Chapitre 46

6 minutes de lecture

4 jours, 3 nuits d’angoisse . Les policiers la cherchent, nous aussi mais rien. Ils décident de faire appel à une brigade canine pour la retrouver. On retourne dans la forêt, les deux chiens policiers reniflent partout et nous amène dans les profondeurs de la forêt, dans un endroit inaccessible.

- Est ce qu’on peut faire le tour ? Demande le policier

On regarde une carte et on remarque que la forêt est divisée en deux. On fait le tour avec les chiens qui se mettent à tirer sur leur laisse. Notre cœur s’emballe, on a peur, on espère, on a du mal à suivre mais on ne lâche rien.

- Elle est là !!!! Appelez les secours ! Crie un policier

On arrive et on découvre un corps nu, abîmé, violenté et elle a l’air...morte.

- Luna répondez-moi, vous m’entendez ? Demande le policier

- Luna !!! Crie Titi contre un policier qui le retient.

- Elle est vivante, appelez les secours !!!

Je regarde ma meilleure amie qui est nue, sale, le corps meurtri, en sang. Mais qu’est ce qu’il s’est passé. Elle est amené à l’hôpital, on arrive juste derrière les pompiers et Luna est prise en charge. Nous attendons dans la salle d’attente comme deux lions en cage. Après des longues heures d’attente un médecin vient enfin nous voir.

- Luna a été battue très violemment, et violée, elle est en état de choc et pense que c’est par le même agresseur qui était venu à son domicile, d’après elle.

- Le même ?

- D’après elle, oui.

- Comment va t’elle ?

- Elle est très choquée, et présente de nombreuses contusions. Nous sommes entrain de recoudre ses déchirures et nous la garderons pour une surveillance puis on lui proposera un suivi psychologique.

Nous rentrons dans la chambre de Luna, et elle est recroquevillée dans son lit.

- Je suis là princesse. Dit Titi

Elle grimace et il regarde son dos et me regarde. Elle a tout le dos et les fesses marquées de coups. Elle ne supporte même pas les draps sur elle. Titi veut la recouvrir et elle le stoppe sûrement par la douleur.

- Qu’est ce qu’il s’est passé Luna ? Dis-je

Elle ne me répond pas, bloquée dans un mutisme. Nous la laissons se reposer et lorsque Titi veut se poser sur le canapé elle le retient et se pose contre lui.

- Je suis là, repose toi, il peut plus rien t’arriver. Dit-il

La porte s’ouvre et l’inspecteur et une femme entre.

- Bonjour Luna, nous venons recueillir des informations pour attraper celui qui vous a fait ça, est ce que vous vous sentez de nous expliquer ce qu’il s’est passé ?

Luna fait oui de la tête.

- Lilian, le petit ami de Abby, m’a demandé de tenir compagnie à Abby car il partait en mission et il savait qu’elle le vivrait mal. J’ai donc pris la voiture, il m’avait dit de passer par les petites routes car la grande est en déviation.

- D’accord, vous êtes partie toute seule ?

- Oui, Titouan est resté avec notre bébé.

- Il était quel heure ?

- Je sais pas trop 20h peut être. Il faisait nuit car je craignais de rencontrer des animaux sur cette petite route.

- D’accord et après qu’est ce qu’il s’est passé Luna ?

Luna nous regarde et ravale un sanglot.

- Une voiture derrière moi s’est rapprochée de très près et j’ai fais des appels de frein pour qu’il reprenne ses distances mais il continuait à me coller. Quand j’ai regardé dans le retro j’ai vu sa cagoule et j’ai paniqué. Il a mis un coup de pare-chocs dans la voiture et j’ai accéléré. Il m’a retapé dedans et ma voiture à quitté la route. J’ai essayé de m’enfuir dans la forêt et il m’a suivit. J’ai couru aussi vite que je pouvais mais il a finit par me rattraper.

Mon cœur se serre de savoir ce qu’elle a pu vivre.

- Continuez, comment était-il ?

- Tout en noir avec une cagoule toute noire, je voyais pas ses yeux, des gants et comme l’autre fois, il ne parlait pas.

- D’accord et après.

- Il m’a frappé au visage, et je suis tombée, il s’est jeté sur moi et m’a déchiré mes vêtements et…

Luna ferme les yeux par la douleur des souvenirs.

- On est obligé de rentrer dans les détails ? Crache Titi

- Oui je suis désolée mais chaque détail compte. Continuez Luna svp.

- Il m’a violé, et ensuite il m’a traîné pour m’attacher à un arbre, il a sorti sa ceinture et m’a frappé avec.

- Une ceinture ? Comment était elle ? Est ce qu’elle aurait un signe distinctif ?

- C’était une ceinture basique en cuir. Il m’a mis plusieurs coups, j’ai supplié qu’il arrête mais il a recommencé encore et encore. Il alternait les viols et les coups. Il m’a fait tellement mal et je sentais qu’il aimait ça. Son but était de me détruire, pas de me tuer, il savait que j’étais encore vivante quand il est parti.

- Combien de temps ça a duré ?

- Toute la nuit et un peu le matin je dirais, après il m’a déplacé dans un endroit de la forêt, et il est parti. J’ai pas pu bouger, j’avais trop mal, j’ai juste espéré qu’on me retrouve.

Luna reprend sa respiration et la policière l’invite à donner le plus de détail possible.

- Comment vous nourrissait-il ?

- Il me nourrissait pas, il me donnait juste à boire de temps en temps.

- A t’il mis des préservatifs ?

- Oui.

- Un objet qui pourrait nous donner un indice ?

- Une lampe frontale jaune sinon il me violait avec des branches ou son sexe et me frappait avec sa ceinture ou des tiges plus fines pour me couper ou avec ses poings ou des coups de pieds.

- Ses chaussures étaient comment ?

- Des chaussures de randonnée je crois, je sais plus, j’essayais de ne pas le regarder. Je sais juste que ses coups de pieds me faisait très mal comme si au bout, y avait du métal.

- Des chaussures renforcées, ça fait penser à des chaussures professionnelles. Quand est ce qu’il s’est arrêté ?

- Les coups et les viols ont cessé quand j’ai dis sa putain de phrase!

- Quelle phrase Luna ?

- Il m’a donné un papier où y avait marqué « répète : Baise moi comme une chienne »

J’ai l’impression de recevoir un coup de poing dans l’estomac, tout va très vite dans ma tête et les pièces du puzzle se rassemblent.

- Vous avez ce papier ? Reconnu l’écriture ? Demande la policière

- C’était tapé à l’ordinateur et il a brûlé le papier après que j’ai prononcé la phrase.

- C’est un malin. Et après ça ?

- Il m’a violé et il est parti.

- Vous avez été enlevée plusieurs heures, il a du forcément soulager ses besoins naturels quelque part.

- Dans une bouteille et je l’ai jamais vu s’éloigner pour faire autre chose.

- Et merde ! Fais chier ! Crache la policière.

Je regarde la pièce comme si j’étais pas là.

- Abby ça va ? Me demande Titi.

- Non.

La policière me regarde.

- Vous savez quelque chose ? Me demande t’elle.

- Lilian...Lilian me demande souvent de dire cette phrase dans notre intimité.

- Lilian ? Répète Titi.

Mes larmes tombent.

- C’est impossible Lilian ferait jamais ça !!!! Crie Titi.

Luna me regarde aussi abasourdie que moi mais pour moi ça ne fait aucun doute, cette phrase, je l’ai répété assez souvent pour savoir qu’elle vient de lui.

- C’est la même phrase Titi, la même !!! Il ne parle pas, et Lilian ne parlait pas lors de la première agression, et aurait très bien pu rester muet lors de la seconde car il sait que Luna l’aurait reconnu.

- Tu parles de ton mec là Abby.

- Qui a massacré ma meilleure amie et sa fille !

- Tu débloques complètement, pour rappelle Abby, lors de la première agression de Luna et Jessie, c’était la nuit de la St Valentin, lorsque tu étais avec Lilian.

- Pas toute la nuit.

La policière me regarde et me demande de m’expliquer.

- Je me suis endormie seule cette nuit là et il il m’a réveillé dans la nuit, et L’agression à eu lieu entre 23h et 3h du matin. On était pas si loin que ça de chez Luna.

- Pourquoi il ferait ça putain Abby, on parle de Lilian là !!!! Le père de ton bébé !!!

- Et cette nuit il était où ? Me demande la policière

- Il devait partir au matin en mission, il est parti hier soir, il devait passer voir ses enfants chez son ex femme et aller à la caserne ensuite.

La policière regarde l’inspecteur qui ordonne de vérifier auprès de la caserne quand Lilian est arrivé sur place.

- Il aime donner des coups de ceinture et aime le sexe brutale aussi. Et surtout adore lorsqu’on prononce cette phrase.

Luna regarde Titi qui commence à comprendre. L’inspecteur reçoit un appel.

- Il est arrivé à 6h du matin à la caserne. Dit l’inspecteur

- On va le cueillir. Dit la policière

- Trop tard il est en Afghanistan mais on a convoqué son ex-femme pour l’interroger.

- Bien, reposez-vous et on vous tiens au courant de l’avancé de l’enquête.

Nous sommes tous les trois sous le choc. Pourquoi a t’il fait ça, est ce que je connais vraiment cet homme après tout. Mon monde s’écroule.

Annotations

Recommandations

Nelra
Jessica Paterson, tout juste 30ans, avocate commise d'office au Palais de Justice de Bordeaux rêve d'intégrer un grand cabinet d'avocat, mais sa façon de vivre met un frein à ses envies de brillante carrière.
Sa passion ? Le sexe, elle collectionne les mecs, comme certaines changes de culottes.
Sa devise ? Baiser, baiser et...Baiser !
Son défaut ? Son franc parler et sa nature décomplexée.  
Pour elle, un homme ne sert juste qu'à donner des orgasmes, enfin, quand ils y arrivent et quand ce n'est pas le cas, elle a ses jouets !  

Justin Wilson, 32 ans, avocat reconnu, véritable cœur d'artichaut et éternelle insatisfait, il finit toujours par se lasser de tout, les femmes comme le reste.
Sa passion ? La gente féminine.
Sa devise ? Il y en aura toujours une pour en remplacer une autre.
Son défaut ? Sa grande sensibilité et son amour incommensurable pour le sexe opposé !
Pour lui, toutes les femmes sont belles et méritent toute son attention, les faire grimper aux rideaux, il y met un point d'honneur ! 

Chacun a sa propre vision de la vie et des parties de jambes en l’air et quand il vont se télescoper au détour de l'anniversaire de Cassandra, leur rencontre va faire des étincelles !
Réviseront-ils leurs jugements ? 
439
371
129
442
Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
1115
250
275
1002
SJTwin
Suite à un événement tragique, Amélia, 25ans, voit sa vie complètement détruite.
Elle décide donc de rejoindre son frère, Alex, Vice-Président du club de motard "The Sliders".
En pensant trouvé la sécurité, elle ne pensais pas rencontré Liam, le Président du M.C.
Lui, la veut elle.
Elle, ne désire que la vengeance mais son coeur lui dicte autres choses ...
Et si, désire et vengeance ne faisais qu'un ?
162
5
21
222

Vous aimez lire Jessie Auryann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0