4 - Mia

6 minutes de lecture

Je me tourne vers la voix que je connais si bien. Il fusille du regard Marc avant de m'observer. Il pose une main sur ma joue, et m'embrasse. Le baiser est brutal, fort. J'ai l'impression d'avoir à faire à un homme de Cro-Magnon qui revendique son territoire. J'aime ça. Je réponds avec la même ferveur à son baiser. Je m'accroche à sa chemise. Mon entre jambe se réveille, je veux plus, qu'il me prenne maintenant. Cependant il décolle ses lèvres des miennes. Je ne regarde que lui pendant qu'il se tourne vers Marc :

- Si j'apprends que tu lui as fait des avances, je te fais virer de ton poste et tu ne trouveras plus de boite qui voudra te prendre, compris ?

Je n'entends pas la réponse et je m'en fous un peu. Mon amant me fait face, il me chuchote à l'oreille :

- Arrête de me fixer comme ça sinon je te prends devant tout le monde.

Oui ! On commence quand ?! s'extasie ma conscience.

Il s'assoit à mes côtés et tient ma main. J'apprécie son toucher. C'est ce moment que choisit Bianca pour revenir. Elle est étonnée de voir Nilson ici. Elle le salue. Elle ne l'aime pas et ne le cache pas. Elle ne lui fait pas confiance depuis qu'elle sait qu'il est le frère d'Enzo. Je sais qu'elle s'en fait juste pour moi et ne critique pas mes choix, ça ne l'empêche pas de m'avoir à l'œil.

Je contemple du coin de l'œil mon homme. Il est beau. Il porte comme à son habitude un costume noir qui recouvre une chemise immaculée et laisse paraitre une cravate tout aussi noire. Je remarque qu'il a taillé sa barbe ce matin après mon départ. Je descends mes yeux le long de sa nuque où il y a le suçon que j'ai laissé la nuit dernière pendant notre séance de bécotage. Il est discret, à moitié caché par le col de sa chemise. On ne peut le remarquer si seulement on le sait ou si Nilson se déshabille. Je suis contente de mon coup.

Je sens mon compagnon, alors qu'il tente de converser tant bien que mal avec mon amie, entrainer ma main sous la table, sur sa cuisse. Je me laisse faire. Je ne sais pas à quoi il joue. J'ai peur qu'on nous remarque, c'est excitant. J'inscris un sourire sur mon visage tout en évitant de rougir. Il fait glisser ma main sur son entre jambe. Je le découvre complètement exciter. Gênée, je retire ma main.

- Nilson, j'aurais des questions à te poser ? Dit Bianca.

Il me lance un regard étonné et lui répond :

- Oui, tout ce que tu veux mais si tu peux me les poser quand on ne sera pas en public, ce serait pas mal.

Bien répondu !

- Je vais au bureau continuer ce qu'on a commencé tout a l'heure, intervient Marc à Bianca.

Il lui fait la bise, serre la main de Nilson et m'adresse un sourire avant de partir.

- Au moins il sait quand il est de trop, remarque mon maitre.

Bianca n'attend pas avant de l'attaquer :

- Penses-tu que votre relation va durer ?

Mais qu'est ce qu'elle fait ? Je lui ai parlé de mes doutes mais ce n'est pas pour lui poser la question. Cependant j'aimerais bien avoir la réponse, savoir ce qu'il en pense ? Je ne réagis donc pas et le laisse aux mains de mon amie.

- Je crois, oui.

- Comment tu qualifies votre relation ? Est ce qu'elle est purement sentimentale ou purement sadique ou un peu des deux ?

Elle aurait pu me la poser cette question. Bien sûr qu'elle est purement sadique, malgré qu'il me dise qu'il m'aime. Il est avant tout mon maitre. Il ne m'a jamais invité ou nous ne sommes jamais sortis en public. Donc notre relation est purement sadique c'est sûr.

Je bois une gorgée de café en attendant sa réponse.

- Un peu des deux, je pense.

Sa réponse me fait avaler de travers. Je m'étouffe.

Oh mon dieu ! Je ne l'avais pas vu venir celle-là. J'espère qu'il ne se doute de rien mais faudra que je lui en parle.

- Jusqu'où t'es prêt à aller pour elle ? Continue Bianca.

- Je suis prêt à tuer pour elle... je retrouve mon amour d'enfance... la seule que j'ai aimée d'ailleurs... je suis toujours aussi fou d'elle.

Je suis touchée par cette petite déclaration, je souris.

- Et tu ne penses pas qu'à un moment ou à un autre ça va bloquer ? tu sais quand tu voudras la présenter à ta famille ou quand tu voudras l'épouser ou quand elle sera enceinte ?

Je recrache une seconde fois mon café. Mais pourquoi elle fait ça ? Elle sait que je ne veux plus d'enfant. Elle me lance un regard désolé.

- Eh bien... je la présenterai à mon père, ma seule famille et Marius serait ravi de la revoir. Il n'a pas cessé de me parler d'elle depuis qu'il a perdu la mère à Mia.

L'évocation de ma mère, et du bébé que j'ai eu dans une même conversation, me font monter les larmes aux yeux. Ce sont encore des épisodes de mon passé que je n'ai pas su exorciser. Je les essuie discrètement.

- A ce que j'ai compris ta mère est encore dans ta vie. Pourquoi ?

A cette question il se tourne vers moi, il se doute que j'en ai parlé avec Bianca. Je hoche les épaules, il répond :

- C'est pour le travail. Ma mère est mon associée. Après cette histoire je l'ai envoyé pour qu'elle s'occupe de la filiale à Paris parce qu'elle ne pouvait plus voir Nice et que moi je ne voulais plus la voir, elle.

Nous entendons un téléphone sonner. Nilson fouille sa poche et sort le sien. Il décroche :

- Allo ?... Elle est arrivée ?... Très bien fermez la porte à clé de ma chambre, celle de mon bureau et celle de ma salle de jeu. Je voudrais aussi un vigile dans chaque pièce de la maison. Oui, dites-lui que je la rejoindrais quand j'aurai fini... non laissez lui son espace privé dans sa chambre et sa salle de bain. Très bien.

Elle ? Qui est ce ? Il rejoint une femme ce soir chez lui. C'est ça son imprévu ? J'ai un pincement au cœur. Je me sens presque trahie, il a dit que c'était une relation exclusive. Il s'amuse déjà à aller voir ailleurs.

- Qui est ce que tu vas rejoindre ce soir ? Demandé-je timide

- Une associée, Dit-il bref.

Sans m'adresser un regard de plus, il m'embrasse sur le front et s'en va. Je ne comprends pas son comportement. Je prends mon téléphone et écris un message :


De : Mia Roy

A : Monsieur

Dois-je m'inquiéter ? Qui est cette femme ? Est-ce que tu vois une autre soumise ?


Je sens le regard fixe de Bianca. Je lui lance un coup d'œil. Elle m'observe, je sais qu'elle veut dire quelque chose et s'en empêche. Nous restons une poignée de secondes ainsi jusqu'à que je craque :

- Dis ce que tu penses !

Elle hoche les épaules :

- Je crois qu'il est beaucoup plus engagé dans votre relation que toi. Mais ce n'est pas Mia qu'il aime, c'est Amelia qu'il n'a jamais connue. C'est elle qu'il apprécie.

Pour être franc, ça l'est.

- Et puis cette femme qu'il rejoint chez lui et dont apparemment il se méfie, ce ne doit être qu'une ex ou une amie. A ta place je le rejoindrai ce soir pour qu'il ne passe pas la nuit avec elle.

- Tu crois ?

Elle hoche la tête énergiquement. Alors je reprends mon téléphone et lui renvoie un message :


De : Mia Roy

A : Monsieur

Après le travail, je serais à l'appartement. Je t'attendrais, j'ai besoin de ton corps contre le mien pour m'endormir.

Je préfère la jouer en finesse. Je ne sais pas qui peut être cette femme, elle pourrait vite m'évincer. Si c'est une ex, avec qui il a repris contact, je ne lui pardonnerais pas. Pas seulement pour sa triche mais aussi pour son hypocrisie. Ce matin même et ce depuis notre réconciliation, il m'harcele pour me faire avouer ce que j'ai fait au club, m'accusant implicitement, d'avoir couché avec Gaël. Ce que je ne ferais jamais, il le sait ; je ne me suis pas donnée à lui, je n'irai pas me donner à un inconnu, c'est complètement idiot.

Je sens mon téléphone vibrer sur la table. Un message, je l'ouvre :

De : Monsieur

A : Mia Roy

Tu n'as pas à t'inquiéter, elle ne t'arrive pas à la cheville.

D'accord je te rejoindrais aussi vite que je le pourrais.

Hâte de te prendre dans mes bras et sentir ton odeur.

Son message me fait sourire. Il a toujours les mots justes.

Annotations

Recommandations

Sétan Maud
Après toutes les épreuves subies, Amaranthe doit faire face à la destruction totale et complète de Septuna, et Ravine court toujours. Tout espoir est-il réellement perdu?
1
0
0
173
Défi
Rasaphine Otsaka

Le temps passe, les siècles défilent, les civilisations évoluent, les technologies aaussi,les saisons se renouvellent. Mais ce qui est plus beau à voir renaître c'est une personne. Une personne qui après avoir vécu les pires période de sa vie, se relève. Les personnes qui par exemple sont passées par une dépression et qui passent ce cap et reprennent une vie normale. Eux renaissent. Avant ils n'étaient que des épaves. Ils étaient l'ombre de eux même. Lorsqu'ils reprennent confiance en eux, rassemblent toutes leurs forces pour s'en sortir. Ils renaissent tel un Phoenix. Les personnes qui sortent de période difficile, où comme on dit "d'une mauvaise passe", eux sont l'exemple de la renaissance. 
2
1
4
0
Romuald G. Benton
Je fais parfois d'étranges rêves, ils me servent à écrire des tranches d'histoires, souvent en butte au butin.
0
5
4
16

Vous aimez lire UneHistoiree ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0