Chapitre 68

5 minutes de lecture

Le déménagement de deux maisons en une est une mission que j’ai confié à mon militaire qui avec des collègues à lui ont pu nous faire ça en une journée, me permettant ainsi de pouvoir travailler l’esprit tranquille.

- Alors, ça y est c’est le grand jour ? Me demande Cathy

- Oui, on est super content.

- T’as pas peur que le ménage à 4 soit un tue l’amour ? Me demande Gaby qui signe des papiers.

- Aucun risque, on s’entend à merveille tous les 4.

- T’as plutôt intérêt à marquer sur le calendrier qui te baise, ça serait dommage de pas savoir dire à votre gamin qui est son père. Lâche t’il moqueur.

- Gaby, c’est déplacé !!! Crie outré Cathy

- On se connaît depuis longtemps maintenant, je pense qu’on peut tout se dire, non ? Me lance t’il

- Oui mais rassure toi, je ne couche qu’avec mon mari, donc si je tombe enceinte, ça sera forcément de lui mais jte remercie pour tes précieux conseils Gaby.

Je vais pour repartir dans ma salle mais il m’attrape le poignet.

- Eh, je suis désolé, je voulais pas être désagréable. Dit-il

- Bah c’est raté !

- Abby, je suis ton ami, je veux pas que tu sois malheureuse.

- Je suis très heureuse Gaby.

- Parfait alors, c’est tout ce que je veux.

Il me dépose une bise et repart dans sa salle.

- Abby ? M’interpelle Cathy

- Oui ?

- T’as pas l’impression qu’il est jaloux ?

- Gaby ?

- Ouais. Je sais pas quand on parle de toi, je le sens piqué.

- Gaby est gay Cathy, gay…

- Ouais enfin on l’a jamais vu avec un mec.

- Ni une femme

- Exacte mais je trouve ses réactions quand même très excessives.

Je hausse les épaules et pars dans ma salle. Le soir je range tout lorsque mon ordinateur bip pour m’avertir d’un e-mail.

---------------------------------------------------------------------------

De : aaa@zzz.com

A : Moi

JE SAIS DÉJÀ OU TU HABITES ABBY...TIC TAC...TIC TAC.

---------------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------------

De : Moi

A : aaa@zzz.com

Qui êtes vous ?

---------------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------------

De : aaa@zzz.com

A : Moi

pièce jointe : Vidéo.mp4

CELUI QUI VA TE BAISER COMME TA SALOPE DE COPINE

---------------------------------------------------------------------------

J’ouvre la vidéo en tremblant et vois la vidéo de l’agression de Luna prise à la première personne. Il porte des gants et il est très violent avec elle alors qu’elle le supplie de la laisser. Mes larmes perlent et puis un bruit me fait sursauter.

- Désolé j’ai pas voulu te faire peur, je vais y aller, tu veux que jte raccompagne ? Me demande Gaby

- Non c’est bon merci.

- Ca va ?

- Oui oui.

Il me fait un signe et pars me laissant seule à la clinique. Je remet la vidéo et regarde le reste mais les images que je vois se transposent sur celles de mes envies et très vite je commence à me sentir excitée. Je décide de rentrer et je cours dans les bras de Lilian.

- Je t’ai manqué tant que ça bébé ?

- Non enfin si tu me manques mais...laisse tomber Lilian.

Il me regarde en fronçant les sourcils et s’excuse auprès de Luna et Titi pour m’emmener dans la chambre.

- Qu’est ce qui se passe ? Me demande t’il

- Je suis un monstre Lilian !

- De quoi tu parles ?

- J’ai reçu un autre email.

- De l’autre taré ?

- Oui.

- T’as prévenu la police ?

- Non, j’ai répondu.

Il me regarde comme si j’avais commis un crime.

- T’as répondu ?!

- Oui, je voulais savoir qui c’était.

- Et t’as cru qu’il allait te filer son identité ?!

- Non mais…

- Il a répondu quoi ?

- Qu’il allait me faire la même chose qu’à Luna et il a mis une vidéo de l’agression de Luna.

- Faut qu’on prévienne la police Abby.

- J’ai aimé ça Lilian.

- Quoi ?

- J’ai mouillé devant la vidéo !!! Je suis un monstre.

Je m’effondre en larmes et Lilian s’approche de moi.

- Bébé, t’es pas un monstre.

- J’ai pensé à nous, à ce qu’on fait, et…

- Et ça t’a donné envie, c’est pas la vidéo, c’est nous qui t’a donné envie.

- Je suis pas sur Lilian.

- Eh, c’est pas toi qui a agressé Luna, ok ? C’est ce taré. Donc maintenant on va avertir la police.

Je dis d’accord et on donne les infos aux autorités qui semblent pédaler dans la semoule. Ils font appel à un psychologue criminel pour décrypter la personnalité de ce taré.

- Bien déjà on voit qu’il a évolué puisqu’il communique désormais par email.

- Et donc, on doit en conclure quoi ?

- Qu’il est obsédé par Abby. Il n’a jamais tenté de communiquer avec Luna. Le message est plutôt clair, c’est Luna qu’il insulte en menaçant Abby, comme ci il lui en voulait d’être son amie.

- Il menace Abby de lui faire pareil, c’est bien à Abby qu’il en veut aussi ?

- Il a l’air dans une impasse. Votre emménagement lui envoi un signal certainement très négatif, il panique et devient donc plus agressif.

- Et plus dangereux donc.

- Oui. Faut mettre Abby sous protection. Dit le psychologue au policier.

- On va finir par le choper, il lâchera rien mais nous non plus, il commettra une erreur ça je vous le garantie. Dit le policier motivé.

Nous rentrons chez nous où je retrouve Luna qui est pétrifiée malgré ce qu’elle tente de montrer.

- Bien on va pas se gâcher la vie pour ce connard, on trinque ? Dit-elle pour cacher sa peur.

- Ouais, à nous.

- A nous.

On discute et partage un immense plateau télé et mon téléphone sonne.

- C’est qui ? Demande Lilian.

- C’est Gaby.

- A cette heure ci ? Il est presque minuit.

Je décroche et j’entends la voix de Gaby.

- Abby !!! A...bby !!! Il veut... te...faire...du mal !!! Gémit-il

- Gaby ? Mais de quoi tu parles, t’es où là.

- Il va... me tuer Abby !!! Il veut...te faire du mal.

Je mets le haut parleur et j’entends des coups puis des gémissements plaintifs.

- Gabyyyyyy !!!!!! Non laissez le !!!! Laissez le !!!!!

- Abby ton pc portable bip. M’avertis Luna apeurée.

J’ouvre et découvre un email

---------------------------------------------------------------------------

De : aaa@zzz.com

A : Moi

JE VAIS TOUS TE LES PRENDRE...UN PAR UN ABBY.

---------------------------------------------------------------------------

J’ai beau hurler de le laisser, y a rien qui y fait, l’appel raccroche et je suis en larmes. On appelle la police qui tente de géocaliser le portable de Gaby. Le lendemain matin lorsque je dois aller travailler, Gaby n’est pas là et je sais désormais pourquoi. La clinique semble vide sans lui et j’ai peur pour tout ceux qui travaille avec moi. La police interroge tout ceux de la clinique, demande ce qu’ils faisaient aux heures de l’appel mais y a rien. Le soir l’inspecteur vient à la maison nous donner des nouvelles.

- On a retrouvé son véhicule, proche de la forêt où Luna a été agressée. Nous avons retrouvé du sang dans la voiture et son portable a été détruit. Nous faisons des recherches dans la forêt, je suis désolé.

- Mais...mais il est pas mort ?

- On peut supposer qu’il ne le tuera pas comme il l’a fait avec Luna mais rien n’est sur.

- Pourquoi Gaby ?

- D’après ce qu’il marque, il veut vous atteindre par vos proches. Vous serez sûrement la dernière visée. Mais on le laissera pas faire. On fera tout notre possible pour retrouver votre collègue et ami. Courage. Dit le policier en partant.

Mon corps tremble et Lilian me recouvre d’un plaid. Nous attendons le retour de Gaby avec impatience, espérant qu’il n’ait pas subi ce que Luna a subit.

Annotations

Recommandations

Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
1038
239
269
984
Nelra
Jessica Paterson, tout juste 30ans, avocate commise d'office au Palais de Justice de Bordeaux rêve d'intégrer un grand cabinet d'avocat, mais sa façon de vivre met un frein à ses envies de brillante carrière.
Sa passion ? Le sexe, elle collectionne les mecs, comme certaines changes de culottes.
Sa devise ? Baiser, baiser et...Baiser !
Son défaut ? Son franc parler et sa nature décomplexée.  
Pour elle, un homme ne sert juste qu'à donner des orgasmes, enfin, quand ils y arrivent et quand ce n'est pas le cas, elle a ses jouets !  

Justin Wilson, 32 ans, avocat reconnu, véritable cœur d'artichaut et éternelle insatisfait, il finit toujours par se lasser de tout, les femmes comme le reste.
Sa passion ? La gente féminine.
Sa devise ? Il y en aura toujours une pour en remplacer une autre.
Son défaut ? Sa grande sensibilité et son amour incommensurable pour le sexe opposé !
Pour lui, toutes les femmes sont belles et méritent toute son attention, les faire grimper aux rideaux, il y met un point d'honneur ! 

Chacun a sa propre vision de la vie et des parties de jambes en l’air et quand il vont se télescoper au détour de l'anniversaire de Cassandra, leur rencontre va faire des étincelles !
Réviseront-ils leurs jugements ? 
381
319
127
393
XiscaLB
*A 4 mains*
Farouchement attachée à son rêve, Joy met tout en œuvre pour le réaliser, quitte à cumuler trois boulots, à mettre entre parenthèses sa vie de jeune femme. Elle sait qu’elle ne peut compter que sur elle-même depuis la seconde où elle a avoué à sa mère que, contrairement à elle, la danse classique n’était pas son choix de carrière. Alors elle s’accroche, elle économise, passe les concours, et atteint son but. La célèbre European School of Danse de Lille lui ouvre finalement les portes.
Et puis, il y a cet homme qui l’attend et la drague au bar où elle travaille depuis plusieurs jours. Celui qui ne la laisse absolument pas indifférente, qui lui donne envie de tout mettre en pause, au moins le temps d’une nuit. Joy joue, résiste un peu, lutte contre ses pulsions, pour finalement craquer et se laisser aller à finir dans son lit. Après tout, un peu de plaisir n’a jamais fait de mal à personne.
Se taper "Smith" n’était vraiment pas l’idée du siècle car ce beau gosse va lui causer bien des soucis. Au jeu du chat et de la souris, avec la danse comme point d’appui, tous deux vont connaître nombre de péripéties sans pouvoir s’empêcher de craquer l’un pour l’autre.

Alors, si vous aussi vous voulez danser et aimer avec Joy, embarquez-vous dans cette nouvelle histoire de Xisca L.B. et de Lécossais !
172
242
7
96

Vous aimez lire Jessie Auryann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0