Chapitre 58

12 minutes de lecture

Je rentre enfin chez moi et Lilian à le sourire jusqu’aux oreilles. Il a hâte de mettre June dans son lit qu’on a préparé dans notre chambre. Bertrand me garde les enfants le temps que je m’organise , nous sommes donc que tous les 3 avec June et Lilian.

- Je crois bien qu’elle aime son nouveau lit, dit Lilian fier

Nous sortons de la chambre et Lilian me pousse doucement contre le mur.

- Tu m’as beaucoup manqué bébé, dit-il en posant des baisers dans mon cou

Mes poils s’hérissent sous ses lèvres. Parfois il me mord, me lèche et mon chemisier s’ouvre doucement.

- Lilian, tu sais que je vais pas pouvoir…

- Je sais. Je veux juste te retrouver un petit peu, d’accord ?

- D’accord, dis-je gémissante.

Il m’amène dans la salle de bain et il défait mon soutien gorge d’allaitement pas sexy du tout. Il caresse mes seins et chuchote à mon oreille qu’ils sont magnifiques. Il pince mes tétons et je gémis en ondulant contre lui.

- Ca t’a manqué ça hein.

- Oui.

- Je vais te faire mal bébé.

Je me retrouve sous la douche avec lui, il m’attache à la barre de la douche, il va chercher le martinet et me fouette le dos, les fesses et l’arrière des cuisses. Mes pieds touchent à peine le sol sur la pointe de mes orteils, mes cuisses se frottent et les points entre mes jambes me font mal.

- Écarte tes cuisses.

Je les écarte comme je peux et je sens la main de Lilian passer doucement.

- Lilian, non ! Je saigne.

- Je sais, dit-il en passant sa main sous l’eau.

- Tu vas pas…

- Non bébé, je respecte ton corps, rentrer en toi te ferait sauter tes points.

- Tu vas me faire quoi ?

- Je vais te faire jouir.

Les coups reprennent plus fort et chaque fois que je me contracte j’ai mal. Et puis il mets en route le stimulateur qu’il pose sur mon clitoris, mes gémissements raisonnent dans la douche, mon excitation tire sur mes points à chaque fois que je spasme de plaisir. Je l’entends grogner et j’ai bien l’impression qu’il se masturbe avec son autre main. Mon orgasme est douloureux et je sens le sperme de Lilian atterrir sur mes fesses. Il me détache et je peux prendre ma douche. Je suis fatiguée alors je vais m’allonger dans mon lit. Lorsque je me réveille, je vais pour rejoindre le salon mais j’entends une conversation entre Lilian et Titi.

- C’est compliqué, dit Lilian

- T’as pas couché avec qu’elle quand même ?

- Non mais elle en crève d’envie et m’allume sans cesse. J’ai beau mettre les distances elle lâche rien. Elle veut ma bite.

- C’est Nath’ tout cracher, dit Titi

La bile me monte dans la gorge.

- Tu sais qu’Abby elle te le pardonnera pas si tu craques. Dit Titi

- Je sais, je l’aime comme un dingue et on va se marier mais je me sens faiblir.

- T’as envie de la baiser Nath’ ?

- J’ai envie de la défoncer je dirais.

Titi éclate de rire mais moi ça me fait pas rire du tout. Elle a menti ça c’est déjà un bon point mais Lilian a envie d’elle et ça, c’est pas une bonne nouvelle.

- Elle est bandante faut dire. Dit Titi

- Putain grave et puis elle aime tellement de chose, elle n’a aucune limite cette fille.

- Abby est plutôt ouverte comme fille, non ?

- Abby est maso, pas salope, pourtant j’en suis sur qu’elle pourrait l’être si elle se décoinçait.

Ça veut dire quoi ça !

- Putain Titi, je sais plus où j’en suis. Je suis tellement dans la merde là.

- T’as envie des deux.

- M’en parle même pas, j’adorai les avoir toutes les deux dans mon lit.

- J’avais proposé a Abby de jouer avec Luna, elle a refusé directe et c’est sa pote, alors avec ton ex, tu peux dire adieu à tes couilles.

Ah bah çà c’est sur.

- Et puis si je propose de faire un truc avec Nath et Luna, c’est moi qui vais perdre mes couilles c’est sur, dit Titi en riant.

- Putain jt’envie tu sais, toi tu peux te taper n’importe quel fille, Luna elle te dit rien, moi là je pars pour une vie de fidélité et je m’en sens pas les épaules.

Je reçois comme un coup de poing dans le cœur.

- Elle est pas si fidèle que ça ton Abby, elle a quand même été se faire tripoter par son doc là, et puis quand elle était mariée, elle a baisé avec toi.

- Ouais enfin de là à ce qu’elle accepte être un couple libre, t’as un monde.

- Elle flippe aussi, c’est normal.

- Je sais pas comment l’amener à ça. Nath’ j’ai pas eu besoin de l’amener, je l’ai retrouvé avec une bite dans le cul, mais là Abby c’est pas la même.

Encore heureux.

- Je pourrais pas trop te conseiller car moi j’ai eu que des plans culs et c’est Luna qui veut pas d’exclusivité et ça m’arrange bien.

- Elle baise avec d’autre ?

- Luna ? Je l’ai encore retrouvé avec un métisse, t’aurais vu la gueule du mec quand il m’a vu au salon. J’adore quand elle leur dit rien et qu’ils découvrent le truc.

- T’es grave.

- J’ai tapé un coup de pression à un de ses plans culs en mode mec jaloux, c’était à mourir de rire.

- Putain t’es barge.

- T’inquiète ça va s’arranger, faut juste que tu retrouves une sexualité avec Abby, là c’est une période délicate.

- La petite l’a massacré, on est pas prêt de baiser.

J’essuie mes larmes et retourne me coucher. Jusqu’à sentir qu’on caresse mon nez.

- Eh la marmotte, on se réveille.

J’ouvre les yeux et je vois Luna.

- Salut, qu’est ce que tu fais là ? Dis-je

- Titi est passé voir Lilian, du coup je suis venue le retrouver et on passe la nuit chez vous, sauf si tu veux pas de nous.

- Tu plaisantes, ça me fait trop plaisir, dis-je en fondant en larmes.

- Ah bah je vois ça.

- Ca va pas du tout Luna.

Elle me caresse mon visage pour effacer mes larmes et je lui raconte ce que j’ai entendu.

- O...K alors déjà Abby c’est pas en restant dans ton lit que ça va s’arranger, Lilian c’est ton mec, c’est ton futur mari, donc la pétasse rouge bah tu la calmes.

- J’ai pas la force Luna.

- Reprends ton rôle de femme Abby, t’es pas qu’une mère merde ! Va falloir défendre ton bifteck car sinon elle va te le bouffer tout cru.

- Quelle pute !

- Et puis si t’as la chatte et le cul HS, je crois que t’as une bouche, donc ton Lilian, bah tu le fais jouir trois fois par jour, je peux te dire qu’il n’aura plus envie qu’on lui touche la bite.

- Il a des besoins Luna.

Elle retrouve son sérieux et passe mes cheveux derrière mon oreille.

- Ma puce, va falloir que tu relâches un peu ta laisse je crois.

- Que je le laisse coucher avec d’autre, c’est ça ?

- Ouais, sinon il va la péter la laisse. Par contre c’est donnant donnant, il baise ailleurs, toi t’as aussi le droit d’aller baiser ailleurs, et là pas sur que ton Lilian soit si ok que ça.

- Tu parles, Nath’ il la laissait baiser ailleurs.

- Nath’ oui, mais toi t’es pas Nath’, il ne l’aimait pas Abby, elle lui donnait juste ce dont il voulait, la liberté totale. N’importe quel mec aurait épousé ce genre de fille.

Je soupire.

- Comment tu fais toi ? Dis-je

- Moi ? Bah je lui ai pas laissé le choix mais par contre c’est que de la baise, il tombe amoureux, je lui coupe les couilles. Et pas d’ex.

- Tu mets alors des limites quand même ?

- Bien sur. Et puis on en fait un jeu entre nous, je baise pour mon plaisir mais aussi pour le sien car ça l’excite que je me salisse avec un autre et que je revienne à lui pour me purifier.

- Te purifier, dis-je en riant

- Ouais si on veut mais oui tu mets des limites, tu peux par exemple accepter qu’il baise avec d’autre mais devant toi. Je sais que Lilian et Titi allaient en club pour baiser, on pourrait se faire une sortie en couple et voir un peu ce que tu es prête à vivre ou pas.

La porte s’ouvre et je vois Lilian venir doucement à moi.

- Réveillez bébé. Dit-il en chuchotant

- Elle a entendu votre conversation avec Titi, dit Luna

- Luna !!! Dis-je

- Quoi ? Faut que vous vous parliez Abby sinon ça va pas le faire.

Lilian a perdu son sourire et montre une inquiétude.

- Bon toi tu bouges de ton lit et on descend sinon on va réveiller la petite, dit Luna.

- Vas-y descend Luna, on arrive. Réplique Lilian

- Vous engueulez pas.

- Promis, dis-je

Lilian me regarde et il me sourit puis je me lève et il m’attrape par la taille.

- Bébé quoi que t’ai entendu, sache que je suis fou de toi.

- Je sais.

- J’ai juste très très envie de sexe et c’est très compliqué à gérer pour moi.

Je le regarde et vois le désespoir dans ses yeux. J’enroule mes bras autour de son cou et pose mes lèvres sur les siennes, il resserre son étreinte et me rallonge sur notre lit.

- Lilian…

- J’ai tellement envie de toi bébé, dit-il en embrassant mon cou.

Moi aussi j’ai envie de lui et mes cuisses s’écartent malgré la douleur.

- Oh bébé. Dit-il en se frottant à moi.

Il relève mon débardeur puis me le retire. Il caresse mes seins, et j’ondule mon bassin contre lui. Il me redresse puis je le prends dans ma bouche et il s’essouffle en allant et venant dedans.

- Je vais te remplir bébé, oui, c’est ça, suce bien. Putain bébé !!!!

Je sens les jets dans ma bouche que je garde puis je fais déborder avec ma salive pour atterrir sur mes seins, je me caresse avec et les yeux de Lilian pétille et il passe sa langue sur sa lèvre.

- J’ai envie de te faire bander Lilian, très fort.

- Putain merde Abby, t’es trop bandante quand tu te lâches.

- Viens, dis je en caressant mes seins qui perlent.

Il pose son sexe entre mes seins, il attrape mes tétons entre ses doigts et me fait bouger autour de lui. Puis il prend mes seins et les serre fort pour mettre son sexe à l’étroit. Il grimace par le plaisir qui doit être presque douloureux.

- Putain bébé !!! T’es bonne !!! J’aime tes seins !!! Je t’aime !!!

Il écrase mes seins et me regarde grimacer à mon tour. Il enfonce ses doigts et la douleur se propage dans mes seins qui coulent sur lui. Il a la mâchoire crispée et le regard dur, il comprime plus et je le lâche pas des yeux. Une sorte de défi se met entre nous, mais il le perd en jouissant. Je lui souris et il me dévore la bouche.

- Salope.

- Je croyais que j’étais juste maso.

- Arrête stp.

- Fais de moi une salope Lilian.

- Putain merde tu comptes me rendre vraiment dingue.

- Je veux te rendre heureux.

- Pas si ça te rend malheureuse.

- Je sais pas, faudrait que je teste pour ça.

- Tu me fais bander encore.

June se met à grogner et on soupire.

- Tu t’occupes de sa couche pendant que je file me laver. Dis-je

- C’est parti.

Je file à la douche et rejoins tous le monde en bas.

- Putain vivement que la notre arrive, je veux te mater les nichons facile moi aussi. Lance Titi en me voyant nourrir June.

- Pervers. Dit Luna

- C’est pour ça que jte mets enceinte.

Luna le regarde et ils se marrent.

- Bon les deux dépressifs là, vous comptez faire quoi de votre couple ? Lâche Titi

- Bah faut demander à Nathalie. Dis-je mauvaise en regardant Lilian qui contracte la mâchoire.

- Je vais aller lui parler, dit-il

- Ouais et puis couche avec aussi en même temps, comme ça, t’auras plus de manque.

- Je ne suis pas sur que vous allez avancer si tu réagis comme ça Abby. Dit Titi

- Ouais mais d’un autre coté, l’autre pétasse est venue raconter des merdes à Abby quand Lilian à le dos tourné, donc faut la calmer aussi. Réplique Luna.

- C’est une rageuse cette fille, elle est en kiffe sur Lilian, c’est aussi à Abby de ne pas relever ce qu’elle dit.

- Et à Lilian de ne pas craquer. Dit Luna

- Ouais bah j’aimerai t’y voir si un mec te chauffait, combien de temps tu mettrais pour ouvrir les cuisses, dit Titi

- Oh bah, 2 minutes, 3 peut être. Réplique Luna joueuse.

- Putain t’es vraiment une salope toi.

Luna éclate de rire. Je les envie presque d’être si à l’aise avec l’infidélité.

- Non mais faut mettre les choses à plat aussi, Lilian il est pas dans l’exclusivité de base et là il est en manque donc c’est pas facile mais j’en suis sur que vous pouvez trouver un terrain d’entente. Dit Titi

- Moi j’ai proposé d’aller en club tout les 4 et voir si Abby peut trouver ça excitant de voir Lilian s’occuper d’une autre femme.

Les trois me regardent.

- On peut essayer mais je promets pas que j’apprécierai et puis je veux être au meilleure de ma forme, tu penses pouvoir supporter l’insupportable encore quelques temps ? Dis-je

- C’est pas la peine si tu réagis comme ça Abby.

- Tu réagirais comment si jte disais que tu me suffisais pas ?

- Je chercherai une solution pour que tu sois comblée.

- J’essaye mais c’est pas facile, je pensais être tout pour toi.

- Putain mais t’es tout Abby !!! Arrête de confondre sentiment et sexe !!! J’aime et j’aimerai que toi, mais j’ai envie et besoin parfois de voir autre chose et ça serait encore mieux si je pouvais le partager avec toi.

- Est ce que ça te suffira où c’est la tromperie qui t’excite ?

- Ca me suffira, je suis pas pour la tromperie, c’est pour ça que je ne suis pas exclusif, au moins comme ça, y a pas de mensonges.

- Je te promets rien Lilian, c’est nouveau pour moi.

- Je sais.

- Et si j’y arrive pas, faut que je m’attende à quoi ? Que tu couches derrière mon dos ?

- On avisera, c’est pas comme ça que ça fonctionne dans un couple, non ?

Je regarde Lilian qui me caresse la joue. Mon avenir me fait peur, mais les choses sont dites au moins mais je compte pas me laisser faire non plus. Je me lève pour m’éloigner de lui.

- En tout cas ton ex, je veux pas quelle te touche Lilian, plus jamais, tu penses pouvoir faire ça ?

- Oui, j’ai aucune envie qu’elle se mette entre nous.

- Pourtant c’est ce qu’elle fait Lilian, elle m’a dit avoir couché avec toi, que tu l’avais accompagné chez le perceur !

- Quoi ?!!! Non Abby jte jure que c’est faux tout ça.

- Je te crois mais ça n’aide pas à avoir confiance Lilian.

- Jte promets bébé que depuis la fois où j’étais bourré, jamais je l’ai retouché et le perceur, elle est allée sans moi, tu pourras lui demander à lui, il te le dira si tu ne me crois pas.

- Jte crois.

Je le sens un peu piqué.

- Faut qu’on se fasse confiance Abby, sinon ça marchera pas.

- J’aurais couché avec Bertrand, tu aurais confiance ?

- Tu t’es faites caresser par un doc pervers pendant mon absence.

- C’est pas pareil.

- Ou ça ne t’arrange pas.

Là il me gonfle.

- Eh remet pas tout ça sur mon dos stp !

Il se lève et s’avance vers moi mais je recule.

- Tu fuis Abby ? Dit-il d’une voix joueuse.

Je me plante sur place pour lui faire face mais j’ai pas le temps de dire quoi que se soit qu’il attrape ma nuque pour m’embrasser, puis il pose un baiser sur le front de June qui s’est endormie.

- T’es aussi salope que Nath’, t’en as juste pas encore conscience bébé.

- M’insulte pas en me comparant à elle.

- Pourquoi alors as tu regardé mes vidéos ?

- Quoi ?

- Bébé, tu ne sais pas cacher tes traces.

Merde. C’est vrai que j’ai regardé toutes ses vidéos et elles sont bien tournées, je dois bien l’avouer.

- Elles t’ont excitées n’est ce pas ?

- Non.

- Tu mens.

- Oui.

Il me sourit et m’embrasse de nouveau.

- Je veux qu’on partage tout ensemble Lilian.

- Moi aussi.

- Mais faut juste me laisser du temps à me remettre de mon accouchement et je suis morte de trouille que tu finisses dans ses bras.

Mes sanglots m’étranglent de nouveau et Luna vient prendre June.

- Elle a juste besoin d’être rassurée. Lâche t’elle à Lilian

- On va faire ça aussi ensemble bébé, je vais t’aider à te remettre car c’est un affaire de couple, tu vas retrouver ta place de femme, ma femme. Sauf si tu ne veux plus l’être.

- Bien sur que si.

- Alors tout va bien. Dit-il en effaçant mes larmes.

Il me prend dans ses bras et je craque complètement. Il me dit qu’il m’aime, que ça va aller, qu’il y aura toujours que moi. Moi…. Je doute.

Annotations

Recommandations

Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
1038
239
269
984
Nelra
Jessica Paterson, tout juste 30ans, avocate commise d'office au Palais de Justice de Bordeaux rêve d'intégrer un grand cabinet d'avocat, mais sa façon de vivre met un frein à ses envies de brillante carrière.
Sa passion ? Le sexe, elle collectionne les mecs, comme certaines changes de culottes.
Sa devise ? Baiser, baiser et...Baiser !
Son défaut ? Son franc parler et sa nature décomplexée.  
Pour elle, un homme ne sert juste qu'à donner des orgasmes, enfin, quand ils y arrivent et quand ce n'est pas le cas, elle a ses jouets !  

Justin Wilson, 32 ans, avocat reconnu, véritable cœur d'artichaut et éternelle insatisfait, il finit toujours par se lasser de tout, les femmes comme le reste.
Sa passion ? La gente féminine.
Sa devise ? Il y en aura toujours une pour en remplacer une autre.
Son défaut ? Sa grande sensibilité et son amour incommensurable pour le sexe opposé !
Pour lui, toutes les femmes sont belles et méritent toute son attention, les faire grimper aux rideaux, il y met un point d'honneur ! 

Chacun a sa propre vision de la vie et des parties de jambes en l’air et quand il vont se télescoper au détour de l'anniversaire de Cassandra, leur rencontre va faire des étincelles !
Réviseront-ils leurs jugements ? 
381
319
127
393
XiscaLB
*A 4 mains*
Farouchement attachée à son rêve, Joy met tout en œuvre pour le réaliser, quitte à cumuler trois boulots, à mettre entre parenthèses sa vie de jeune femme. Elle sait qu’elle ne peut compter que sur elle-même depuis la seconde où elle a avoué à sa mère que, contrairement à elle, la danse classique n’était pas son choix de carrière. Alors elle s’accroche, elle économise, passe les concours, et atteint son but. La célèbre European School of Danse de Lille lui ouvre finalement les portes.
Et puis, il y a cet homme qui l’attend et la drague au bar où elle travaille depuis plusieurs jours. Celui qui ne la laisse absolument pas indifférente, qui lui donne envie de tout mettre en pause, au moins le temps d’une nuit. Joy joue, résiste un peu, lutte contre ses pulsions, pour finalement craquer et se laisser aller à finir dans son lit. Après tout, un peu de plaisir n’a jamais fait de mal à personne.
Se taper "Smith" n’était vraiment pas l’idée du siècle car ce beau gosse va lui causer bien des soucis. Au jeu du chat et de la souris, avec la danse comme point d’appui, tous deux vont connaître nombre de péripéties sans pouvoir s’empêcher de craquer l’un pour l’autre.

Alors, si vous aussi vous voulez danser et aimer avec Joy, embarquez-vous dans cette nouvelle histoire de Xisca L.B. et de Lécossais !
172
242
7
96

Vous aimez lire Jessie Auryann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0