles mes paroles quand tu te sentais seul,
J'espère que tu te souviens de tous les mots que je t'ai dit quand tu te rabaissais,
Et j'espère que tu trouveras la force de te relever si jamais tu tombes,
Je sais que tu peux
Je sais que tu le feras.
La personne que j'ai vue à l'intérieur de toi peut tout combattre :
Tu es fort,
Tu es intelligent,
Tu es merveilleux,
Tu pourrais déplacer des montagnes si tu le voulais.
Tu devrais croire en toi, parce que moi, je crois en toi.
Et peu importe ce qui arrive,
Peu importe ce que tu fais,
Peu importe où tu es dans le monde,
Peu importe où je suis,
Je t'aimerais toujours
Et ça ne changera jamais.
Peut-être que je suis le Soleil et que tu es la Lune,
Mais ils peuvent être vus ensemble dans le même ciel parfois.

Jusqu'à ce qu'on se revoie,
Prends soin de toi.
2
4
0
2

Vous aimez lire UneHistoiree ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0