Chapitre 51

7 minutes de lecture

Je marche dans les couloirs de l’hôpital, je me suis perdue je crois car impossible de retrouver le cabinet de mon obstétricien. Je demande à une infirmière qui m’indique le chemin et j’arrive enfin dans la salle d’attente. Le temps me paraît long et puis la porte du cabinet s’ouvre mais personne ne sort et j’entends des gémissements. Bien que je sois seule, je trouve ça dingue de pouvoir se lâcher comme ça. J’avance doucement vers le cabinet et regarde dans l’écart de la porte.

- Oh oui là docteur. Gémit la femme allongée avec son mari à côté.

Son ventre est bien rond, je pense qu’elle doit pas être loin d’accoucher.

- Poussez fort.

Elle s’essouffle et pousse.

- C’est bien, recommencer, je vois sa tête.

Merde, elle est en train d’accoucher, dans un cabinet. Je regarde autour de moi et toujours personne. Les cris perçants du bébé résonnent et on lui pose sur elle. Son mari l’embrasse et le médecin la félicite. Et j’avoue être émue par la scène. La visage de la femme se tourne vers moi et le mari fait de même.

- Li...Lilian ? Dis-je en bégayant.

Il a un sourire un peu moqueur et Nathalie embrasse le bébé. Mes larmes perlent sur ma joue et je recule jusqu’à bousculer quelqu’un. Je me retourne et je vois Rachel calcinée.

- Mefie-toi de lui Abby.

Je recule et tombe contre Gaby.

- Abby, je t’avais dis qu’il n’arrêterait pas. Tu dois pas garder son bébé.

- Gaby...mais...

- Abby faut pas que tu gardes ce bébé. Faut pas Abby.

Gaby s’approche de moi et je me mets à paniquer. Je m’enfuis en courant mais à chaque fois je reviens dans la salle d’attente. Je vois au loin Lilian et Nathalie pousser une poussette et j’ai l’impression qu’on arrache mon coeur.

- Abby c’est à vous. Me dit le docteur.

- Je veux pas.

- Je suis là Abby, me dit Gaby qui me tient par le bras et me pose sur la table d’auscultation. Je me débats et crie qu’on me laisse tranquille.

- Poussez Abby.

- Non !!!

La douleur est insoutenable, on m’arrache mon enfant de moi.

- Oh regarde Lilian, comme il est beau. Dit Nathalie qui prend mon bébé dans ses bras.

Quoi !!! Non !!! J’hurle de toute mes forces mais Gaby me tient sur la table.

- Lilian !!! Prends pas mon bébé !!!! C’est mon bébé !!!!!

- ABBY !!!! ABBY !!!! Réveille toi !!!

J’ouvre les yeux et je vois Luna. Je regarde autour de moi et remarque que je suis dans leur chambre d’ami, ah oui c’est vrai que j’étais venue chez eux pour pas être trop seule. Titi arrive avec un gant qu’il pose sur mon front.

- Et beh, sacré cauchemar hein.

- Je vous ai réveillé ?

- Bah vu comment tu hurlais j’ai cru que tu te faisais égorgée, dit Titi.

Luna me regarde alors que je suis assise dans mon lit.

- C’est horrible, j’arrête pas de faire des cauchemars. J’en ai marre !!!

Je suis à bout de nerfs j’ai envie de dormir mais je repousse à chaque fois le sommeil pour pas faire face à mes cauchemars mais la fatigue me gagne et je sombre dans cet enfer.

- Lilian me manque. Dis-je en pleurant

- Je sais. Dit Luna qui caresse mes cheveux trempés de sueur.

- Vous pensez que je fais une bêtise en gardant le bébé ?

- Quoi ? Non !!!! Ecoute ok Lilian a merdé mais, mais vous vous aimez, ça va s’arranger entre vous j’en suis sur. Me dit Luna

- Je sais pas.

- De toute façon même si tu voulais avorter c’est trop tard, t’es hors délais.

- Non mais tu penses quand même pas à ça Abby ? Me demande Titi outré.

- Je suis perdue.

- Lilian t’aime putain, alors ouais il s’est foutu la gueule en vrac et Nathalie en a profité mais putain il t’aime merde !

Il se lève vers moi d’un seul coup et pointe son doigt vers moi.

- Tu sais que Lilian est tombé amoureux de toi bien avant que vous vous rencontriez !!!

- Oui je sais.

- Tu sais pourquoi il t’a pas approché tout de suite ?

- Parce qu’il se tapait Nathalie.

- Non petite conne, parce qu’il voulait pas foutre le bordel dans ton couple et te rendre malheureuse ! Ca c’est de l’amour. Il s’est privé de toi pour ton bonheur !!!!

Je regarde Titi qui n’a jamais montré d’agressivité envers moi.

- Il préférait ne pas t’approcher, se passer de toi plutôt que de risquer de foutre en l’air ton bonheur.

- Il a couché avec son ex et je dois laisser passer ça ?

- Pour info, Lilian n’est pas exclusif Abby, des femmes il en a toujours baisé en même temps que la sienne.

- Il m’a dit être l’homme que d’une seule femme.

- Sentimentalement oui mais physiquement c’est autre chose, seulement avec toi il n’avait pas besoin d’aller voir ailleurs car tu lui offrais tout ce qu’il recherchait.

- Bah faut croire que c’était pas assez.

- Il était bourré ! Ca te va bien de faire la fille choquée alors que tu te fais tripoter par ton obstétricien !

Lorsqu’il lâche la bombe je regarde Luna qui a perdu le sourire.

- Tu lui en as parlé ? dis-je

- Non !!!

- J’ai entendu votre conversation, dit Titi.

Luna le fusille du regard.

- T’es sérieux là ! Tu pouvais pas aller faire un tour ou je ne sais quoi. Dit Luna

- La discussion était trop bandante.

- Connard. Crache Luna

Titi me regarde et j’ai envie de me cacher.

- Ca va, il va pas t’en vouloir, voir il va trouver ça aussi bandant que moi. Dit Titi amusé.

- Je suis pas sur.

- Je connais mon frère mieux que toi alors, dit-il en se marrant

Il regarde Luna avec un sourire malicieux.

- Va falloir prendre rdv, il me plaît ce doc.

- Pervers.

- Toujours avec une petite salope.

Luna à le regard qui pétille et la tension sexuelle entre eux est bien présente. Il me demande si ça va aller et je dis oui. J’arrive pas à trouver le sommeil et je les entends rire puis j’entends un lourd gémissement puis des plus doux. Je crois que Luna à retrouvé sa sexualité. J’entends Titi râler et je repense aux râles de Lilian. Il me manque et je me demande ce qu’il est entrain de faire à des milliers de km de moi. Pense t’il à moi comme moi je pense à lui ? Je prends mon portable et je joue un peu lorsque mon téléphone bip et l’enveloppe s’affiche, d’un numéro inconnu.

---------------------------------------------------------------------------

J’ai chopé le portable de mon supérieur, juste pour te dire que je t’aime, fais à attention à toi et aux bébés. Je tenterai de t’envoyer des messages en douce dès que je peux mais si je me fais choper je vais morfler mais c’est trop dur, tu me manques trop. Je file, je t’aime bébé. Répond pas stp.

---------------------------------------------------------------------------

Mon coeur se serre, il pense à moi autant que je pense à lui, au point de prendre des risques. Je caresse mon ventre, et me couche comme le doc m’a conseillé, un coussin entre mes cuisses. J’aimerai que ça soit Lilian, qui soit entre mes cuisses. Je chevauche le coussin et me frotte à lui. Je regrette de ne pas être chez moi, j’aurais pu me faire du bien avec mon gode.

- Titi !!!! Crie Luna à coté

L’ambiance sexuelle m’excite, le tissu frottant mon clitoris me fait gémir, tout en imaginant Lilian me fait jouir. Le lendemain je retrouve le couple plus complice que jamais.

- Ca te dérange si je prends rdv avec ton obstétricien ? Me demande Luna

- T’es enceinte ?

- Va savoir. Dit-elle en ricanant.

- Alors oui vaut mieux aller consulter, dis-je amusée

- J’appelle immédiatement alors. Ca serait trop bien qu’on ait nos bébés presqu’en même temps.

- Ca serait Noël avant l’heure.

- Putain un bébé de Noël !!! Trop bien.

- D’ailleurs faudrait qu’on y pense c’est dans 15 jours.

- Putain déjà. Ah ouais j’ai rien acheté moi encore.

- Moi non plus. Je sais même pas ce que je vais faire, dis-je

Titi s’approche de nous.

- Et bien on pourrait se faire ça tous ensemble, non ? Dit-il

- Ah ouais ça serait trop bien !!! Dit Luna

- Ok mais j’aimerai le faire chez moi, dis-je

- Et bah moi ça me va, dit Luna

- Ouais ok pour moi aussi, dit Titi.

On discute avec Luna de ce Noël et Titi est amusé en préparant une salade de fruit où je pique dedans.

- Pas touche !

- J’ai faim et on refuse rien à une femme enceinte, sinon je dis à Lilian que tu m’empêche de nourrir notre bébé.

- T’es aussi salope que ta pote toi.

Je lui fais un sourire forcé.

- Dis moi Abby, Luna tu l’as trouve comment ?

- Ah non Titi, je te vois venir là, les filles c’est pas mon truc.

- T’as déjà essayé ?

- Non !!! Et non j’essayerai pas.

- Et si y a que moi qui te baise et Luna mate.

- Non !!!!

- Jte l’avais dis, Abby elle aime que la queue de Lilian, dit Luna en captant la discussion.

- C’était qu’une proposition.

- Que je refuse, dis-je

Luna pique dans le saladier et Titi grogne.

- Mais putain vous êtes des vraies pies ma parole, dégagez de là !!! Crie t’il

- On a faim, nourris nous. Dit Luna

- T’es vraiment une salope toi, regarde le résultat, dit-il en montrant son pantalon déformé.

- Je peux arranger ça mais…

Elle me regarde.

- Ok, je pars me doucher, dis-je

- Merci Abby, dit Luna.

En sortant de la douche, je peux déguster la salade de fruit qui est succulente puis je rentre chez moi. Cette petite nuit dépaysante m’a fait du bien ainsi que le message de Lilian. Peut être que j’arriverai à trouver le sommeil maintenant.

Annotations

Recommandations

Nelra
Jessica Paterson, tout juste 30ans, avocate commise d'office au Palais de Justice de Bordeaux rêve d'intégrer un grand cabinet d'avocat, mais sa façon de vivre met un frein à ses envies de brillante carrière.
Sa passion ? Le sexe, elle collectionne les mecs, comme certaines changes de culottes.
Sa devise ? Baiser, baiser et...Baiser !
Son défaut ? Son franc parler et sa nature décomplexée.  
Pour elle, un homme ne sert juste qu'à donner des orgasmes, enfin, quand ils y arrivent et quand ce n'est pas le cas, elle a ses jouets !  

Justin Wilson, 32 ans, avocat reconnu, véritable cœur d'artichaut et éternelle insatisfait, il finit toujours par se lasser de tout, les femmes comme le reste.
Sa passion ? La gente féminine.
Sa devise ? Il y en aura toujours une pour en remplacer une autre.
Son défaut ? Sa grande sensibilité et son amour incommensurable pour le sexe opposé !
Pour lui, toutes les femmes sont belles et méritent toute son attention, les faire grimper aux rideaux, il y met un point d'honneur ! 

Chacun a sa propre vision de la vie et des parties de jambes en l’air et quand il vont se télescoper au détour de l'anniversaire de Cassandra, leur rencontre va faire des étincelles !
Réviseront-ils leurs jugements ? 
439
371
129
442
Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
1115
250
275
1002
SJTwin
Suite à un événement tragique, Amélia, 25ans, voit sa vie complètement détruite.
Elle décide donc de rejoindre son frère, Alex, Vice-Président du club de motard "The Sliders".
En pensant trouvé la sécurité, elle ne pensais pas rencontré Liam, le Président du M.C.
Lui, la veut elle.
Elle, ne désire que la vengeance mais son coeur lui dicte autres choses ...
Et si, désire et vengeance ne faisais qu'un ?
162
5
21
222

Vous aimez lire Jessie Auryann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0