18 - Nilson #2

2 minutes de lecture

Je suis au téléphone avec Jonathan quand ma mère entre furie dans mon bureau. Je ne sais pas ce qu'elle a et je ne suis pas d'humeur à écouter ses balivernes. Elle a une enveloppe marron dans la main et la pose devant moi. Les sourcils froncés et le regard perçant je comprends qu'il se passe quelque chose de pas très net. Je salue John avant de raccrocher :

- Que vous arrive-t-il, mère ?

Tout en disant cela, je prends l'enveloppe qu'elle m'a lancé et l'ouvre ; je ne quitte pas ma mère du regard.

- Tu as pris contact avec elle.

Je fronce les sourcils, qu'est ce qu'elle raconte ? Je sors les photos de l'enveloppe : je suis choqué par ce que j'y découvre. Des photos de nous, Mia et moi ; je les fais défiler il y en a cinq. Et sur toutes nous sommes devant la maison de Mme Schmidt, nous en sortons ou nous nous embrassons, main dans la main. Ces images sont explicites, il n'a pas doutes sur notre relation. Et ma mère les a vu.

- Comment as-tu eu cela ? Je rugis

- J'ai contacter un de ses collègues et il a fais le travail qu'il fallait contre une maudite somme.

Je paris sur Marc.

- Je crois qu'il s'appel Matt ou Marc, je ne sais plus, elle continue.

Je vais le tuer.

- Tu sais mon chéri, tu t'es vendu tout seul quand nous nous sommes disputés. Je savais qu'il se passait quelque chose, les mères sentent ces choses-là.

Comment ose-t-elle dire ces chose-là ? Hors de moi je saute sur mes pieds et tape du poing sur la table :

- Tu n'es pas ma mère ! Nous n'avons rien en commun !

Ma déclaration ne lui fait aucun effet – j'en suis d'autant plus frustré. Elle fait le tour du bureau :

- Tu vas t'assoir et m'écouter, tu m'entends ?

Meme si elle est plus petite que moi, je n'ai pas d'autre choix que de faire ce qu'elle me dit. Je suis faible !

- Tu vas arrêter toute relation avec elle...

Je ne la laisse pas terminer :

- Jamais !

- Oh que si !

- Non ! Pourquoi devrais je faire ce que tu me dis ? Tu m'as menti, sur tout ! Tu ne m'as pas dit qu'Enzo la mise enceinte, et qu'il a un enfant, Qu'elle est complètement brisée. Tu ne m'as rien dit de tout cela !

A ma tirade, elle me regarde horrifier, elle fait un pas en arrière. Mais elle reste désarmée que quelques secondes :

- Saches, maintenant, que si tu ne la quitte pas je reverrai cette petite fille en orphelinat où elle périra. Pour l'instant elle est dans un endroit sécurisé où elle a toute l'éducation dont elle a besoin et elle est en bonne santé. Ce serait bête, qu'elle se retrouve à faire une overdose qui lui couterai la vie. Crois moi Nilson, je suis prête à tout pour que cette pute s'éloigne de nos vies !

Alors l'enfant de Mia est une petite fille et c'est ma mère qui se charge d'elle. J'aurais dû m'en douter, elle n'aurait pas laissé un moyen de pression s'enfuir aussi facilement. Cette femme est un monstre !

Je ne trouve pas autre chose à dire que :

- Mère, je vous hais !



Annotations

Recommandations

cornelie
Amanda est une jeune journaliste danoise, ambitieuse et déterminée. Elle reçoit un jour une proposition pour partir à l'étranger. Celle-ci va changer sa vie, elle couvrira de nombreux points chauds de la planète jusqu'à sa rencontre avec un concepteur de génie qui la fascine. N'est-elle pas allée trop loin ?
Histoire librement inspirée de celle de Kim Wall.
7
15
18
5
Gueguette


Il était une fois une Reyne qui était abeille et des abeilles qui aimaient le miel,
La Reyne, Reyne du miel, nourrissait toutes les abeilles,
Qui se languissaient d'avoir toujours plus de miel,
Mais le miel, de la belle Reyne, était un luxe à préserver,
Et voilà comment, la Reyne des abeilles, était prisonnière d'une prison dorée.
2
4
2
0
Défi
An-Sé
A ma grand-mère
13
10
0
5

Vous aimez lire UneHistoiree ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0