Chapitre 72

5 minutes de lecture

Nous avons subis des orages d’été et j’ai pas pu échapper à une belle bronchite. Je tousse comme si mes poumons avaient fumés depuis 50 ans et je lutte contre la fièvre. Heureusement ça tombe pendant les congés et la clinique ne devra pas subir mes absences.

- Bon et bien moi j’ai eu le Commandant, je ne pars pas. Me lance Lilian

- C’est vrai ?

- Ouais, je reste à la caserne jusqu’au printemps.

Je me pose dans ses bras soulagée de ne pas le voir partir, même si lui aurait préféré être sur le terrain. Les enfants sont tout aussi enjoués que moi et sautent sur Lilian pour le noyer de câlin. La porte frappe et mes poils s’hérissent. Lilian ouvre et la pétasse rouge arrive en bougeant des hanches.

- Bonjour Lilian. Lui fait-elle charmeuse

- Salut Nath. Les enfants maman est là.

- On veut rester ici maman, stp.

- Prenez vos affaires et on y va.

- Maman stp.

Elle me regarde et je la vois ricaner devant mon nez rouge et le plaid autour de moi. Connasse.

- Hors de question, vous venez avec moi, et on se dépêche.

- Ça nous dérangerait pas de les garder Nath. Dit Lilian

- Tu veux me retirer mes enfants maintenant ?

- Dis pas n’importe quoi, ils s’amusent bien ici et toi tu vas bosser donc…

- Donc ils viennent avec moi.

Sa réponse est cassante et montre son agacement. Les enfants suivent leur mère en soufflant et la porte se referme enfin.

- Quelle connasse d’égoïste !!!! Elle bosse, qu’est ce que ça peut lui foutre de nous les laisser !!! Dis-je énervée.

- C’est comme ça bébé et t’énerve pas tu vas encore faire de la fièvre.

Je tente de résister mais la fatigue me gagne et je décide d’aller me coucher mais mon mari le comprend vite et compte me border.

- Déshabille toi, tu seras mieux.

- J’ai froid.

- Laisse moi te réchauffer alors.

- J’ai pas la force Lilian.

- Laisse moi faire.

J’ai pas la force de lutter contre ses baisers, ses caresses et le laisse prendre possession de mon corps.

- Bordel bébé, t’es bouillante. Dit-il en gémissant

J’ai 39,5 °C de fièvre, rien d’étonnant.

- Oh c’est si bon d’être en toi. T’es belle mon amour.

Mes gémissements l’accompagnent et je le laisse faire ce qu’il veut de mon corps. Je tombe d’épuisement juste après notre orgasme et m’enfonce dans le sommeil jusqu’au soir. Lilian m’apporte un potage et je me rendors. Mais dans la nuit je sens son corps se coller au mien et ses mains caressantes.

- Lilian, je suis pas en état.

- Tu me manques bébé.

- On a fait l’amour hier.

- Ça fait bien trop long. Ose me dire que t’as pas envie de mon sexe en toi.

Le problème c’est qu’un regard, un mot, une caresse et mon corps réagit à la seconde. Impossible de lui résister. Je suis une femme faible et je finis par vite comprendre que le laisser entrer en moi allait m’emmener dans des heures de sexe.

***

J’ai réussis à me sortir de ma bronchite après 15 jours mais je reprend le travail encore plus fatiguée qu’avant de le quitter. Lilian est insupportable d’insatiabilité et bien qu’il fait attention, je me retrouve avec une belle infection urinaire.

- Ca va toi ? Me demande Cathy

- Ouais faut bien.

- T’as une petite mine.

- Bronchite et j’enchaîne avec une infection urinaire j’ai tout le temps envie de faire pipi.

- Ah ça c’est la merde, j’en ai eu une et j’arrivais même plus à me retenir.

La journée est longue mais j’arrive à tenir le coup mais redoute de rentrer chez moi. J’arrive pas à dire non à Lilian, cet homme tient ma libido dans ses mains et sait toujours me faire craquer.

- Lilian arrête, je vais pas pouvoir me retenir si tu continues !!!

- On s’en fout on est sous la douche bébé, lâche toi.

Les antibiotiques font leur effet et je retrouve enfin la santé. Le soir alors que je boucle mes derniers dossiers, je reçois une notification d’un e-mail.

---------------------------------------------------------------------------

De : aaa@zzz.com

A : Moi

pièce jointe : Vidéo.mp4

TU L'AS OUBLIÉ ON DIRAIT

---------------------------------------------------------------------------

J’ouvre le fichier et je vois une vidéo où Gaby est attaché à une sorte de crochet de boucher. Je porte mes mains à la bouche lorsque je le vois hurler de douleur alors qu’il à l’air de recevoir de l’électricité.

---------------------------------------------------------------------------

De : Moi

A : aaa@zzz.com

Pourquoi vous faites ça ! Qu’est ce que vous voulez !

---------------------------------------------------------------------------

J’attends sa réponse comme si il allait m’expliquer sa folie

---------------------------------------------------------------------------

De : aaa@zzz.com

A : Moi

TU N'ES PAS UNE SUPER AMIE ABBY, IL SOUFFRE DEPUIS DES MOIS ET TOI TU CONTINUES TA VIE SANS MEME TE SOUCIER DE CE QU'IL SUBIT ALORS JE TE FAIS UNE PIQURE DE RAPPEL.

---------------------------------------------------------------------------

C’est vrai que j’ai continué ma vie alors que Gaby subit par ma faute la folie de ce taré. Je me rappelle de ce que m’a dit Lilian, le piéger est la seule solution alors j’appelle la police et je leur explique.

- Faites le parler, on va tenter de le géocaliser.

---------------------------------------------------------------------------

De : Moi

A : aaa@zzz.com

J’ai été beaucoup occupée ces derniers temps.

---------------------------------------------------------------------------

Les policiers et Lilian viennent d’arriver alors que je tente de garder contact avec le ravisseur.

---------------------------------------------------------------------------

De : aaa@zzz.com

A : Moi

J’AURAIS PEUT ÊTRE DU ENLEVER CATHY, J’AI MISÉ SUR LE MAUVAIS CHEVAL ON DIRAIT.

---------------------------------------------------------------------------

- Impossible de le géocaliser, il a une IP qui change à la demi seconde.

- Enfoiré !!!

- Il va vouloir s’attaquer à Cathy. Dis-je tremblante

---------------------------------------------------------------------------

De : Moi

A : aaa@zzz.com

Dites moi ce que vous voulez, je ferais ce que vous me demanderez, je vous le promet.

---------------------------------------------------------------------------

Notre but est d’obtenir un contact physique avec lui mais il est loin d’être bête.

---------------------------------------------------------------------------

De : aaa@zzz.com

A : Moi

TU MENS ! SI JE TE DEMANDE DE DIVORCER ET DE TOUT QUITTER POUR PROTÉGER LES TIENS, TU LE FERAI PAS ! TU MENS SALOPE, TU MENS !!!!

---------------------------------------------------------------------------

L’adresse e-mail s’envole et nous perdons contact. Je suis en larmes dans les bras de Lilian.

- Très intéressant cet échange. Dit le psy

- Ah oui, vous trouvez ? Il est entrain de massacrer mon ami !!! Dis-je

- Vous l’avez énervé. C’est lorsqu’on s’énerve qu’on commet des erreurs.

Nous repartons à la maison sans avoir de réponse à nos questions. Mes larmes ne me quittent pas mais le soutien des miens m’aident à tenir le coup.

Annotations

Recommandations

Nelra
Jessica Paterson, tout juste 30ans, avocate commise d'office au Palais de Justice de Bordeaux rêve d'intégrer un grand cabinet d'avocat, mais sa façon de vivre met un frein à ses envies de brillante carrière.
Sa passion ? Le sexe, elle collectionne les mecs, comme certaines changes de culottes.
Sa devise ? Baiser, baiser et...Baiser !
Son défaut ? Son franc parler et sa nature décomplexée.  
Pour elle, un homme ne sert juste qu'à donner des orgasmes, enfin, quand ils y arrivent et quand ce n'est pas le cas, elle a ses jouets !  

Justin Wilson, 32 ans, avocat reconnu, véritable cœur d'artichaut et éternelle insatisfait, il finit toujours par se lasser de tout, les femmes comme le reste.
Sa passion ? La gente féminine.
Sa devise ? Il y en aura toujours une pour en remplacer une autre.
Son défaut ? Sa grande sensibilité et son amour incommensurable pour le sexe opposé !
Pour lui, toutes les femmes sont belles et méritent toute son attention, les faire grimper aux rideaux, il y met un point d'honneur ! 

Chacun a sa propre vision de la vie et des parties de jambes en l’air et quand il vont se télescoper au détour de l'anniversaire de Cassandra, leur rencontre va faire des étincelles !
Réviseront-ils leurs jugements ? 
439
371
129
442
Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
1115
250
275
1002
SJTwin
Suite à un événement tragique, Amélia, 25ans, voit sa vie complètement détruite.
Elle décide donc de rejoindre son frère, Alex, Vice-Président du club de motard "The Sliders".
En pensant trouvé la sécurité, elle ne pensais pas rencontré Liam, le Président du M.C.
Lui, la veut elle.
Elle, ne désire que la vengeance mais son coeur lui dicte autres choses ...
Et si, désire et vengeance ne faisais qu'un ?
162
5
21
222

Vous aimez lire Jessie Auryann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0