10 - Mia

5 minutes de lecture

Nous venons de sortir de notre séance thérapie. Nilson, derrière moi, m'escorte jusqu'à la voiture que j'ai emprunter à Bianca. C'est le silence entre nous. Je réfléchis à ce qu'on s'est dit avec Mme Schmidt. Je lui ai dit ce que je ressentais quand je voulais me faire du mal et puis nous nous sommes rapprochés doucement dans cette salle.

- Tu rentres à l'appartement ? il me demande en me rattrapant.

- Non, je dine avec Bianca et son Maitre... Est-ce que tu veux venir ? je propose.

Il me dépassé et s'adosse à la voiture avec un sourire carnassier :

- Je veux bien, meme si ton amie ne m'aime pas trop.

Il m'attrape la main et me tire vers lui. Nos deux corps se collent, il glisse sa main sur ma joue avant de m'embrasser fougueusement. Ses lèvres caressent les miennes, sa langue cherche la mienne ; je m'accroche à sa veste. Mon cœur est prêt à s'arrêter. Je l'aime. Les papillons ne cessent de surgir dans mon ventre. Je sens son excitation contre moi, on dirait deux ados en train de se bécoter mais je me sens bien comme ça. C'est la première que je ressens ça. J'arrive enfin à me séparer de lui. Nos regards se croisent, je suis envoutée. J'ai enfin ce que je désire depuis le matin.

- Merci, je chuchote.

Ses sourcils se froncent, il ne comprend pas ce que je veux dire :

- De me supporter et de me pardonner, je rajoute.

Il sourit, il glisse une de ses mains dans mes cheveux et les ébouriffent. On dirait que je suis une enfant quand il fait ça. Et ça ne me dérange pas.

- Je te suis en voiture, d'accord ?

Je hoche la tête.

Je monte dans ma voiture tandis qu'il s'en va rejoindre la sienne. J'allume la musique et démarre. Cet après-midi, Bianca m'a demandé de passer diner avec Daniel et elle. Elle a une annonce à me faire. Je ne sais pas ce qu'elle va me dira mais j'espère que ça ne va pas être grave.

***

Nous sommes à la porte d'entrée, mon compagnon derrière moi, entendons de la musique étouffée par la porte. Nous entrons dans l'appartement, une bonne odeur en emmène. Bianca doit faire à manger, elle adore ça ; elle arrive mieux à gérer son stresse. Je peux donc en déduire qu'elle ne sait pas à quoi s'attendre de ma réaction.

- C'est nous, on est là, je cris pour qu'elle puisse m'entendre par-dessus ce brouhaha.

Je la découvre en compagnie de Daniel dans la cuisine. Je salue ce dernier par hochement de tête et prends Bianca dans mes bras. Elle prend la petite télécommande posée sur le comptoir, et baisse le son de la sono avant de me dire :

- Tu as l'air en meilleur état que tout à l'heure.

Je hoche la tête, en souriant. Elle me glisse à l'oreille :

- J'espère que tu me diras tout... quand tu seras prête.

Elle m'adresse un dernier sourire avant de saluer Nilson en lui serrant la main. Ce dernier vient se coller à mon dos, en glissant sa main sous mon t-shirt, sur ma taille, où il y a les pansements de ce matin.

- Vous voulez un verre ? Nous demande Daniel en brandissant une bouteille de vin.

- Oui, j'en veux bien, réponds Nilson.

- Moi aussi, j'ajoute

Daniel nous sert, il tente de nous faire la discussion tant bien que mal. Meme s'il m'a aidé pour le club et que c'est l'amour de mon amie, je n'arrive pas à être gentille avec lui. C'est instinctif, c'est plus fort que moi, j'en suis incapable. Après une poignée de minute à écouter la conversation entre Nilson et Daniel sur les différentes façons de dominer tout en ayant du respect, je tente de les couper pour m'adresser à mon maitre :

- Est-ce que vous voulez que je vous fasse visiter l'appartement, monsieur ?

Je me tourne vers lui en battant des cils. Je le sens se raidir, j'en rajoute en me mordant la lèvre inferieure. Je sens ses ongles presser ma hanche :

- Oui, bien sûr.

Il se tourne quelques secondes vers Daniel :

- Tu vois il faut lui donner assez de confiance pour qu'elle puisse faire des avances comme celles-ci sans qu'elle se déloge de sa case de soumise. Et ça marche avec toutes les soumises bien dressées.

Son interlocuteur, Bianca et moi rions à cette dernière phrase. Quelque peu gênée par la situation, je prends la main de Nilson pour le tirer vers le couloir. Il n'émet aucunes objections. Je l'emmène jusqu'à ma chambre et ferme la porte à clef derrière nous avant de le pousser dans le lit. Je ne sais pas ce qu'il me prend, j'ai une envie folle de lui. J'ai besoin de lui, de son toucher et de ses baisers. Je suis complètement accro à lui. Je me positionne califourchon sur lui.

- Moi qui pensais découvrir l'endroit où...

Je ne le laisse pas terminer, je prends son visage en coupe et l'embrasse. Je ne suis plus e position de soumise je le sens. Mais je continu à l'embrasser avec ferveur. Je n'ai pas le temps de dire ouf qu'il me prend par la taille et m'allonge sur le lit, tout cela sans détacher ses lèvres des miennes. Il les déplace sur mon menton, ma joue, ma nuque. Ses mains se baladent sur mon corps, une de ses mains est sous ma jupe à malaxer la chair de mes fesses. Je tremble d'excitation, mon cœur palpite :

- Nilson... Touche moi...

- Mais je te touche, minou, il rit.

Il voulait jouer. Je gémis :

- Monsieur, s'il vous plait...

- Supplie-moi, ordonne-t-il.

Il a arrêté tous mouvements. Au-dessus de moi, il scrute ma réaction. Je n'ose plus le regarder dans les yeux et murmure, le rouge aux joues :

- Maitre, je vous en supplie, touchez-moi. Faites-moi jouir, s'il vous plait. Je ferais tout ce que vous voulez en échange...

Je peux voir sa poitrine trembler, il rie sous cape. Il glisse sa main sous mon menton pour que je puisse le regarder dans les yeux :

- Je compte bien me souvenir de cette promesse. Tu ne paie rien pour attendre, minou.

Il se penche pour m'embrasser, il est interrompu par Bianca qui frappe à la porte :

- Mia, c'est prêt. Venez manger, ça va refroidir.

Nilson me regarde avec un sourire en coin :

- Ce n'est pas mal d'attendre quelques fois. Tu as quatre heures de liberté maximum avant que je ne te retouche et là j'irais jusqu'au bout. Tu auras intérêt à tenir ta promesse.

Annotations

Recommandations

Blue Cat
Tels des monuments,
À toute époque ils s'élancent,
Les arbres bavards.
40
27
2
1
Défi
phillechat
Liberté poésie
3
0
0
2
Adrien Zviaguine
Ce texte est le chapitre premier d'une petite histoire écrit à deux avec Natacha Tibi. Le second chapitre sera publié par elle.
2
4
0
1

Vous aimez lire UneHistoiree ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0