Chapitre 1

6 minutes de lecture

La pluie tombe sur la vitre pleine de buée par la vapeur de ma douche. Je passe ma main sur le miroir et comme chaque matin, je soupire devant mon reflet. Bien que je ne porte pas encore les premières rides, j’ai l’impression que mes 35 ans pèsent lourds sur mes épaules, tout comme ma vie. Pourtant je n’ai pas vraiment de quoi me plaindre, j’ai un mari adorable, que j’ai eu la chance de rencontrer à mes 18 ans. Bertrand a 15 ans de plus que moi et j’ai craqué sur son coté mature, que les garçons de mon âge n’avaient pas. Je voulais quelqu’un de sérieux et je ne pouvais pas avoir mieux, dès qu’il a pu il m’a demandé en mariage et à 20 ans je portais son nom. Tout a été ensuite très vite, Loïc est né 10 mois après, puis Adrien deux ans plus tard. Malgré mon statut de mère, j’ai continué mes études et à 25 ans j’ai pu ajouter à mon bonheur celui d’être vétérinaire. J’ai exercé dans des cabinets où j’ai pu acquérir suffisamment d’expérience pour qu’à 30 ans j’ouvre ma clinique avec deux autres vétérinaires. Entre temps, nous avions acheté une jolie maison pour notre famille et nous avions adopté un chien, le vrai rêve américain. Un bonheur n’arrivant jamais seul, j’ai eu l’arrivée d’une petite Lola il y a deux ans, un bébé surprise qui a ravi toute la famille. J’ai beau retourner la question dans ma tête encore et encore, j’ai une vie de rêve, pourtant j’ai l’impression que mes yeux ne pétillent plus comme avant, que je ne suis pas si heureuse que ça. Alors que j'entre dans la cuisine, mon ainé me passe rapidement sous le nez.

- Maman, tu te rappelles, ce soir à 17h, t’as rendez- vous avec mon prof de Maths. Me dit Loïc qui attrape une pomme et me colle un rapide baiser pour aller attraper son car.

- Oui oui j’oublie pas, bonne journée !!!

- On pourra en profiter pour aller me chercher des baskets, les miennes sont foutues. Réplique Adrien courant après son frère.

- Euh...d’accord des baskets pas de problème.

- Jt’aime maman.

- Moi aussi !!!

Le matin, c’est toujours la course, Loïc et Adrien doivent récupérer leur car scolaire à 7h05, je dépose Lola à 8h chez la nourrice pour embaucher à 8h30 car le cabinet ouvre tôt. Bertrand ajuste sa cravate et me vole un rapide baiser lui aussi avant de partir pour son entreprise de comptabilité.

- Lola, tu viens t’habiller ma puce.

- Veux pas.

- Maman doit aller travailler chérie, s'il te plaît viens t’habiller.

- Non !!!!!

Aujourd’hui sera une journée sans alors. Je tente diverses stratégies alors que je vois l’aiguille s’avancer dangereusement vers le 12, sonnant l’heure de notre départ. J’arrive à trouver la solution, et enfile vite les vêtements sur cette petite chipie, l’aiguille de mon horloge m’ayant fait un sprint sur la fin. Je prends mon sac, celui de Lola et en passant remarque que j’ai oublié de faire rentrer le chien. J’ouvre la porte et pour une raison que j’ignore, Bulle me saute dessus, sûrement heureuse que je la sorte de la pluie battante.

- Bulle !!!! Regarde mon jean dans quel état tu l’as mis !!!!

Lola a retrouvé le sourire et se moque un peu de moi je crois. Je file vite me changer et me dis que ce soir, j’aurais en plus des courses, du rendez-vous scolaire, le ménage à faire. Je mets Lola dans la voiture en vitesse car la pluie n’a pas décidé de m’épargner. Je la dépose chez sa nourrice, qui vient la chercher directement dans ma voiture voyant que je suis en retard, cette femme est un ange.

- Passez quand même une bonne journée Abby. Me dit-elle

- Vous vous souvenez, ce soir j’ai rendez-vous au collège, je serai pas là avant 18h30 je pense.

- Oui oui ne vous inquiétez pas, filez.

Un signe de la main et me voilà à 8h40 sur la route de mon travail. Mon téléphone vibre pour la 3ème fois et je m’autorise une petite entorse à la réglementation, en décrochant.

- Abby t’es où ? Me demande ma collègue

- J’arrive !!! J’ai juste du gérer pas mal de problème...Cathy je dois te laisser là, j’ai la police qui me fait signe de m’arrêter.

- Oups, je fais patienter tes patients.

- Merci.

Je raccroche et ouvre ma vitre.

- Papier du véhicule. Me demande le policier sèchement.

- Oui tout de suite.

Je cherche mes papiers nerveusement et les donne à celui qui me regarde sévèrement et je commence à me confondre en excuses.

- Je suis vraiment désolée, jamais je ne fais ça mais je suis en retard et…

- lI fallait partir plus tôt. C’est une infraction de 4ème classe Madame, un retrait de 3 points sur votre permis et 135 euros d’amende à payer sur place.

Je ne dis rien et paye la contravention en soupirant, il n’est pas 9h que je perds 135 euros et 3 points avec bien sur en prime une morale. J’arrive à 9h30 au cabinet, et ma salle d’attente est déjà pleine à craquer. Le matin c’est sans rendez-vous et là j’ai de quoi faire. Cathy l’assistante et secrétaire m’envoie un sourire d’encouragement et à 9h35 mon premier petit patient monte sur ma table.

- Alors qu’est ce qu’il lui arrive à Morice ?

- Il refuse de manger docteur. Même la salade et les carottes il les refuse et il n’a pas l’air bien.

En effet le petit lapin n’a pas l’air en pleine forme et j’espère ne pas commencer ma journée sur une mauvaise nouvelle. Je l’ausculte et la petite boule de poils va de moins en moins bien.

- Docteur svp, qu’est ce qu’il a ?

- Il a une grosseur volumineuse qui lui comprime la cage thoracique.

Je tente tout ce que je peux mais Morice s’éteint à 9h50, plongeant mon cabinet dans une ambiance morose. Je crois que je m’habituerais jamais à ça. Je raccompagne la pauvre maîtresse en larmes à l’accueil puis un homme se lève énervé.

- Plus d’1h que j’attends !!!! Vous croyez que j’ai que ça à faire !!!

- Monsieur je suis désolée mais je vais devoir vous faire patienter encore, Madame était là avant vous. Je vous en prie entrez. Dis-je à la femme qui tient son chien comme elle peut.

- Jasper doucement !!!!

- T’es toujours en forme toi dis donc !!! Dis-je en retrouvant le sourire.

Jasper est un berger Allemand de 18 mois, je l’ai connu tout bébé pour ses premiers vaccins et je peux dire que je l’ai vu grandir car sa maîtresse ne loupe pas un vaccin et très soucieuse de sa santé. Il se fait toujours une joie de me voir, je suppose que mes croquettes, doivent jouer car il en raffole.

- Alors on devient un grand garçon.

- Je stresse un peu. Me confie sa maîtresse angoissée.

- Vous inquiétez pas, une castration c’est une opération très bénigne.

Je l’ausculte et je fais son entrée pour son opération de l’après midi. J’enchaîne les boules de poils et Monsieur grincheux qui ne cesse de grogner sur mon retard puis la pose déjeuner arrive à 13h00, lorsque le dernier patient sort de mon cabinet.

- Resto ? Me lance Gabriel, mon collègue vétérinaire

- J’ai ma première opération à 14h, ça risque de faire juste Gaby.

- Et voilà un chinois de commandé pour Madame. Me lance Rachel alors que je nettoie ma table d’auscultation.

- Oh t’es adorable. Merci beaucoup.

Non seulement j’ai un boulot de rêve mais en plus j’ai des collègues adorables. Ils partent tous les trois et je reste à la clinique pour ma pause déjeuner que je passe sur mon ordinateur à checker mes emails. Je vire les spams, répond aux fournisseurs et parmi eux, un email qui attire mon attention.

-------------------------------------------------------

De : L.balvin85@free.fr

A : Moi

J’ai envie de vous Abby.

Hotel Atlantic

Chambre 208

Vendredi 24 Janvier à 18h00.

-------------------------------------------------------

Annotations

Recommandations

Nelra
Jessica Paterson, tout juste 30ans, avocate commise d'office au Palais de Justice de Bordeaux rêve d'intégrer un grand cabinet d'avocat, mais sa façon de vivre met un frein à ses envies de brillante carrière.
Sa passion ? Le sexe, elle collectionne les mecs, comme certaines changes de culottes.
Sa devise ? Baiser, baiser et...Baiser !
Son défaut ? Son franc parler et sa nature décomplexée.  
Pour elle, un homme ne sert juste qu'à donner des orgasmes, enfin, quand ils y arrivent et quand ce n'est pas le cas, elle a ses jouets !  

Justin Wilson, 32 ans, avocat reconnu, véritable cœur d'artichaut et éternelle insatisfait, il finit toujours par se lasser de tout, les femmes comme le reste.
Sa passion ? La gente féminine.
Sa devise ? Il y en aura toujours une pour en remplacer une autre.
Son défaut ? Sa grande sensibilité et son amour incommensurable pour le sexe opposé !
Pour lui, toutes les femmes sont belles et méritent toute son attention, les faire grimper aux rideaux, il y met un point d'honneur ! 

Chacun a sa propre vision de la vie et des parties de jambes en l’air et quand il vont se télescoper au détour de l'anniversaire de Cassandra, leur rencontre va faire des étincelles !
Réviseront-ils leurs jugements ? 
439
371
129
442
Line P_auteur
Quand Rose, jeune femme intrépide et un brin grande gueule fait ses valises un beau matin pour partir s'installer à l'autre bout du monde sans se retourner, elle sait ce qu'elle quitte, mais ne se doute pas un seul instant de ce qu'elle va trouver, là-bas. Pourtant, elle n'a pas choisi sa destination par hasard, mais rien ne l'avait préparé à un tel choc. Littéralement. Un camaïeu de couleurs, de gens, de cultures, perdu entre terre et montagnes, passé et présent, qui renferme bien plus de secrets que de réponses qu'elle n'était venue en chercher ; et pas que ...

Alors qu'elle pensait pouvoir se faire discrète, Rose s'aperçoit avant même son arrivée que ses prévisions étaient trop téméraires quand on a l'ambition de mettre les pieds dans une ville où même les roues ont des yeux et des oreilles. Une voiture capricieuse qui la lâche au mauvais moment et c'est la première secousse de son séjour pas réellement entamé, qui détruit définitivement son doux espoir d'anonymat. Une collision "titanesque" dont les tremblements ne sont pas que ceux de la tôle froissée.

A la tête des Dark Evil Lions, les bikers protecteurs de la cité, le ténébreux Titàn est l'incarnation même de l'attirante menace. Celle qu'on sait être agressive et prête à tout pour gagner, mais que l'on ne peut s'empêcher de vouloir toucher car irrésistible, et dont l'apparence n'est qu'une partie de la véritable valeur.

Accaparés par deux quêtes différentes, ils s'affrontent, se repoussent, se désirent, se haïssent, jusqu'à ce que la faucheuse elle-même ne sorte de l'ombre pour pointer de son outil aiguisé une question que nul ne se serait jamais posé: Qui est réellement pour eux, le plus grand spectre du danger ?

Doit-on vivre par amour, ou mourir pour lui?

Contient des scènes à caractère sexuel explicit
Public averti
Copie interdite, y compris utilisation des personnages dans d'autres œuvres

TOUS DROITS RÉSERVÉS©
Histoire protégée

Plagiat interdit selon Article L335-2, Modifié par LOI n°2016-731 du 3 juin 2016 - art. 44.
1115
250
275
1002
SJTwin
Suite à un événement tragique, Amélia, 25ans, voit sa vie complètement détruite.
Elle décide donc de rejoindre son frère, Alex, Vice-Président du club de motard "The Sliders".
En pensant trouvé la sécurité, elle ne pensais pas rencontré Liam, le Président du M.C.
Lui, la veut elle.
Elle, ne désire que la vengeance mais son coeur lui dicte autres choses ...
Et si, désire et vengeance ne faisais qu'un ?
162
5
21
222

Vous aimez lire Jessie Auryann ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0