Aventures dans les Guerres de l'Ouhn

de Image de profil de MadshatonMadshaton

Apprécié par 7 lecteurs

Journal d’AKIKO

Cher journal ! Je te confie un truc super qui vient d’arriver !!!!!!

Je mets plein de points d’exclamation parce que c’est vraiment super. Avec Kshantu on revenait de Sonveon, le port franc ou Kshantu fait des affaires, j’ai même acheté là-bas un super casse-tête et un livre de cuisine Hydrien.

Ne t’en fais pas c’est juste des passe-temps, je ne te laisse pas tomber, ne me fais pas le papier triste d’accord ? De toutes les façons t’es mon seul ami. Je n’ai jamais eu que toi, tu ne m’as jamais jugée parce que je suis bizarre et ratée. Je sais que Kshantu et les autres me tolèrent parce que je peux me rendre utile, que je les agace.

Par exemple, je lisais le livre en jouant avec le casse-tête tout en expliquant à Kshantu qu’il fallait se dégoter un nouveau convertisseur de puissance parce que bon le Valeria devient poussif. Il me regardait comme si j’étais timbrée, je suis même sûre que parfois il fait juste semblant de m’écouter. Je sais que je suis confuse mais je fais de mon mieux, promis.

Oui ok je sais ce que tu te dis, je ne me porte pas assez de crédit ! Et oui j’y arrive. Ce que t’es impatient des fois !

Bref ! je venais d’entrer dans le système de Lénidès quand les senseurs longue portée ont repéré une perturbation intersticielle. Ni une ni deux, un petit vaisseau monoplace est sorti d’interstice, avec une forme de vie à bord, un Dakshi… (Les petits points ça fait genre suspens, avec une musique genre tadaaa ! Comme t’as pas d’oreille je le précise.)

C’est mon deuxième Dakshi que je croise en comptant Kshantu. C’est marrant leurs excroissances et leur queue ! C’est comme moi mais sans fourrure et plus hargneux. Celui qu’était dans l’épave, ouais parce que t’aurais vu le machin… Bref, il était pas du matin ! Genre hyper grognon à menacer et sortir un arc avec un générateur de plasma. Je te jure il balance des flèches et tout, je juge pas mais franchement ça fait poseur.

Bon. Kaeso, le passager qui est qu’à moitié Képhalé et moitié Casti a paru super intéressé. T’imagine ??? Il est qu’à moitié et lui on l’a pas rejeté alors qu’il est différent… Je vois pas en quoi c’est moins étrange ou flippant. Ouais, ok Bob. Je pense que je vais t’appeler Bob mon cher journal, je trouve que ça te va bien. Ha ! Je me suis perdue. Bob : je sais que Kaeso est sympa, et que je suis injuste, mais c’est tout ce que j’ai. Je vais pas quand même leur montrer mes larmes ou ma peine encore moins me mettre en colère.

Du coup on l’a donc récupéré et on s’est posés. La tour a encore râlé, le sergent Lindström va être encore fâchée mais elle bougonne jamais longtemps. J’ai super assuré pour l’atterrissage, t’aurais vu comme j’ai manœuvré !!! Les réacteurs à pleine poussée jusqu’au dernier moment ! Je suis peut-être une ratée mais je pilote comme personne !

Bref. On se posait des questions, et là Méti débarque ! Elle est gentille, je l’aime bien, mais je sais pas trop si elle a pitié de moi. C’est sur qu’elle a remarqué que je suis amputée dans ma tête. Pis Kerem, il a toujours des tas d’histoire à raconter !

Après deux trois échanges un peu chaud avec Ulfgard... Mais si tu le connais ! Le chef de la sécu, le mec qui parle avec une grosse voix ! Bon ben voilà, le naufragé y s’appelle Obsidian ; sûrement le nom d’adulte Dakshi comme Kshan m’a expliqué. Je pense qu’il m’aime pas trop, mais j’aimerais bien qu’on soit copain pourtant. Lui et moi on se ressemble d’un certain coté, on est tous les deux des paria, comme Kshantu, les nôtres nous ont virés et oublié.

Ouais j’ai vu ça dans ses yeux, et dans sa voix. Je sais quand les gens sont méchants ou triste, même si les gens me croient pas. Toi au moins tu me crois.

TU ME CROIS HEIN ?

Enfin… Figure toi que c’est pas tout !!!!!!!!!!!!!! Un furet d’un mètre soixante bipède en costume avec une canne a débarqué ! Son costard était tout sale et abîmé il avait le poil terne et le museau tout sec. Peut être parce qu’on l’avait tasé…

Du coup l’arrivée d’Obsidian est passé un peu à l’as... On m’a offert un bonbon et j’ai genre… Je sais plus trop mais je me suis écroulée après. En me réveillant c’était le chaos ! Des « furets sans poils » qui ressemblaient à des humains chauves avec des impers noir et des rasoirs à main hyper longs avaient décidé de nous attaquer.

C’était des méchants qui poursuivaient Lucius, le furet en costume. Donc j’ai pris un Boomer et j’ai flingué à tout va ! Une fois la fumée retombée, une ville est sortie du sol, tout tremblait j’ai cru que la planète allait exploser. Le prince Han sour de Casti et ses hommes soutenus par des chasseurs et des bâtiments de guerre l’ont abattu avant qu’elle s’envole.

Je me moque pas de toi ! C’est vrai je te jure !!! Arrête ce grain sceptique je te prie. Une ville volante qui pouvait aller dans l’espace ! Mais le plus étrange, c’était que toute la ville était habitée par des animaux anthropomorphes créés par alchimie.

Ouais ! C’était vraiment étrange ! De ce que j’ai entendu, c’est une vieille Casti bannie qu’on avait cru clamsée qui s’est créé une population qui la servait ! Elle leur changeait la mémoire, jouait avec leur vies…

C’est vraiment une saleté cette nana, ce qu’elle leur a fait c’est moche, elle est morte a priori durant la bataille. D’habitude j’aime pas trop quand les gens meurent mais pour elle je fais une exception. En plus ils sont tous malade et si personne fait rien ils vont mourir. La princesse Deïrdre est là, et je suis sure qu’elle va les sauver, c’est une gentille personne, même si elle est super triste tout le temps.

Voilà c’est tout ! Je te laisse pour aujourd’hui, je vais faire dodo, j’attendais juste que monsieur Sparkle se recharge, j’aime pas dormir sans lumière, dans le noir y a trop de trucs méchants qui rodent.

PS : Merci d’être mon ami Bob.

PPS : j’espère que t’es un garçon, parce que sinon j’ai mal choisi ton prénom.

Science-fictionAventureChroniqueOuhnintrigue politiqueJeu de rôleSpace opera
Tous droits réservés
5 chapitres de 6 minutes en moyenne
Commencer la lecture

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0