Chapitre 31

10 minutes de lecture

L’été est passé pet j’ai pris mes habitudes de la vie en solo. Bertrand n’est pas revenu et c’est très bien comme ça. Nous nous voyons seulement lorsqu’il prend les enfants un week-end sur deux et lors des vacances scolaires. Nous nous sommes organisés et nous allons vers un divorce à l’amiable, ce qui me soulage grandement. Je pense aussi que sa famille a du l’aider à accepter notre divorce puisqu’elle ne m’a jamais vraiment accepté.

Avec Lilian, c’est la passion et l’amour que nous construisons ensemble et avec nos enfants. Loïc est très complice avec Lilian, et Enzo et Adrien s’entendent à merveille. Le seul point noir dans cette histoire c’est la bonne entente de Lilian et son ex-femme. Il a beau me rassurer, je suis paniquée à l’idée qu’il recraque pour elle. Heureusement Luna est là pour me soutenir dans toute cette nouvelle vie.

- Luna, j’ai Lilian qui vient d’être appelé par la caserne, du coup je suis avec Enzo et Mïa et leur mère doit débarquer ce soir, j’angoisse un max. Stp tu peux venir ?

- Ok, on respire et on déstresse. Bien sur que je peux venir mais c’est pas le grand méchant loup hein, c’est juste son ex.

- J’ai pas envie de la connaître.

- Faudra bien tôt ou tard Abby.

Elle n’a pas tort, j’ai toujours réussi à esquiver la rencontre avec son ex mais là j’ai plus vraiment le choix. Je range un peu l’appartement de Lilian, prépare les affaires des enfants et Luna arrive. Ma sauveuse !!!!

- Ca va aller Abby.

- Tu la connais toi ?

- Non jamais vu mais d’après Titi elle est super cool.

- Mouais.

- Rappelle toi, moche, pleine de bouton, le strabisme…

On se met à rire toutes les deux pendant que les enfants sont dans leur chambre pour leur dernier préparatif.

- Elle doit zozoter. Dis-je

- Et puer des dessous de bras d’un mec dans le bâtiment en pleine chaleur.

Luna arrive à me faire éclater de rire jusqu’à entendre la sonnette de la porte qui me ramène à la réalité. Je prends une grande respiration et ouvre la porte.

- Bonjour, Abby je suppose ? Me dit-elle avec un grand sourire.

- Bonjour Nathalie, vous supposez bien. Je vous en prie entrez. Dis-je

- Salut, moi c’est Luna.

- La copine de Titouan, c’est ça ?

- Ouais on peut dire ça. Réplique Luna.

- Mes Félicitations pour le bébé d’ailleurs.

- Oh euh merci.

Je vois qu’elle est bien au courant.

- Lilian a du partir en urgence.

C’est ballot tu ne pourras pas le voir.

- Oui je sais, il m’a prévenu. Merci à toi d’être restée auprès des enfants. Ca ne te dérange pas qu’on se tutoie Abby ?

- Oh euh...non pas du tout.

Elle m’envoie un autre sourire puis se tourne vers Luna.

- On peut aussi se tutoyer Luna ?

- Ouais bien sur c’est plus cool comme ça.

Elle envoie un autre sourire. Les enfants arrivent et viennent dire bonjour à leur mère et lui explique ce qu’on a fait depuis leur retour d’école. Pendant ce temps avec Luna on l’observe. On est loin de nos suppositions, cette femme est juste la perfection même. Elle a une classe qui se dégage d’elle sûrement du à son tailleur bordeaux qui lui va à merveille ou ses talons aiguilles qui lui galbe ses jambes ou encore son décolleté pigeonnant. Peut être que se sont ses bijoux ou son maquillage ou encore son chignon parfaitement réalisé qui la rend juste belle et classe. On est loin du boudin espéré.

- Oh bonjour toi, tu t’appelles comment ? Dit-elle en voyant Bulle

- Bulle.

- Bonjour Bulle. Dit-elle en caressant ma chienne.

Je tente de paraître gentille, je veux pas être désagréable avec elle, même si je sais qu’on sera jamais copine.

- Allez vite prendre vos affaires, on va pas abuser de la gentillesse d’Abby.

- Oh, ils ne me dérangent pas, ils sont adorables.

Même si je veux que tu partes vite avant que je ne t’imagine avec Lilian. Les enfants prennent vite leur sac et viennent me dire au revoir. Puis c’est avec élégance qu’elle retourne à la porte, et nous envoie un magnifique sourire de toutes ses dents blanches et de son rouge à lèvre rouge vif.

- Bonne soirée les filles.

- Ouais bonne soirée à toi aussi.

La porte se referme et on se regarde avec Luna.

- Dis moi que c’est un cauchemar Luna, dis-je

- Respire, elle est canon c’est vrai mais si ils ont divorcé c’est pas pour rien.

- C’est parce qu’il partait en mission pendant des mois, et là c’est plus le cas. Pourquoi il coucherai plus avec moi qu’avec elle.

- Parce que toi aussi t’es canon Abby.

- Tu plaisantes là ? T’as vu sa classe ?

- Ouais bah justement, c’est le genre de femme à être coincée et vu comment il a l’air d’aimer le cul ton Lilian, bah forcément ça pouvait pas coller entre eux.

- Elle a même pas un petit bouton.

- T’as pas été voir ses fesses, si faut c’est la varicelle là dedans.

- Elle pue même pas, j’adore son parfum en plus.

- Elle a peut être une mycose dégueulasse qui la fait puer de la chneck.

- Luna !!!

Elle se met à ricaner.

- Bon du coup vu que ton week-end tombe à l’eau, tu veux venir à la maison ? Me propose t’elle.

- Non c’est gentil, je vais rester là jusqu’à demain et je rentrerai chez moi faire un peu de ménage.

- Dacodac !

- Jte raccompagne en bas comme ça je promène Bulle en même temps.

- Oki.

Après une longue balade, je remonte chez Lilian où je me retrouve seule dans l’appartement avec ma Bulle. Je fais un peu de rangement et retourne dans la chambre de Lilian, où y a quelques heures il me faisait l’amour après avoir pris ma journée. Je retape le lit, et je passe un coup d’aspirateur et de serpillière, lorsque je cogne le bureau de Lilian, l’ordinateur sort de sa veille et la photo des enfants et de leur mère apparaît. Les larmes aux yeux me montent.

- Ok, très mauvaise idée de vouloir faire le ménage. Dis-je à voix haute.

Je me prépare un plateau repas et me pose devant la télé. Lorsque j’allume l’écran, je tombe sur les différents lecteurs dont celui avec un DVD au nom de « Nath ».

- Mauvaise idée Abby...mauvaise idée.

Je reste un temps et puis j’appuie sur play. Le lecteur se lance et je regrette immédiatement dès les premières images. Je suis là, paralysée par les ébats filmés d’elle et de Lilian. Mes larmes tombent lorsque je le vois la caresser, jouer avec elle et lui faire mal. Elle aussi aime ça, elle aussi réclame et mon coeur se serre quand je l’entends jouir. Je m’inflige 2h10 de souffrance, 2h10 où je vois l’homme que j’aime avec celle que je déteste le plus au monde. J’appelle Luna en larmes et lui explique.

- Oh merde Abby, pourquoi t’as regardé toi aussi et puis qu’est ce qu’un DVD de son ex femme fout dans son lecteur ?

- J’en sais rien. Il est peut être nostalgique.

- Ouais où alors il avait besoin de se branler.

- Avec son ex, super.

- T’as fais des sextapes toi avec lui ?

- Bien sur que non !!!

- Bah voilà, il a peut être besoin de se voir.

- Tu réagirai comment si tu voyais Titi avec son ex.

- Titi n’a pas d’ex que des plans culs et j’ai déjà maté des vidéos qu’il faisaient avec ces plans culs, et moi aussi j’en ai faites pour le faire bander.

- Je sais pas comment tu fais pour pas être jalouse.

- On est pas pareil Abby mais avoir un DVD d’une ancienne sextape n’est pas un crime.

Je renifle et essuie mes larmes.

- Bon tu bouges pas, j’arrive, dit-elle

- Luna, non…

- J’arrive jte dis.

Ca c’est du Luna tout cracher. 1H plus tard elle arrive et m’annonce me tenir compagnie tout le long d u week-end.

- Et les chiens ?

- T’inquiète c’est géré avec Jessie. Bon alors c’est quoi cette sextape.

- Ah non je la regarde pas une seconde fois et je t’interdis de mater Lilian entrain de…

- Ok !!! Tu sais si y en a d’autres des DVD ?

- Non j’en sais rien, celui ci était dans le lecteur.

- Voyons voyons. Dit-elle en regardant le meuble des DVD de Lilian

- Tu vas pas fouiller quand même.

- C’est pas fouiller mais explorer.

Elle regarde mais trouve rien.

- Je peux aller dans votre chambre ou c’est indécent ?

- C’est pas notre chambre mais celle de Lilian et y a rien d’indécent.

Elle me sourit et je l’emmène jusqu’à la chambre. Sa curiosité m’a contaminé. Elle monte sur la pointe des pieds et trouve une pochette noire remplie de DVD.

- Y en a combien là dedans ? Dis-je effrayée

- Je dirais qu’il y en a beaucoup.

On regarde les DVD qui sont tous datés et mes larmes tombent une fois de plus.

- Le dernier date d’avant votre rencontre Abby.

- A peine un mois avant Luna !

- Ouais mais rien depuis.

- Et alors ?! Ils sont divorcés depuis des années et couchent ensemble, ça veut bien dire que c’est pas si finit que ça. Putain mais quelle conne je suis ! J’aurais du m’en douter ! On peut pas s’entendre si bien avec son ex sans qu’il ait un truc derrière. T’accepterai ça toi de Titi ?

- Je sais pas Abby.

Je retourne dans le séjour et ouvre son ordinateur.

- Et ça, ça veut bien dire qu’il y tient, non ? Dis-je en montrant la photo.

- Va voir dans ses dossiers, t’as peut être des DVD en attente d’être gravé.

Je la regarde et elle me regarde avec de la peine.

- Tu crois que…

- J’en sais rien Abby mais faut que tu saches.

Je navigue dans les dossiers avec Luna et on tombe sur des photos d’eux.

- Putain mais ils ont passés leur vie à se filmer et se photographier ! Crache Luna

- Regarde la date du dossier...la veille de notre rencontre.

- Non ouvre pas Abby.

- Faut que je sache.

Lorsque j’ouvre deux vidéos et 90 photos sont dedans. Je lance le diaporama des photos et mon coeur s’écrase.

- Tous des connards putain. Dit Luna

Je lance la première vidéo où une fellation des plus obscènes est filmée.

- Abby, t’es entrain de te faire du mal là.

Mon coup de grâce arrive quand je vois qu’il la tient par les cheveux et lui crache à la figure et elle lui mime un « je t’aime ».

- Abby…

Je referme tout et m’éloigne du PC comme si il portait la peste sur lui. Je suffoque.

- Abby ma puce, respire.

- Dis moi que c’est un cauchemar Luna.

- Tu vas prendre tes affaires et venir chez moi.

Je prends mes affaires comme si j’étais poursuivis. Je fais monter Bulle dans la voiture de Luna et on va chez elle. Je me love dans ses coussins qui accueillent mes larmes.

- Abby je suis là.

- Comment j’ai pu être aussi conne.

- C’est moi qui a été conne là, j’aurais pas du lui filer ton adresse e-mail.

- J’ai mal Luna, putain j’ai si mal.

J’ai envie d’hurler tellement la douleur est insupportable, j’entends la porte sonner et Luna va ouvrir.

- Bah alors princesse tu réponds pas ?

- C’est pas le moment Titi

- Qu’est ce qu’il se passe ?

- Ton frère est un sale con.

- Quoi ? Merde Abby, qu’est ce qu’il s’est passé ? Me demande Titi en se jetant presque sur moi.

Luna se met entre lui et moi et l’arrête.

- Ton frère baise encore avec son ex, voilà ce qu’il ne va pas !

- Avec Nath ? Non il a stoppé tout depuis qu’il est avec Abby.

- Donc ils se voyaient bien avant.

- Oui mais c’était que sexuel, son mec à Nath n’a pas les mêmes délires et…

- Et Lilian si. Dis-je

- Abby, Lilian est fou de toi, jte jure qu’il n’a pas recouché avec elle. Je connais mon frère, il t’aurais pas fait ça, il sait que t’es exclusive.

- Bah faut croire que tu le connais pas tant que ça.

Luna explique à Titi ce qu’on a trouvé chez Lilian.

- Putain vous fouillez, vous êtes sérieuse là !

- On a pas fouillé, son DVD était pas rangé et Abby est tombée dessus, forcément après on a voulu savoir si c’était encore d’actualité.

- Vous êtes graves vous les meufs. T’as aussi fouillé dans mon ordi ? Demande t’il à Luna

- Ordi, Portable, tout y est passé, je suis pas folle, je veux savoir ce que fait le père de mon enfant quand je ne suis pas là.

- Putain bah t’es à l’aise toi.

- Quoi ? T’as des choses à me cacher ?

- Non mais ça se fait pas.

- Ce qu’il se fait pas c’est de se taper encore son ex, la veille de notre rencontre ! Dis-je

- Il savait même pas si t’allais venir putain ! Merde Abby !

- Il m’a dit que tout était fini avec elle, qu’ils étaient juste amis. Drôle de manière d’être ami.

- C’était que du sexe bordel !

- Quand elle mime un « je t’aime » c’est que du sexe aussi ?

Il me regarde et arrive à court d’argument.

- Ok, là j’avoue que ça peut mettre la rage.

- Il m’a fait exactement pareil Titi, il m’a mimé un je t’aime comme elle, elle lui a fait.

- Et lui, il lui a répondu ?

- Il l’a embrassé c’est pas mieux.

Il s’assoit et frotte son visage dans les mains.

- Je sais pas quoi te dire Abby. Je connais mon frère, il ne te trahirai pas. Les ex c’est de la baise facile, c’est tout.

- Bah qu’il retourne avec elle.

- Arrête tu le penses pas.

- Je vais tout arrêter de toute façon.

- Laisse lui une chance de s’expliquer au moins.

- Non je veux plus jamais le revoir

- Tu dis ça car t’es en colère.

- Ma décision est prise, Lui et moi c’est terminé. Dis-je en montrant le messages

Toi et moi c’est fini, tu devrais mieux ranger tes DVD Lilian.

- Putain Abby, déconne pas. Tu peux pas le quitter comme ça, dit Titi

- On a jamais été vraiment ensemble, sa femme c’est elle, pas moi.

- Faux ! Il t’aime ça j’en suis sur !

- Tu défends ton frère c’est normal.

Je passe ma soirée à pleurer puis je finis par m’endormir. Le lendemain Titi m’accompagne à ma voiture et me rabâche que son frère m’aime.

- Abby, laisse lui une chance de s’expliquer stp.

- Non, je veux plus jamais le revoir.

Je claque ma voiture et rentre chez moi. La maison est vide et je pleure toutes les larmes de mon coeur. J’aime cet homme si fort, pourquoi m’a t’il fait ça.

Annotations

Recommandations

Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
1038
239
269
984
Nelra
Jessica Paterson, tout juste 30ans, avocate commise d'office au Palais de Justice de Bordeaux rêve d'intégrer un grand cabinet d'avocat, mais sa façon de vivre met un frein à ses envies de brillante carrière.
Sa passion ? Le sexe, elle collectionne les mecs, comme certaines changes de culottes.
Sa devise ? Baiser, baiser et...Baiser !
Son défaut ? Son franc parler et sa nature décomplexée.  
Pour elle, un homme ne sert juste qu'à donner des orgasmes, enfin, quand ils y arrivent et quand ce n'est pas le cas, elle a ses jouets !  

Justin Wilson, 32 ans, avocat reconnu, véritable cœur d'artichaut et éternelle insatisfait, il finit toujours par se lasser de tout, les femmes comme le reste.
Sa passion ? La gente féminine.
Sa devise ? Il y en aura toujours une pour en remplacer une autre.
Son défaut ? Sa grande sensibilité et son amour incommensurable pour le sexe opposé !
Pour lui, toutes les femmes sont belles et méritent toute son attention, les faire grimper aux rideaux, il y met un point d'honneur ! 

Chacun a sa propre vision de la vie et des parties de jambes en l’air et quand il vont se télescoper au détour de l'anniversaire de Cassandra, leur rencontre va faire des étincelles !
Réviseront-ils leurs jugements ? 
381
319
127
393
XiscaLB
*A 4 mains*
Farouchement attachée à son rêve, Joy met tout en œuvre pour le réaliser, quitte à cumuler trois boulots, à mettre entre parenthèses sa vie de jeune femme. Elle sait qu’elle ne peut compter que sur elle-même depuis la seconde où elle a avoué à sa mère que, contrairement à elle, la danse classique n’était pas son choix de carrière. Alors elle s’accroche, elle économise, passe les concours, et atteint son but. La célèbre European School of Danse de Lille lui ouvre finalement les portes.
Et puis, il y a cet homme qui l’attend et la drague au bar où elle travaille depuis plusieurs jours. Celui qui ne la laisse absolument pas indifférente, qui lui donne envie de tout mettre en pause, au moins le temps d’une nuit. Joy joue, résiste un peu, lutte contre ses pulsions, pour finalement craquer et se laisser aller à finir dans son lit. Après tout, un peu de plaisir n’a jamais fait de mal à personne.
Se taper "Smith" n’était vraiment pas l’idée du siècle car ce beau gosse va lui causer bien des soucis. Au jeu du chat et de la souris, avec la danse comme point d’appui, tous deux vont connaître nombre de péripéties sans pouvoir s’empêcher de craquer l’un pour l’autre.

Alors, si vous aussi vous voulez danser et aimer avec Joy, embarquez-vous dans cette nouvelle histoire de Xisca L.B. et de Lécossais !
172
242
7
96

Vous aimez lire Jessie Auryann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0