Chapitre 73

7 minutes de lecture

Les tensions deviennent quotidiennes entre Lilian et moi et nos disputes se multiplient.

- Je comprends pas pourquoi ça ne marche pas !!! Y a aucune raison !!! Faut changer de médecin Abby, celui là est incompétent.

- C’est lui qui m’a sauvé la vie lors de ma Grossesse Extra utérine.

- Il t’a baisé un ovaire !!!

- Il avait pas le choix !!!

Titi se mêle comme d’habitude de nos disputes avant que je ne finisse en larmes.

- Calmez vous, vous êtes sur les nerfs et vous devriez faire une pause dans votre projet bébé, ça vous rend dingue.

- Facile, quand toi tu peux foutre ta femme enceinte comme tu veux.

- C’est ça alors le problème ? Putain Lilian, qu’est ce qu’il t’arrive ? Depuis quand tu rages de me voir heureux ?

Je vois Lilian se décomposer.

- Je sais pas pourquoi je réagis comme ça.

- Tu devrais arrêter de prendre ça ? Dis-je en montrant les gélules.

- Elle n’a pas tord. Me soutien Titi.

Mais Lilian campe sur ses positions.

- Ca te bousille Lilian !!! Dis-je

- Non ce qui me bousille c’est la merde que t’as foutu avec ce putain de connard !!!

- Pardon ? Parce que c’est de ma faute maintenant ?

- Y a bien une raison pour qu’il te veuille autant.

Ses mots me blessent et il le voit.

- Désolée bébé, je dis de la merde. Dit-il en s’approchant de moi mais je recule.

- Trop facile de me balancer des horreurs et t’excuser après.

- Bébé stp, le laisse pas foutre la merde entre nous.

- C’est toi qui la fous la merde Lilian.

Luna arrive avec une enveloppe kraft, ce qu’il vaut un silence pesant dans la pièce.

- Qu’il aille se faire foutre. Dis-je en balançant l’enveloppe au feu en regardant Lilian.

- Putain Abby, ça pourrait être des indices !!! Tu déconnes là !!!!

- Je veux plus vivre en redoutant les enveloppes, les e-mails, les enlèvements ou je ne sais quoi encore.

Ma décision est prise, je demande pardon à Gaby mais je décide de ne pas répondre et de même pas lire les e-mails qui vont droit à la corbeille.

- Encore un courrier. Ouvre Abby. Me dit Lilian

- Non.

L’enveloppe finit au feu comme celle d’avant. Celle ci était plate, donc je suppose que mon ami n’a pas perdu d’autres doigts. Ma décision à l’air de poser problème au taré car je me retrouve avec des enveloppes au travail maintenant. J’ai pas dis à Cathy qu’il l’avait en visé mais elle a été mise sous protection elle aussi.

- Tiens, t’as du courrier. Dit-elle

J’ouvre pour être sur que ça soit lui mais lorsque je vois les premières lettres découpées, je balance ça dans le destructeur de document sans lire. Je m’excuse chaque jour auprès de Gaby qui doit subir les frustrations de son agresseur par ma faute.

Lilian : T’es toujours fâchée contre moi bébé ?

Moi : Non mais je veux que tu arrêtes de prendre ses saloperies

Lilian : On en a déjà discuté Abby

Moi : Alors je suis toujours fâchée.

Alors que je finis ma journée, Cathy vient me voir dans ma salle.

- Ton mari canon, est là.

- Lilian ?

- T’as plusieurs maris canons ?

On ricane et j’ouvre ma porte à Lilian qui tient dans ses mains une rose rouge.

- Jte demande pardon bébé, j’arrête tout, je veux pas te perdre.

- Tu arrêtes les gélules ?

- Ouais j’ai tout foutu à la poubelle, c’est fini.

Je ne peux pas m’empêcher de sauter au cou de Lilian. Nos baisers sont désespérés et il chuchote à mon oreille que je lui ai manqué.

- Toi aussi.

Je lui retire sa veste et il m’arrête net.

- J’ai été un vrai connard avec toi, j’ai pété les plombs Abby, je veux pas que tu te forces.

- Je me suis jamais forcée avec toi, c’est juste que c’était éreintant.

- Jte demande pardon.

- J’ai envie de toi Lilian. Dis-je en ouvrant sa chemise.

- Oh Abby. Dit-il lorsque je descends plus bas.

Son sexe perle déjà et je lape son gland pour récupérer le précieux liquide. Il ferme les yeux lorsque je le prend dans ma bouche et je le suce pour le faire jouir.

- Bébé attend !!! Abby bordel arrête !!!

Il m’a prise pendant des nuits entières, ce soir je vais le faire jouir dans ma bouche, qu’il veuille ou non.

- Putain !!!! Arrête putain, je veux jouir dans ta chatte !!!

Ce soir hors de question que je pense à notre projet bébé, je le veux depuis un moment dans ma bouche, maintenant que je l’ai, il est pas prêt de sortir de ma bouche.

- Oh Abby ta bouche est divine, stp arrête...grimace t’il

Il tente de me retirer son sexe de la bouche mais j’aspire et il comprend que plus il m’éloignera, plus la pression de ma bouche se fera et l’amènera proche de l’orgasme.

- Salope !!! Tu vas me vider !!! Dit-il en attrapant mes cheveux et en me faisant aller plus vite.

Son excitation prend le dessus et je retrouve mon mari entreprenant et invasif lorsqu’il m’impose une fellation des plus profondes. Son regard est brillant alors que je sens mes larmes d’étouffement couler sur ma joue.

- Bordel je vais jouir !!!!

Je sens son sperme couler dans ma gorge et je me délecte. Mais à peine j’ai terminé il reboutonne son jean et m’envoie un regard noir.

- C’est du viol ça Abby.

- Tu vois ce que ça fait quand on joue comme ça. Dis-je

- C ‘était une putain de vengeance ?

- Non une envie que tu as ignoré trop longtemps.

- Tu crois qu’on peut se le permettre Abby ?

Je regarde Lilian qui ne décolère pas.

- J’abandonne Lilian, je veux plus d’enfant.

Ma décision lui tombe dessus et je sens qu’on va repartir dans les engueulades.

- Tu peux répéter là ? Dit-il sèchement

- Je veux plus d’enfant Lilian, j’en ai marre de prendre ma température, de faire l’amour que pour ça, de pas pouvoir avaler ton sperme ou refuser que tu jouisses lors d’une sodomie car tu veux me faire un enfant. T’es obsédé par ça Lilian, t’as été jusqu’à prendre des merdes.

- J’ai arrêté je t’ai dis.

- Je sais et tant mieux mais...on a June, c’est très bien comme ça.

- Et moi si je veux un autre enfant ?

- Je suis désolée.

Sa colère éclate et je l’ai rarement vu aussi en colère.

- T’es une putain d’égoïste Abby !!! Je le veux moi ce bébé !!!

- Pas moi et un bébé ce fait à deux Lilian.

- Tu couches avec Bertrand, c’est ça ?

- Quoi ! Mais t’es malade !

- Je sais que tu l’as vu, t’as été chez lui.

- Oui pour parler du voyage d’Adrien.

- Chez lui.

- Oui et alors ? Tu vas bien chez Nath toi !

Je savais qu’un jour ça me retomberai dessus d’être aller chez Bertrand.

- Il t’a baisé, c’est ça ? Dis moi Abby, je préfère le savoir.

- Non Lilian, je ne suis pas comme toi, je ne couche pas avec mes ex.

Mes mots sont durs mais je suis moi aussi en colère. Il me regarde et prend la porte sans un mot.

- Lilian !!! Lilian !!! Tu vas où !!!!

Je tente de le rattraper mais il m’échappe. Je me dépêche de rentrer mais il n’est pas à la maison.

- Vous vous êtes encore engueulé ? Me demande Luna

- Oui, je lui ai dis que je voulais plus d’enfant.

- Sérieux ?

- Oui. Ça nous fait péter les plombs et je veux plus de traitement qui me fous le ventre en vrac, me fait vomir et je veux pas que Lilian prenne des saloperies. C’est bon stop.

La soirée passe et Lilian ne rentre pas. Titi tente de l’appeler sur son portable mais tombe sur la messagerie.

- Il est peut être à la caserne. Dit Luna

- Ou chez son ex.

- Arrête, il ferait pas ça. Dit Titi

Je passe ma nuit à pleurer sur le canapé. Est ce la dispute de trop, celle qui nous blessera trop et qui mettra à terre notre mariage. J’ai du laissé une quinzaine de messages mais j’ai aucune réponse. Des le matin j’appelle la caserne et demande si Lilian y est.

- Il devait embauché à 6h, mais on l’a pas vu.

Je regarde Titi et je commence à paniquer car je redoute le pire.

- Abby respire, Lilian se laisserait pas faire. Me dit Titi

- Alors il est chez son ex.

J’appelle et la voix de la pétasse rouge me vient aux oreilles.

- Oui allo.

- Nathalie bonjour c’est Abigael.

- Oh Abby, comment vas tu ? Me lance t’elle déjà amusée

- Lilian est chez toi ?

J’entends un long silence puis elle me répond.

- Probable.

Mon cœur se fendille.

- Tu pourrais me le passer stp.

- Ah mais là c’est pas possible Abby chérie. Rappelle plus tard.

Elle raccroche et j’enrage sur place.

- Ok, on se calme. Elle t’a peut être dit ça pour te faire rager et foutre la merde. Me dit Luna

- Où veux tu qu’il soit Luna !

- Je sais pas mais je serais d’avis d’appeler la police.

- Je préfère encore qu’il soit chez elle. Je flippe à mort là Luna.

- Ca va aller.

La panique m’envahit. On part au commissariat et on explique ce qu’il s’est passé.

- Je vois pas votre mari se laisser faire et puis vous auriez eu des nouvelles je pense. On va se laisser un peu de temps et on va aller interroger son ex femme pour voir si elle dit vrai déjà .

J’ai rouvert mes emails mais je reste sans nouvelles et je ne suis pas sur que ça me rassure plus. La police vient me voir à la clinique et m’apprend que Lilian n’est pas chez Nathalie.

- Quelle garce !!!

- On va lancer une équipe de recherche.

Mes larmes perlent sur mes joues. Je regrette qu’on se soit disputé, regrette qu’il soit parti en colère car sous les nerfs, il a peut être été moins alerte. Mon mari est désormais porté disparu. Je ferme la clinique tard ce soir, les yeux rougis par mes larmes. Je tremble de froid, de tristesse et de peur, faisant trembler mes clés pour fermer la porte. Mais lorsque je regarde le reflet de la vitre, je vois une silhouette d’une personne cagoulée. J’ai pas le temps de crier qu’il pose sa main sur ma bouche et je sens une piqûre dans mon cou et m’effondre dans ses bras.

Annotations

Recommandations

Nelra
Jessica Paterson, tout juste 30ans, avocate commise d'office au Palais de Justice de Bordeaux rêve d'intégrer un grand cabinet d'avocat, mais sa façon de vivre met un frein à ses envies de brillante carrière.
Sa passion ? Le sexe, elle collectionne les mecs, comme certaines changes de culottes.
Sa devise ? Baiser, baiser et...Baiser !
Son défaut ? Son franc parler et sa nature décomplexée.  
Pour elle, un homme ne sert juste qu'à donner des orgasmes, enfin, quand ils y arrivent et quand ce n'est pas le cas, elle a ses jouets !  

Justin Wilson, 32 ans, avocat reconnu, véritable cœur d'artichaut et éternelle insatisfait, il finit toujours par se lasser de tout, les femmes comme le reste.
Sa passion ? La gente féminine.
Sa devise ? Il y en aura toujours une pour en remplacer une autre.
Son défaut ? Sa grande sensibilité et son amour incommensurable pour le sexe opposé !
Pour lui, toutes les femmes sont belles et méritent toute son attention, les faire grimper aux rideaux, il y met un point d'honneur ! 

Chacun a sa propre vision de la vie et des parties de jambes en l’air et quand il vont se télescoper au détour de l'anniversaire de Cassandra, leur rencontre va faire des étincelles !
Réviseront-ils leurs jugements ? 
439
371
129
442
Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
1115
250
275
1002
SJTwin
Suite à un événement tragique, Amélia, 25ans, voit sa vie complètement détruite.
Elle décide donc de rejoindre son frère, Alex, Vice-Président du club de motard "The Sliders".
En pensant trouvé la sécurité, elle ne pensais pas rencontré Liam, le Président du M.C.
Lui, la veut elle.
Elle, ne désire que la vengeance mais son coeur lui dicte autres choses ...
Et si, désire et vengeance ne faisais qu'un ?
162
5
21
222

Vous aimez lire Jessie Auryann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0